Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sans buts lucratifs, Plaidoyer (politique)

La crise du logement doit être une priorité


Le FRAPRU fait résonner les casseroles devant le congrès de la CAQ

DRUMMONDVILLE, QC, le 28 mai 2022  /CNW Telbec/ - Alors que la situation du logement continue de se détériorer et que le 1er juillet s'annonce particulièrement difficile, une centaine de locataires se font bruyamment entendre devant le Centrexpo Cogeco de Drummondville, où les membres de la Coalition avenir Québec (CAQ) sont en congrès national, à l'appel du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Le regroupement de défense du droit au logement n'en revient pas que la crise du logement ne soit même pas à l'ordre du jour de cette instance tenue sous le thème « Un Québec fier ».

« Il n'y a pas de quoi être fier quand des centaines et des centaines de ménages sont à la veille de se retrouver sans logis durant la période des déménagements, quand les loyers sont devenus hors de prix pour un nombre grandissant de locataires, quand des ménages toujours plus nombreux se font évincer et que la réalisation de logements sociaux se fait au compte-goutte », s'exclame Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU. Elle demande à la CAQ d'aller au-delà des demi-mesures présentées dans les dernières semaines pour plutôt adopter des mesures ambitieuses susceptibles de sortir durablement les locataires de la crise.

Selon le FRAPRU, la ville de Drummondville où se déroule le congrès de la CAQ est elle-même un symbole de la crise du logement. Depuis 3 ans, le taux de logements inoccupés y dégringole, atteignant actuellement 0,2%, ce qui est quinze fois moins que le pourcentage jugé équilibré. L'an dernier, 34 ménages locataires s'y sont retrouvés sans logis; 760 ménages ont fait appel au service d'aide à la recherche de logement mis en place par l'Office d'Habitation Drummond.

« Les logements dont ont besoin les ménages locataires à faible et modeste revenus n'apparaîtront pas par magie », commente Véronique Laflamme, en ajoutant : « Des promoteurs privés construisent des logements, mais ils sont beaucoup trop chers et ne répondent pas aux besoins d'une majorité de locataires dont le revenu médian tourne autour de 37 000 $ par an. Si on veut que la situation s'améliore, il faut investir maintenant dans le logement social, hors marché privé, autant sous forme de coopératives et d'organismes sans but lucratif d'habitation, que de logements publics gérés par les offices d'habitation ».

Des demandes immédiates

Alors que la situation des finances publiques va beaucoup mieux que prévu et que le gouvernement Legault fait miroiter l'annonce de nouvelles mesures d'aide financière ponctuelles, le FRAPRU rappelle que des investissements dans les programmes sociaux comme le logement social sont plus pérennes et structurantes pour contrer l'appauvrissement. Il demande immédiatement des investissements supplémentaires dans le programme AccèsLogis auquel le gouvernement Legault n'a ajouté que 500 nouveaux logements sociaux et communautaires en quatre ans. Il rappelle que l'amélioration du programme se fait toujours attendre et que, si le gouvernement Legault n'avait pas autant tardé, il aurait pu réaliser sa promesse électorale de réaliser l'entièreté des 15 000 logements déjà prévus à son arrivée au pouvoir. Actuellement, seulement le tiers a été livré1.

Le FRAPRU déplore aussi que le projet de loi 37, déposé le 25 mai, ne prévoit rien contre les évictions frauduleuses qui contribuent pourtant à la hausse du nombre de ménages à risque de se retrouver sans-logis, notamment autour du 1 er juillet. « Il reste quelques jours au gouvernement Legault pour renforcer ces protections. C'est une occasion à ne pas laisser passer », s'exclame Véronique Laflamme.

À l'approche des élections générales, le FRAPRU presse enfin la CAQ de prendre des engagements clairs en faveur du droit au logement et de se doter d'un objectif chiffré pour la réalisation de nouveaux logements sociaux, de propriété collective et hors marché privé. Il réclame, pour sa part, le financement d'un grand chantier de 50 000 nouveaux logements sociaux en cinq ans.


1 Selon les dernières données officielles disponibles, rendues publiques lors de l'étude des crédits budgétaires en Habitation, 4 328 logements avaient été livrés au 28 février 2022.

 

SOURCE Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:44
Le gouvernement du Canada apporte son soutien à l'innovation communautaire qui ouvre des possibilités de réussite aux personnes aux compétences et aux aptitudes variées. À Calgary et dans les environs, des organisations ont recours à des approches...

à 16:55
The Investment Funds Institute of Canada (IFIC) today announced that Paul Bourque, its President and CEO, intends to retire effective December 31, 2022. "The industry has benefitted enormously from Paul's effective and principled leadership since...

à 16:37
Reprise des négociations pour : Société : Greenbriar Capital Corp.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : GRB  Les titres : Oui  Reprise (HE) : 08 h 00 06/30/22  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 16:29
Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante concernant l'invitation de l'OTAN à la Finlande et à la Suède à se joindre à l'Alliance :   « Aujourd'hui, l'alliance de l'OTAN a formellement invité la Finlande et la...

à 16:10
Saputo inc. (« Saputo » ou « la Société ») annonce le départ de Lyne Castonguay, présidente et chef de l'exploitation, Division Produits laitiers (USA), prenant effet immédiatement. Carl Colizza, président et chef de l'exploitation (Amérique du...

à 16:00
Placements NEI (« NEI ») a annoncé aujourd'hui des réductions de frais à l'égard de certaines séries des Portefeuilles NEI ER Sélect, avec prise d'effet immédiate. Ces réductions témoignent de l'engagement de NEI à procurer de la valeur aux...



Communiqué envoyé le 28 mai 2022 à 12:15 et diffusé par :