Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

ALIMENTATION COUCHE-TARD ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L'EXERCICE 2022


 

______________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Exercice 2022

LAVAL, QC, le 28 juin 2022 /CNW Telbec/ - Pour son quatrième trimestre terminé le 24 avril 2022, Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard » ou la « société ») (TSX : ATD) annonce un bénéfice net de 477,7 millions $, soit un bénéfice par action de 0,46 $ sur une base diluée. Les résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2022 ont été affectés par une perte de valeur de 56,2 millions $ avant impôts résultant de la déconsolidation et de la perte de valeur des filiales russes, une perte de valeur de 33,7 millions $ avant impôts sur notre participation dans Fire & Flower Holdings Corp., une dépense de 15,1 millions $ avant impôts due à un changement de méthode comptable concernant les accords d'infonuagiques, un gain de change net de 3,0 millions $ avant impôts, ainsi que par des frais d'acquisition avant impôts de 0,9 million $. Les résultats du trimestre correspondant de l'exercice 2021 ont été affectés par une dépense de 29,1 millions $ avant impôts suite à la remise d'un avis de remboursement anticipé de billets de premier rang non garantis, un gain sur cession de 26,6 millions $ avant impôts en lien avec la disposition d'une propriété située à Toronto, au Canada, des frais d'acquisition avant impôts de 1,5 million $, ainsi que par une perte de change nette de 1,1 million $ avant impôts. En excluant ces éléments, le bénéfice net ajusté1 s'est élevé à approximativement 573,0 millions $ ou 0,55 $ par action sur une base diluée pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 564,0 millions $ ou 0,52 $ par action sur une base diluée pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021, soit une augmentation du bénéfice net ajusté par action dilué1 de 5,8 %, attribuable à l'augmentation des marges unitaires de carburant pour le transport routier aux États-Unis et au Canada, à la croissance organique des activités d'accommodation, ainsi qu'à l'incidence favorable du programme de rachat d'actions, partiellement contrebalancés par l'augmentation des frais d'exploitation. Les données financières sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire. 

« Nous sommes fiers d'annoncer une année remarquable malgré les pressions continues causées par la pandémie, l'inflation mondiale et les défis de recrutement et de rétention. Grâce à notre résilience opérationnelle et financière, nous avons obtenu des résultats records pour plusieurs mesures clés et sommes restés concentrés sur nos objectifs stratégiques. Au cours du trimestre, nous avons fait des progrès considérables en accélérant la croissance organique tant à l'intérieur de nos magasins que dans nos aires de distribution d'essence, ainsi qu'en innovant pour l'avenir, notamment en commençant notre intégration de l'e-mobilité en Amérique du Nord et en déployant la technologie de caisses intelligentes sans friction dans des régions ciblées. Nous avons également commencé à travailler avec certains partenaires clés afin de mieux cerner les intérêts de nos consommateurs en matière de livraison rapide. Je tiens à remercier tous les membres de notre équipe, nos clients et nos actionnaires pour leur engagement continu envers l'entreprise, alors que nous nous préparons à une année d'autant plus forte », a déclaré Brian Hannasch, président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard.

« Ce trimestre, l'inflation a atteint des niveaux jamais vus en 40 ans et, sans aucun doute, les consommateurs en ressentent la pression tant à la pompe que dans nos magasins. Nous continuons de nous engager à offrir une bonne valeur à nos clients dans l'ensemble de notre réseau. De plus, avec l'aide de nos initiatives liées à l'établissement des prix et à nos promotions sur le carburant pour le transport routier, nous travaillons fort pour rendre la vie de nos clients un peu plus facile, chaque jour, même au cours des périodes économiques difficiles », a conclu Brian Hannasch.

Claude Tessier, chef de la direction financière, a déclaré : « Nos résultats, tant pour le quatrième trimestre que pour l'exercice 2022, ont dépassé nos attentes à bien des égards, surtout dans un contexte mondial difficile. L'inflation a été particulièrement marquée au cours du quatrième trimestre, impactant tous les aspects de nos activités. Nous avons, une fois de plus, géré avec diligence ces conditions difficiles en limitant les effets du niveau élevé d'inflation et de la pression continue sur les salaires. Nous avons également continué à réinvestir dans nos activités tout en maintenant un bilan particulièrement solide, ce qui nous a permis de retourner du capital à nos actionnaires au cours du trimestre, particulièrement par la réalisation de notre programme de rachat d'actions 2021-2022 élargi. Alors que nous débutons l'exercice 2023, notre situation financière saine et notre solide structure de capital, qui inclut le programme de papier commercial américain que nous avons récemment mis en oeuvre, nous placent en bonne position pour continuer à obtenir de solides résultats et à créer davantage de valeur à nos actionnaires, tout en restant concentrés sur notre ambitieuse stratégie de doubler encore ».

Événements importants du quatrième trimestre de l'exercice 2022

Durant le quatrième trimestre et l'exercice 2022, nous avons atteint la limite de rachats autorisée par le Régime en rachetant 18 969 690 et 46 806 328 actions, respectivement. Ces rachats ont été conclus pour un montant de 834,7 millions $ et 1,9 milliard $, respectivement. Le 22 avril 2022, la Bourse de Toronto a approuvé le renouvellement de notre Régime, qui nous autorise à racheter un maximum de 79 703 614 actions, représentant 10,0 % des actions détenues dans le public au 20 avril 2022. Le renouvellement est entré en vigueur le 26 avril 2022 et se terminera au plus tard le 25 avril 2023. Subséquemment à la fin de l'exercice 2022, et dans le cadre du Régime renouvelé, nous avons racheté 9 764 000 actions pour un montant de 429,2 millions $.

Changements dans notre réseau au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2022

Sommaire du mouvement dans notre réseau de magasins

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des magasins de notre réseau au cours de la période de 12 semaines terminée le 24 avril 2022 :




Période de 12 semaines terminée le 24 avril 2022

Types de magasins

Corporatifs


CODO


DODO


Franchisés et

autres affiliés


Total

Nombre de magasins au début de la période

9 857


394


712


1 301


12 264

Acquisitions

4


--


--


--


4

Ouvertures / constructions / ajouts

42


2


12


22


78

Fermetures / dispositions / retraits

(115)


(2)


(11)


(52)


(180)

Conversions de magasins

20


(24)


--


4


--

Nombre de magasins à la fin de la période

9 808


370


713


1 275


12 166

Magasins Circle K exploités sous licence









1 842

Nombre total de magasins dans le réseau









14 008

Nombre de stations de carburant automatisées incluses

     dans le solde de fin de période

975


--


12


--


987

 

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des magasins de notre réseau au cours de la période de 52 semaines terminée le 24 avril 2022 :




Période de 52 semaines terminée le 24 avril 2022

Types de magasins

Corporatifs


CODO


DODO


Franchisés et
autres affiliés


Total

Nombre de magasins au début de la période

9 976


398


697


1 257


12 328

Acquisitions

74


17


22


--


113

Ouvertures / constructions / ajouts

97


5


35


117


254

Fermetures / dispositions / retraits

(382)


(8)


(35)


(104)


(529)

Conversions de magasins

43


(42)


(6)


5


--

Nombre de magasins à la fin de la période

9 808


370


713


1 275


12 166

Magasins Circle K exploités sous licence









1 842

Nombre total de magasins dans le réseau









14 008

 

Changement de norme comptable

En avril 2021, le IFRS Interpretations Committee a finalisé son agenda décisionnel, Coûts de configuration ou de personnalisation dans le cadre d'un accord d'infonuagique (IAS 38 Immobilisations incorporelles), clarifiant comment reconnaître certaines dépenses de configuration et de personnalisation engagées dans le cadre d'accords d'infonuagiques. Durant l'exercice 2022, nous avons finalisé notre évaluation de l'incidence de cette décision et nous avons modifié notre méthode comptable pour appliquer cette interprétation. Par conséquent, des coûts précédemment capitalisés en immobilisations incorporelles ont été reclassés, dont 15,1 millions $ au poste Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux dans l'état des résultats consolidés, 6,0 millions $ en tant que frais payés d'avance long terme au poste Autres actifs, et 3,9 millions $ au poste Frais payés d'avance au bilan consolidé. Nous n'avons pas appliqué ce changement de méthode comptable rétrospectivement, car son incidence n'a pas été jugée significative. Nous nous attendons à ce que ce changement de méthode comptable ait un impact sur nos résultats consolidés futurs puisque les dépenses visées par cette interprétation seront dorénavant constatées au poste Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux, alors qu'elles étaient auparavant comptabilisées au poste Amortissement et perte de valeur dans les états des résultats consolidés. De plus, nous prévoyons également que le moment de la constatation de ces dépenses aux résultats différera suite à ce changement.

Données sur les taux de change

Nous présentons nos données en dollars américains, ce qui procure une information plus pertinente compte tenu de la prédominance de nos opérations aux États-Unis.

Le tableau suivant présente des renseignements sur les taux de change en fonction des taux de clôture, indiqués en dollars américains par unité monétaire comparative :





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le


24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Moyenne pour la période





Dollar canadien

0,7901

0,7930

0,7978

0,7630

Couronne norvégienne

0,1132

0,1178

0,1150

0,1110

Couronne suédoise

0,1059

0,1181

0,1130

0,1141

Couronne danoise

0,1492

0,1611

0,1555

0,1577

Zloty

0,2388

0,2631

0,2522

0,2610

Euro

1,1103

1,1979

1,1565

1,1742

Rouble(1)

0,0112

0,0133

0,0131

0,0135

Dollar de Hong Kong(2)

0,1279

0,1288

0,1284

0,1289






(1)

Pour les périodes de 12 et 52 semaines se terminant le 24 avril 2022, calculées en prenant la moyenne des taux de change de clôture de chaque jour, jusqu'au 8 avril 2022.

(2)

Pour la période de 52 semaines terminée le 25 avril 2021, calculées en prenant la moyenne des taux de change de clôture de chaque jour, à partir du 21 décembre 2020.

 

Pour l'analyse des résultats consolidés, l'incidence de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères est définie comme l'impact de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes, européennes et asiatiques. Les écarts de conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères sont déterminés comme étant la différence entre les résultats de la période correspondante en devises locales convertis au taux de change moyen de la période en cours et les résultats de la période correspondante en devises locales convertis au taux de change moyen de la période correspondante.

Analyse sommaire des résultats consolidés pour le quatrième trimestre et l'exercice 2022

Le tableau suivant présente certaines informations concernant nos opérations pour les périodes de 12 et 52 semaines terminées le 24 avril 2022 et le 25 avril 2021 et l'analyse des résultats de cette section devrait être lue conjointement avec le tableau ci-dessous. Les résultats de nos opérations en Asie sont inclus sous Europe et autres régions.





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril

2022

25 avril

2021

Variation  

%  

24 avril

2022

25 avril

2021

Variation

%  

Données sur les résultats d'exploitation :







Revenus tirés des marchandises et services(1) :







États-Unis

2 654,3

2 627,2

1,0

11 593,2

11 489,9

0,9

Europe et autres régions

571,4

551,9

3,5

2 429,1

1 830,8

32,7

Canada

537,3

545,4

(1,5)

2 581,5

2 552,3

1,1

Total des revenus tirés des marchandises et services

3 763,0

3 724,5

1,0

16 603,8

15 873,0

4,6

Ventes de carburant pour le transport routier :







États-Unis

8 050,9

5 624,1

43,2

30 115,0

19 594,7

53,7

Europe et autres régions

2 992,2

1 803,0

66,0

9 892,0

6 295,3

57,1

Canada

1 333,4

923,1

44,4

5 344,4

3 515,3

52,0

Total des ventes de carburant pour le transport routier

12 376,5

8 350,2

48,2

45 351,4

29 405,3

54,2

Autres revenus(2) :







États-Unis

9,4

10,0

(6,0)

46,2

44,3

4,3

Europe et autres régions

280,7

151,2

85,6

785,6

419,3

87,4

Canada

5,3

1,5

253,3

22,9

18,2

25,8

Total des autres revenus

295,4

162,7

81,6

854,7

481,8

77,4

Total des ventes

16 434,9

12 237,4

34,3

62 809,9

45 760,1

37,3

Marge brute sur les marchandises et services(1)(3) :







États-Unis

877,7

834,7

5,2

3 904,5

3 798,7

2,8

Europe et autres régions

218,6

210,3

3,9

927,4

716,2

29,5

Canada

174,4

169,2

3,1

830,2

800,2

3,7

Marge brute totale sur les marchandises et services

1 270,7

1 214,2

4,7

5 662,1

5 315,1

6,5

Marge brute sur le carburant pour le transport routier(3) :







États-Unis

942,0

717,0

31,4

3 626,4

3 095,2

17,2

Europe et autres régions

191,0

264,3

(27,7)

1 057,7

1 119,7

(5,5)

Canada

120,5

94,3

27,8

493,0

391,6

25,9

Marge brute totale sur le carburant pour le transport routier

1 253,5

1 075,6

16,5

5 177,1

4 606,5

12,4

Marge brute sur les autres revenus(2)(3) :







États-Unis

9,4

10,7

(12,1)

46,2

44,2

4,5

Europe et autres régions

18,1

32,5

(44,3)

96,5

131,2

(26,4)

Canada

5,3

1,5

253,3

22,9

18,3

25,1

Marge brute totale sur les autres revenus

32,8

44,7

(26,6)

165,6

193,7

(14,5)

Marge brute totale(3)

2 557,0

2 334,5

9,5

11 004,8

10 115,3

8,8

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux

1 483,8

1 246,7

19,0

5 884,5

5 148,6

14,3

Gain sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs

(43,4)

(18,5)

134,6

(103,9)

(67,8)

53,2

Amortissement et perte de valeur

449,4

344,9

30,3

1 545,7

1 358,9

13,7

Bénéfice d'exploitation

667,2

761,4

(12,4)

3 678,5

3 675,6

0,1

Frais financiers nets

51,5

71,7

(28,2)

281,0

342,5

(18,0)

Bénéfice net

477,7

563,9

(15,3)

2 683,3

2 705,5

(0,8)

Données par action :







Bénéfice net par action de base (dollars par action)

0,46

0,52

(11,5)

2,53

2,45

3,3

Bénéfice net par action dilué (dollars par action)

0,46

0,52

(11,5)

2,52

2,44

3,3

Bénéfice net ajusté par action dilué (dollars par action)(3)

0,55

0,52

5,8

2,60

2,45

6,1

 





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril

2022

25 avril

2021

Variation  

%  

24 avril

2022

25 avril

2021

Variation  

%  

Autres données d'exploitation :







Pourcentage de marge brute sur les marchandises et services(1)(3) :







Consolidé

33,8 %

32,6 %

1,2

34,1 %

33,5 %

0,6

États-Unis

33,1 %

31,8 %

1,3

33,7 %

33,1 %

0,6

Europe et autres régions

38,3 %

38,1 %

0,2

38,2 %

39,1 %

(0,9)

Canada

32,4 %

31,0 %

1,4

32,2 %

31,4 %

0,8

Croissance (diminution) des ventes de marchandises par magasin comparable(4) :







États-Unis(5)(6)

2,3 %

8,1 %


1,9 %

5,6 %


Europe et autres régions(3)

6,2 %

9,7 %


5,9 %

6,1 %


Canada(5)(6)

0,1 %

1,6 %


(3,4 %)

9,5 %


Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier(3) :







États-Unis (cents par gallon)

46,12

34,45

33,9

39,62

35,28

12,3

Europe et autres régions (cents par litre)

7,51

10,85

(30,8)

9,86

10,99

(10,3)

Canada (cents CA par litre)

13,41

10,92

22,8

11,74

10,36

13,3

Volume total de carburant pour le transport routier vendu :







États-Unis (millions de gallons)

2 042,5

2 081,5

(1,9)

9 152,9

8 772,8

4,3

Europe et autres régions (millions de litres)

2 542,9

2 436,4

4,4

10 722,7

10 191,8

5,2

Canada (millions de litres)

1 136,9

1 089,6

4,3

5 264,8

4 952,6

6,3

Croissance (diminution) du volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable(5) :







États-Unis

(1,7 %)

5,4 %


4,0 %

(12,9 %)


Europe et autres régions

3,7 %

3,6 %


3,8 %

(6,4 %)


Canada

4,3 %

4,9 %


6,1 %

(14,9 %)


 





(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

Au 24 avril 2022

Au 25 avril 2021

Variation

$

Données tirées du bilan :




Actif total

29 591,6

28 394,5

1 197,1

Dettes portant intérêt(3)

9 439,9

9 602,0

(162,1)

Capitaux propres

12 437,6

12 180,9

256,7

Ratios d'endettement(3) :




Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

0,37 : 1

0,35 : 1


Ratio d'endettement

1,39 : 1

1,32 : 1


Rentabilité(3) :




Rendement des capitaux propres

21,8 %

24,3 %


Rendement des capitaux investis

15,4 %

15,9 %




(1)

Comprend les revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés ainsi que de la vente en gros de marchandises. Les redevances de franchisage des magasins internationaux sous licence sont incluses sous les États-Unis.

(2)

Comprend les revenus tirés de la location d'actifs et de la vente de carburant pour le secteur de l'aviation et de l'énergie pour les moteurs stationnaires.

(3)

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement à notre mesure de gestion du capital ainsi que nos mesures de performance non reconnues par les IFRS.

(4)

Cette mesure représente la croissance (diminution) des revenus cumulés de marchandises entre la période actuelle et la période comparative pour les magasins qui ont été ouverts pendant au moins 23 jours sur chaque période de 28 jours incluse dans les périodes déclarées. Les revenus des marchandises sont définis comme les revenus tirés des marchandises et services, excluant les revenus de services.

(5)

Pour les magasins corporatifs seulement.

(6)

Calculé sur la base des monnaies fonctionnelles respectives.

 

Chiffre d'affaires

Notre chiffre d'affaires a atteint 16,4 milliards $ pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, en hausse de 4,2 milliards $, soit une augmentation de 34,3 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. Cette performance est principalement attribuable à des prix de vente moyens plus élevés du carburant pour le transport routier et des autres produits de carburant, à la contribution des acquisitions, ainsi qu'à la croissance organique des ventes de marchandises et services partiellement contrebalancés par l'impact négatif net d'environ 206,0 millions $ de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères.

Pour l'exercice 2022, notre chiffre d'affaires a augmenté de 17,0 milliards $, ou 37,3 %, par rapport à l'exercice 2021, principalement attribuable à des prix de vente moyen plus élevés du carburant pour le transport routier et des autres produits de carburant, à l'augmentation de la demande de carburant, à la contribution des acquisitions, à la croissance organique des ventes de marchandises et de services, ainsi qu'à l'impact positif d'environ 150,0 millions $ de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères.

Revenus tirés des marchandises et services

Le total des revenus tirés des marchandises et services s'est élevé à 3,8 milliards $ au quatrième trimestre de l'exercice 2022, soit une augmentation de 38,5 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 37,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 75,0 millions $, ou 2,0 %, est principalement attribuable à la croissance organique des ventes de marchandises et services, ainsi qu'à la contribution des acquisitions qui a totalisé environ 27,0 millions $, partiellement contrebalancées par la cession de sites découlant d'une revue stratégique de notre réseau. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 2,3 % aux États-Unis, de 6,2 %[2] en Europe et dans les autres régions, et de 0,1 % au Canada.

Au cours de l'exercice 2022, les revenus de marchandises et services ont augmenté de 730,8 millions $ comparativement à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 108,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 623,0 millions $, ou 3,9 %, est principalement attribuable à des facteurs similaires à ceux du quatrième trimestre. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 1,9 % aux États-Unis, de 5,9 %1 en Europe et dans les autres régions, alors qu'elles ont diminué de 3,4 % au Canada. Au cours des deux dernières années, la croissance moyenne annuelle des ventes de marchandises par magasin comparable a été de 3,8 % aux États-Unis, de 6,0 %1 en Europe et dans les autres régions, et de 3,1 % au Canada.

Ventes de carburant pour le transport routier

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, le total des ventes de carburant pour le transport routier s'est élevé à 12,4 milliards $, soit une augmentation de 4,0 milliards $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 158,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 4,2 milliards $, ou 50,1 %, est attribuable à la hausse du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier, qui a eu une incidence d'environ 4,1 milliards $. Les volumes de carburant pour le transport routier par magasin comparable ont diminué de 1,7 % aux États-Unis, et ont augmenté de 3,7 % en Europe et dans les autres régions, et de 4,3 % au Canada. Au cours du trimestre, la demande de carburant pour le transport routier a été défavorablement influencée par la hausse importante des prix de vente due à l'augmentation des coûts du pétrole brut, ainsi que par la tendance du travail à domicile qui persiste.

Pour l'exercice 2022, les ventes de carburant pour le transport routier ont augmenté de 15,9 milliards $ comparativement à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 49,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 15,9 milliards $, ou 54,1 %, est principalement attribuable à l'incidence positive de la hausse du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier et à la croissance organique. Les volumes de carburant pour le transport routier par magasin comparable ont augmenté de 4,0 % aux États-Unis, de 3,8 % en Europe et dans les autres régions, et de 6,1 % au Canada. Au cours des deux dernières années, la diminution moyenne annuelle des volumes de carburant pour le transport routier par magasin comparable a été de 4,5 % aux États-Unis, de 1,3 % en Europe et dans les autres régions, et de 4,4 % au Canada.

________________________________

2  Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

 

Le tableau suivant donne un aperçu du prix de vente moyen sur le carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs dans nos différents marchés pour les huit derniers trimestres. Le prix de vente moyen du carburant pour le transport routier correspond aux ventes de carburant pour le transport routier divisées par le volume de carburant pour le transport routier vendu :

Trimestre

1er

2e

3e

4e

Moyenne
pondérée

Période de 52 semaines terminée le 24 avril 2022







États-Unis (dollars US par gallon)

2,97

3,08

3,28

3,94

3,31


Europe et autres régions (cents US par litre)

79,09

86,29

96,66

120,84

95,89


Canada (cents CA par litre)

117,51

123,00

129,39

150,30

129,60

Période de 52 semaines terminée le 25 avril 2021







États-Unis (dollars US par gallon) - excluant CAPL

2,04

2,14

2,16

2,72

2,26


Europe et autres régions (cents US par litre)

56,89

63,19

65,84

79,29

66,42


Canada (cents CA par litre)

86,89

92,00

92,54

108,99

94,78

Autres revenus

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, le total des autres revenus s'est élevé à 295,4 millions $, soit une augmentation de 132,7 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 12,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 145,0 millions $, ou 89,1 %, est essentiellement attribuable à une augmentation de la demande et des prix de vente des autres produits de carburant, ce qui a eu une incidence minime sur la marge brute1.

Pour l'exercice 2022, le total des autres revenus s'est élevé à 854,7 millions $, soit une augmentation de 372,9 millions $ comparativement à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 12,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 385,0 millions $, ou 79,9 %, est principalement attribuable à des facteurs similaires à ceux du quatrième trimestre, ce qui a eu une incidence minime sur la marge brute1.

Marge brute3

________________________________

3 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

 

Notre marge brute a atteint 2,6 milliards $ au quatrième trimestre de l'exercice 2022, en hausse de 222,5 millions $, ou 9,5 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021, essentiellement attribuable à l'augmentation des marges brutes unitaires sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis et au Canada, à l'amélioration du pourcentage de marge brute sur les marchandises et services, ainsi qu'à la croissance organique de nos activités d'accomodation, en partie contrebalancées par l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères d'environ 37,0 millions $.

Pour l'exercice 2022, notre marge brute a augmenté de 889,5 millions $, ou 8,8 %, comparativement à l'exercice 2021, principalement attribuable à l'augmentation des marges brutes unitaires sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis et au Canada, à la hausse de la demande de carburant pour le transport routier, à la contribution des acquisitions, à l'amélioration du pourcentage de marge brute sur les marchandises et services, à la croissance organique et à l'effet positif net d'environ 44,0 millions $ de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères.

Considérant que la pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur nos résultats de l'exercice précédent, l'analyse de la marge brute sur un horizon de deux ans offre un aperçu supplémentaire compte tenu de la volatilité de nos différentes mesures de performance. En excluant la cession de CAPL et l'acquisition de Circle K Hong Kong2, la marge brute sur les marchandises et services ainsi que sur le carburant pour le transport routier étaient plus élevées de 10,2 % et de 18,2 %, respectivement, comparativement aux données annuelles de l'exercice 2020, soit avant la pandémie.

Marge brute sur les marchandises et services

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur les marchandises et services a été de 1,3 milliard $, soit une augmentation de 56,5 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 15,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 72,0 millions $, ou 5,9 %, est principalement attribuable à la croissance organique ainsi qu'à nos initiatives reliées à l'établissement des prix. Notre pourcentage de marge brute1 a augmenté de 1,3 % aux États-Unis pour s'établir à 33,1 %, de 0,2 % en Europe et dans les autres régions pour s'établir à 38,3 %, et de 1,4 % au Canada pour s'établir à 32,4 %. Le pourcentage de marge brute aux États-Unis et au Canada a également été affecté, au cours de l'exercice précédent, par les ajustements défavorables sur les stocks reliés à une provision sur l'inventaire d'équipements de protection individuelle de 26,4 millions $ et 3,2 millions $, respectivement.

Au cours de l'exercice 2022, notre marge brute sur les marchandises et services s'est établie à 5,7 milliards $, soit une augmentation de 347,0 millions $ par rapport à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 29,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 318,0 millions $, ou 6,0 %, est principalement attribuable à la contribution des acquisitions, qui s'est élevée à environ 148,0 millions $, à un mix de produits favorable, ainsi qu'à nos initiatives reliées à l'établissement des prix. Notre pourcentage de marge brute1 a augmenté de 0,6 % pour s'établir à 33,7 % aux États-Unis, a augmenté de 0,8 % au Canada pour s'établir à 32,2 %, et a diminué de 0,9 % en Europe et dans les autres régions pour s'établir à 38,2 %, principalement impacté par l'intégration de Circle K Hong Kong, dont le mix de produits est différent de celui de nos opérations en Europe.

______________________________

4 Sur un horizon de deux ans, la marge brute consolidée sur les marchandises et services et la marge brute consolidée sur le carburant pour le transport routier ont été plus élevées de 14,0 % et de 16,7 %, respectivement.

 

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 1,3 milliard $, soit une augmentation de 177,9 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 19,0 millions $. L'augmentation résiduelle de notre marge brute a été d'environ 197,0 millions $ ou 18,3 %. Notre marge brute unitaire1 sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis s'est établie à 46,12 ¢ par gallon, soit une hausse de 11,67 ¢ par gallon, et au Canada, elle s'est établie à 13,41 ¢ CA par litre, soit une hausse de 2,49 ¢ CA par litre. Les marges unitaires sur le carburant sont demeurées solides à travers notre réseau nord-américain, en raison de conditions de marché favorables et du travail continu sur l'optimisation de notre chaîne d'approvisionnement. En Europe et autres régions, notre marge brute unitaire[5] sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 7,51 ¢ US par litre, soit une diminution de 3,34 ¢ US par litre, impactée par l'augmentation des prix du pétrole brut, par les enjeux liés à la chaîne d'approvisionnement découlant du contexte géopolitique actuel, ainsi que par la volatilité du marché du diesel.

Au cours de l'exercice 2022, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 5,2 milliards $, soit une augmentation de 570,6 millions $ par rapport à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 15,0 millions $. L'augmentation résiduelle de notre marge brute a été d'environ 556,0 millions $, ou 12,1 %. La marge brute unitaire1 sur le carburant pour le transport routier a été de 39,62 ¢ par gallon aux États-Unis, de 9,86 ¢ US par litre en Europe et dans les autres régions, et de 11,74 ¢ CA par litre au Canada.

Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes unitaires1 sur le carburant pour le transport routier provenant de nos magasins corporatifs aux États-Unis et à l'impact des frais liés aux modes de paiement électronique pour les huit derniers trimestres :

(en cents US par gallon)






Trimestre

1er

2e

3e

4e

Moyenne
pondérée

Période de 52 semaines terminée le 24 avril 2022






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

37,58

37,68

41,02

47,55

40,87

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

5,38

5,31

5,74

6,61

5,75

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

32,20

32,37

35,28

40,94

35,12

Période de 52 semaines terminée le 25 avril 2021






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

42,99

37,48

31,86

35,25

36,48

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

4,88

4,79

4,66

5,10

4,84

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

38,11

32,69

27,20

30,15

31,64



(1)

Les dépenses liées aux modes de paiement électronique sont déterminées en attribuant la partie du total des dépenses liées aux modes de paiement électronique, qui sont incluses dans les Frais d'exploitation, de vente, d'administration et frais généraux, réputée liée aux transactions de carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs aux États-Unis.

 

Généralement, durant les cycles économiques normaux, les marges brutes unitaires sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis peuvent être volatiles de trimestre en trimestre, alors qu'en Europe et dans les autres régions ainsi qu'au Canada, les marges brutes unitaires et l'incidence des frais liés aux modes de paiement électronique ne sont pas aussi volatiles.

Marge brute sur les autres revenus

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur les autres revenus a été de 32,8 millions $, soit une diminution de 11,9 millions $ par rapport à la période correspondante de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif d'environ 2,0 millions $.

Au cours de l'exercice 2022, notre marge brute sur les autres revenus a été de 165,6 millions $, soit une diminution de 28,1 millions $ par rapport à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif d'environ 1,0 million $. La baisse résiduelle d'environ 27,0 millions $, ou 13,9 %, est due à la diminution des marges unitaires sur nos autres produits de carburant.

________________________________

5 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

 

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux (« frais d'exploitation »)

Pour le quatrième trimestre et l'exercice 2022, les frais d'exploitation ont augmenté de 19,0 % et de 14,3 %, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. La croissance normalisée des frais d'exploitation1 était de 15,6 % et de 9,4 %, respectivement, telle que présentée dans le tableau suivant :





Période de
12 semaines terminée
le 24 avril 2022

Période de
52 semaines terminée
le 24 avril 2022

Croissance des frais d'exploitation, telle que publiée

19,0 %

14,3 %

Ajustements :



Augmentation générée par des frais liés aux modes de paiement électronique plus élevés, excluant les acquisitions

(3,1 %)

(2,6 %)

Diminution (augmentation) générée par l'effet net de la conversion de devises

1,7 %

(0,3 %)

Ajustement de transition lié aux accords d'infonuagiques

(1,2 %)

(0,3 %)

Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés aux acquisitions

(0,8 %)

(1,8 %)

Diminution nette des frais d'acquisition constatés dans les résultats

--

0,1 %

Croissance normalisée des frais d'exploitation1

15,6 %

9,4 %

 

La croissance normalisée des frais d'exploitation1 pour le quatrième trimestre est essentiellement attribuable aux subventions gouvernementales de 41,0 millions $ du trimestre correspondant de l'exercice précédent, aux mesures rendues nécessaires par l'impact de la pénurie de main-d'oeuvre et au besoin d'améliorer la rétention des employés, à l'augmentation des initiatives liées à la commercialisation et aux autres dépenses discrétionnaires qui avaient été considérablement réduites au cours du trimestre de l'exercice précédent, aux pressions inflationnistes, y compris l'augmentation des coûts des services publics en Europe, à la hausse des salaires minimums, ainsi qu'aux investissements supplémentaires dans nos magasins pour soutenir nos initiatives stratégiques. Cette augmentation a été partiellement contrebalancée par la baisse des dépenses liées à la COVID-19 par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les coûts des mesures de rétention mises en oeuvre durant l'exercice, qui ont totalisé environ 19,0 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, les coûts pour le personnel en lien avec la COVID-19 du trimestre correspondant de l'exercice précédent, tels que les primes Merci Beaucoup de 5,2 millions $, ainsi que les subventions gouvernementales, représentent une augmentation des frais d'exploitation de 4,3 % pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022.

Au cours de l'exercice 2022, nous avons déployé des efforts stratégiques afin d'atténuer les impacts du taux d'inflation plus élevé et de la pression continue sur les salaires, ce qui est démontré par notre taux de croissance annuel composé de 3,4 % de la croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés1, inférieur à l'inflation, malgré les conditions de marché difficiles.

Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA6 ») et BAIIA ajusté1

____________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

 

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, le BAIIA s'est chiffré à 1,1 milliard $, soit une augmentation de 0,9 % comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. Le BAIIA ajusté du quatrième trimestre de l'exercice 2022 a augmenté de 50,8 millions $, ou 4,7 %, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021, principalement en raison d'une augmentation des marges unitaires sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis et au Canada, ainsi que de la croissance organique de nos activités d'accommodation, partiellement contrebalancées par l'augmentation des frais d'exploitation. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 15,0 millions $.

Au cours de l'exercice 2022, le BAIIA a augmenté de 5,1 milliards $ à 5,2 milliards $, soit une augmentation de 3,6 % comparativement à l'exercice 2021. Le BAIIA ajusté de l'exercice 2022 a augmenté de 261,3 millions $, ou 5,2 %, comparativement à l'exercice 2021, principalement attribuable à l'augmentation des marges unitaires sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis et au Canada, à la hausse de la demande de carburant pour le transport routier, à la croissance organique de nos activités d'accommodation, ainsi qu'à la contribution des acquisitions. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un effet positif net d'environ 27,0 millions $.

Amortissement et perte de valeur (« amortissement »)

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, notre dépense d'amortissement a augmenté de 104,5 millions $ comparativement au quatrième trimestre de l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact favorable net d'environ 7,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 111,0 millions $, ou 32,2 %, est principalement due à l'incidence de la déconsolidation et de la perte de valeur des filiales russes d'un montant de 56,2 millions $, à la perte de valeur de notre participation dans Fire & Flower d'un montant de 33,7 millions $, ainsi qu'aux investissements réalisés par l'entremise d'acquisitions, pour le remplacement d'équipements, et pour l'amélioration continue de notre réseau.

Pour l'exercice 2022, notre dépense d'amortissement a augmenté de 186,8 millions $ comparativement à l'exercice 2021. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact défavorable net d'environ 7,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 180,0 millions $, ou 13,2 %, est principalement attribuable à des raisons similaires à celles du quatrième trimestre.

Frais financiers nets

Les frais financiers nets pour le quatrième trimestre et l'exercice 2022 ont totalisé 51,5 millions $ et 281,0 millions $, respectivement, soit une diminution de 20,2 millions $ et de 61,5 millions $ comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. Une partie de la diminution s'explique par certains éléments qui ne sont pas considérés comme indicatifs des tendances futures, comme le montre le tableau ci-dessous :





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US)

24 avril 2022

25 avril 2021

Variation

24 avril 2022

25 avril 2021

Variation

Frais financiers nets, tels que publiés

51,5

71,7

(20,2)

281,0

342,5

(61,5)

Expliquée par :







Variation de la juste valeur d'instruments financiers et
    amortissement des écarts reportés

18,5

21,0

(2,5)

8,9

26,8

(17,9)

Impact des avis de remboursement de billets de premier
    rang non garantis

(3,2)

(29,1)

25,9

(3,2)

(29,1)

25,9

Gain (perte) de change net(te)

3,0

(1,1)

4,1

20,7

(44,9)

65,6

Impact découlant de la conversion d'une partie des
    débentures convertibles dans Fire & Flower

--

13,1

(13,1)

--

13,1

(13,1)

Variation résiduelle

69,8

75,6

(5,8)

307,4

308,4

(1,0)

 

Impôts sur les bénéfices

Le quatrième trimestre de l'exercice 2022 affiche un taux d'imposition de 22,6 % comparativement à 18,5 % pour le trimestre correspondant de l'exercice 2021.

Pour l'exercice 2022, le taux d'imposition s'est établi à 21,5 % comparativement à 19,5 % pour l'exercice 2021. Cette augmentation est principalement due à l'impact des gains et des pertes imposables ou déductibles à un taux d'imposition inférieur entre l'année en cours et l'année précédente, ainsi qu'à une composition différente de nos résultats à travers les diverses juridictions dans lesquelles nous exerçons nos activités.

Bénéfice net et bénéfice net ajusté1

________________________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Le bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à 477,7 millions $ comparativement à 563,9 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice précédent, soit une diminution de 86,2 millions $, ou 15,3 %. Le bénéfice net par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 0,46 $ comparativement à 0,52 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un effet négatif net d'environ 8,0 millions $ sur notre bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2022.

Le bénéfice net ajusté pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à approximativement 573,0 millions $ comparativement à 564,0 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021, soit une augmentation de 9,0 millions $, ou 1,6 %. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 s'est chiffré à 0,55 $ pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022 comparativement à 0,52 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2021, soit une augmentation de 5,8 %.

Le bénéfice net l'exercice 2022 s'est chiffré à 2,7 milliards $, soit une diminution de 22,2 millions $, ou 0,8 %, par rapport à l'exercice 2021. Le bénéfice net par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 2,52 $ comparativement à 2,44 $ pour l'exercice précédent. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un effet positif net d'approximativement 20,0 millions $ sur le bénéfice net pour l'exercice 2022.

Le bénéfice net ajusté pour l'exercice 2022 s'est chiffré à approximativement 2,8 milliards $, soit une augmentation de 54,0 millions $, ou 2,0 %, comparativement à l'exercice 2021. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 s'est chiffré à 2,60 $ pour l'exercice 2022 comparativement à 2,45 $ pour l'exercice 2021, soit une augmentation de 6,1 %.

Dividendes

Lors de sa réunion du 28 juin 2022, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 11,00 ¢ CA par action pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022 aux actionnaires inscrits le 8 juillet 2022 et a approuvé son paiement pour le 22 juillet 2022. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada.

Pour l'exercice 2022, le conseil d'administration a déclaré des dividendes totalisant 41,75 ¢ CA par action, une augmentation de 25,6 %, comparativement à 33,25 ¢ CA pour l'exercice 2021.

Administrateur principal du conseil d'administration

Couche-Tard a également annoncé aujourd'hui que son conseil d'administration a nommé à l'unanimité Louis Vachon au poste d'administrateur principal à compter du 28 juin 2022. M. Vachon, administrateur indépendant de la société depuis septembre 2021, succède à Mélanie Kau qui quitte ses fonctions d'administratrice principale, mais qui continuera de siéger sur le conseil d'administration. Alain Bouchard, président exécutif du conseil d'administration, a déclaré, « La sélection unanime par le conseil de M. Vachon au poste d'administrateur principal témoigne de son leadership et de son expertise ainsi que de l'engagement continu du conseil envers une surveillance rigoureuse et de saines pratiques de gouvernance. Nous souhaitons la bienvenue à M. Vachon dans ce nouveau rôle et remercions sa prédécesseure, Mélanie Kau, pour ses nombreuses années de service au sein du conseil et de notre société en tant qu'administratrice principale ».

Mesures non conformes aux IFRS

Afin de fournir plus d'informations sur la performance de la société, les informations financières incluses dans nos documents financiers contiennent certaines données qui ne sont pas des mesures de performance reconnues par les IFRS (« mesures non conformes aux IFRS »), et qui sont également calculées sur une base ajustée en excluant certains éléments spécifiques. Nous croyons que ces mesures non conformes aux IFRS sont utiles à la direction, aux investisseurs ainsi qu'aux analystes, car elles fournissent plus d'informations pour mesurer la performance et la situation financière de la société.

Les mesures non conformes aux IFRS suivantes sont utilisées dans nos divulgations financières :

Les ratios non conformes aux IFRS suivants sont utilisés dans nos divulgations financières :

La mesure de gestion du capital suivante est utilisée dans nos divulgations financières :

Des mesures financières supplémentaires sont également utilisées dans nos divulgations financières et ces mesures sont décrites lorsqu'elles sont présentées.

Les mesures et les ratios non conformes aux IFRS, ainsi que la mesure de gestion du capital («mesures non conformes aux IFRS») sont principalement dérivés des états financiers consolidés, mais n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Elles ne doivent pas être considérées séparément ou comme substitut à des mesures financières reconnues par les IFRS. De plus, nos méthodes de calcul des mesures non conformes aux IFRS peuvent différer de celles utilisées par d'autres sociétés ouvertes. Toute modification ou reformulation pourrait avoir une incidence significative. Ces mesures sont aussi présentées sur une base pro forma, en tenant compte des acquisitions et des nouvelles normes comptables, si celles-ci ont un impact matériel.

Marge brute. La marge brute se compose du chiffre d'affaires moins le coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur. Cette mesure est jugée utile pour évaluer la performance sous-jacente de nos activités.

Le tableau suivant présente un rapprochement du chiffre d'affaires et du coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur, à la marge brute :





Périodes de 12 semaines
terminées le

Périodes de 52 semaines
terminées le

(en millions de dollars US)

24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Chiffre d'affaires

16 434,9

12 237,4

62 809,9

45 760,1

Coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur

13 877,9

9 902,9

51 805,1

35 644,8

Marge brute

2 557,0

2 334,5

11 004,8

10 115,3

 

Veuillez noter que la même réconciliation s'applique à la détermination de la marge brute par catégorie et par géographie présentée dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ».

Pourcentage de marge brute sur les marchandises et services. Le pourcentage de marge brute sur les marchandises et services correspond à la marge brute sur les marchandises et services divisée par les revenus tirés des marchandises et services, ces deux mesures étant présentées dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ». Le pourcentage de marge brute sur les marchandises et services est jugé utile pour évaluer l'efficacité avec laquelle nous générons une marge brute par dollar de revenu.

Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier. La marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier correspond à la marge brute sur le carburant pour le transport routier divisée par le volume total de carburant pour le transport routier vendu. Pour les États-Unis et l'Europe et autres régions, ces deux mesures étant présentées dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ». Pour le Canada, cette mesure est présentée en monnaie fonctionnelle et le tableau ci-dessous présente un rapprochement, pour le carburant pour le transport routier, des ventes et du coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur, à la marge brute et à la marge brute unitaire du carburant pour le transport routier qui en résulte. Cette mesure est jugée utile pour évaluer l'efficacité avec laquelle nous générons une marge brute unitaire par gallon ou litre de carburant pour le transport routier vendu.





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Ventes de carburant pour le transport routier

1 686,8

1 163,8

6 703,8

4 596,5

Coût des ventes de carburant pour le transport routier, excluant
    amortissement et perte de valeur

1 534,3

1 044,8

6 085,5

4 083,5

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

152,5

119,0

618,3

513,0

Volume total de carburant pour le transport routier vendu

1 136,9

1 089,6

5 264,8

4 952,6

Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier (cents
    CA par litre)

13,41

10,92

11,74

10,36

 

Croissance normalisée des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux (« croissance normalisée des frais d'exploitation »). La croissance normalisée des frais d'exploitation consiste en la croissance des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux ajustée pour tenir compte de l'impact des changements dans notre réseau, de l'impact d'éléments plus volatiles sur lesquels nous avons un contrôle limité ainsi que de l'impact des changements de méthodes comptables et de l'adoption de normes comptables. Cette mesure est jugée utile pour évaluer notre capacité à contrôler nos frais d'exploitation sur une base comparable.

Les tableaux ci-dessous présentent un rapprochement de la croissance des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux avec la croissance normalisée des frais d'exploitation :





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril 2022

25 avril 2021

Variation

24 avril 2022

25 avril 2021

Variation

 Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais
    généraux, tels que publiés

1 483,8

1 246,7

19,0 %

5 884,5

5 148,6

14,3 %

Ajustements :







Augmentation générée par des frais liés aux modes de
    paiement électronique plus élevés, excluant les acquisitions

(39,2)

--

(3,1 %)

(135,6)

--

(2,6 %)

Diminution (augmentation) générée par l'effet net de la
    conversion de devises

--

(21,2)

1,7 %

--

17,4

(0,3 %)

Ajustement de transition lié aux accords d'infonuagiques

(15,1)

--

(1,2 %)

(15,1)

--

(0,3 %)

Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés
    aux acquisitions

(9,6)

--

(0,8 %)

(90,8)

--

(1,8 %)

Diminution nette des frais d'acquisition constatés dans les
    résultats

0,6

--

--

5,1

--

0,1 %

Croissance normalisée des frais d'exploitation

1 420,5

1 225,5

15,6 %

5 648,1

5 166,0

9,4 %

 





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

25 avril 2021

26 avril 2020

Variation

25 avril 2021

26 avril 2020

Variation

 Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais
    généraux, tels que publiés

1 246,7

1 209,8

3,1 %

5 148,6

5 227,3

(1,5 %)

Ajustements :







Augmentation générée par l'effet net de la conversion de
    devises

--

40,2

(3,3 %)

--

66,9

(1,3 %)

Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés
    aux acquisitions

(26,1)

--

(2,2 %)

(48,2)

--

(0,9 %)

(Augmentation) diminution générée par des frais liés aux modes
    de paiement électronique plus ou moins élevés, excluant les acquisitions

(11,0)

--

(0,9 %)

68,0

--

1,3 %

Impact provenant de l'entente d'échange d'actifs de décembre
    2018 avec CAPL, net des frais liés aux modes de paiement électronique

4,2

--

0,3 %

22,3

--

0,4 %

Augmentation (diminution) nette des frais d'acquisition constatés
    dans les résultats

1,4

--

0,1 %

(5,0)

--

(0,1 %)

Diminution provenant de la cession de nos intérêts dans CAPL

--

--

-- %

46,8

--

0,9 %

Diminution normalisée des frais d'exploitation

1 215,2

1 250,0

(2,9) %

5 232,5

5 294,2

(1,2) %

 

Croissance normalisée des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux par rapport à l'exercice 2020, incluant les coûts normalisés liés aux employés (« Croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés »). La croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés consiste en la croissance des frais d'exploitation par rapport à l'exercice 2020 ajustée pour tenir compte de l'impact des changements dans notre réseau, des coûts liés aux employés qui ne sont pas considérés comme indicatifs des tendances futures, de l'impact des éléments plus volatils sur lesquels nous avons un contrôle limité ainsi que de l'impact des changements de méthodes comptables et de l'adoption de normes comptables. Cette mesure est jugée utile pour évaluer notre capacité à contrôler nos dépenses sur une base comparable et par rapport à un exercice qui a été soumis à une volatilité limitée.

Les tableaux ci-dessous présentent un rapprochement de la croissance des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux avec la croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés :





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril 2022

26 avril 2020

Variation

24 avril 2022

26 avril 2020

Variation

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et
    frais généraux, tels que publiés

1 483,8

1 209,8

22,6 %

5 884,5

5 227,3

12,6 %

Ajustements :







Augmentation générée par des frais liés aux modes de
    paiement électronique plus élevés, excluant les acquisitions

(49,5)

--

(4,1 %)

(68,0)

--

(1,3 %)

Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés
    aux acquisitions

(35,7)

--

(3,0 %)

(139,0)

--

(2,7 %)

Coûts liés aux employés en lien avec la COVID-19 des périodes
    correspondantes de l'exercices 2020

27,8

--

2,3 %

27,8

--

0,5 %

Mesures de rétention des employés de l'année courante

(18,9)

--

(1,6 %)

(80,9)

--

(1,5 %)

Augmentation générée par l'effet net de la conversion de devises

--

19,5

(1,6 %)

--

88,5

(1,7 %)

Ajustement de transition lié aux accords d'infonuagiques

(15,1)

--

(1,2 %)

(15,1)

--

(0,3 %)

Impact provenant de l'entente d'échange d'actifs de décembre
    2018 avec CAPL, net des frais liés aux modes de paiement
    électronique

4,2

--

0,3 %

22,3

--

0,4 %

Diminution nette des frais d'acquisition constatés dans les
   résultats

2,0

--

0,1 %

0,1

--

--

Diminution provenant de la cession de nos intérêts dans CAPL

--

--

--

46,8

--

0,9 %

Croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à

   l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés

1 398,6

1 229,3

13,8 %

5 678,5

5 315,8

6,9 %

Taux de croissance annuel composé



6,8 %



3,4 %

 





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

25 avril 2021

26 avril 2020

Variation

25 avril 2021

26 avril 2020

Variation

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et
    frais généraux, tels que publiés

1 246,7

1 209,8

3,1 %

5 148,6

5 227,3

(1,5 %)

Ajustements :







Impact des subventions gouvernementales au cours de
    l'exercice 2021

41,0

--

3,4 %

51,1

--

1,0 %

Augmentation générée par l'effet net de la conversion de
    devises

--

40,2

(3,3 %)

--

66,9

(1,3 %)

Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés    
aux acquisitions

(26,1)

--

(2,2 %)

(48,2)

--

(0,9 %)

Diminution (augmentation) des coûts liés aux employés en lien
    avec la COVID-19

22,6

--

1,9 %

(44,4)

--

(0,8 %)

(Augmentation) diminution générée par des frais liés aux modes
    de paiement électronique plus ou moins élevés, excluant les
    acquisitions

(11,0)

--

(0,9 %)

68,0

--

1,3 %

Impact provenant de l'entente d'échange d'actifs de décembre
    2018 avec CAPL, net des frais liés aux modes de paiement électronique

4,2

--

0,3 %

22,3

--

0,4 %

Diminution (augmentation) nette des frais d'acquisition constatés
    dans les résultats

1,4

--

0,1 %

(5,0)

--

(0,1 %)

Diminution provenant de la cession de nos intérêts dans CAPL

--

--

--

46,8

--

0,9 %

Croissance normalisée des frais d'exploitation par rapport à

   l'exercice 2020, incluant les coûts liés aux employés

1 278,8

1 250,0

2,4 %

5 239,2

5 294,2

(1,0 %)

 

Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable en Europe et autres régions. Les ventes de marchandises par magasin comparable représentent les revenus cumulés des marchandises entre la période actuelle et la période comparative pour les magasins qui ont été ouverts pendant au moins 23 jours sur chaque période de 28-jours incluse dans les périodes déclarées. Les revenus de marchandises sont définis comme les revenus tirés des marchandises et services, excluant les revenus de services. Pour l'Europe et les autres régions, la croissance des ventes de marchandises par magasin comparable est calculée sur la base de devises constantes en utilisant le taux de change moyen respectif de la période en cours pour la période en cours ainsi que pour la période correspondante. Les ventes de marchandises par magasin comparable de l'Europe et autres régions incluent celles des magasins corporatifs, des magasins CODO et DODO, ainsi que celles des magasins corporatifs asiatiques avant leur date d'acquisition du 21 décembre 2020. Ces deux derniers items ne sont pas inclus dans nos résultats consolidés. Cette mesure est jugée utile pour évaluer notre capacité à générer une croissance organique sur une base comparable dans l'ensemble de notre réseau de magasins en Europe et dans les autres régions.

Les tableaux ci-dessous rapprochent les revenus tirés des marchandises et services aux ventes de marchandises par magasin comparable pour l'Europe et les autres régions et le pourcentage de croissance qui en résulte :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Revenus tirés des marchandises et services pour Europe et autres
    régions

571,4

551,9

2 429,1

1 830,8

Ajustements :





   Revenus de services

(57,8)

(55,0)

(205,0)

(178,4)

   Effet net de change

--

(30,0)

--

(21,9)

   Revenus de marchandises ne répondant pas à la définition des ventes
       de marchandises par magasin comparable

(71,8)

(50,7)

(147,2)

(152,0)

   Ventes de marchandises par magasin comparable non
       inclus dans nos résultats consolidés

78,8

74,0

400,0

859,7

Total des ventes de marchandises par magasin comparable pour
    l'Europe et autres régions

520,6

490,2

2 476,9

2 338,2

Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable
     pour l'Europe et autres régions

6,2 %


5,9 %


 





Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

25 avril 2021

26 avril 2020

25 avril 2021

26 avril 2020

Revenus tirés des marchandises et services pour Europe et autres
    régions

551,9

312,9

1 830,8

1 416,3

Ajustements :





   Revenus de services

(55,0)

(36,8)

(178,4)

(144,3)

   Effet net de change

--

31,4

--

81,9

Revenus de marchandises ne répondant pas à la définition des ventes
    de marchandises par magasin comparable

(30,7)

(20,8)

(33,2)

(9,6)

Ventes de marchandises par magasin comparable non inclus dans nos
    résultats consolidés

95,3

225,0

437,4

593,6

Total des ventes de marchandises par magasin comparable pour
     l'Europe et autres régions

561,5

511,7

2 056,6

1 937,9

Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable
    pour l'Europe et autres régions

9,7 %


6,1 %


 

Bénéfice avant impôts, intérêts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA ») et BAIIA ajusté. Le BAIIA représente le bénéfice net, plus les impôts sur les bénéfices, les frais financiers nets et l'amortissement et perte de valeur. Le BAIIA ajusté représente le BAIIA, ajusté pour exclure les frais d'acquisition ainsi que d'autres éléments spécifiques. Ces mesures de performance sont jugées utiles pour faciliter l'évaluation de nos activités courantes et notre capacité à générer des flux de trésorerie afin de financer nos besoins en liquidités, y compris notre programme de dépenses en immobilisations, nos rachats d'actions et le paiement de dividendes.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAIIA et au BAIIA ajusté :





Périodes de 12 semaines
terminées le

Périodes de 52 semaines
terminées le

(en millions de dollars US)

24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Bénéfice net, tel que publié

477,7

563,9

2 683,3

2 705,5

Ajouter :





Impôts sur les bénéfices

139,2

127,6

734,3

653,6

Frais financiers nets

51,5

71,7

281,0

342,5

Amortissement et perte de valeur

449,4

344,9

1 545,7

1 358,9

BAIIA

1 117,8

1 108,1

5 244,3

5 060,5

Ajustements :





Ajustement de transition lié aux accords d'infonuagiques

15,1

--

15,1

--

Frais d'acquisition

0,9

1,5

6,7

11,8

Gain sur cession d'une propriété

--

(26,6)

--

(67,5)

BAIIA ajusté

1 133,8

1 083,0

5 266,1

5 004,8

Bénéfice net ajusté et bénéfice net ajusté par action dilué. Le bénéfice net ajusté représente le bénéfice net, ajusté des gains ou pertes de change, des frais d'acquisition et d'autres éléments spécifiques. Ces mesures sont jugées utiles afin d'évaluer la performance sous-jacente de nos activités sur une base comparable.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au bénéfice net ajusté et au bénéfice net ajusté par action dilué :




(en millions de dollars US, excluant les montants par action, ou sauf indication
    contraire)

Périodes de 12 semaines
terminées le

Périodes de 52 semaines
terminées le

24 avril 2022

25 avril 2021

24 avril 2022

25 avril 2021

Bénéfice net, tel que publié

477,7

563,9

2 683,3

2 705,5

Ajustements :





Perte de valeur et incidence de la déconsolidation des filiales russes

56,2

--

56,2

--

Perte de valeur sur notre participation dans Fire & Flower

33,7

--

33,7

--

Ajustement de transition lié aux accords d'infonuagiques

15,1

--

15,1

--

(Gain) perte de change net(te)

(3,0)

1,1

(20,7)

44,9

Frais d'acquisition

0,9

1,5

6,7

11,8

Impact de l'avis de remboursement de billets de premier rang non garantis

--

29,1

--

29,1

Gain sur cession d'une propriété

--

(26,6)

--

(67,5)

Incidence fiscale des éléments ci-dessus et arrondissements

(7,6)

(5,0)

(4,3)

(7,8)

Bénéfice net ajusté

573,0

564,0

2 770,0

2 716,0

Nombre moyen pondéré d'actions dilué (en millions)

1 046,1

1 086,5

1 063,5

1 106,7

Bénéfice net ajusté par action dilué

0,55

0,52

2,60

2,45

Dette portant intérêt. Cette mesure représente la somme des postes de bilan suivants : Portion à court terme de la dette à long terme, Dette à long terme, Portion à court terme des obligations locatives et Obligations locatives. Cette mesure est jugée utile pour faciliter la compréhension de notre situation financière par rapport aux obligations de financement. Le calcul de cette mesure de la situation financière est détaillé dans la section « Dette nette portant intérêt / capitalisation totale » ci-dessous.

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale. Cette mesure représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers.

Le tableau suivant présente le calcul de cette mesure de performance :

(en millions de dollars US, excluant les ratios)

Au 24 avril 2022

Au 25 avril 2021

Portion à court terme de la dette à long terme

1,4

1 107,3

Portion à court terme des obligations locatives

425,4

419,4

Dette à long terme

5 963,6

5 282,6

Obligations locatives

3 049,5

2 792,7

Dette portant intérêt

9 439,9

9 602,0

Moins : Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 143,9

3 015,8

Dette nette portant intérêt

7 296,0

6 586,2

Capitaux propres

12 437,6

12 180,9

Dette nette portant intérêt

7 296,0

6 586,2

Capitalisation totale

19 733,6

18 767,1

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

0,37 : 1

0,35 : 1

Ratio d'endettement. Cette mesure représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers.

Le tableau suivant présente un rapprochement de la dette nette portant intérêt et le BAIIA ajusté, dont les méthodologies de calcul sont décrites dans d'autres tableaux de cette section, avec le ratio d'endettement :




Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, excluant les ratios)

24 avril 2022

25 avril 2021

Dette nette portant intérêt

7 296,0

6 586,2

BAIIA ajusté

5 266,1

5 004,8

Ratio d'endettement

1,39 : 1

1,32 : 1

Rendement des capitaux propres. Ce ratio est utilisé pour mesurer la relation entre notre profitabilité et nos actifs nets. Les capitaux propres moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin pour la période de 52 semaines.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, avec le ratio de rendement des capitaux propres :




Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril 2022

25 avril 2021

Bénéfice net

2 683,3

2 705,5

Capitaux propres - Solde d'ouverture

12 180,9

10 066,6

Capitaux propres - Solde de clôture

12 437,6

12 180,9

Capitaux propres moyens

12 309,3

11 123,8

Rendement des capitaux propres

21,8 %

24,3 %

Rendement des capitaux investis. Ce ratio est utilisé pour mesurer la relation entre notre profitabilité et les capitaux employés. Le bénéfice avant intérêts et impôts (« BAII ») représente le bénéfice net, plus les impôts sur les bénéfices et les frais financiers nets. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêt, qui exclut la portion à court terme de la dette à long terme et la portion à court terme des obligations locatives. Les capitaux employés moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin des capitaux employés pour la période de 52 semaines.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAII avec le ratio de rendement des capitaux investis :




Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

24 avril 2022

25 avril 2021

Bénéfice net

2 683,3

2 705,5

Ajouter :



Impôts sur les bénéfices

734,3

653,6

Frais financiers nets

281,0

342,5

BAII

3 698,6

3 701,6

Capitaux employés - Solde d'ouverture(1)

23 971,5

22 533,0

Capitaux employés - Solde de clôture(1)

24 001,0

23 971,5

Capitaux employés moyens

23 986,3

23 252,3

Rendement des capitaux investis

15,4 %

15,9 %



(1)

Le tableau suivant réconcilie les postes du bilan, selon les normes IFRS, avec les capitaux employés :



 





(en millions de dollars US)

Au 24 avril 2022

Au 25 avril 2021

Au 26 avril 2020

Actifs totaux

29 591,6

28 394,5

25 679,5

Moins : passif à court terme

(6 017,4)

(5 949,7)

(3 744,3)

Ajouter : portion à court terme de la dette à long terme

1,4

1 107,3

214,7

Ajouter : portion à court terme des obligations locatives

425,4

419,4

383,1

Capitaux employés

24 001,0

23 971,5

22 533,0

 

Profil

Couche-Tard est un leader global de l'industrie du commerce de l'accommodation et de la vente de carburant au détail, opérant dans 24 pays et territoires et ayant plus de 14 000 magasins, dont approximativement 10 700 offrent du carburant pour le transport routier. Sous ses bannières reconnues Couche-Tard et Circle K, elle est l'un des plus importants exploitants indépendants de magasins d'accommodation aux États-Unis et est un leader dans l'industrie du commerce de l'accommodation et du carburant pour le transport routier au Canada, en Scandinavie, dans les pays baltes, ainsi qu'en Irlande. Elle a également une présence importante en Pologne et à Hong Kong RAS. Environ 122 000 personnes travaillent dans l'ensemble de son réseau.

Pour plus de renseignements sur Alimentation Couche-Tard inc. ou pour consulter ses états financiers consolidés annuels et son rapport de gestion, rendez-vous à l'adresse : https://corpo.couche-tard.com.

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Couche-Tard, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « croire », « pouvoir », « devoir », « prévoir », « s'attendre à », « estimer », « présumer », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats ou les mesures qu'elle adopte pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, l'incertitude liée à la durée et à la gravité de la pandémie actuelle de COVID-19, les fluctuations des marges sur les ventes d'essence, la concurrence dans les secteurs de l'accommodation et du carburant, les variations de taux de change ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Enfin, l'information prospective contenue dans ce document est basée sur l'information disponible en date de sa publication.

Webémission sur les résultats le 29 juin 2022, à 8 h (HAE)

Couche-Tard invite les analystes connus de la société à poser leurs questions à la direction le 29 juin 2022, pendant la période de questions et réponses de la webémission.

Les analystes financiers, investisseurs, médias et toute autre personne intéressée à écouter la webémission sur les résultats de Couche-Tard pourront le faire le 29 juin 2022, à 8 h (HAE), en se rendant sur le site Internet de la société, au https://corpo.couche-tard.com, sous la rubrique « Investisseurs/Événements et présentations » ou en signalant le 1-888-390-0549 ou le numéro international 1-416-764-8682, suivi par le code d'accès 37095248#.

Rediffusion : Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la webémission en direct pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible sur le site Internet de la société pour une période de 90 jours suivant la webémission.

SOURCE Alimentation Couche-Tard inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
TerraVest Industries Inc., (« TerraVest » ou la « Société ») annonce ses résultats pour le troisième trimestre terminé le 30 juin 2022 et la déclaration d'un dividende trimestriel. RÉSULTATS ET PERSPECTIVES DU TROISIÈME TRIMESTRE ET DU NEUF...

à 05:06
Une série de mesures ont été convenues au cours d'une visite du ministre chinois des Affaires étrangères en Mongolie, mesures qui renforceront le partenariat stratégique entre les deux pays.   Au cours de sa visite, qui a débuté dimanche et s'est...

9 aoû 2022
L'énergie géothermique est l'une des nombreuses sources d'énergie de remplacement fiables qui peuvent contrebalancer la dépendance à la production d'énergie fossile au Canada et dans le monde. Comme les changements climatiques continuent d'avoir des...

9 aoû 2022
Concentric Energy Advisors, Inc. (« Concentric »), une société de premier plan spécialisée dans les services de consultation en gestion et les conseils financiers qui concentre ses activités sur les industries nord-américaines de l'énergie et de...

9 aoû 2022
Pour atteindre nos objectifs climatiques, il est essentiel de réduire la pollution attribuable au secteur des transports. C'est pourquoi le gouvernement du Canada fait en sorte qu'il soit plus facile pour les Canadiens d'acheter, de recharger et...

9 aoû 2022
Le gouvernement du Canada investit dans un avenir énergétique propre, tout en renforçant le secteur forestier canadien d'un océan à l'autre. En trouvant des façons novatrices de tirer parti des nouveaux débouchés, le Canada assure la compétitivité...



Communiqué envoyé le 28 juin 2022 à 17:42 et diffusé par :