Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

BMO Groupe financier annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2022


Le Rapport aux actionnaires de BMO pour le deuxième trimestre de 2022, y compris les états financiers consolidés intermédiaires non audités de la période close le 30 avril 2022, est disponible dans son intégralité à l'adresse www.bmo.com/relationsinvestisseur ainsi qu'à l'adresse www.sedar.com.

Points saillants des résultats financiers

Comparaison du deuxième trimestre de 2022 et du deuxième trimestre de 2021 :

Comparaison du premier semestre de 2022 et du premier semestre de 2021 :

TORONTO, le 25 mai 2022 /CNW/ - Pour le deuxième trimestre clos le 30 avril 2022, BMO Groupe financier (TSX : BMO) (NYSE : BMO) a inscrit un bénéfice net comptable de 4 756 millions de dollars, ou 7,13 $ par action, et un bénéfice net ajusté de 2 187 millions, ou 3,23 $ par action.

« Nous avons continué à produire de bons résultats financiers ce trimestre, alimentés par la croissance généralisée des prêts aux clients et l'excellente qualité du crédit au sein de nos Services bancaires Particuliers et entreprises en Amérique du Nord, sans compter les solides résultats de nos groupes sensibles aux marchés malgré des conditions plus difficiles. En mettant notre stratégie en oeuvre de manière cohérente et rigoureuse, nous continuons à respecter notre engagement à maintenir un levier d'exploitation positif, tout en investissant pour faire croître nos revenus et faire progresser notre programme Le numérique au premier plan, a déclaré Darryl White, chef de la direction, BMO Groupe financier.

1)

Les résultats et mesures figurant dans le présent document sont présentés selon les PCGR. Ils le sont également après ajustement de sorte à exclure l'incidence de certains éléments particuliers des résultats présentés. Les résultats et ratios ajustés ne sont pas conformes aux PCGR et sont expliqués en détail, pour toutes les périodes indiquées, dans la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la composition des montants, des mesures et des ratios non conformes aux PCGR ainsi que des mesures financières complémentaires, il y a lieu de se reporter à la section Glossaire de termes financiers dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022.

2)

Sauf indication contraire, lorsqu'il est question du BPA dans ce document, il s'agit du bénéfice dilué par action. Le BPA est calculé au moyen du bénéfice net après déduction du total des dividendes sur les actions privilégiées et des distributions à payer sur les autres instruments de capitaux propres.

3)

Le bénéfice net comptable tient compte de l'incidence de l'acquisition annoncée de Bank of the West, notamment des revenus afférents à la gestion de l'incidence des fluctuations des taux d'intérêt, survenues entre l'annonce et la clôture de l'acquisition, sur sa juste valeur et son écart d'acquisition de 2?612 millions de dollars (3 555 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022 et de 413 millions (562 millions avant impôts) au premier trimestre de 2022 ainsi que des coûts liés à l'acquisition et à l'intégration de 26 millions (35 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022 et de 7 millions (8 millions avant impôts) au premier trimestre de 2022. Le bénéfice net comptable tient compte de l'incidence de dessaisissements liés à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour : un profit de 6 millions (8 millions avant impôts) lié au transfert de certains clients des activités de gestion d'actifs aux États-Unis et des charges de 15 millions (18 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022, une perte de 29 millions, avant et après impôts, découlant de la conversion des monnaies étrangères, ce montant étant reclassé du cumul des autres éléments du résultat global vers les revenus, un recouvrement net avant impôts de charges autres que d'intérêts de 3 millions, et des impôts de 22 millions au premier trimestre de 2022, et une réduction de valeur de l'écart d'acquisition de 747 millions, avant et après impôts, liée à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, un profit de 22 millions (29 millions avant impôts) à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour et des coûts liés aux dessaisissements à l'égard des deux transactions de 47 millions (53 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2021.

4)

Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires est communiqué conformément à la ligne directrice Normes de fonds propres (NFP) du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF).

Note : Tous les ratios et variations de pourcentage figurant dans ce document sont fondés sur des chiffres qui n'ont pas été arrondis.


« Nous sommes bien positionnés pour aider nos clients à s'adapter à l'environnement en constante évolution et offrir une performance soutenue, tirant parti de nos activités bien diversifiées, d'investissements continus dans les talents et la technologie, ainsi que de la vaste gamme de produits et de services que nous offrons. Au cours du trimestre, nous avons réalisé d'importants progrès dans la conclusion de l'acquisition de Bank of the West et son intégration, y compris l'exécution de l'émission de titres de participation prévue.

« Nous maintenons fermement nos engagements fondés sur notre raison d'être pour une économie florissante, un avenir durable et une société inclusive, comme en témoigne l'entente que nous avons récemment conclue avec Exportation et développement Canada (EDC). Cette collaboration procurera des solutions novatrices de finance durable aux entreprises canadiennes, afin de les aider à passer d'activités à fortes émissions de carbone à des activités permettant d'éliminer ou de réduire considérablement les émissions, ce qui s'inscrit dans notre ambition collective de bâtir un monde carboneutre », a conclu M. White.

Concurremment à la publication de ses résultats, BMO a annoncé un dividende de 1,39 $ par action ordinaire pour le troisième trimestre de 2022, en hausse de 0,06 $, par rapport au trimestre précédent, et en hausse de 31 % par rapport à l'exercice précédent. Le dividende trimestriel de 1,39 $ par action ordinaire correspond à un dividende annuel de 5,56 $ par action ordinaire.

Mise en garde

La section ci-dessus contient des déclarations prospectives. Il y a lieu de se reporter à la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

Faits marquants

Au cours du premier trimestre de 2022, nous avons conclu la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique à Ameriprise Financial, Inc., comprenant le transfert de certains clients des activités de gestion d'actifs aux États-Unis et, le 30 avril 2021, nous avons réalisé la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour à J. Safra Sarasin Group. Collectivement, nous désignons ces transactions comme des « dessaisissements ». Les dessaisissements ont entraîné une diminution des revenus nets d'environ 3 %, sur une base comptable et une base ajustée, et une réduction des charges d'environ 4 %, sur une base comptable et de 5 % sur une base ajustée par rapport à l'exercice précédent.

Le 20 décembre 2021, nous avons annoncé la signature d'une entente définitive avec BNP Paribas en vue d'acquérir Bank of the West et ses filiales. Aux termes de l'entente, nous paierons un prix d'achat au comptant de 16,3 milliards de dollars américains, soit 13,4 milliards de dollars américains, déduction faite du capital excédentaire (à la conclusion) de Bank of the West qui est estimé à 2,9 milliards de dollars américains. La clôture de cette transaction devrait avoir lieu vers la fin de l'année civile 2022, sous réserve des conditions de clôture habituelles et de l'approbation des organismes de réglementation.

À la clôture, l'acquisition devrait ajouter, à notre bilan consolidé, environ 95 milliards de dollars américains d'actifs, 58 milliards de dollars américains de prêts et 80 milliards de dollars américains de dépôts. Ces montants sont basés sur la situation financière et les résultats de Bank of the West pour la période close le 31 mars 2022. Nous nous attendons à financer la transaction principalement à même le capital excédentaire, ce qui reflète notre assise financière solide et la génération anticipée de fonds propres.

Le 29 mars 2022, nous avons émis 20 843 750 actions ordinaires pour un montant de 3 106 millions de dollars, afin de financer une tranche du prix d'achat.

Cette acquisition, qui cadre avec nos objectifs en matière de stratégie, finance et culture, accélère sensiblement notre croissance aux États-Unis. Grâce à notre solide performance et à nos bases intégrées en Amérique du Nord, l'acquisition apportera près de 1,8 million de clients à BMO et élargira davantage notre présence bancaire avec les 514 succursales et bureaux de services aux grandes entreprises et de services de gestion de patrimoine additionnels dans d'importants marchés en croissance aux États-Unis. Après la conclusion de la transaction, nous serons présents dans 32 États, et ferons notamment une entrée immédiate sur le marché attrayant de la Californie où nous comptons présenter une offre hautement concurrentielle dans de nouveaux marchés en croissance, en combinant la force de notre plateforme bancaire numérique et notre solide équipe de banquiers pour générer une bonne croissance de la clientèle.

L'une des forces de Bank of the West réside dans les relations profondes qu'entretiennent ses employés, ses clients et les collectivités qu'elle sert depuis plus de 100 ans. Dans le cadre de cette transaction, BMO ne prévoit pas de fermer de succursales de Bank of the West et s'engage à conserver les employés de première ligne des succursales de Bank of the West.

Tirant le meilleur parti de notre grande expérience en termes d'intégration et de nos résultats passés pour ce qui est de l'expansion aux États?Unis, nous demeurons persuadés que nous réaliserons des synergies de coûts annuelles d'environ 670 millions de dollars américains avant impôts (860 millions de dollars canadiens) grâce à l'efficience opérationnelle parmi nos entreprises combinées. Notre plan d'intégration en cours est supervisé par une équipe conjointe et dédiée chargée de la gestion de l'intégration.

Aux termes des IFRS, le prix d'achat sera réparti entre la juste valeur des actifs identifiables acquis et des passifs identifiables repris de Bank of the West à la clôture, la différence étant comptabilisée en tant qu'écart d'acquisition. La différence entre la juste valeur et la valeur nominale, désignée comme étant la juste valeur de marché, sera amortie par imputations au résultat sur la durée d'utilité estimée de l'actif (du passif) sous-jacent. Les immobilisations incorporelles identifiées, dont les immobilisations incorporelles au titre des dépôts de base se rapportant aux dépôts sans échéance, seront amorties sur leur durée d'utilité estimée. La juste valeur des prêts à taux fixe et des dépôts repose en grande partie sur les taux d'intérêt. Si les taux venaient à monter, la juste valeur des actifs à taux fixe acquis (plus particulièrement, les prêts et les titres) diminuerait, ce qui donnerait lieu à un écart d'acquisition plus élevé. L'inverse serait vrai si les taux d'intérêt diminuaient. En revanche, la juste valeur des actifs (passifs) à taux variable et des dépôts sans échéance sont comptabilisés à la valeur nominale, faisant en sorte que la variation de la juste valeur ne serait pas compensée naturellement. Les variations de l'écart d'acquisition eu égard à nos hypothèses initiales annoncées le 20 décembre 2021 auront une incidence sur les ratios des fonds propres à la clôture de la transaction du fait que l'écart d'acquisition est comptabilisé en déduction des fonds propres selon les règles de l'accord de Bâle III du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). De plus, comme le prix d'achat afférent à l'acquisition est libellé en dollars américains, toute variation des cours de change entre le dollar canadien par rapport au dollar américain depuis l'annonce de l'acquisition à la clôture de celle-ci, donnera lieu à une variation de l'écart d'acquisition en équivalent en dollars canadiens.

Nous gérons de manière proactive notre risque lié aux fonds propres du fait des variations de la juste valeur des actifs et des passifs de Bank of the West à la clôture. Dans le cadre de nos mesures de gestion de la juste valeur, nous avons conclu des swaps de taux d'intérêt dont la valeur augmente lorsque les taux d'intérêt sont à la hausse, ce qui donne lieu à des profits (pertes) à la valeur de marché inscrits dans les revenus de négociation. Le risque de taux d'intérêt auquel ces swaps sont exposés a été essentiellement contrebalancé par l'achat d'un portefeuille d'obligations du Trésor américain assorties d'une durée comparable et d'autres instruments inscrits au bilan qui génèrent des revenus nets d'intérêts. Ces deux transactions visent à atténuer les variations de l'écart d'acquisition découlant de la fluctuation des taux d'intérêt, survenue entre l'annonce et la clôture de l'acquisition, les revenus (la perte) en découlant étant traités comme un élément d'ajustement. Par ailleurs, BMO a conclu des contrats à terme de gré à gré qui répondent aux conditions de la comptabilité de couverture dans le but d'atténuer les fluctuations du prix d'achat libellé en dollars canadiens à la clôture de la transaction. Les variations de la juste valeur afférentes à ces contrats à terme de gré à gré sont comptabilisées dans les autres éléments du résultat global jusqu'au moment où la transaction se matérialisera.

L'incidence de nos mesures de gestion de la juste valeur sur nos résultats a été traitée comme un élément d'ajustement. Les chiffre du trimestre à l'étude tiennent compte de revenus de 2 612 millions de dollars (3 555 millions avant impôts) liés à la gestion des variations des taux d'intérêt, ce qui comprend des profits à la valeur du marché avant impôts de 3 433 millions sur certains swaps de taux d'intérêt comptabilisés dans les revenus autres que d'intérêts et des intérêts avant impôts de 122 millions tirés d'un portefeuille de titres du Trésor des États-Unis et d'autres instruments inscrits au bilan, comptabilisés dans les revenus nets d'intérêts. Les résultats du premier semestre à l'étude comprennent un montant de 3 025 millions (4 117 millions avant impôts) constitué d'un montant avant impôts de 3 950 millions comptabilisé dans les revenus autres que d'intérêts et d'un montant avant impôts de 167 millions comptabilisé dans les revenus nets d'intérêts. L'incidence cumulative de notre ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires a représenté 90 points de base et découle des mesures de gestion de la juste valeur. En outre, les variations de la juste valeur de ces contrats à terme de gré à gré ont entraîné une hausse des autres éléments du résultat global de 170 millions pour le trimestre à l'étude et une baisse des autres éléments du résultat global de 64 millions pour le premier semestre à l'étude.

La présente section Faits marquants renferme des déclarations prospectives. Voir la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

Analyse des résultats du deuxième trimestre de 2022

L'ordre dans lequel les répercussions sur le bénéfice net sont analysées dans la présente section suit l'ordre de présentation des revenus, des charges et des dotations à la provision pour pertes sur créances, peu importe leur incidence relative.

Les résultats et les ratios ajustés ainsi que les ratios et les montants libellés en dollars américains dans la présente analyse des résultats du deuxième trimestre de 2022 sont non conformes aux PCGR, et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Le bénéfice net comptable et le bénéfice net ajusté ont augmenté par rapport à l'exercice précédent, reflétant la hausse du bénéfice net de nos Services bancaires PE, alors que le bénéfice net de BMO Marchés des capitaux et de BMO Gestion de patrimoine a reculé. Les Services d'entreprise ont inscrit un bénéfice net comptable pour le trimestre à l'étude comparativement à une perte nette comptable à l'exercice précédent, alors que la perte nette ajustée a reculé.

Les résultats ajustés pour le trimestre considéré ne tiennent pas compte de l'incidence de l'acquisition annoncée de Bank of the West, notamment des revenus afférents à la gestion de l'incidence des fluctuations des taux d'intérêt, survenues entre l'annonce et la clôture de l'acquisition, sur sa juste valeur et son écart d'acquisition de 2 612 millions de dollars (3 555 millions avant impôts), ainsi que des coûts liés à l'acquisition et à l'intégration de 26 millions (35 millions avant impôts). Les résultats ajustés ne tiennent pas compte non plus d'un profit de 6 millions (8 millions avant impôts) et de charges de 15 millions (18 millions avant impôts) liés à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ainsi qu'aux États-Unis. Il y a lieu de se reporter à la note 12 afférente aux états financiers consolidés intermédiaires non audités dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022 pour de plus amples renseignements. Le bénéfice net ajusté ne tient pas compte non plus de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et des autres coûts liés à l'acquisition et à l'intégration pour le trimestre considéré et l'exercice précédent.

PE Canada

Le bénéfice net comptable s'est élevé à 940 millions de dollars et, après ajustement, il s'est établi à 941 millions, en hausse de 163 millions, ou de 21 %, dans les deux cas, par rapport à il y a un an. Les résultats s'expliquent par une hausse de 11 % des revenus, soit des revenus nets d'intérêts et des revenus autres que d'intérêts, l'augmentation des charges et la dotation à la provision pour pertes sur créances moins élevée eu égard à l'exercice précédent.

PE États-Unis

Le bénéfice net comptable s'est établi à 588 millions de dollars, en hausse de 50 millions, ou de 9 %, par rapport à il y a un an et, après ajustement, il a atteint 589 millions, en hausse de 46 millions, ou de 8 %. Le raffermissement du dollar américain a entraîné une hausse de la croissance du bénéfice net de 1 %.

Exprimé en dollars américains, le bénéfice net comptable s'est établi à 464 millions de dollars, un bond de 32 millions, ou de 8 %, comparativement à l'an dernier et, après ajustement, il a atteint 465 millions, en hausse de 28 millions, ou de 7 %. Les résultats comptables et ajustés sont attribuables à une hausse de 5 % des revenus, soit des revenus nets d'intérêts, à une hausse des charges et à une hausse du recouvrement de pertes sur créances comparativement à l'exercice précédent.

BMO Gestion de patrimoine

Le bénéfice net comptable s'est chiffré à 314 millions de dollars, comparativement à 322 millions à l'exercice précédent, et, après ajustement, il a atteint 315 millions, en baisse de 14 millions, ou de 4 %. Le bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine s'est élevé à 247 millions, comparativement à 266 millions il y a un an, et, après ajustement, il a atteint 248 millions, en regard de 273 millions, l'accroissement des revenus sous-jacents ayant été plus que compensé par l'augmentation des charges sous-jacentes et par l'incidence des dessaisissements. Le bénéfice net des activités d'assurance s'est fixé à 67 millions, en hausse de 11 millions, ou de 17 %, par rapport à l'an dernier, en raison des variations plus favorables du marché au cours du trimestre.

BMO Marchés des capitaux

Le bénéfice net comptable s'est situé à 448 millions de dollars, comparativement à 558 millions l'an dernier, tandis que le bénéfice net ajusté s'est fixé à 453 millions, comparativement à 565 millions. Les résultats comptables et ajustés reflètent la progression des revenus des secteurs Marchés mondiaux et Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés, plus que compensée par la hausse des charges et des dotations à la provision pour perte sur créances au cours du trimestre à l'étude, comparativement à un recouvrement de pertes sur créances l'an dernier.

Services d'entreprise

Le bénéfice net comptable s'est établi à 2 466 millions de dollars, comparativement à une perte nette comptable de 892 millions à l'exercice précédent, et la perte nette ajustée s'est élevée à 111 millions, comparativement à une perte nette ajustée de 120 millions. Les résultats comptables ont augmenté en raison principalement de l'accroissement des revenus attribuable aux mesures de gestion de la juste valeur dans le cadre de l'acquisition annoncée de Bank of the West au cours du trimestre à l'étude, et de la diminution des charges découlant de la réduction de valeur de l'écart d'acquisition en lien avec la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique à l'exercice précédent. Les résultats ajustés s'expliquent par la baisse des revenus, la diminution des charges et l'incidence d'un taux d'impôt plus favorable au cours de l'exercice précédent.

Capital

Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires de BMO s'établissait à 16,0 % au 30 avril 2022, en hausse par rapport aux 14,1 % enregistrés à la fin du premier trimestre de 2022, en raison de l'offre publique portant sur les actions ordinaires de 3,1 milliards de dollars, de l'avantage découlant des mesures de gestion de la juste valeur en lien avec l'acquisition annoncée de Bank of the West, d'une forte génération interne de fonds propres et de nouvelles actions ordinaires émises aux termes du régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions destiné aux actionnaires, facteurs en partie compensés par la hausse des actifs pondérés en fonction des risques. Il y a lieu de se reporter à la section Faits marquants pour de plus amples renseignements sur les mesures de gestion de la juste valeur.

Qualité du crédit

Le total des dotations à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 50 millions de dollars, en baisse de 10 millions par rapport à 60 millions pour la même période de l'exercice précédent. Le total des dotations à la provision pour pertes sur créances exprimé en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations s'est établi à 4 points de base, comparativement à 5 points de base pour l'exercice précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux, établie à 120 millions, a diminué de 35 millions par rapport à 155 millions l'an dernier. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux exprimée en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations s'est établie à 10 points de base, contre 13 points de base un an plus tôt. Un recouvrement de pertes sur créances lié aux prêts productifs de 70 millions a été enregistré au cours du trimestre à l'étude en regard d'un recouvrement de 95 millions enregistré à l'exercice précédent. Le recouvrement pour le trimestre considéré reflète une diminution des incertitudes du fait d'une amélioration du contexte pandémique, l'amélioration de la qualité du crédit du portefeuille et des changements de modèles, facteurs en partie contrés par une détérioration des perspectives économiques, la pondération accrue des scénarios défavorables et l'accroissement du portefeuille. Les chiffres de l'exercice précédent reflétaient en grande partie une migration favorable du crédit et une amélioration des perspectives économiques, en partie contrebalancées par un scénario défavorable plus sévère.

Il y a lieu de se reporter à la section Estimations comptables critiques du Rapport annuel de BMO pour 2021 ainsi qu'à la note 4 afférente aux états financiers consolidés annuels audités pour de plus amples informations sur la provision pour pertes sur créances au 31 octobre 2021.

Favoriser un avenir durable et inclusif

BMO a une raison d'être bien ancré : être un champion du progrès et un catalyseur de changement. Nous tirons parti de notre position en tant que fournisseur de services financiers de premier plan pour permettre aux collectivités et à nos parties prenantes d'apporter des changements positifs et durables, car nous croyons que la réussite peut et doit être mutuelle. Afin de soutenir nos clients, les collectivités et nos employés, BMO :

Mise en garde

Les sections ci-dessus contiennent des déclarations prospectives. Voir la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

Documents déposés auprès des organismes de réglementation

Les documents d'information continue de BMO, y compris les documents intermédiaires, le Rapport de gestion annuel, les états financiers consolidés annuels audités, la Notice annuelle, l'Avis de convocation à l'assemblée annuelle des actionnaires et la circulaire de sollicitation de procurations, sont accessibles sur notre site Web, au www.bmo.com/relationsinvestisseurs, sur le site des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, au www.sedar.com, et dans la section EDGAR du site Web de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, au www.sec.gov. L'information contenue ou accessible autrement sur notre site Web (www.bmo.com) ou sur les sites Web de tiers mentionnés dans le présent document ne fait pas partie de ce document.


La Banque de Montréal utilise une marque unifiée reliant toutes les sociétés membres de l'organisation. La Banque de Montréal et ses filiales sont désignées par l'appellation BMO Groupe financier. Ainsi, dans le présent document, les appellations BMO et BMO Groupe financier désignent la Banque de Montréal et ses filiales.



Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières

Les résultats et mesures figurant dans le présent document sont présentés conformément aux PCGR. Sauf indication contraire, les montants sont indiqués en dollars canadiens et proviennent de nos états financiers consolidés intermédiaires non audités établis en conformité avec les Normes internationales d'information financière (IFRS). Toute mention des PCGR renvoie aux IFRS. Nous avons recours à un certain nombre de mesures financières pour évaluer notre performance, ainsi que la performance de nos groupes d'exploitation, ce qui comprend des mesures et des ratios qui sont présentés sur une base non conforme aux PCGR, comme il en est fait mention ci-dessous. Nous sommes d'avis que ces montants, mesures et ratios non conformes aux PCGR, lus à la lumière de nos résultats établis aux termes des PCGR, donnent aux lecteurs une meilleure compréhension de la façon dont la direction analyse les résultats.

Les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR n'ont pas de sens normalisé aux termes de ceux-ci. Ils sont difficilement comparables aux mesures similaires qu'utilisent d'autres entreprises et ne devraient pas être interprétés de manière isolée ni comme pouvant remplacer les résultats établis aux termes des PCGR.

Certains renseignements figurant dans le Rapport de gestion de BMO daté du 25 mai 2022 pour la période close le 30 avril 2022 (Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022) sont intégrés par renvoi au présent document. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la composition des montants, des mesures et des ratios non conformes aux PCGR, y compris les mesures financières complémentaires, il y a lieu de se reporter à la section Glossaire de termes financiers dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022, qui est disponible sur SEDAR, au www.sedar.com.

Nos mesures non conformes aux PCGR se classent généralement comme suit :

Mesures et ratios ajustés

La direction considère que les résultats et mesures comptables et les résultats et mesures ajustés sont utiles aux fins de l'appréciation de la performance sous-jacente des secteurs. Les résultats et mesures ajustés retranchent certains éléments précis des revenus, des charges autres que d'intérêts et des impôts sur le résultat, comme il est indiqué en détail dans le tableau ci-après. Les résultats et mesures ajustés présentés dans le présent document sont non conformes aux PCGR. Le fait de recourir à la présentation des résultats comptables et ajustés permet au lecteur d'évaluer l'incidence de certains éléments sur les résultats des périodes présentées, et de mieux évaluer les résultats, compte non tenu de ces éléments qui ne sont pas nécessairement représentatifs des résultats continus. C'est pourquoi ce mode de présentation peut aider les lecteurs à analyser les tendances. Sauf indication contraire, l'analyse, par la direction, des changements des résultats comptables figurant dans le présent document s'applique également à ceux des résultats ajustés correspondants.

Mesures, déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

Nous présentons également les revenus comptables et ajustés déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI) et notre ratio d'efficience et notre levier d'exploitation sont calculés sur une base similaire, comme indiqué dans le rapprochement présenté à la section Revenus. Les mesures et les ratios présentés déduction faite des SCVPI sont non conformes aux PCGR. Les revenus d'assurance peuvent varier en raison des fluctuations de la juste valeur des actifs d'assurance, lesquelles sont occasionnées par les fluctuations des taux d'intérêt et des marchés boursiers. Les placements qui soutiennent les passifs au titre des indemnités sont essentiellement des actifs à revenu fixe qui sont inscrits à la juste valeur, et les variations de celle-ci sont constatées dans les revenus d'assurance figurant à l'état consolidé des résultats. Ces variations de la juste valeur sont en grande partie contrebalancées par celles de la juste valeur des passifs au titre des indemnités, dont l'incidence est prise en compte dans les SCVPI. La présentation et l'analyse des revenus, des ratios d'efficience et du levier d'exploitation, sur une base nette, réduisent la variabilité des résultats, ce qui permet de mieux évaluer les résultats d'exploitation. Pour obtenir plus de renseignements, il y a lieu de se reporter à la section portant sur les sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022.

Présentation des résultats sur une base d'imposition comparable (bic)

Nous analysons les revenus consolidés sur une base comptable. À l'instar des membres du groupe de référence au Canada, nous analysons les revenus de nos groupes d'exploitation sur une base d'imposition comparable (bic). Les revenus et la charge d'impôts sur le résultat de BMO Marchés des capitaux et de PE États-Unis, relativement aux titres exonérés d'impôts, sont augmentés à un montant équivalent avant impôts. La compensation de cet ajustement est reflétée dans les Services d'entreprise. La présentation des résultats sur une bic reflète la façon dont nos groupes d'exploitation gèrent leurs activités et facilite la comparaison du bénéfice sur le plan des sources imposables et de celles qui ne le sont pas. Le taux d'impôt effectif est également analysé sur une bic pour assurer l'uniformité des méthodes, et la compensation des ajustements des unités d'exploitation est comptabilisée dans les Services d'entreprise.

Capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires et rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

Les capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires correspondent aux capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires, moins les écarts d'acquisition et les immobilisations incorporelles liées aux acquisitions, déduction faite des passifs d'impôt différé connexes. Le rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires est largement utilisé dans le secteur bancaire en Amérique du Nord et il est significatif parce qu'il mesure uniformément la performance des unités, qu'elles aient été acquises ou mises sur pied à l'interne.

Présentation des résultats en dollars américains

Les résultats et mesures qui ne tiennent pas compte de l'incidence des variations des cours de change entre le dollar canadien et le dollar américain sur les activités que BMO mène aux États-Unis ne sont pas conformes aux PCGR. Il y a lieu de se reporter à la section Change pour obtenir une analyse des répercussions des variations des cours de change sur nos résultats.

Nous présentons les résultats de PE États-Unis, ainsi que certaines informations sectorielles aux États-Unis relatives à la Banque, à BMO Gestion de patrimoine, à BMO Marchés des capitaux et aux Services d'entreprise, en dollars américains. La présentation des résultats en dollars américains est utile pour évaluer la performance sous-jacente sans que n'intervienne la variabilité causée par les fluctuations des cours de change.

Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

     T2 2022

     T1 2022

     T2-2021

    Cumul 2022

    Cumul 2021

Résultats comptables






Revenus

9 318

7 723

6 076

17 041

13 051

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

808

(81)

283

727

(318)

Revenus, déduction faite des SCVPI

10 126

7 642

6 359

17 768

12 733

Total des dotations à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances

(50)

99

(60)

49

(216)

Charges autres que d'intérêts

(3 713)

(3 846)

(4 409)

(7 559)

(8 022)

Bénéfice avant impôts sur le résultat

6 363

3 895

1 890

10 258

4 495

Charge d'impôts sur le résultat

(1 607)

(962)

(587)

(2 569)

(1 175)

Bénéfice net

4 756

2 933

1 303

7 689

3 320

BPA dilué ($)

7,13

4,43

1,91

11,57

4,93

Éléments d'ajustement influant sur les revenus (avant impôts)






Incidence des dessaisissements 1)

8

(29)

29

(21)

29

Gestion des variations de la juste valeur se rapportant à l'achat de Bank of the West 2)

3 555

562

-

4 117

-

Incidence des éléments d'ajustement influant sur les revenus (avant impôts)

3 563

533

29

4 096

29

Éléments d'ajustement influant sur les charges autres que d'intérêts (avant impôts)






Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

(37)

(12)

(2)

(49)

(5)

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

(8)

(8)

(24)

(16)

(49)

Incidence des dessaisissements 1)

(18)

3

(800)

(15)

(800)

Incidence des éléments d'ajustement influant sur les charges autres que d'intérêts (avant impôts)

(63)

(17)

(826)

(80)

(854)

Incidence des éléments d'ajustement sur le bénéfice net comptable (avant impôts)

3 500

516

(797)

4 016

(825)

Éléments d'ajustement influant sur les revenus (après impôts)






Incidence des dessaisissements 1)

6

(29)

22

(23)

22

Gestion des variations de la juste valeur se rapportant à l'achat de Bank of the West 2)

2 612

413

-

3 025

-

Incidence des éléments d'ajustement sur les revenus (après impôts)

2 618

384

22

3 002

22

Éléments d'ajustement influant sur les charges autres que d'intérêts (après impôts)






Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

(28)

(10)

(2)

(38)

(4)

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

(6)

(6)

(18)

(12)

(37)

Incidence des dessaisissements 1)

(15)

(19)

(794)

(34)

(794)

Incidence des éléments d'ajustement sur les charges autres que d'intérêts (après impôts)

(49)

(35)

(814)

(84)

(835)

Incidence des éléments d'ajustement sur le bénéfice net comptable (après impôts)

2 569

349

(792)

2 918

(813)

Incidence sur le BPA dilué ($)

3,90

0,54

(1,22)

4,45

(1,26)

Résultats ajustés






Revenus

5 755

7 190

6 047

12 945

13 022

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

808

(81)

283

727

(318)

Revenus, déduction faite des SCVPI

6 563

7 109

6 330

13 672

12 704

Total des dotations à la provision pour pertes sur créances

(50)

99

(60)

49

(216)

Charges autres que d'intérêts

(3 650)

(3 829)

(3 583)

(7 479)

(7 168)

Bénéfice avant impôts sur le résultat

2 863

3 379

2 687

6 242

5 320

Charge d'impôts sur le résultat

(676)

(795)

(592)

(1 471)

(1 187)

Bénéfice net

2 187

2 584

2 095

4 771

4 133

BPA dilué ($)

3,23

3,89

3,13

7,12

6,19



1)

Le bénéfice net comptable tient compte de l'incidence de dessaisissements liés à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour : au deuxième trimestre de 2022, le bénéfice net comptable tient compte d'un profit de 6 millions de dollars (8 millions avant impôts) lié au transfert de certains clients des activités de gestion d'actifs aux États-Unis comptabilisé dans les revenus, et de charges de 15 millions (18 millions avant impôts), tous deux liés à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Au premier trimestre de 2022, le bénéfice net comptable tenait compte d'une perte de 29 millions, avant et après impôts, découlant de la conversion des monnaies étrangères, ce montant étant reclassé du cumul des autres éléments du résultat global vers les revenus autres que d'intérêts, d'un recouvrement net avant impôts de charges autres que d'intérêts de 3 millions, et des impôts de 22 millions à la clôture de la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Au deuxième trimestre de 2021, le bénéfice net comptable tenait compte d'une réduction de valeur de l'écart d'acquisition de 747 millions, avant et après impôts, liée à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, d'un profit de 22 millions (29 millions avant impôts) à la vente de nos activités de banque privée et des coûts liés aux dessaisissements à l'égard des deux transactions de 47 millions (53 millions avant impôts). Le profit sur la vente a été constaté dans les revenus tandis que la réduction de valeur de l'écart d'acquisition et les coûts de dessaisissement ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts. Ces montants ont été imputés aux Services d'entreprise.

2)

Les revenus nets comptable tiennent compte des revenus découlant de l'acquisition annoncée de Bank of the West : les chiffres du deuxième trimestre de 2022 tiennent compte d'un montant de 2 612 millions de dollars (3 555 millions avant impôts) afférent à la gestion de l'incidence des fluctuations des taux d'intérêt, survenues entre l'annonce et la clôture de l'acquisition, sur sa juste valeur et son écart d'acquisition, ce qui comprend des profits à la valeur de marché de 3 433 millions, avant impôts, sur certains swaps de taux d'intérêts comptabilisés dans les revenus autres que d'intérêts liés à la négociation et des intérêts de 122 millions, avant impôts, tirés d'un portefeuille principalement composé de titres du Trésor des États-Unis inscrits dans les revenus nets d'intérêts. Les chiffres du premier trimestre de 2022 tenaient compte de revenus de 413 millions (562 millions avant impôts) afférents à la gestion de l'incidence des fluctuations des taux d'intérêt, ce qui comprend des profits à la valeur du marché avant impôts de 517 millions et des revenus nets d'intérêts avant impôts de 45 millions. Pour de plus amples renseignements sur cette acquisition, il y a lieu de se reporter à la section Faits marquants.

3)

Les coûts d'acquisition et d'intégration liés à l'acquisition annoncée de Bank of the West, de 26 millions de dollars (35 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022 et de 7 millions (8 millions avant impôts) au premier trimestre de 2022 ont été imputés aux charges autres que d'intérêts des Services d'entreprise. Les coûts d'intégration de l'acquisition de Clearpool au deuxième trimestre de 2022 et au premier trimestre de 2022 et ceux de KGS-Alpha et de Clearpool au deuxième trimestre de 2021 sont comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts de BMO Marchés des capitaux. Les coûts d'intégration de l'acquisition se ventilent comme suit : 2 millions (2 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022, 3 millions (4 millions avant impôts) au premier trimestre de 2022 et 2 millions (2 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2021; 5 millions (6 millions avant impôts) pour le cumul 2022 et 4 millions (5 millions avant impôts) pour le cumul 2021.

4)

L'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions est comptabilisé dans les charges autres que d'intérêts du groupe d'exploitation pertinent et se ventile comme suit : 6 millions de dollars (8 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2022, 6 millions (8 millions avant impôts) au premier trimestre de 2022 et 18 millions (24 millions avant impôts) au deuxième trimestre de 2021; 12 millions (16 millions avant impôts) pour le cumul 2022 et 37 millions (49 millions après impôts) pour le cumul 2021.

 

Sommaire des résultats comptables et ajustés par groupe d'exploitation

(en millions de dollars canadiens)

PE Canada

PE États-Unis

Total PE

BMO Gestion de patrimoine

BMO Marchés des capitaux

Services d'entreprise

Total de la Banque

Résultat sectoriel aux États-Unis 5)
(en millions de dollars
américains)

T2-2022









Bénéfice (perte) net comptable

940

588

1 528

314

448

2 466

4 756

2 656

     Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

-

-

-

-

2

26

28

23

     Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

1

1

2

1

3

-

6

4

     Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

-

-

9

9

(2)

     Gestion des variations de la juste valeur à l'acquisition de Bank of the West 2)

-

-

-

-

-

(2 612)

(2 612)

(2 062)

Bénéfice (perte) net ajusté

941

589

1 530

315

453

(111)

2 187

619

T1-2022









Bénéfice (perte) net comptable

1 004

681

1 685

315

705

228

2 933

1 145

     Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

-

-

-

-

3

7

10

7

     Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

-

1

1

1

4

-

6

4

     Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

-

-

48

48

(40)

     Gestion des variations de la juste valeur à l'acquisition de Bank of the West 2)

-

-

-

-

-

(413)

(413)

(325)

Bénéfice (perte) net ajusté

1 004

682

1 686

316

712

(130)

2 584

791

T2-2021









Bénéfice (perte) net comptable

777

538

1 315

322

558

(892)

1 303

596

     Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

-

-

-

-

2

-

2

1

     Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

1

5

6

7

5

-

18

10

     Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

-

-

772

772

20

Bénéfice (perte) net ajusté

778

543

1 321

329

565

(120)

2 095

627

Cumul 2022









Bénéfice (perte) net comptable

1 944

1 269

3 213

629

1 153

2 694

7 689

3 801

     Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

-

-

-

-

5

33

38

30

     Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

1

2

3

2

7

-

12

8

     Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

-

-

57

57

(42)

     Gestion des variations de la juste valeur à l'acquisition de Bank of the West 2)

-

-

-

-

-

(3 025)

(3 025)

(2 387)

Bénéfice (perte) net ajusté

1 945

1 271

3 216

631

1 165

(241)

4 771

1 410

Cumul 2021









Bénéfice (perte) net comptable

1 527

1 117

2 644

658

1 036

(1 018)

3 320

1 268

Coûts liés à l'acquisition et à l'intégration 3)

-

-

-

-

4

-

4

3

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

1

12

13

15

9

-

37

19

Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

-

-

772

772

20

Bénéfice (perte) net ajusté

1 528

1 129

2 657

673

1 049

(246)

4 133

1 310


Il y a lieu de se reporter aux notes 1 à 4 du tableau intitulé Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières relativement aux éléments d'ajustement.

5)      Les résultats sectoriels aux États-Unis présentés en dollars américains sont des montants non conformes aux PCGR.

 

Rendement des capitaux propres et rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T2-2022

T1-2022

T2-2021

Cumul 2022

Cumul 2021

Bénéfice net comptable

4 756

2 933

1 303

7 689

3 320

Dividendes sur actions privilégiées et distributions sur d'autres instruments de capitaux propres

(52)

(55)

(68)

(107)

(124)

Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (A)

4 704

2 878

1 235

7 582

3 196

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions après impôts

6

6

18

12

37

Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires, déduction faite de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux
     acquisitions
(B)

4 710

2 884

1 253

7 594

3 233

Incidence des autres éléments d'ajustement après impôts 1)

(2 575)

(355)

774

(2 930)

776

Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires (C)

2 135

2 529

2 027

4 664

4 009

Capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires (D)

55 843

53 345

49 812

54 574

49 729

Rendement des capitaux propres (%) (= A/D) 3)

34,5

21,4

10,2

28,0

13,0

Rendement des capitaux propres ajusté (%) (= C/D) 3)

15,7

18,8

16,7

17,2

16,3

Capitaux propres moyens corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (E) 2)

51 022

48 431

43 552

49 705

43 341

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (%) (= B/E) 3)

37,9

23,6

11,8

30,8

15,0

Rendement ajusté des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires
     ordinaires
(%) (= C/E) 3)

17,2

20,7

19,1

18,9

18,7



1)

Il y a lieu de se reporter aux notes 1) à 4) du tableau intitulé Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Les capitaux propres moyens corporels attribuables aux actionnaires ordinaires correspondent aux capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires (D ci-dessus) qui sont ajustés en fonction d'un écart d'acquisition de 4 943 millions de dollars au deuxième trimestre de 2022, de 5 031 millions au premier trimestre de 2022 et de 6 135 millions au deuxième trimestre de 2021; de 4 988 millions pour le cumul 2022 et de 6 254 millions pour le cumul 2021, et d'immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 130 millions au deuxième trimestre de 2022, de 138 millions au premier trimestre de 2022 et de 392 millions au deuxième trimestre de 2021; et de 134 millions pour le cumul 2022 et de 403 millions pour le cumul 2021. Ces montants sont présentés déduction faite des passifs d'impôt différé connexes de 252 millions au deuxième trimestre de 2022, de 255 millions au premier trimestre de 2022 et de 267 millions au deuxième trimestre de 2021; de 253 millions pour le cumul 2022 et de 269 millions pour le cumul 2021.

3)

Les chiffres trimestriels sont calculés sur une base annualisée.

 

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Le présent document contient de telles déclarations, qui peuvent aussi figurer dans d'autres documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis ou dans d'autres communications. Toutes ces déclarations sont énoncées sous réserve des règles d'exonération de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, et elles sont conçues comme des déclarations prospectives aux termes de ces lois. Les déclarations prospectives contenues dans le présent document peuvent comprendre notamment des énoncés concernant nos objectifs et nos priorités pour l'exercice 2022 et au-delà, nos stratégies ou actions futures, nos cibles et nos engagements (y compris en ce qui a trait à la carboneutralité), nos attentes concernant notre situation financière, notre assise financière ou le cours de nos actions, le contexte réglementaire dans lequel nous exerçons nos activités, nos résultats ou les perspectives de notre exploitation ou des économies canadienne, américaine et mondiale, la clôture de notre acquisition envisagée de Bank of the West, y compris les plans visant à combiner les activités de BMO et de Bank of the West, les incidences sur le plan des finances, de l'exploitation et des fonds propres, et la pandémie de COVID-19, et elles comprennent des déclarations de notre direction. Les déclarations prospectives sont généralement identifiées par des mots tels que « devoir », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « projeter », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « s'engager à », « viser » et « pouvoir », y compris sous leur forme négative et toutes leurs formes grammaticales.

En raison de leur nature, les déclarations prospectives exigent la formulation d'hypothèses et comportent des risques et des incertitudes de nature aussi bien générale que particulière. Il existe un risque appréciable que les prévisions, pronostics, conclusions ou projections se révèlent inexacts, que nos hypothèses soient erronées et que les résultats réels diffèrent sensiblement de ces prévisions, pronostics, conclusions ou projections. L'incertitude créée par la pandémie de COVID-19 a fait croître le risque étant donné les défis accrus que pose l'établissement d'hypothèses, de prévisions, de pronostics, de conclusions ou de projections. Nous conseillons aux lecteurs du présent document de ne pas se fier indûment à ces déclarations étant donné que les résultats, les conditions, les actions ou les événements réels futurs pourraient différer sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimées dans ces déclarations prospectives en raison de plusieurs facteurs, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et dont les effets peuvent être difficilement prévisibles.

Les résultats futurs ayant trait aux déclarations prospectives peuvent être influencés par de nombreux facteurs, notamment la situation économique générale et la conjoncture des marchés dans les pays où nous sommes présents, ce qui comprend les enjeux liés à la main-d'oeuvre, la gravité, la durée et la propagation de la pandémie de COVID-19 et d'autres éclosions éventuelles de maladies et leur incidence sur les économies locales, nationales ou internationales ainsi que l'aggravation de certains risques susceptibles de toucher nos résultats futurs, la sécurité de l'information, la vie privée et la cybersécurité, y compris la menace d'atteinte à la protection des données, de piratage, de vol d'identité et d'espionnage d'entreprise, ainsi que le déni de service pouvant découler des efforts visant à provoquer une défaillance du système et une interruption de service, la réforme des taux de référence, les changements technologiques et la résilience technologique, la situation politique, notamment les changements liés aux questions économiques ou commerciales ou influant sur celles-ci, les changements climatiques et d'autres questions liées au risque environnemental et social, le marché de l'habitation au Canada et l'endettement des particuliers, les pressions inflationnistes, les perturbations des chaînes d'approvisionnement à l'échelle internationale, les changements de politique monétaire, budgétaire ou économique, les changements apportés aux lois, y compris la législation et les interprétations fiscales, ou les changements dans les attentes ou les exigences des organismes de supervision, y compris les exigences ou directives en matière de fonds propres, de taux d'intérêt et de liquidité, ainsi que l'incidence de tels changements sur les coûts de financement, la faiblesse, la volatilité ou l'illiquidité des marchés financiers ou du crédit, l'intensité de la concurrence dans les secteurs géographiques et les domaines d'activité dans lesquels nous oeuvrons, les procédures judiciaires ou démarches réglementaires, l'exactitude et l'exhaustivité de l'information que nous obtenons sur nos clients et nos contreparties, l'incapacité de tiers de s'acquitter de leurs obligations envers nous, notre capacité à mettre en oeuvre nos plans stratégiques, de conclure les acquisitions ou les cessions proposées, ce qui englobe l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation, les principales estimations comptables et les effets des modifications des normes comptables, des règlements et des interprétations sur ces estimations, les risques opérationnels et infrastructurels, y compris en ce qui concerne la dépendance envers des tiers, la possibilité que notre acquisition envisagée de Bank of the West ne se concrétise pas ou ne se concrétise pas dans les délais prévus parce que les approbations réglementaires ne sont pas reçues ou que d'autres conditions de clôture ne sont pas remplies, ou ne le sont pas dans les délais voulus, que les approbations réglementaires requises n'auront pas été obtenus ou que d'autres conditions afférentes à la clôture n'auront pas été satisfaites ou ne le sont pas dans les délais voulus, sous réserve de conditions ou d'exigences préalables; l'incapacité de réaliser les avantages prévus découlant de l'acquisition envisagée de Bank of the West, tels que la création de synergies et l'efficience opérationnelle; notre capacité à appliquer des mesures de gestion de la juste valeur efficaces et les conséquences imprévues résultant de ces mesures; les modifications de nos cotes de crédit, les activités des marchés financiers internationaux, les répercussions possibles de guerres ou d'activités terroristes sur nos activités, les catastrophes naturelles et les répercussions de perturbations des infrastructures publiques telles que les services de transport et de communication et les systèmes d'alimentation en énergie ou en eau, et notre capacité à prévoir et à gérer efficacement les risques découlant des facteurs susmentionnés.

Nous tenons à souligner que la liste de facteurs qui précède n'est pas exhaustive. D'autres facteurs et d'autres risques pourraient influer défavorablement sur nos résultats. Pour plus d'informations, il y a lieu de se reporter à la section Risques pouvant influer sur les résultats futurs ainsi qu'aux sections portant sur le risque de crédit et de contrepartie, le risque de marché, le risque d'assurance, le risque de liquidité et de financement, le risque opérationnel non financier, le risque juridique et réglementaire, le risque de stratégie, le risque environnemental et social, et le risque de réputation de la section Gestion globale des risques du Rapport annuel de BMO pour 2021 et à la section Gestion des risques dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022, sections qui présentent l'incidence que certains de ces facteurs et risques clés pourraient avoir sur nos résultats futurs. Les investisseurs et toute autre personne doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs et de ces risques, ainsi que d'autres incertitudes et événements potentiels, et de l'incertitude inhérente aux déclarations prospectives. Nous ne nous engageons pas à mettre à jour les déclarations prospectives, verbales ou écrites, qui peuvent être faites, à l'occasion, par l'entreprise ou en son nom, sauf si la loi l'exige. L'information prospective contenue dans le présent document est présentée dans le but d'aider les actionnaires et les analystes à comprendre notre situation financière aux dates indiquées ou pour les périodes closes à ces dates ainsi que nos priorités et objectifs stratégiques, et peut ne pas convenir à d'autres fins.

Les hypothèses économiques importantes qui sous-tendent les énoncés prospectifs contenus dans le présent document sont présentées dans la section Évolution de la situation économique et perspectives du Rapport annuel de BMO pour 2021, mises à jour dans la section Évolution de la situation économique et perspectives dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022, ainsi que dans la section Provision pour pertes sur créances du Rapport annuel de BMO pour 2021, mises à jour dans la section Provision pour pertes sur créances dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022. Les hypothèses relatives au comportement des économies canadienne et américaine, ainsi qu'à la conjoncture de marché globale et à leur effet combiné sur nos activités sont des facteurs importants dont nous tenons compte lors de l'établissement de nos priorités et objectifs stratégiques et des perspectives de nos divers secteurs d'activité. Les hypothèses relatives au bilan, à la gamme de produits et aux marges de Bank of the West, ainsi que les hypothèses relatives à la sensibilité aux taux d'intérêt ont été des facteurs significatifs que nous avons pris en compte pour estimer la juste valeur et les montants de l'écart d'acquisition et des immobilisations incorporelles à la clôture, et les hypothèses relatives à notre plan d'intégration, à l'efficacité et à la durée de l'intégration et à l'alignement des responsabilités organisationnelles ont été des facteurs significatifs que nous avons pris en compte pour estimer les synergies de coûts avant impôts.

Pour élaborer nos prévisions en matière de croissance économique, nous utilisons principalement les données économiques historiques, les liens passés entre les variables économiques et financières, les changements de politiques gouvernementales ainsi que des risques inhérents à l'économie nationale et mondiale. Il y a lieu de se reporter aux sections Évolution de la situation économique et perspectives et Provision pour pertes sur créances dans notre Rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2022.

INFORMATION À L'INTENTION DES INVESTISSEURS ET DES MÉDIAS

Documents destinés aux investisseurs

Les parties intéressées peuvent prendre connaissance du rapport de gestion annuel et des états financiers consolidés annuels audités pour 2021, des documents de présentation trimestriels, des données financières complémentaires et des informations complémentaires sur les fonds propres réglementaires sur le site Web de BMO à l'adresse  www.bmo.com/relationsinvestisseurs.

Téléconférence et cyberconférence trimestrielles

Les parties intéressées sont également invitées à se joindre à notre téléconférence trimestrielle, le mercredi 25 mai 2022 à 8 h 15 (HE). La conférence sera accessible par téléphone, au 416-406-0743 (région de Toronto) ou au 1-800-898-3989 (extérieur de Toronto, sans frais) (code d'accès 1539938#). L'enregistrement de la téléconférence sera accessible jusqu'au 25 juin 2022 au 905-694-9451 (région de Toronto) ou au 1-800-408-3053 (extérieur de Toronto, sans frais) (code d'accès 4221349#).

La cyberconférence trimestrielle sera accessible en direct à l'adresse suivante : www.bmo.com/relationsinvestisseurs. Elle sera également accessible en différé sur notre site.


Régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions destiné aux actionnaires (le Régime)

Prix moyen du marché, tel qu'il est défini par le Régime

Février 2022 : 144,96 $

Mars 2022 : 148,90 $

Avril 2022 : 138,85 $


Pour obtenir des renseignements sur les dividendes ou signaler un changement d'adresse ou un envoi en
double, prière de s'adresser à la :

Société de fiducie Computershare du Canada

100 University Avenue, 8th Floor

Toronto, Ontario M5J 2Y1

Téléphone : 1-800-340-5021 (Canada et États-Unis)

Téléphone : 514-982-7800 (international)

Télécopieur : 1-888-453-0330 (Canada et États-Unis)

Télécopieur : 416-263-9394 (international)

Courriel : [email protected]


Les actionnaires qui désirent obtenir de plus amples renseignements sont priés de s'adresser à la :

Banque de Montréal

Relations avec les actionnaires

Secrétariat général

One First Canadian Place, 21st Floor

Toronto, Ontario M5X 1A1

Téléphone : 416-867-6785

Télécopieur : 416-867-6793

Courriel : [email protected]


Pour de plus amples informations sur ce document, prière de s'adresser à la :

Banque de Montréal

Relations avec les investisseurs

P.O. Box 1, One First Canadian Place, 10th Floor

Toronto, Ontario M5X 1A1


Pour consulter en ligne les résultats financiers ainsi que les documents et les informations que nous
déposons auprès des organismes de réglementation, visitez le site Web de BMO, à l'adresse

www.bmo.com/relationsinvestisseurs.


Le Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, ses états financiers consolidés audités, sa notice annuelle et son Rapport annuel sur Formulaire 40-F (déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis) peuvent être consultés en ligne, au www.bmo.com/relationsinvestisseurs ainsi qu'au www.sedar.com. Des exemplaires du jeu complet d'états financiers consolidés audités pour 2021 de la Banque peuvent être obtenus gratuitement en en faisant la demande par téléphone au 416-867-6785 ou par courriel à l'adresse [email protected].

MD Marque déposée de la Banque de Montréal

SOURCE BMO Groupe Financier


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:11
Le secrétaire parlementaire de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Francis Drouin sera à Cambridge, en Ontario, pour participer à une conférence de presse visant à lancer les consultations pancanadiennes sur la Stratégie nationale...

à 16:57
Le ministre des Transports, l'honorable Omar Alghabra, des députés locaux et le président et chef de la direction de l'Administration portuaire de Hamilton-Oshawa, Ian Hamilton, feront une annonce importante de financement au Port d'Oshawa. Ils...

à 14:16
L'Agence du revenu du Canada a annoncé que, le 23 juin 2022, Georgette Young de Sydney, Nadia Saker de Leitches Creek, Angela MacDonald de Kentville et Lydia Saker de Sydney Mines ont été condamnées par la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse à Sydney....

à 13:26
En organisant la première cérémonie Pour les femmes et la science depuis Covid-19, la Fondation L'Oréal et l'UNESCO ont célébré à Paris, en France, les 30 lauréates de son concours International Rising Talents de 2020 et 2022, ainsi que les 15...

à 13:00
L'honorable Carolyn Bennett, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, annoncera un financement qui aidera à lutter contre le traumatisme et le trouble de stress post-traumatique chez les personnes les plus...

à 11:27
Destiné au traitement potentiel des patientes atteintes d'un cancer du sein ER+/HER2 avancé ou métastatiqueDemande d'évaluation prioritaire ; en cas d'acceptation, prévoir un examen de la FDA de 8 moisDonnées positives de l'étude EMERALD annoncées...



Communiqué envoyé le 25 mai 2022 à 06:03 et diffusé par :