Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière

GEM, une entreprise verte de premier plan en Chine, fera son entrée sur le marché boursier suisse


SHENZHEN, Chine, le 26 juill. 2022 /CNW/ - GEM (code boursier : 002340), une société cotée à la Bourse de Shenzhen, a annoncé que, le 22 juin 2022, la Commission de réglementation des valeurs mobilières de la Chine (la Commission) a donné son accord pour que la société émette des certificats internationaux d'actions étrangères et soit inscrite à la Bourse suisse (SIX). Le 20 juillet 2022, la SIX a donné son accord à l'introduction en bourse de GEM et à l'émission de certificats internationaux d'actions étrangères par la Société. Jusqu'à présent, le processus d'émission de certificats internationaux d'actions étrangères par GEM et d'entrée en bourse sur la SIX s'est déroulé sans entrave.

Figure 1 - Le parc industriel de GEM (Jingmen, Hubei, Chine) (PRNewsfoto/GEM)

Il s'agit d'une réalisation concrète de la coopération en matière d'ouverture de capital entre la Chine et la Suisse, ainsi qu'une réussite de la promotion de la coopération sur le plan du financement entre la Bourse de Shenzhen et la SIX. L'initiative établit un précédent pour les entreprises chinoises qui émettent des certificats internationaux d'actions étrangères pour leur inscription à la SIX. Cela a sans aucun doute ouvert la voie aux entreprises chinoises qui souhaitent accéder aux marchés européens des capitaux.

Selon le communiqué public de GEM, sa demande d'émission de certificats internationaux d'actions étrangères et d'inscription à la SIX a été acceptée par le Commission le 24 mai 2022 et approuvée le 22 juin 2022. Il s'est écoulé moins de 30 jours civils entre les deux étapes, ce qui démontre l'efficacité du gouvernement chinois et fait la preuve de son soutien aux entreprises chinoises dans l'émission de certificats internationaux d'actions étrangères et l'inscription à la SIX.

De même, GEM a présenté sa demande d'entrée en bourse et d'émission de certificats internationaux d'actions étrangères à la SIX le 27 mai, et celle-ci a été acceptée le 20 juillet. Cela met en lumière l'efficacité de la coopération entre les bourses des deux pays; la Bourse de Shenzhen et la Bourse suisse.

Inscription à la Bourse suisse, investissements dans des projets verts à l'étranger et offre de services au secteur des nouvelles énergies en Europe

Dès le 30 avril 2022, GEM a annoncé qu'elle envisageait d'émettre des certificats internationaux d'actions étrangères et d'être cotée à la SIX. Ces mesures avaient pour objectif de soutenir ses projets de recyclage et de fabrication de matériaux pour batteries en Europe, le développement et l'exploitation de projets de ressources de nickel à l'étranger, de promouvoir l'expansion internationale de l'entreprise, de renforcer les canaux de financement internationaux et d'accroître l'influence de la marque à l'échelle mondiale.

En mai 2022, le GEM et le consulat général de la Hongrie à Shanghai ont signé, dans le cadre de discussions amicales, un protocole d'entente et de coopération sur la production de précurseurs à forte teneur en nickel pour les nouveaux véhicules énergétiques et le recyclage des batteries d'alimentation usagées. Ce protocole d'entente porte sur l'investissement dans la production de précurseurs à forte teneur en nickel pour les véhicules propulsés aux nouvelles énergies et le recyclage des batteries d'alimentation en fin de vie utile, selon les principes de coopération, de confiance mutuelle et d'investissements dans les facteurs ESG. Le projet GEM prévoit de construire en Hongrie une base industrielle dans le secteur des nouvelles énergies fondée sur l'économie circulaire, de calibre mondial et à l'avant-garde en Europe, qui répond aux exigences de l'UE en matière de développement industriel dans le domaine des nouvelles énergies pour la localisation de la fabrication de matériaux, et afin de répondre aux exigences de mise en oeuvre de la nouvelle réglementation de l'UE sur les batteries. Grâce à cette collaboration, GEM bâtira une chaîne de valeur du cycle de vie complet : « le recyclage des batteries, la reconversion des matières premières, la réutilisation en cascade des batteries d'alimentation » en Europe pour répondre aux exigences des clients en aval quant à l'approvisionnement localisé de matériaux précurseurs.

Coté à la Bourse suisse, Indonesia Nickel Resources Project, une initiative de GEM, est un important projet d'investissement dans le domaine des certificats internationaux d'actions étrangères. Selon le communiqué de presse, GEM a établi une coentreprise intitulée « PT.QMB NEW ENERGY MATERIALS » en Indonésie avec CATL, le chef de file mondial des batteries, et Tsingshan Holding Group Co., Ltd., le plus grand fabricant d'acier inoxydable au monde. Cette coentreprise exploitera les ressources en nickel et produira des matières premières pour créer de nouvelles sources d'énergie. Le projet vise à produire 50 000 tonnes métalliques de produits intermédiaires à base de nickel et 4 000 tonnes métalliques de cobalt par année à partir de minerai de nickel de latérite, répondant ainsi à la demande en nickel pour la fabrication de batteries d'alimentation. Le projet adopte une technologie de conception verte en utilisant du minerai de nickel de latérite à faible teneur (contenant 0,8 à 1,2 % de nickel) et une technologie de lixiviation à haute pression qui ne sont pas utilisées actuellement dans la pyrominéralurgie. Cette technique répond aux exigences optimales du secteur des nouvelles énergies qui consistent à « intégrer du minerai de nickel de latérite, raffiner de nouveaux matériaux énergétiques et fabriquer des batteries », ce qui reflète les concepts de conservation des ressources et de protection de l'environnement. La première phase du projet (d'une capacité de 30 000 tonnes de nickel) est terminée. Le projet est une initiative révolutionnaire dans l'histoire de l'Indonésie. Il consiste à convertir les ressources en nickel en nouveaux matériaux énergétiques. Ce travail est très important aux yeux du gouvernement indonésien et est devenu un projet représentatif de la capacité mondiale de production de nickel.

Au cours des deux dernières années, le nickel est devenu l'élément clé des batteries thermiques pour les véhicules propulsés aux nouvelles énergies. Avec le développement rapide des nouvelles ressources énergétiques mondiales et le grand potentiel de marché pour l'avenir, le nickel est devenu une ressource rare à l'échelle mondiale. En mars de cette année, le prix du nickel à la Bourse des métaux de Londres a dépassé 100 000 $ la tonne, établissant un nouveau record pour le prix du nickel. Suite à l'augmentation soudaine des cours, le nickel s'est valu le surnom de « métal du diable ». Selon le dernier rapport de Frost & Sullivan, d'ici 2030, la nouvelle industrie énergétique mondiale favorisera une augmentation de l'utilisation des ressources en nickel de trois millions de tonnes, soit près du double de l'exploitation totale actuelle des ressources mondiales de nickel. Il en résultera une pénurie de ressources mondiales de nickel au cours des dix prochaines années et le prix du nickel demeurera élevé.

Par conséquent, le projet indonésien de ressources en nickel dirigé par GEM est stratégiquement tourné vers l'avenir et produira de solides avantages économiques. Selon le communiqué public, le projet devrait ajouter un chiffre d'affaires de 5,36 milliards de yuans et générer 1,06 milliard de yuans de profit chaque année une fois qu'il sera achevé.

Figure 2 - Le chantier du projet de GEM en Indonésie (PRNewsfoto/GEM)

L'entrée à la bourse suisse permettra de mettre en relation l'entreprise chinoise avec la chaîne de l'économie circulaire verte en Europe

L'Europe est le berceau de la législation et de l'industrie de l'économie circulaire. Le premier règlement sur les déchets a été publié dès 1975, et l'Allemagne, pays membre de l'UE, a adopté en 1994 la Loi sur l'économie circulaire et le traitement des déchets, qui a eu une grande influence. En 2015, le premier European Circular Economy Action Plan a été publié pour stimuler la transition d'une économie linéaire à une économie circulaire en Europe, tout en créant de nouveaux emplois et des moyens de promouvoir une croissance durable. En décembre 2019, l'Union européenne a publié le European Green Agreement pour bâtir un système économique moderne et concurrentiel qui dissocie la croissance économique et la consommation de ressources. Parallèlement, le pacte vert pour l'Europe a été publié, promettant de mener l'UE vers la neutralité carbone d'ici 2050, et qui se veut l'objectif minimal pour tous les pays européens. En mars 2020, l'Union européenne a publié un nouveau plan d'action pour l'économie circulaire, dans le but de « formuler un agenda orienté vers l'avenir pour rendre l'Europe plus propre et plus compétitive ».

Sur la base d'orientations politiques, l'UE a également fourni des fonds de développement généreux pour le développement de l'économie circulaire, injectant plus de 10 milliards d'euros de fonds publics entre 2016 et 2020. Le financement de l'innovation dans l'économie circulaire découle de la mise en oeuvre de plusieurs projets de l'UE, dont Horizon 2020 et la politique de cohésion. La mise en oeuvre d'une série de politiques et de règlements et l'activation du fonds de développement de l'économie circulaire ont permis à l'Europe d'obtenir des résultats fructueux sur la voie de la refonte de l'économie et de la réalisation d'une économie circulaire carboneutre, et de se positionner en chef de file dans ce domaine à l'échelle mondiale.

En juillet 2018, l'UE et la Chine ont signé un protocole d'entente sur la coopération en matière d'économie circulaire et ont décidé d'établir un dialogue de haut niveau sur l'économie circulaire. La Chine et l'UE ont convenu de faire de la transition vers une économie circulaire le point central d'une coopération renforcée et d'amener la coopération entre la Chine et l'UE à un autre niveau.

En février 2022, la Commission de réglementation des valeurs mobilières de la Chine a publié la version révisée de son règlement portant sur la surveillance des activités interconnectées des marchés boursiers nationaux et étrangers concernant les certificats d'actions étrangères, qui a étendu la portée de l'application à l'étranger à de grands marchés européens comme la Suisse et l'Allemagne. Elle a encouragé les entreprises à étendre leurs voies de financement bidirectionnelles par de l'émission à l'étranger de certificats internationaux d'actions étrangères pour répondre à leurs besoins de développement pour le commerce international.

Dans le cadre de cette occasion historique d'atteindre de nouveaux sommets sur les plans de la politique et des capitaux dans la coopération entre la Chine et l'UE en matière d'économie circulaire, GEM, en tant que représentante exceptionnelle des entreprises vertes chinoises, a été inscrite sur le marché boursier suisse. Non seulement cette initiative assure la présence de la technologie de recyclage écologique de pointe de la Chine à l'échelle internationale, mais elle contribue aussi à la création d'une communauté avec un avenir commun pour l'humanité en offrant un moyen fiable pour le développement mondial du capital vert européen.

Exploration des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), augmentation du chiffre d'affaires de près de quatre fois et réalisation d'une belle légende verte

GEM, dont le siège social est situé à Shenzhen, en Chine, s'est vu décerner le prix « Green-Eco-Manufacture » il y a une vingtaine d'années par le Dr Xu Kaihua, professeur dans une université chinoise. GEM a été la première entreprise chinoise à proposer un concept vert de ressources limitées et de recyclage illimité. Le concept, qui porte sur une industrie de recyclage à faibles émissions de carbone, a pour but de résoudre la double contradiction entre la pollution de l'environnement et les pénuries de ressources en exploitant les mines urbaines et en développant de nouveaux matériaux énergétiques, ce qui permettrait également de réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale.

Au cours des 20 dernières années, GEM a constamment exploré le modèle de développement vert d'exploitation des mines urbaines et de développement de nouveaux matériaux énergétiques, a créé un réseau de mines urbaines centré sur les villes chinoises et s'est employée à atteindre son objectif de recycler pour l'avenir. L'entreprise a commencé par recycler les batteries de téléphone mobile et le nickel, le cobalt et le tungstène, puis les déchets électroniques et les véhicules en fin de vie utile, ainsi que les batteries usagées pour ensuite passer à l'utilisation en cascade et à la reconversion des batteries d'alimentation et enfin à la fabrication de batteries d'alimentation et de piles 3C. Seize usines de recyclage ont été construites dans 11 provinces et villes de Chine. Une relation de coopération en matière de recyclage a été établie avec près de 500 millions de personnes en Chine au sein d'une empreinte écologique de neuf millions de kilomètres carrés. Au cours des dix dernières années, le recyclage et l'élimination des déchets par GEM ont cumulé plus de 32 millions de tonnes. La quantité totale d'appareils ménagers mis au rebut qui sont récupérés et traités par GEM s'élève à plus de 75 millions d'unités, ce qui représente plus de 10 % de la quantité totale de ferraille en Chine. La quantité totale de cobalt récupéré est supérieure à 30 000 tonnes, ce qui dépasse de 200 % l'extraction de cobalt d'origine en Chine et représente 20 % de la récupération de cobalt à l'échelle mondiale. La quantité totale de nickel récupérée est supérieure à 60 000 tonnes, ce qui représente 8 % du volume d'extraction primaire de nickel en Chine. La récupération totale du tungstène dépasse 30 000 tonnes, ce qui représente 5 % du volume d'extraction de tungstène d'origine en Chine. GEM a réduit les émissions de carbone de plus de deux millions de tonnes pour le monde, planté plus de 6 000 arbres, économisé plus de trois millions de barils de pétrole, empêché la déforestation de 3 000 hectares de terres et diminué la pollution des sols sur plus de 20 000 kilomètres carrés. GEM a établi un ensemble de bases de recyclage des batteries d'alimentation de calibre mondial en Chine. Le recyclage annuel des batteries usagées représente environ 10 % du total de la Chine. GEM a également construit des usines de recyclage de batteries d'alimentation en Corée du Sud et en Indonésie et elle a établi une coopération avec plus de 500 usines de batteries et d'automobiles dans le monde pour le recyclage. Les matériaux de base ternaires recyclés sont utilisés sur 15 % des véhicules propulsés aux nouvelles énergies à batterie ternaire dans le monde et ont permis d'adapter graduellement ces véhicules à une technologie verte avancée. Elle incarne à la perfection le concept industriel de ressources limitées et de recyclage illimité et prouve au monde entier que les ressources peuvent être générées principalement par le recyclage.

Figure 3 - La chaîne écologique d'élimination des déchets électroniques de GEM (PRNewsfoto/GEM)

 

Figure 4 - La chaîne écologique de démontage des wagons mis à la ferraille de GEM (PRNewsfoto/GEM)

 

Figure 5 - La chaîne de production des précurseurs pour les systèmes de batteries ternaires de GEM (PRNewsfoto/GEM)

Les pratiques industrielles de GEM en matière d'économie circulaire sont également largement reconnues dans le monde entier. L'entreprise a établi une chaîne d'approvisionnement verte regroupant des entreprises de renommée mondiale comme Glencore, Trafigura, BASF Shanshan, Umicore, Sandvik, Samsung SDI, CATL et Foxconn. De plus, GEM a reçu des distinctions soulignant son mérite comme base de démonstration éducative nationale de l'économie circulaire, base de démonstration nationale des « mines urbaines », entreprise de démonstration nationale de l'innovation technologique et usine verte nationale, ainsi que d'autres titres honorifiques dans le domaine de l'écologie. Par conséquent, elle est devenue une représentante exceptionnelle pour la promotion de la société circulaire chinoise et du développement à faibles émissions de carbone. GEM a remporté le « Global Circular Economy Multinational Corporation Award » à Davos en 2018 et le « Paulson Sustainable Development Award » en 2020. La revue de renommée mondiale Nature a classé l'entreprise dans la catégorie des exemples de réussite de recyclage des déchets à l'échelle mondiale. Les Nations Unies l'ont inscrite comme entreprise faisant la démonstration de la réduction de la pollution. Ainsi, GEM est devenue une indication géographique importante de la mondialisation de l'économie circulaire de la Chine.

En 2021, grâce à la mise en oeuvre progressive de la capacité de production de l'entreprise et à une augmentation significative de l'efficacité opérationnelle, les produits d'exploitation de GEM ont atteint 19,301 milliards de yuans, une augmentation de 54,83 % sur 12 mois. Le bénéfice net s'est établi à 923 millions de yuans, en hausse de 123,82 % sur 12 mois. Depuis son inscription à la cote en 2010, GEM a continué de connaître une croissance rapide et une performance fulgurante. Ses produits d'exploitation ont augmenté de près de 34 fois, son bénéfice net de près de 11 fois, son actif net de plus de 13 fois; ces éléments ont contribué à façonner une légende de l'industrie mondiale du recyclage à faibles émissions de carbone.

Figure 6 - Bénéfice d'exploitation, bénéfice net et actifs nets au cours de la dernière décennie (PRNewsfoto/GEM)

En prenant la voie rapide du développement vert, GEM connaîtra une forte croissance

Grâce au développement rapide de nouvelles ressources énergétiques à l'échelle mondiale, les véhicules propulsés aux nouvelles énergies remplacent rapidement les véhicules à combustion interne. D'ici 2026, les ventes mondiales de véhicules propulsés aux nouvelles énergies dépasseront plus de 20 millions d'unités. Par conséquent, les batteries d'alimentation et les matières pour la fabrication de batteries alimenteront un immense marché émergent.

Compte tenu de l'augmentation de la consommation chinoise et du développement de la numérisation industrielle, la Chine atteindra le point culminant des produits électroniques mis au rebut. D'ici 2026, la valeur des voitures, des produits électroniques, des batteries d'alimentation et des produits en plastique mis à la ferraille atteindra plus de 2 000 milliards de yuans.

Au cours des cinq prochaines années, la stratégie verte double d'exploitation des mines urbaines et de développement de nouveaux matériaux énergétiques profitera d'une rare occasion de développement rapide des nouvelles énergies et du pic des déchets de la Chine, fera des avancées dans la voie du développement à forte croissance et créera une bonne valeur pour les investisseurs mondiaux. GEM a annoncé un chiffre d'affaires de 26 milliards de yuans et un profit de 1,5 milliard de yuans en 2022, un chiffre d'affaires de 32,8 milliards de yuans et un profit de 2,1 milliards de yuans en 2023, un chiffre d'affaires de 41,8 milliards de yuans et un profit de 3,2 milliards de yuans en 2024. En 2026, le chiffre d'affaires de GEM devrait dépasser les 80 milliards de yuans, avec une réduction des émissions de dioxyde de carbone d'un million de tonnes. Cela se traduira par un passage de la transformation des déchets en trésors à la transformation des déchets en puits de carbone. L'entreprise améliorera ainsi sa valeur écologique en passant de la vente de ressources renouvelables à la vente de puits de carbone et en créant ainsi le premier groupe d'entreprises au monde dans le domaine du développement écologique.

Figure 7 - Le futur parc industriel « carboneutre » de GEM (PRNewsfoto/GEM)

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864755/1.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864754/2.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864751/3.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864752/4.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864749/5.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864759/6.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1864758/7.jpg 

SOURCE GEM


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:26
Risen Energy, l'un des principaux fabricants de modules solaires en Chine, a annoncé que la série Hyper-ion 210 mm 700 W à hétérojonction (HJT) de la société a été testée et certifiée par TÜV SÜD, un fournisseur mondial de tests, services...

12 aoû 2022
Pour atteindre nos objectifs climatiques, il est essentiel de réduire la pollution attribuable au secteur des transports. C'est pourquoi le gouvernement du Canada collabore avec des villes pour qu'il soit plus facile pour les Canadiens d'acheter, de...

12 aoû 2022
EcoFlow, société de solutions d'énergie renouvelable et d'alimentation portable, annonce aujourd'hui sa participation à l'IFA 2022, qui se tiendra du 2 au 6 septembre à Berlin, en Allemagne. Durant l'événement, EcoFlow dévoilera sa dernière avancée...

11 aoû 2022
Pour atteindre nos objectifs climatiques, il est essentiel de réduire la pollution attribuable au secteur des transports. C'est pourquoi le gouvernement du Canada fait en sorte qu'il soit plus facile pour les Canadiens d'acheter, de recharger et...

10 aoû 2022
Enefit Connect OÜ, Elektrilevi OÜ et envelio GmbH collaborent à un projet de déploiement complet en Estonie. Enefit Connect va numériser ses processus de planification de réseau à l'aide de l'Intelligent Grid Platform, ce qui lui permettra d'offrir...

10 aoû 2022
a annoncé aujourd'hui qu'elle a lancé un produit de conformité d'énergie sans émission 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre à la demande croissante des clients exigeant la validation que l'énergie qu'ils consomment est 100 % sans émission...



Communiqué envoyé le 26 juillet 2022 à 01:30 et diffusé par :