Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Première Nation, CFG, DEI

Nouveau cadre orientant l'inclusion du savoir autochtone dans les évaluations d'impact


OTTAWA, ON, le 26 sept. 2022 /CNW/ - Les peuples autochtones ont un lien profond avec la terre et les ressources. L'intégration constante du savoir unique des Autochtones sur les terres et les ressources dans le processus d'évaluation d'impact nous permet de mieux comprendre les répercussions potentielles des projets et de les atténuer.

Aujourd'hui, l'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a annoncé la publication du Cadre stratégique sur le savoir autochtone dans le contexte des examens de projets et des décisions réglementaires (le Cadre), qui a été élaboré en partenariat avec les peuples autochtones.

Cet important cadre éclairera l'inclusion et la protection respectueuses, cohérentes et significatives du savoir autochtone dans les examens de projets et les décisions réglementaires en vertu de la Loi sur l'évaluation d'impact, de la Loi sur les eaux navigables canadiennes, de la Loi sur la Régie canadienne de l'énergie et les dispositions de la Loi sur les pêches relatives à la protection du poisson et de son habitat.

Le Cadre jette les bases de relations plus solides entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones fondées sur le respect de différentes visions du monde et sources de connaissances. Il permettra de mieux inclure le savoir autochtone dans le processus d'évaluation d'impact afin d'améliorer la conception du projet, de renforcer les mesures d'atténuation et d'accommodement, et de prendre de saines décisions réglementaires pour le développement durable des ressources.

La reconnaissance de l'importance des systèmes de savoirs autochtones et leur inclusion respectueuse dans les évaluations de grands projets comme les barrages, les mines et les installations de gaz naturel liquéfié est une étape de plus dans les efforts du gouvernement pour renforcer le partenariat avec les peuples autochtones. Il s'agit d'un exemple concret de la façon dont l'Agence d'évaluation d'impact du Canada met en oeuvre les objectifs de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Le Cadre constitue la première étape de l'élaboration d'orientations propres à l'inclusion du savoir autochtone dans les évaluations d'impact, y compris les pratiques exemplaires relatives à l'examen du savoir autochtone dans les présentations de projets et l'établissement de procédures de confidentialité.

L'Agence d'évaluation d'impact du Canada remercie les 79 collectivités et organisations autochtones de partout au pays, ainsi que le Comité consultatif autochtone de l'Agence, pour leur collaboration et leurs conseils inestimables dans l'élaboration de ce cadre. 

Citation

« Le savoir autochtone a contribué, et continue de contribuer, de façon importante aux processus environnementaux, réglementaires et autres à l'échelle du Canada. L'annonce d'aujourd'hui est une étape importante dans l'engagement du gouvernement du Canada à favoriser la réconciliation et les partenariats avec les peuples autochtones en harmonisant les pratiques des organismes de réglementation et des décideurs quant à la manière d'intégrer de façon respectueuse et significative le savoir autochtone aux examens de projets et aux décisions réglementaires. »

--  L'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

En bref

Produits connexes
Liens connexes

Cadre stratégique sur le savoir autochtone dans le contexte des examens de projets et des décisions réglementaires - Canada.ca 

Le Cadre est disponible dans les langues autochtones suivantes. D'autres traductions peuvent être disponibles sur demande.

Mise en oeuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones - Canada.ca

Suivez-nous sur Twitter : @IAAC_AEIC  #SavoirAutochtone

SOURCE Agence d'évaluation d'impact du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:41
Alors qu'environ 20 000 personnes sont attendues à Montréal dans le cadre de la COP15 et autres événements connexes, L'Oréal Canada, leader mondial de la beauté, participera à un panel de discussion sur la responsabilité des entreprises dans la...

à 14:00
Pendant que le Canada accueille chez lui le monde entier à l'occasion de la 15e Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique à Montréal, les dernières évaluations semestrielles d'espèces du Comité sur la situation des...

à 13:50
Avec ses 291 hectares, le parc-nature du Bois-de-L'Île-Bizard, situé dans l'arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, est l'un des huit parcs-nature ouverts au public. Celui-ci se caractérise par sa grande diversité d'écosystèmes. Débuté en...

à 13:13
Depuis la nuit des temps, les peuples autochtones prennent soin des terres et des eaux du Canada. Les Premières Nations, les Inuits et les Métis entretiennent des relations uniques avec la nature. Pour eux, la gérance responsable de la nature est un...

à 12:55
L'Agence d'évaluation d'impact du Canada (l'Agence) met à la disposition du public et des peuples autochtones une aide financière pour favoriser leur participation au processus d'évaluation d'impact du projet minier aurifère Marban, une nouvelle mine...

à 12:54
Dans son rapport sur la maintenance préventive des actifs du réseau de distribution d'électricité, le Vérificateur général du Québec émet des recommandations avec lesquelles Hydro-Québec est entièrement d'accord et confirme être déjà à l'oeuvre....



Communiqué envoyé le 26 septembre 2022 à 17:46 et diffusé par :