Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Première Nation, CFG

Remédier à la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice pénale au Québec


MONTRÉAL, le 22 juin 2022 /CNW/ - Pour progresser dans la réconciliation, il est indispensable de soutenir des services de justice communautaire adaptés à la culture et dirigés par des Autochtones, et d'élaborer des politiques qui tiennent compte des expériences vécues par les peuples autochtones. Ces moyens sont déterminants pour parvenir à un changement systémique et réduire les taux alarmants de surreprésentation des Autochtones dans le système de justice.

Aujourd'hui, l'honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, Emmanuella Lambropoulos, députée de Saint-Laurent, et Pita Aatami, président de la Société Makivik, ont annoncé des investissements importants qui doivent contribuer à réduire la surreprésentation des peuples autochtones dans le système de justice pénale au Nunavik (Québec).

Le programme de justice Makivik de la Société Makivik fournit des services de justice communautaire aux Inuits du Nunavik. Dix comités de justice locaux offrent des services directs aux Inuits qui ont besoin de soutien à toutes les étapes des processus des systèmes judiciaire et correctionnel, avant et après l'inculpation.

Le programme fait appel à des approches culturellement adaptées qui mettent l'accent sur la guérison des personnes, des familles et des collectivités, et s'attaquent aux causes sous-jacentes de la criminalité. Cela comprend des services d'assistance postpénale de Gladue, qui aident les personnes à mettre en oeuvre les recommandations contenues dans les rapports Gladue, concernant l'accès à des programmes communautaires pertinents sur le plan culturel. En donnant accès à des processus de rechange en matière de justice, le programme de justice Makivik aide les délinquants à comprendre leur comportement et ses conséquences, et contribue à réduire leur risque de récidive. Ces initiatives contribuent à remédier à la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice.

La Société Makivik entreprendra également des activités de mobilisation auprès des parties prenantes de la région afin d'alimenter l'élaboration d'une Stratégie en matière de justice autochtone. Ces activités comprendront ce qui suit :

S'attaquer aux facteurs systémiques qui amènent à la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice pénale et au racisme systémique qui s'y exerce contre eux fait partie des engagements du gouvernement du Canada décrits dans le document intitulé La voie fédérale concernant les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées. L'annonce d'aujourd'hui soutient également les efforts que déploie le Canada pour faire avancer la réconciliation au Canada et répondre aux appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation (CVR).

Citations

«?Depuis longtemps, la prestation de services relatifs à la justice au Nunavik est difficile pour tous les gouvernements étant donné que le système imposé aux Inuits nous est étranger et qu'il n'est pas adapté à la culture. Grâce à ce financement du Canada, la Société Makivik jouera un rôle plus efficace dans le domaine de la justice. Les Inuits du Nunavik sont déterminés à parvenir à l'autodétermination et la justice est un domaine dans lequel la participation de la Société Makivik peut faire une grande différence pour le bien-être de nos collectivités.?»

Pita Aatami
Président, Société Makivik

«?La surreprésentation des peuples autochtones dans le système de justice pénale du Canada est alarmante. En soutenant les services de justice autochtone, tels que l'assistance postpénale de Gladue ainsi qu'un processus de mobilisation mené par les Autochtones en vue de l'élaboration d'une Stratégie en matière de justice autochtone, nous contribuons à des changements systémiques qui permettront d'en finir avec cette réalité inacceptable. Ces investissements appuieront les efforts que nous déployons pour lutter contre la discrimination systémique qui s'exerce contre les Autochtones et pour améliorer l'accès à la justice et à l'équité dans notre système de justice pénale.?»

L'honorable David Lametti, C.P., c.r., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

Faits en bref
Liens connexes
Restez branchés

SOURCE Department of Justice Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:42
Le gouvernement du Québec est heureux d'attribuer, par l'entremise du programme Aide financière aux festivals et aux événements touristiques, 27 000 $ à la Classique Pif Portes Mackie, qui aura lieu jusqu'au 2 juillet. La ministre du Tourisme et...

à 15:35
Alors que le monde est confronté à de graves défis, y compris la pandémie de COVID-19, des conflits régionaux et les réactions défavorables à la mondialisation, la communauté internationale s'efforce de maintenir le développement tout en s'attaquant...

à 14:45
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le député de Gatineau, Robert Bussière, procédera, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, à une...

à 14:30
Le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, ainsi que le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre de la Lutte contre...

à 14:24
Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, ministre responsable du Développement économique régional et député de Terrebonne, M. Pierre Fitzgibbon, invite les représentants des médias à une conférence de presse concernant le Groupe ADF. Date : Le...

à 13:50
La pandémie de COVID-19 a créé d'importants défis pour les travailleurs de première ligne et les travailleurs essentiels, qui ont travaillé de très longues heures et vécu un stress soutenu tout en oeuvrant pour protéger la population canadienne et la...



Communiqué envoyé le 22 juin 2022 à 18:11 et diffusé par :