Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation minière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : ESG

Une nouvelle coalition de l'acier préconise l'adoption d'une norme transparente et axée sur le climat pour mesurer et réduire les émissions de carbone


WASHINGTON, 18 novembre 2022 /PRNewswire/ -- Un groupe international de grands fabricants d'acier a annoncé aujourd'hui la formation d'une coalition pour exhorter les États-Unis et l'Union européenne à adopter une norme mondiale d'émissions qui incite les fabricants d'acier à utiliser le processus de production d'acier le plus propre qui soit.

La nouvelle coalition ? le Global Steel Climate Council (GSCC) ? appuie la création d'une norme mondiale qui accélère la transition vers l'acier à faibles émissions et reconnaît le potentiel du modèle circulaire de production d'un acier recyclé pour réduire les émissions de carbone.

Les États-Unis et l'Union européenne négocient actuellement une nouvelle norme sur les émissions pour la production d'acier. La coalition GSCC affirme que tout accord devrait se concentrer sur la quantité d'émissions générées, et non sur la façon dont l'acier est fabriqué. La majeure partie de la production mondiale d'acier est fortement émettrice en carbone, car elle dépend principalement du charbon, du minerai de fer et du calcaire exploités et traités. Cependant, d'autres fabricants d'acier ? y compris ceux qui produisent plus de 70 % de tout l'acier fabriqué aux États-Unis et plus de 40 % de tout l'acier fabriqué en Europe aujourd'hui ? utilisent des fours à arc. L'acier qui y est produit l'est principalement à partir de ferraille recyclée, ce qui génère ainsi des émissions de carbone considérablement plus faibles.

« Nous disposons aujourd'hui de la technologie nécessaire pour réduire de 70 % les émissions de carbone dans la production d'acier », a déclaré Leon Topalian, PDG de Nucor Corporation, un membre fondateur de la coalition. « C'est à l'échelle mondiale que l'industrie doit avoir recours à l'innovation, qui a déjà mené à une production d'acier plus propre aux États-Unis, car les économies vertes et numériques du monde entier seront construites avec de l'acier, et le type de fabrication de cet acier revêt une importance considérable. »

Une norme « à échelle variable » appuyée par les fabricants d'acier à émissions élevées fixerait des plafonds d'émissions de gaz à effet de serre jusqu'à neuf fois plus élevés pour les produits exploités par rapport aux produits recyclés, pénalisant ainsi les producteurs qui utilisent des fours à arc et permettant que l'acier à émissions élevées soit étiqueté à tort comme « vert ». Avec une échelle variable, deux produits d'acier pouvaient être classés comme « vert », même si l'un d'eux a été produit en générant une quantité considérablement plus importante d'émissions de carbone que l'autre.

« L'acier est essentiel à nos économies et les infrastructures essentielles du monde en dépendent. Cette nouvelle norme accélérera la réduction réelle des émissions de gaz à effet de serre et fournira aux décideurs clés des données exactes pour prendre des décisions éclairées », a déclaré Mark D. Millett, PDG de Steel Dynamics, président de la Steel Manufacturers Association et membre fondateur de la coalition.

« Nous devons empêcher les producteurs d'acier de classer leurs produits comme verts lorsque les mêmes produits sont disponibles sur le marché avec des émissions de carbone significativement plus faibles », a déclaré Francisco Cardona, responsable des affaires publiques de CELSA Group, un grand producteur européen d'acier circulaire à faibles émissions et membre fondateur de la coalition.

Le principal objectif de la coalition GSCC est d'établir une norme axée sur les principes directeurs suivants :

« La norme unique de la coalition GSCC encouragera tous les fabricants à réduire leurs émissions de carbone et créera des règles du jeu équitables pour tous. Les négociations entre les États-Unis et l'Union européenne ne devraient pas déboucher sur un accord à deux poids, deux mesures et ainsi nous faire dériver vers un environnement plus polluant. Nous pouvons faire mieux », a déclaré Philip K. Bell, président de la Steel Manufacturers Association et membre fondateur de la coalition.

À propos de la coalition Global Steel Climate Council

La coalition Global Steel Climate Council, Inc. (GSCC) est une association à but non lucratif, mise en place pour faire progresser la stratégie climatique en partageant les pratiques exemplaires, en établissant des normes et en préconisant la réduction des émissions de carbone par les membres de l'industrie sidérurgique.

Cette coalition compte plus de 20 membres et sympathisants, parmi lesquels figurent des fabricants d'acier, des associations commerciales, des utilisateurs finaux, des fournisseurs de ferraille et des organisations non gouvernementales.

Les objectifs particuliers de la coalition GSCC sont de mettre l'accent sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'industrie sidérurgique mondiale en soutenant des méthodes de réduction neutres sur le plan technologique, qui incluent des limites de système qui comprennent les émissions de portée 1, 2 et 3 et qui s'harmonisent avec les prévisions basées sur la science, envisageant un scénario de réchauffement de 1,5 degré Celsius d'ici 2050.  

Les membres fondateurs de la coalition GSCC sont : la Steel Manufacturers Association, Nucor Corporation, CELSA Group, Steel Dynamics, Inc., Commercial Metals Company et l'Institute of Scrap Recycling Industries.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site https://GlobalSteelClimateCouncil.org.

CONTACT : [email protected]

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:20
À la suite de la présentation aujourd'hui du Point sur la situation économique et financière du Québec par le ministre des Finances, Eric Girard, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d'avis que des voyants sont au rouge pour les...

à 17:04
Pour la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la présentation de la mise à jour économique faite aujourd'hui par le ministre des Finances, Eric Girard, confirme la bonne santé des finances publiques, alimentée par la forte inflation des derniers...

à 14:25
Suivant le dépôt du Plan d'immigration du Québec 2023 déposé aujourd'hui par la ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Mme Christine Fréchette, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d'avis qu'il faudra aller...

à 10:37
Du 8 décembre 2022 au 8 février 2023, le ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) organise une consultation publique portant sur le plan d'aménagement forestier intégré tactique (PAFIT) 2023-2028 de l'unité d'aménagement 051-51 située...

à 10:00
L'activité dans l'industrie de la construction aura atteint un sommet historique en 2022, avec 210 millions d'heures travaillées, en hausse de 7 % comparativement à l'année 2021. Bien qu'un repli soit attendu en 2023, l'activité demeurera élevée,...

à 09:55
Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») , est heureuse d'annoncer que le programme de forages de définition a été complété avec succès dans la zone Sherlock, projet Mitchi. Les forages serviront à compléter une première estimation...



Communiqué envoyé le 18 novembre 2022 à 10:33 et diffusé par :