Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

Rémunération des médecins - La CSN réclame un véritable débat de fond


MONTRÉAL, le 29 mai 2024 /CNW/ - La Confédération des syndicats nationaux invite le gouvernement à évaluer le statut et le mode de rémunération des médecins, à l'occasion de la négociation en cours avec les omnipraticiens, et ce, dans l'objectif de renforcer le réseau public de santé et de services sociaux.

« C'était une erreur dès la création du régime public de ne pas avoir pleinement intégré les médecins et d'avoir maintenu leur statut de travailleurs autonomes, explique la présidente de la CSN, Caroline Senneville.» C'est en effet parce que les médecins sont des travailleurs autonomes qu'on se retrouve à devoir périodiquement négocier avec eux l'organisation et l'accès aux soins et aux services pour l'ensemble de la population. À cela, s'ajoute le fait que les médecins sont majoritairement rémunérés à l'acte de sorte que l'on se retrouve aujourd'hui avec une multiplication des tarifs et des incitatifs financiers de toutes sortes. Plus de 11?000 actes sont codifiés?! « On en perd de vue l'objectif principal : assurer à toutes les Québécoises et les Québécois l'accès aux soins et aux services dont ils ont besoin », poursuit-elle.

La première ligne des services de santé et de services sociaux est pratiquement entièrement entre les mains des médecins autonomes qui travaillent dans les GMF, lesquels sont des entreprises privées dont il faut rediscuter le financement et l'accessibilité. C'est compliqué, c'est lourd, ça ouvre la voie à la médecine entrepreneuriale en plus de perdre les citoyennes et citoyens dans les dédales administratifs. On se retrouve aussi avec des cliniques médicales qui ne fonctionnent que durant les jours la semaine. Pourtant, il y a déjà sur l'ensemble du territoire, des établissements qui ont tout pour être la porte d'entrée générale à toute la population : les CLSC?».

La CSN demande une révision du statut et du mode de rémunération des médecins dans un souci d'efficacité et de saine gestion des fonds publics. L'objectif devrait être de reprendre le contrôle public sur l'organisation de la première ligne en santé et services sociaux.

Pour la CSN, c'est la clé de voûte pour assurer la pérennité du réseau public et l'accessibilité aux soins et services pour l'ensemble de la population. La véritable solution n'est pas de créer sans cesse de nouveaux tarifs pour de nouveaux actes. Au contraire, la CSN considère que l'État doit reprendre ses responsabilités en mettant de l'avant une vision globale, notamment en faisant appel à d'autres professionnel-les de la santé et des services sociaux. Ces derniers peuvent contribuer activement à la santé globale d'une population selon une approche d'interdisciplinarité.

«?À qui servent les valses perpétuelles entre les associations de médecins et le gouvernement?? questionne Caroline Senneville. Certainement pas les Québécoises et les Québécois qui veulent avoir accès aux services?! Pendant qu'on ignore le fond du problème - le mode de rémunération des médecins -, le privé se frotte les mains y voyant une occasion d'en tirer des profits. Ce dont nous avons besoin collectivement, ce sont des mesures concrètes qui garantiront à toutes les Québécoises et tous les Québécois un réseau vraiment public.?»

À propos
Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui oeuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle regroupe plus de 330?000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans 13 conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec. La CSN compte plus de 125?000 membres dans le réseau public de santé et de services sociaux, de toutes les catégories de personnel.

SOURCE CSN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:15
Celltrion a présenté aujourd'hui au Congrès européen annuel de rhumatologie (EULAR) 2024 des résultats de Phase III positifs pour le CT-P47, un candidat biosimilaire faisant référence au RoActemra®, sur des patients atteints de polyarthrite...

à 08:00
Veuillez prendre note que l'honorable Patty Hajdu, ministre des Services aux Autochtones, annoncera du financement pour l'Autorité de Santé de la région de Weeneebayko. Date : Lundi 17 juin 2024Heure : 12 h (HE) Lieu : Foyer de la Chambre des...

15 jun 2024
Veuillez prendre note que l'honorable Patty Hajdu, ministre des Services aux Autochtones, annoncera du financement pour l'Autorité de Santé de la région de Weeneebayko. Date : Lundi 17 juin 2024Heure : 12 h (HE) Lieu : Foyer de la Chambre des...

15 jun 2024
RésuméProduits : Solution de dialyse péritonéale Dianeal PD4 2,5 % de dextrose, 3000 mL et 5000 mL; Solution de dialyse péritonéale Physioneal 40 2,27% de glucose, 2500 mLProblème : Produits de santé - Sécurité des produitsCe qu'il faut faire :...

15 jun 2024
BeiGene, Ltd. , une société mondiale d'oncologie, a annoncé aujourd'hui la présentation de nouvelles données de l'étude SEQUOIA sur BRUKINSA® (zanubrutinib) au congrès hybride 2024 de l'Association européenne d'hématologie (EHA2024) organisé à...

15 jun 2024
Le ministre du Travail et des Aînés, l'honorable Seamus O'Regan Jr., et la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, l'honorable Ya'ara Saks, ont publié la déclaration suivante à l'occasion de la Journée...



Communiqué envoyé le et diffusé par :