Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Des innovateurs pharmaceutiques canadiens collaborent pour produire un vaccin contre la variole du singe


ST. CATHARINES, ON, le 10 août 2022 /CNW/ - Le fabricant de médicaments injectables à remplissage stérile de St.Catharines, Biolyse Pharma Corporation, a signé un protocole d'entente avec la société biopharmaceutique montréalaise PnuVax Incorporé pour la fabrication en série d'un vaccin clé dans la lutte contre la variole simienne, aussi connue sous le nom de variole du singe.

À l'heure actuelle, près de 1 000 cas de variole simienne ont été recensés au Canada -- la maladie est douloureuse, entraîne des lésions et peut entraîner des visites à l'hôpital. Il est très contagieux et n'importe qui peut être à risque.

Ensemble, les deux sociétés ont des synergies pour permettre une mise à l'échelle immédiate pour produire des millions de doses au niveau national, dans la lutte contre la variole simienne.

« Nous avons des installations de fabrication de niveau 2 de biosécurité industrielle agréées par Santé Canada et tout l'équipement nécessaire pour produire des produits biologiques pour un vaccin contre la variole simienne et la capacité de remplissage et de finition selon les Bonnes Pratiques de Fabrication des Médicaments (BPF), a déclaré Brigitte Kiecken, présidente de Biolyse.

Le PDG et co-fondateur de PnuVax, le Dr Donald Gerson, déclare : « En réponse à l'épidémie émergente la variole simienne, notre équipe de PnuVax, en collaboration avec Biolyse, se prépare à utiliser notre capacité et notre expertise conjointes pour aider à développer l'approvisionnement mondial en vaccin contre la variole simienne et réduire les infections au Canada et à l'étranger. »

Kiecken ajoute : "Peu de gens en Amérique du Nord ont l'expertise du Dr Gerson en matière de vaccins antivariolique apparentés a la variole simienne. Il avait auparavant produit 350 millions de doses de vaccin antivariolique pour le stock national américain au début des années 2000, lors d'une alerte au bioterrorisme. Nous sommes chanceux d'avoir accès à cette expertise."

John Fulton, consultant de l'industrie pharmaceutique et partenaire de projet chez Biolyse, déclare : « Dans l'état actuel des choses, le gouvernement fédéral canadien a été réticent dans les médias à propos de son stock de vaccins contre la variole simienne, craignant qu'il ne soit insuffisant, alors qu'une épidémie mondiale s'accélère.

« Il s'agit d'une formidable opportunité pour ces innovateurs et entrepreneurs canadiens de se rassembler et de contribuer de manière significative au besoin mondiale », a-t-il déclaré.

Le projet pourrait ajouter jusqu'à 50 employés à chaque entreprise.

https://bit.ly/BiolysePnuVaxDocs

https://twitter.com/BioNiagara

www.PnuVax.com

www.biolyse.com

SOURCE BioNiagara


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:05
SecurityScorecard, le leader mondial des évaluations de la cybersécurité, a annoncé aujourd'hui un partenariat stratégique avec HCLTech, une entreprise technologique mondiale de premier plan, en vue d'offrir des solutions combinées qui proposent une...

à 16:55
Wisk Aero, un leader de la mobilité aérienne avancée (MAA) et un pionnier des vols électriques autonomes, dévoile aujourd'hui le premier taxi aérien au monde à vol autonome, pour quatre passagers, entièrement électrique et à décollage et atterrissage...

à 16:35
Incyte annonce aujourd'hui la conclusion d'un accord prévoyant l'acquisition de Villaris Therapeutics, une société biopharmaceutique axée sur les actifs, fondée par Medicxi et spécialisée dans le développement de nouveaux anticorps thérapeutiques...

à 15:30
Les Canadiens de l'Alberta et d'ailleurs au pays améliorent l'efficacité énergétique de leur maison. Ces mesures sont de bons moyens de contrer les changements climatiques, de créer de bons emplois et d'aider les propriétaires à réduire leurs...

à 14:07
Après six années de préparation, le navire Plastic Odyssey et son équipage ont quitté le port de Marseille le 1er octobre pour un tour du monde de trois ans. Leur ambition : lutter contre la pollution plastique en mer en agissant à sa source,...

à 13:33
Le plan, d'une valeur de 30 millions d'euros, sera mis en oeuvre au cours des deux années qui suivent, dans le but d'accroître considérablement la capacité et l'expertise du pôle biotechnologique de Settimo Torinese. Le pôle est un atout hautement...



Communiqué envoyé le 10 août 2022 à 06:55 et diffusé par :