Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, CPG, DEI

Travail chez les jeunes - La CNESST lance une offensive de sensibilisation


QUÉBEC,  le 23 juin 2022 /CNW Telbec/ - La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) annonce une offensive de sensibilisation qui aura lieu tout au long de la période estivale auprès des employeurs qui embauchent des jeunes afin de leur rappeler leurs obligations en vertu de la Loi sur les normes du travail (LNT) et de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST).

Tout au long de l'année, la CNESST réalise des interventions en santé et sécurité, en normes du travail et en équité salariale dans tous les secteurs d'activité économique. Cet été, une attention particulière sera accordée aux milieux de travail embauchant des jeunes dans le but de les sensibiliser aux obligations prévues aux lois du travail.

Afin d'outiller les employeurs, la CNESST met à leur disposition l'information nécessaire pour accueillir adéquatement les jeunes travailleuses et travailleurs, dont une affichette et un guide.

Rappelons qu'un employeur peut embaucher des travailleuses et des travailleurs de moins de 18 ans dans son entreprise, mais certaines conditions s'appliquent selon leur âge et leur situation. De plus, il ne peut pas demander à une personne mineure d'exécuter un travail qui dépasse ses capacités ou qui risque de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé et à son développement physique ou moral. Il peut s'agir, par exemple, d'un travail qui comporte un trop grand nombre d'heures consécutives par rapport à l'âge du jeune ou qui comporte des exigences physiques trop grandes eu égard à sa capacité.

De plus, tout employeur qui souhaite embaucher un jeune de moins de 14 ans doit obtenir une autorisation écrite d'un de ses parents ou de son tuteur. Il doit conserver cette autorisation pendant trois ans, comme s'il s'agissait d'une mention au registre de son entreprise.

L'employeur d'un jeune qui est tenu d'aller à l'école selon la Loi sur l'instruction publique doit s'assurer que son horaire de travail ne l'empêche pas d'être en classe et lui permet d'être chez lui entre 23 h et 6 h, même la fin de semaine et l'été. Le jeune qui est tenu d'aller à l'école et qui, par conséquent, ne peut travailler pendant les heures de classe est celui qui :

Plusieurs actions mises de l'avant par la CNESST

Comme en fait foi sa Stratégie jeunesse 2020-2023, la CNESST place les jeunes au coeur de ses priorités. C'est pour cette raison qu'elle met en oeuvre chaque année de nombreuses actions de sensibilisation et d'information, notamment :

La CNESST, dans une perspective de prévention, procède à des inspections dans nombre de milieux de travail au Québec, notamment dans des secteurs où les jeunes y sont fortement représentés. Le commerce de détail, la restauration et l'hôtellerie et la transformation alimentaire feront l'objet d'une attention particulière.

Jeunes travailleuses et travailleurs : des personnes à risque

Les jeunes sont particulièrement à risque d'être victimes d'un accident du travail ou de contracter une maladie professionnelle, notamment parce qu'ils présentent une mobilité élevée en emploi. Les semaines suivant l'embauche sont celles où les travailleuses et travailleurs, tous âges confondus, sont le plus à risque de se blesser. Les jeunes, se retrouvant plus souvent dans une position de nouvel employé, sont ainsi plus vulnérables. Ils sont moins familiers avec les méthodes et l'environnement de travail, tout comme avec les risques qu'ils comportent.

Des mesures fermes pour s'assurer du respect de la loi 

Dans l'éventualité où un milieu de travail ne prendrait pas en charge les risques présents ou que des lacunes sont constatées, la CNESST pourrait exiger la correction des situations dangereuses et s'assurer de la conformité à la règlementation en matière de travail.

Si l'employeur n'obtempère pas, la LSST prévoit, selon l'article 236, des pénalités entre 1 818 $ et 3 632 $, qui peuvent atteindre 7 263 $ en cas de récidive et 14 528 $ en cas de récidive additionnelle.

La LNT établit quant à elle, les conditions de travail minimales que tout employeur visé par cette loi doit respecter. Les employeurs contrevenants s'exposent à une amende de 600 $ à 1 200 $ et, pour toute récidive, d'une amende de 1 200 $ à 6 000 $. 

Citations

« Des règles claires encadrent le travail des jeunes. Il est essentiel que les parents soient vigilants et que les employeurs qui les embauchent respectent leurs obligations en matière de normes du travail et de santé et sécurité du travail. Au-delà du consentement des parents, lorsque requis, les employeurs doivent prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique et psychique des jeunes travailleuses et travailleurs. Au Québec, la sécurité des enfants est la responsabilité de tous! »

-       Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Les jeunes sont une clientèle prioritaire pour la CNESST. De là l'importance de poursuivre sans relâche nos actions d'information et de sensibilisation auprès de ceux-ci et des employeurs qui les embauchent. Tant à l'embauche qu'en cours d'emploi, les employeurs doivent informer, former et superviser leurs jeunes travailleuses et travailleurs, pour s'assurer qu'ils réalisent leurs tâches en toute sécurité. Pour leur part, les jeunes ne doivent pas hésiter à parler à leur employeur s'ils ont des doutes, des questionnements ou des suggestions en matière de santé et de sécurité. »

-       Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de la CNESST

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs ainsi qu'aux travailleurs et aux travailleuses une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

Source :          CNESST
                       Direction générale des communications

Téléphone :    1 866 966-4705

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:03
L'Agglomération de Montréal décrète un avis d'ébullition dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et la ville de Montréal-Est à compter d'aujourd'hui, le 27 juin 2022....

à 15:10
L'honorable Marci Ien, ministre des Femmes et de l'Égalité des genres et de la Jeunesse, au nom de l'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, fera une importante annonce de financement pour appuyer les services de santé sexuelle et génésique...

à 14:45
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le député de Gatineau, Robert Bussière, procédera, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, à une...

à 14:24
Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, ministre responsable du Développement économique régional et député de Terrebonne, M. Pierre Fitzgibbon, invite les représentants des médias à une conférence de presse concernant le Groupe ADF. Date : Le...

à 13:50
La pandémie de COVID-19 a créé d'importants défis pour les travailleurs de première ligne et les travailleurs essentiels, qui ont travaillé de très longues heures et vécu un stress soutenu tout en oeuvrant pour protéger la population canadienne et la...

à 13:40
Le gouvernement du Canada prend très au sérieux l'innocuité des pesticides et veille à ce que le processus d'examen des pesticides soit transparent et inclusif en matière de sécurité, de transparence et de durabilité. Santé Canada, annonce...



Communiqué envoyé le 23 juin 2022 à 10:29 et diffusé par :