Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Les projets résidentiels à logements multiples domineront le secteur de la construction résidentielle au Canada cette année et l'an prochain, marquant ainsi l'apogée d'un cycle, selon une économiste de la Banque Scotia



VANCOUVER, C.-B., le 23 mai /CNW/ -- VANCOUVER, C.-B., le 23 mai /CNW/ - L'essor que connaît depuis plusieurs années le secteur de la construction d'immeubles résidentiels à logements multiples au Canada ne montre aucun signe d'essoufflement, même si la réduction de la capacité financière et l'augmentation du coût des terrains commencent à freiner la construction de maisons unifamiliales isolées, selon le dernier numéro de Perspectives du secteur immobilier, publié aujourd'hui par Etudes économiques Scotia.

"La première pelletée de terre a été soulevée pour plus de 105 000 immeubles à logements multiples l'an dernier, une légère hausse par rapport à 2004 et plus du double du niveau observé il y a dix ans", a indiqué Adrienne Warren, économiste principale, Etudes économiques Scotia. "En revanche, la construction de maisons unifamiliales isolées a chuté de 7 %, à 120 000 unités. Nous nous attendons à ce que cette tendance se maintienne en 2006; le nombre de mises en chantier d'ensembles résidentiels à logements multiples demeurant inchangé, tandis que celui des maisons individuelles reculera pour une deuxième année d'affilée."

Selon le rapport, les projets à logements multiples, qu'il s'agisse d'appartements, de maisons en copropriété, en rangée ou jumelées, font de plus en plus partie du paysage dans le secteur de la construction résidentielle au Canada. Ces projets ont compté pour 47 % de toutes les mises en chantier en 2005, comparativement à seulement 37 % au début de l'actuel cycle de la construction résidentielle en 1998.

"La hausse du prix des maisons et des terrains accroît de plus en plus l'attrait de certaines options d'habitation plus abordables, comme les maisons en copropriété et en rangée, particulièrement pour les acheteurs d'une première maison", a ajouté Mme Warren. Un tel changement en faveur de la construction d'ensembles de logements multiples s'est généralement produit dans les dernières phases des précédents cycles de la construction résidentielle au Canada.

Alors qu'une écrasante majorité des propriétaires canadiens choisissent les maisons unifamiliales isolées conventionnelles, une évolution graduelle vers des formes de logements à plus forte densité est en cours depuis plusieurs décennies. Les projets résidentiels à logements multiples représentaient presque 20 % des logements de type propriétaire-occupant en 2001, par rapport à 16 % en 1991 et à seulement 13 % en 1971. "Les logements multiples forment sans aucun doute une proportion encore plus importante des habitations de type propriétaire-occupant et des logements locatifs aujourd'hui", a commenté Mme Warren.

La croissance des principales villes canadiennes constitue un des facteurs expliquant cette évolution à long terme, car l'achat d'une unité dans un ensemble à logements multiples est avant tout un phénomène urbain. D'autres facteurs incluent la diminution de la taille moyenne des ménages canadiens et l'évolution des modes de vie. En effet, les jeunes professionnels, tout comme les parents dont les enfants ont quitté le nid familial, sont attirés par la perspective d'un trajet domicile-travail plus court et par la proximité du centre-ville souvent associée à la vie dans une tour d'habitation. Outre l'accession à la propriété, les condominiums et autres types d'habitations à logements multiples représentent un investissement simple pour les Canadiens cherchant à diversifier leur portefeuille.

Les préférences en matière de logement varient considérablement d'une région à l'autre du Canada. Ainsi, en Colombie-Britannique et au Québec, plus ou moins le quart de tous les propriétaires en 2001 vivaient dans un ensemble à logements multiples. En comparaison, ce taux n'était que de un sur dix en Saskatchewan et à l'Ile-du-Prince-Edouard, qui sont les deux provinces où l'on retrouve le plus de propriétaires de maisons unifamiliales isolées.

"Pour ce qui est de l'avenir, le vieillissement de la population canadienne, jumelé à l'arrivée continue de la génération de l'après baby-boom sur le marché de la location et de la propriété, devrait accroître encore davantage la popularité des logements multiples", a précisé Mme Warren. "Les Canadiens de 20 à 29 ans et ceux de 55 ans et plus sont plus nombreux à acheter des maisons en copropriété, le premier groupe cherchant une façon économique d'accéder au marché, tandis que les personnes âgées et les parents se retrouvant seuls sont à la recherche d'options d'habitation moins exigeantes sur le plan de l'entretien."

Etudes économiques Scotia, qui fait partie du Groupe Banque Scotia, propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent l'avenir du Canada et l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie, ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

/REMARQUE A L'INTENTION DES REDACTEURS : Adrienne Warren sera disponible pour des entrevues avec les médias le 23 mai, à Vancouver, le 24 mai, à Edmonton, ainsi que les 25 et 26 mai, à Toronto, pour discuter du marché immobilier local, en compagnie de David Bach, auteur du succès de librairie "The Automatic Millionaire Homeowner" et conseiller spécial auprès de la Banque Scotia./

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:30
L'économie mondiale se transforme à un rythme rapide et les innovations en matière d'intelligence artificielle, de technologies propres, d'agriculture de pointe et de fabrication, entre autres, redéfinissent aujourd'hui la compétitivité à l'échelle...

à 18:00
Veuillez noter que toutes les heures indiquées sont locales.   Itinéraire du mercredi 14 novembre : Singapour 8 h 15 Le premier ministre participera à une table ronde réunissant des chefs d'entreprise de Singapour. Salle Windows West, 20e étage Four...

à 17:58
/NON DESTINÉ À ÊTRE DISTRIBUÉ AUX ÉTATS-UNIS/   LGC Capital s'apprête à faire l'acquisition d'une participation de 47 % dans le producteur de cannabis italien EasyJoint Project SRL   EasyJoint possède une part d'environ 85 % du marché du...

à 17:54
Forage Orbit Garant inc. (« Orbit Garant » ou « la Société ») a présenté aujourd'hui ses résultats pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2018 (« T1 2019 »). Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf si indication...

à 17:24
Le Canada s'est engagé à lutter contre l'évasion fiscale et l'évitement fiscal abusif à l'étranger. Pour atteindre cet objectif, de solides partenariats internationaux sont essentiels. Rappelons que les investissements historiques prévus dans les...

à 16:46
Yvonne Jones, députée (Labrador), au nom de l'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, fera une annonce de financement concernant la sécurité économique des femmes. Détails : Date : 14 novembre 2018 Heure : 10 h 30 ...




Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 06:01 et diffusé par :