Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

/R E P R I S E -- Demain et mercredi, les 27 et 28 septembre/


Les infirmières et infirmières auxiliaires d'Héma-Québec du grand Montréal seront en grève

MONTRÉAL, le 26 sept. 2022 /CNW Telbec/ - Les activités d'Héma-Québec dans la grande région de Montréal seront perturbées demain et mercredi alors que les 131 infirmières, infirmières auxiliaires, conseillères et techniciennes membres du Syndicat du personnel infirmier d'Héma-Québec (SPI-CSQ) déclencheront deux journées de grève.

C'est la deuxième fois en quelques mois que les membres du SPI-CSQ recourent à ce moyen de pression puisqu'elles ont tenu une première journée de grève le 6 juillet dernier. Trois mois plus tard, les négociations n'ont guère avancé alors que l'employeur s'entête à manifester très peu d'ouverture à la table de négociation pour le renouvellement de la convention collective.

Imbroglio patronal autour de la question salariale

La question salariale est au coeur des revendications alors que les infirmières et infirmières auxiliaires demandent la parité avec leurs collègues du réseau public de santé et de services sociaux, ce que la partie patronale refuse d'accorder. Une attitude de l'employeur qui surprend d'autant plus le SPI-CSQ que cette parité salariale aurait été accordée aux infirmières et infirmières auxiliaires à l'emploi d'Héma-Québec dans la région de Québec, selon le syndicat les représentant. Ce que nie la partie patronale en négociation à Montréal.

Mentionnons également qu'il n'y a toujours pas d'entente sur les demandes portant sur le temps supplémentaire obligatoire, la stabilité des horaires, l'accessibilité aux congés et le manque de personnel.

Un discours creux de l'employeur

La présidente du SPI-CSQ, Nancy Landry, espère que ces deux journées de grève feront prendre conscience à l'employeur de la forte détermination des infirmières, infirmières auxiliaires, conseillères et techniciennes d'Héma-Québec de la région du grand Montréal à améliorer leurs conditions de travail de façon significative.

« Nous faisons face à un employeur qui nous parle des deux côtés de la bouche en même temps. On nous assure tout d'abord que nous sommes au coeur des priorités d'Héma-Québec pour ensuite refuser toutes les demandes syndicales ayant pour objectif l'amélioration ou la protection de la qualité de vie de nos membres. C'est extrêmement décevant, et si l'employeur ne passe pas rapidement de la parole aux actes, alors d'autres journées de grève sont à venir », prévient la leader syndicale.

Des collectes de sang affectées par le manque de personnel

Nancy Landry ajoute que le refus de la direction d'Héma-Québec d'améliorer la qualité des emplois de ses travailleuses et travailleurs a pour effet d'accentuer les problèmes actuels de pénurie de personnel et pourrait éventuellement entraîner des conséquences sur la réserve de sang.

« Nous n'en sommes heureusement pas encore là, mais il ne faudrait pas attendre une grave crise pour réagir. Déjà, depuis le début de l'été, Héma-Québec a dû annuler à plusieurs reprises des rendez-vous de dons de sang en raison du manque de personnel. Ce fut encore le cas la semaine dernière. Une chose est certaine, ce n'est pas en continuant d'imposer des salaires et des conditions de travail inférieurs à ce qui est offert dans notre réseau public de santé qu'Héma-Québec va pouvoir retenir son personnel et attirer une relève », conclut la présidente du SPI-CSQ.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente plus de 5 000 infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), centre hospitalier de réadaptation, centre de réadaptation en dépendance et Héma-Québec.

SOURCE Syndicat du personnel infirmier d'Héma-Québec (SPI-CSQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

27 nov 2022
Sonata Software, une société mondiale de services informatiques et de solutions technologiques, a annoncé qu'elle avait signé un accord avec Global Cloud Xchange (GCX), dont le siège est aux Bermudes, un fournisseur de services réseau de premier plan...

27 nov 2022
Le 23 novembre, au Museu do Amanhã à Rio, GWM a lancé sa marque et présenté en première mondiale son HAVAL H6 PHEV 4WD. GWM Brésil offrira des solutions plus propres et plus intelligentes, en tant que pionnier dans le domaine des véhicules à énergie...

27 nov 2022
La ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould, ainsi que la ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse, Becky Druhan, annonceront une réduction des frais de garde dans les...

27 nov 2022
Le 23 novembre, au Museu do Amanhã (Musée de demain) à Rio, GWM a lancé sa marque et tenu la première mondiale de son véhicule HAVAL H6 PHEV 4WD. GWM Brésil, pionnier de la production de véhicules à énergie nouvelle sur le marché latino-américain en...

27 nov 2022
Les employé-es de l'usine Les Aliments Dare (boulangerie Grissol) de Sainte-Martine ont déclenché une grève générale illimitée dimanche matin. La centaine de syndiqué-es membres du Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau,...

27 nov 2022
Alors que la Loi sur l'équité salariale fêtait les 26 ans de son adoption le 21 novembre dernier, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) rappelle que, malgré tout le chemin parcouru, il reste encore du travail à faire pour atteindre cette équité...



Communiqué envoyé le 27 septembre 2022 à 06:00 et diffusé par :