Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Personnes âgées, Plaidoyer (politique), CPG

Rapport du commissaire à la santé : la pénurie de main-d'oeuvre déjà a contribué à la crise dans les milieux d'hébergement pour aînés


MONTRÉAL, le 19 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, a pris rapidement connaissance du rapport de la Commissaire à la santé et au bien-être qui a été présenté ce matin.

Le travail de l'équipe de Mme Castonguay est immense et mérite qu'on s'y attarde attentivement. Cependant, le SQEES-FTQ considère que les constats concernant la main-d'oeuvre y sont bien exposés et lucides.

« La Commissaire Castonguay reconnait que le système de soins et de services aux personnes hébergées, autant public que privé, souffre depuis trop longtemps d'un manque et d'une instabilité de la main-d'oeuvre. Non seulement ces milieux ont souffert du manque de main-d'oeuvre lors de la pandémie, mais la crise a exacerbé ce manque. Ce manque de main-d'oeuvre, malgré des efforts de recrutement pour certains titres d'emploi, que la Commissaire juge insuffisants, est un défi auquel nous continuons de faire face. Il faut y voir, non seulement en cas de crise sanitaire, mais aussi pour le bien-être continu des personnes aînées et en hébergement », constate Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ.

Il est à noter que la formation accélérée des personnes préposées aux bénéficiaires (PAB) ne visait qu'à combler un manque dans le secteur public. « Non seulement on ne comblait pas le manque en hébergement privé, mais on a puisé à même le bassin de personnel du côté du privé, laissant ce dernier dans la schnoutte », ajoute Mme Nelson.

La Commissaire identifie aussi que la mobilité de main-d'oeuvre est à déplorer et que les agences sont une cause majeure de cette mobilité. « Il faut s'attaquer encore plus sérieusement au fait que le gouvernement fait appel aux agences. Le personnel des agences ne connaît pas bien les résidents et les endroits où ils donnent du service. Il peut devenir un fardeau pour le personnel régulier. C'est sans compter que le personnel régulier se sent dévaloriser quand il sait que le personnel d'agence peut coûter plus de deux fois son salaire horaire. Alors que la Commissaire favorise un leadership inclusif afin d'avoir l'adhésion du plus grand nombre, l'appel aux agences de personnel démobilise les équipes en place », observe Sylvie Nelson.

Revaloriser la main-d'oeuvre en hébergement privé

La Commissaire note à juste titre qu'il est fréquent que du personnel d'établissements privés quitte vers le réseau public où les conditions salariales et de travail sont plus avantageuses. Pour le SQEES-FTQ deux constats s'imposent :

« Il est grand temps que celles et ceux qui se mettent à risque au cours de cette pandémie soient reconnus à leur juste valeur. Dans le privé, les salaires sont pratiquement au minimum. Il faut une volonté politique forte et affirmée pour s'attaquer à ce problème. En mettant en place un décret de convention collective, comme ça se fait dans plusieurs domaines comme l'entretien ménager ou pour les agents de sécurité, le gouvernement ferait la démonstration qu'il a à coeur le service et les soins aux aînés en empêchant les exploitants de se faire concurrence sur les coûts de main-d'oeuvre. Le SQEES-FTQ est prêt et a déjà offert sa collaboration pour aller dans cette direction », termine Sylvie Nelson.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d'être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l'économie sociale, des OSBL, de la petite enfance et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

SOURCE Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 mai 2022
L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis et les autorités de santé publique de la province de Québec pour enquêter sur l'exposition possible et les contacts associés à...

19 mai 2022
Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) confirme deux premiers cas de personnes infectées par la variole simienne (monkeypox). Une vingtaine d'autres cas de lésions ulcéreuses génitales sont actuellement sous investigation. Les...

19 mai 2022
Biognosys, un chef de file dans le domaine des solutions protéomiques de nouvelle génération destinées à la recherche en sciences de la vie et au développement de médicaments, annonce aujourd'hui la nomination de Beat Lüthi, Ph.D., en tant que membre...

19 mai 2022
Des représentants du gouvernement du Canada tiendront une conférence de presse pour faire le point sur la maladie à coronavirus (COVID-19). Les participants répondront aux questions des médias après leurs allocutions. DateLe 20 mai 2022 Heure11 h 00...

19 mai 2022
PostEra, une entreprise de biotechnologie spécialisée dans l'apprentissage automatique pour la découverte préclinique de médicaments, a annoncé aujourd'hui une collaboration pluriannuelle avec les National Institutes of Health pour mettre au point...

19 mai 2022
Les aides à domicile des entreprises d'économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) se mobilisent et prennent la parole pour dire leur fierté d'exercer un métier essentiel. Elles invitent également les usagers et toute la population du Québec à...



Communiqué envoyé le 19 janvier 2022 à 16:33 et diffusé par :