Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Nouveaux produits/services

Mosaic acquiert 1,490 hectares à l'est de l'indice de lithium Adina


MONTRÉAL, 23 nov. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Mosaic Minerals Corporation (CSE: MOC) ("Mosaic" ou "La Société") a acquis par jalonnement sur carte une propriété de 29 cellules d'une superficie d'environ 1,490 hectares à l'est de l'indice de lithium Adina, en Jamésie (QC).

Le projet Dalmas SM se situe dans un environnement géologique favorable pour les minéraux stratégiques tel que le lithium, le nickel, le cuivre, le chrome et cobalt. On y retrouve la présence de péridotite, pyroxénite ainsi qu'un granite pegmatitique contenant du béryl. Selon les données du ministère de l'Énergie et des Richesses naturelles du Québec, cette propriété recèle plusieurs indices géochimiques de nickel, de cuivre et de lithium. Un programme d'exploration sera nécessaire pour en évaluer le plein potentiel au cours de 2023.

« Le contexte géopolitique actuel favorise les projets de lithium au Québec et nous comptons utiliser notre expertise en exploration pour valoriser des propriétés avec un potentiel en minéraux stratégiques (lithium, nickel, cuivre, chrome et cobalt). Mosaic se positionne dans ce secteur qui mobilise maintenant des acteurs majeurs comme le Pentagone qui vise à sécuriser des projets de minéraux critiques au Canada, notamment » de souligner M. Jonathan Hamel, président et chef de la direction de Mosaic.

La direction de la Société compte bien se bâtir par jalonnement sur carte un bon portefeuille de projets offrant un potentiel de minéraux stratégiques. Le lithium et le nickel étant les minéraux les plus recherchés. La compagnie base sa stratégie d'acquisition sur la présence de granite à pegmatite, d'ultramafique, les données géophysiques ainsi que sur les données d'échantillonnages de surface réalisées par le MERN.

Plusieurs autres cibles sont à l'étude présentement.

Lithium SM et minéraux stratégiques

Récemment, la société a acquis le projet Lithium SM dans le secteur de Lebel-sur-Quévillon. Ce projet de près de 10,900 hectares, d'une longueur de 20 kilomètres par environ 10 kilomètres de hauteur, est recoupée en son centre par une faille EO ainsi que par quelques failles de direction ENE.

Dans la partie sud de la propriété, de nombreuses anomalies en lithium associées directement à des pegmatites ont été répertoriée par le MERN suggérant pour l'instant un horizon favorable sur plus de 5 kilomètres.

Au centre du projet, une bande volcanique longe d'est en ouest une anomalie magnétique de forte intensité. Plusieurs conducteurs électromagnétiques (inputs) sont jumelés à cet horizon volcanique et à cette anomalie magnétique. Les indices composés de minéraux stratégiques en Cu, Zn, Ni et Li semblent être associées à ce corridor.

Le lithium est un acteur essentiel de l'effort mondial en faveur de la décarbonisation, car il s'agit d'un composant clé des batteries lithium-ion ainsi que la nouvelle génération batteries lithium-fer-phosphate (LFP) utilisées pour alimenter les véhicules électriques (VE). Ce minéral essentiel est également largement utilisé dans d'autres applications industrielles, comme les téléphones cellulaires, les ordinateurs portables, la production de verre et de céramique, entre autres.

Le gouvernement américain a exprimé son désir de participer dans le financement de projets viables dans le secteur des minéraux stratégiques au Canada afin de contrer l'influence grandissante de la Chine dans ce secteur critique autant pour les produits de consommation que pour la sécurité nationale. (voir article de CBC du 13 novembre 2022).

Projet Gaboury

Le projet Gaboury, comprenant 95 claims couvrant une superficie d'environ 6 064 hectares, est accessible à l'année par un réseau routier provincial et une série de chemins forestiers. En 2010-2011, Fieldex Explorations (maintenant Fokus Mining Corp.) a foré la propriété Gaboury pour tester une anomalie électromagnétique Max-Min et a recoupé des teneurs significatives en nickel sur de bonnes largeurs. La minéralisation recoupée est située dans une large bande de roches mafiques à ultramafiques. Des teneurs de 0,20 % Ni ont été recoupées sur des épaisseurs variant de 81 m à 88 m dans trois sondages formant l'indice initial de Pike Nickel.

À la suite de sa première campagne de forage au T4 2021, La Société a recoupé (voir communiqué de presse du 5 janvier 2022) dans le trou GA-21-07 une zone de 165 m à une teneur de 0,26 % Ni dont 121,5 m à une teneur de 0,32 % Ni et 0,40 % Ni sur 15 mètres. Le trou GA-21-07, situé dans la zone Pike West, est situé à environ 1,8 km à l'ouest de la zone originale de Pike Nickel. Le sondage GA-21-08 situé à 300 m à l'ouest a révélé trois sections de 13,5 m, 16,8 m et 18,2 m titrant respectivement 0,31 % Ni, 0,26 % Ni et 0,23 % Ni dans une enveloppe nickélifère de 131,8 m à une teneur de 0,17 % Ni.

Une deuxième phase de 1,000 mètres de forages a été complété en août 2022. Une teneur de 0,23% Ni sur une longueur le long du trou de 120 mètres a été recoupé dans le sondage GA-22-10 (voir communiqué de presse du 30 août 2022). Celui-ci se situe à environ 200 mètres en extension ouest du sondage GA-21-08. Une autre zone de nickel titrant 0,25% sur 17,55 mètres a également été recoupée dans ce même sondage.

Projets 113 Nord et Lichen

Le projet 113 Nord est situé dans la partie sud-est de la ceinture Abitibi Greenstone et comprend 59 cellules totalisant 3,010 hectares à l'intérieur d'une bande de 6 à 12 kilomètres de large constituée de roches volcano-sédimentaires situées entre les batholites à granodiorite-tonalite de Josselin et Montgay. Les roches volcaniques de ce groupe présentent des compositions felsiques, intermédiaires et mafiques et sont recoupées par des dykes de dunite, de gabbro et de diorite. Des formations de fer (sulfures et oxydes) et des roches sédimentaires clastiques, telles que des grauwackes et des schistes, sont également présentes. Un premier programme de forage de 1,000 mètres a été réalisé en septembre 2022 (voir communiqué de presse du 9 septembre 2022) pour tester la possible continuité d'une ultramafique associée à l'indice Fortin/Ducros de Québec Nickel, situé à environ 300 mètres au sud de la frontière de la propriété. Les résultats de ces forages sont attendus sous peu.

La propriété Lichen est située à environ 100 km à l'ouest du camp minier de Chibougamau. La propriété repose sur les roches volcaniques de la formation d'Obatogamau recoupées par des stocks et des plutons de composition intermédiaire. La ceinture volcanique est parallèle à deux ceintures volcaniques aurifères connues, la zone aurifère de Bachelor Lake à l'ouest et la zone aurifère d'Osisko-Windfall au sud. Le projet Nelligan et le projet Monster Lake sont situés à l'extrémité est de la ceinture volcanique. De nombreux indices d'or et de cuivre se trouvent également à l'est et à l'ouest de la propriété.

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par Gilles Laverdière, géologue indépendant et personne qualifiée selon la norme 43-101.

À propos de Mosaic Minerals Corporation

Mosaic Minerals Corp. est une société canadienne d'exploration minière cotée à la Canadian Securities Exchange (CSE: MOC) se concentrant sur l'exploration de minéraux stratégiques sur le territoire de la province de Québec.

Source :

Jonathan Hamel
Président et Chef de la Direction
[email protected]
514-317-7956

Ce communiqué contient certaines « informations prospectives » en vertu des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables concernant l'arrangement. Les informations prospectives reflètent les attentes ou convictions internes actuelles de la Société et sont basées sur les informations actuellement disponibles pour la Société. Dans certains cas, les informations prospectives peuvent être identifiées par des termes tels que « peut », « sera », « devrait », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « planifier », « anticiper », « croire », « estimer » , « projets », « potentiel », « prévu », « prévision », « budget » ou le négatif de ces termes ou toute autre terminologie comparable. Les hypothèses sur lesquelles ces informations prospectives sont fondées comprennent, entre autres, que les conditions de clôture de l'arrangement seront remplies et que l'arrangement sera réalisé selon les modalités énoncées dans l'accord définitif. Bon nombre de ces hypothèses sont fondées sur des facteurs et des événements qui ne sont pas sous le contrôle de la Société, et rien ne garantit qu'elles s'avéreront exactes ou exactes. Les facteurs de risque qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus dans les présentes comprennent, sans s'y limiter : le fait que les autres conditions de l'arrangement ne seront pas remplies; que les perspectives et opportunités commerciales de la Société ne se dérouleront pas comme prévu ; les variations des prix mondiaux de l'or ou de certaines autres matières premières (comme le diesel, l'aluminium et l'électricité) ; les variations des taux de change du dollar américain et d'autres devises, des taux d'intérêt ou des taux de location d'or ; les risques découlant de la détention d'instruments dérivés ; le niveau des liquidités et des ressources en capital ; accès aux marchés des capitaux, au financement et aux taux d'intérêt; les régimes fiscaux miniers ; capacité d'intégrer avec succès les actifs acquis ; les développements législatifs, politiques ou économiques dans les juridictions dans lesquelles la Société exerce ses activités ; difficultés d'exploitation ou techniques liées aux activités d'extraction ou de développement ; lois et règlements régissant la protection de l'environnement; relations avec les employés; disponibilité et augmentation des coûts associés aux intrants miniers et à la main-d'oeuvre; la nature spéculative de l'exploration et du développement; les contestations sur le titre de propriété, en particulier le titre de propriété non bâtie ; et les risques inhérents aux activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation minière. Les risques et les inconnues inhérents à tous les projets comprennent l'inexactitude des réserves et des ressources estimées, les récupérations métallurgiques, les coûts d'investissement et d'exploitation de ces projets, et les prix futurs des minéraux concernés. La Bourse des valeurs canadiennes n'accepte aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude de ce communiqué.

NE PAS DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS OU À DES SERVICES DE FIL DE PRESSE AMÉRICAINS ET NE CONSTITUE PAS UNE OFFRE DES TITRES DÉCRITS DANS LES PRÉSENTES.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:45
Les délégués internationaux et les investisseurs miniers mondiaux participant à la conférence Mines and Money de Londres ont entendu comment l'Arabie...

2 déc 2022
Une délégation québécoise s'est rendue à Londres pour participer, du 29 novembre au 1er décembre, au plus important congrès d'Europe consacré au développement durable dans le secteur minier, le Mines and Money London. En marge de ce congrès se...

2 déc 2022
Stelmine Canada (« Stelmine ») . Stelmine poursuit sa stratégie agressive d'acquisition de propriétés minières dans le district minier de Caniapiscau. La Société ajoute 326 nouveaux claims à son portefeuille portant le total à 1 775 claims avec une...

2 déc 2022
« Je suis ravie d'annoncer l'ouverture de la nouvelle boutique Cartier à Amsterdam. Lorsque Cartier a présenté sa boîte rouge iconique aux Pays-Bas, cela a provoqué un effet d'entraînement qui résonne encore aujourd'hui, entre la ville et le...

1 déc 2022
Forage Orbit Garant inc. (« Orbit Garant » ou « la Société ») a annoncé aujourd'hui les résultats du vote à l'occasion de son assemblée générale annuelle des actionnaires (« l'assemblée ») tenue plus tôt aujourd'hui, à Val-d'Or. Tous les candidats...

1 déc 2022
Ampcontrol a été nommé fournisseur des systèmes de contrôle des convoyeurs pour la phase 1 du projet de la mine de potasse Jansen de BHP en Saskatchewan, au Canada. Principalement utilisée comme engrais, la potasse fournit une riche source de...



Communiqué envoyé le 23 novembre 2022 à 08:45 et diffusé par :