Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière
Sujet : CFG

Le ministre Vandal annonce un financement fédéral dans la faisabilité de l'utilisation de l'énergie géothermique au Nunavut


Le financement de CanNor permet de réaliser une étude de faisabilité sur le potentiel de sources d'énergie de remplacement dans trois communautés du Nunavut

CAMBRIDGE BAY, NU, le 9 août 2022 /CNW/ - L'énergie géothermique est l'une des nombreuses sources d'énergie de remplacement fiables qui peuvent contrebalancer la dépendance à la production d'énergie fossile au Canada et dans le monde. Comme les changements climatiques continuent d'avoir des répercussions sur l'Arctique canadien, nous devons remettre en question le statu quo en explorant des solutions d'énergie renouvelable, comme l'énergie géothermique, ce qui contribuera à garder l'air du Canada plus propre, tout en assurant une production d'énergie nouvelle, durable et fiable dans les communautés du Nord.

Aujourd'hui, à Cambridge Bay, l'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord, ministre responsable de PrairiesCan et ministre responsable de CanNor, a annoncé un investissement fédéral de plus de 1,2 million de dollars sur trois ans, effectué par CanNor, pour soutenir l'étude du potentiel géothermique du Nunavut. Cette étude évaluera la faisabilité de la production d'électricité et du stockage de l'énergie résiduelle par des moyens géothermiques, et elle pourrait permettre de réduire l'empreinte carbone du Nunavut et de diversifier les options énergétiques du territoire.

Ces investissements sont des éléments clés de la collaboration du gouvernement du Canada avec des partenaires, des organisations, des entreprises et des communautés autochtones pour appuyer la recherche et la planification stratégique à long terme dans le but d'explorer des sources d'énergie de remplacement dans le Nord.

L'investissement fédéral appuie l'engagement à l'égard de la diversification énergétique

Cet investissement soutiendra le plan stratégique de la Société d'énergie Qulliq (SEQ) visant à développer des sources d'énergie de remplacement au Nunavut. La SEQ est le seul producteur et distributeur d'énergie électrique dans le territoire. À l'heure actuelle, les besoins en électricité des 25 communautés du Nunavut sont comblés en important du carburant diesel, ce qui a une incidence importante sur le coût de production de l'électricité. Cette situation contribue aussi à la pollution par le carbone, rendant les foyers et les entreprises du Nunavut vulnérables à la fluctuation des coûts des combustibles.

Le projet évaluera le potentiel de l'énergie géothermique et la faisabilité du stockage de déchets de l'énergie à Baker Lake ainsi que de levés géophysiques électroniques pour avoir accès aux conditions souterraines profondes à Baker Lake, à Cambridge Bay et à Resolute Bay. Les résultats de ces évaluations initiales orienteront la conception préliminaire des travaux de recherche et l'estimation des coûts pour les phases ultérieures du projet.

L'objectif final de ces projets est de réaliser une évaluation complète du potentiel géothermique du Nunavut et de contribuer à la mise à jour des calculs de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le territoire.

Citations

« Tirer parti de l'immense potentiel du Canada en matière d'énergie renouvelable est crucial dans les communautés nordiques éloignées. En investissant dans la recherche sur l'énergie propre, nous prenons des mesures pour atteindre notre objectif, soit d'aider le Canada à devenir carboneutre d'ici 2050. Cet investissement dans la recherche géothermique au Nunavut est un pas vers la réduction de la dépendance au carburant diesel pour l'électricité afin de mettre au point davantage de solutions de rechange en matière d'énergie renouvelable et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. »

- L'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord, ministre responsable de PrairiesCan et ministre responsable de CanNor

« L'énergie géothermique est une des rares options de production d'électricité écologiques qui a la capacité inhérente d'offrir de l'électricité de façon fiable et sur demande. Il incombe à QEC d'étudier ce potentiel au Nunavut. Le soutien financier de nos partenaires fédéraux permettra à la Société de continuer à chercher des solutions durables pour répondre aux besoins énergétiques à long terme de notre vaste territoire, et ce, en réduisant davantage l'impact environnemental de nos systèmes de production électrique actuels. »

- L'honorable Craig Simailak, ministre responsable de la Société d'énergie Qulliq

Faits en bref
Liens connexes

Restez branchés
Suivez CanNor sur TwitterFacebook et LinkedIn.

SOURCE Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 sep 2022
Sinopec Zhenhai Refinery of China Petroleum & Chemical Corporation (HKG: 0386, « Sinopec ») a obtenu un certificat de navigabilité pour le biocarburéacteur délivré le 19 septembre par l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). Le premier...

23 sep 2022
La raffinerie de Zhenhai opérée par Sinopec/China Petroleum & Chemical Corporation (HKG : 0386, « Sinopec ») a obtenu, le 19 septembre dernier, un certificat de navigabilité pour son biocarburéacteur de la part de l'administration de l'aviation...

23 sep 2022
Les marchés mondiaux de l'énergie ont changé radicalement dans le dernier semestre, principalement à cause de l'invasion illégale de l'Ukraine par la Russie. Face à la volatilité des prix et aux inquiétudes autour de la sécurité énergétique, le...

23 sep 2022
Les Canadiens de tout le pays ressentent les effets des changements climatiques et prennent des mesures dans leurs communautés pour les contrer. D'un bout à l'autre du pays, le gouvernement du Canada soutient des projets qui réduisent la pollution,...

23 sep 2022
Le député de Thunder Bay-Rainy River, Marcus Powlowski, au nom du ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, annoncera du financement pour aider le Confederation College of Applied Arts and Technology à atteindre ses...

23 sep 2022
Plus de 200 chefs d'entreprise ont approuvé les stratégies de l'alliance Mission Possible Partnership (MPP) visant à décarboniser certaines des industries dont les émissions de carbones sont les plus difficiles à éliminer de la décennie. Les nouveaux...



Communiqué envoyé le 9 août 2022 à 17:30 et diffusé par :