Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujet : Enjeux environnementaux

Canards Illimités Canada participe à l'innovation dans la recherche climatique


Des études avantgardistes viendront quantifier le rôle des milieux humides dans l'évolution du climat

MARAIS OAK HAMMOCK, MB, le 23 nov. 2022 /CNW/ - Canards Illimités Canada (CIC) contribue à l'innovation dans la recherche climatique visant à permettre au Canada d'être carboneutre, d'ici 2050, dans ses émissions de gaz à effet de serre. Aujourd'hui, le gouvernement du Canada annonce le financement de trois nouveaux projets dans le cadre du Fonds d'action et de sensibilisation pour le climat. Dans cette activité collaborative sans précédent, CIC partagera ses travaux scientifiques conservationnistes et ses compétences sur le terrain avec les milieux universitaires, les gouvernements et les autres organismes conservationnistes afin de mieux connaître les moyens grâce auxquels les milieux humides peuvent réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« Les projets de recherche auxquels nous participons contribueront grandement à faire progresser la science et la technologie du climat, a déclaré Mark Gloutney, directeur national de la Science, de l'éducation et de la planification opérationnelle de CIC. Nous sommes heureux de faire partie des grands scientifiques du pays à l'heure où nous nous penchons sur les moyens grâce auxquels le Canada peut et doit miser sur la puissance de la nature pour combattre la crise climatique. »

Le Fonds d'action et de sensibilisation pour le climat est un fonds du gouvernement fédéral qui permettra d'investir jusqu'à 206 millions de dollars sur cinq ans pour des projets authentiquement canadiens, destinés à réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada. Les projets financés renforceront la capacité scientifique du Canada à identifier, accélérer et évaluer les actions visant à atteindre des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles.

Parmi les trois projets auxquels CIC participe, nous serons surtout mobilisés dans une étude destinée à mesurer la capacité des milieux humides à emmagasiner le carbone dans les territoires agricoles. Différentes tours à flux seront déployées dans les milieux humides d'eau douce d'un océan à l'autre. Ces tours mesureront les quantités de carbone et de méthane libérées par ces milieux humides et les moyens grâce auxquels les mesures de gestion se répercuteront sur la séquestration du carbone et sur les émissions de gaz à effet de serre. Les résultats de ces études permettront de mettre au point des protocoles de réduction des émissions et d'échange de carbone tout en apportant de l'information essentielle pour guider la protection, la conservation, la restauration et la gestion des milieux humides d'eau douce.

« Depuis les premiers jours de la fondation de notre organisation, il y a plus de 80 ans, nous sommes les partenaires de la communauté agricole pour démontrer l'efficacité de l'intendance des terres agricoles dans la production des gains économiques et environnementaux », a pour sa part déclaré Pascal Badiou, chercheur scientifique auprès de CIC et coauteurdu projet.

Ce projet s'intitule Les milieux humides apportent des solutions climatiques inspirées de la nature : quantifier le potentiel de captation du carbone en bâtissant une économie verte plus solide. CIC est fier de codiriger cet effort avec les chercheurs de l'Université de Toronto Scarborough de concert avec 10 autres partenaires auxiliaires représentant les milieux universitaires, les gouvernements et des groupes à but non lucratif et professionnels.

« On suppose que la nature stocke le carbone dans une certaine mesure, mais nous avons besoin de preuves plus solides pour connaître réellement l'efficacité de ces solutions climatiques basées sur la nature », explique Irena Creed, professeure à l'Université de Toronto Scarborough, qui dirige le partenariat de recherche.

« Franchement, nous manquons de temps pour pouvoir agir sur le changement climatique et nous devons faire preuve d'intelligence dans nos actions et dans les types de solutions climatiques dans lesquelles nous investissons. Je suis fière de ce partenariat, car nous mettons en place un réseau national qui fournira les preuves dont les Canadiens ont besoin pour éclairer les politiques en matière de changement climatique. »

CIC apporte aussi des compétences scientifiques en matière de conservation pour permettre de réaliser deux autres projets financés grâce au Fonds d'action et de sensibilisation pour le climat. Il s'agit d'une étude menée par l'Université de Waterloo pour quantifier comment la gestion des tourbières peut contribuer à l'atténuation du changement climatique en tant que solution fondée sur la nature. Depuis plus de 20 ans, CIC se consacre à la conservation des tourbières dans toute la région boréale du Canada et s'est dotéd'un vaste capital de connaissances -- aussi bien dans la création d'une technologie de cartographie efficace que dans l'élaboration de pratiques de gestion exemplaires pour l'industrie r ainsi qu'un appui aux efforts de conservation menés par les Autochtones.

L'autre projet, mené par l'Université de Waterloo, vise à élaborerdes solutions agricoles respectueuses du climat et de l'eau, en améliorant les estimations des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle du système alimentaire, de la production aux déchets. Ce projet s'appuie sur les efforts continus de CIC pour promouvoir la gestion des sols et de l'eau de manière à accroître la productivité agricole et à améliorer la conservation des ressources naturelles.

« La science a toujours été au coeur de la mission conservationniste de CIC. Nous avons hâte de miser sur cet important investissement et de déterminer les meilleures mesures à prendre dans la réalisation d'un avenir sain et durable », a confié Mark Gloutney.

À propos de Canards Illimités Canada : Canards Illimités Canada (CIC) est le chef de file de la conservation des milieux humides. À titre d'organisme de bienfaisance enregistré, CIC s'inspire de la rigueur de la science et collabore, avec le gouvernement, l'industrie, des organismes à but non lucratif, les peuples autochtones et des propriétaires fonciers, à la conservation des milieux humides essentiels à la sauvagine, à la faune et à l'environnement. Pour en savoir plus sur les solutions et les services environnementaux innovants de CIC, veuillez consulter www.canards.ca.

SOURCE Canards Illimités Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:47
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés...

à 17:10
Mary Kay Inc., défenseur mondial de la pérennité des entreprises et de la gestion de l'environnement, annonce aujourd'hui la finalisation d'un projet de reforestation à Madagascar en collaboration avec l'Arbor Day Foundation, l'Omaha's Henry Doorly...

à 16:54
Lors de la COP26, à Glasgow, le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé que le Canada avait signé une déclaration intitulée Statement on International Public Support for the Clean Energy Transition, qui vise à...

à 14:00
Les Canadiens accordent une grande importance à la qualité de l'eau et à la durabilité de l'environnement. Les agents d'application de la loi d'Environnement et Changement climatique Canada mettent tout en oeuvre pour veiller à ce que la population...

à 13:30
Les oiseaux font partie de la vie des Canadiens. Il est facile de les observer partout au pays, même en milieu urbain. Certaines espèces fréquentent les villes tout au long de l'année alors que d'autres y sont lors des migrations. Le gouvernement du...

à 11:10
La Ville de Montréal et l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles sont fiers d'annoncer que la proposition d'architecture retenue pour le projet Espace Rivière est celle d'Affleck de la Riva | Coarchitecture, LGT inc. et François...



Communiqué envoyé le 23 novembre 2022 à 13:43 et diffusé par :