Le Lézard
Sujets : Enfance, Sécurité publique, CPG, DEI

« Donnez-nous le temps de nous organiser et de sécuriser les écoles ! » AMDES


MONTRÉAL, le 13 janv. 2022 /CNW Telbec/ - L'AMDES déplore que le gouvernement ait rendu publiques les lignes directrices pour une rentrée en présentiel, de lundi prochain, avec si peu de délai pour permettre aux directions et à leurs équipes de se préparer adéquatement. Comme l'a déclaré la présidente de l'AMDES, Kathleen Legault : « Dans les derniers jours, nous avons fait part au ministère des conditions que nous considérons essentielles pour assurer une rentrée sécuritaire et efficace. Malheureusement, on nous donne peu de temps pour s'organiser. »

S'il faut saluer le fait que le ministère ait donné des lignes directrices aux milieux pour leur permettre d'organiser l'enseignement en présence plutôt qu'un plan unique pour tous, nous devons déplorer le manque de temps pour consulter nos équipes et tout mettre en place. À cette fin, nous avons d'ailleurs demandé qu'une journée pédagogique soit prévue lundi afin d'organiser la transition pédagogique entre l'enseignement virtuel et la présence en classe. De plus, comme l'enjeu crucial est la pénurie de personnel appréhendée, il faut absolument que l'on puisse connaître, avant le retour des élèves, le nombre de membres du personnel qui seront absents et prendre les mesures appropriées pour pallier ces absences. Quant à l'éventualité d'appeler les parents à la rescousse pour la suppléance en classe, elle n'apparaît ni applicable à court terme, ni souhaitable.

« Nous avons encore des inquiétudes relatives à la non-disponibilité des tests rapides au secondaire et le trop court délai pour les distribuer au primaire. Or, comme ces tests sont l'outil pour gérer la présence ou non des enfants dans les classes, nous devons les avoir en main dès lundi matin, ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas. Quant aux tests PCR prévus pour le personnel scolaire, il faut noter qu'ils leur seront accessibles en priorité à partir du 15 janvier ce qui fait en sorte que les résultats ne seront pas disponibles lors du retour lundi le 17, » a souligné Mme Legault.

« Si nous partageons le point de vue de nombreux experts sur un retour en classe dans les meilleurs délais et que nous comprenons les besoins des parents et des enfants, nous considérons essentiel de disposer d'une ou deux journées ouvrables pour rendre ce retour possible dans des conditions sécuritaires pour tous », a conclu la présidente de l'AMDES, tout en rappelant que les taux de vaccination dans des écoles primaires de quartiers défavorisés de l'île de Montréal sont en-deçà du 30 %, ce qui est fort préoccupant.

À propos de l'AMDES
L'Association montréalaise des directions d'établissement scolaire regroupe plus de 650 membres qui travaillent au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM), au Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) et au Centre de services scolaire de la Pointe-de-l'Île (CSSPÎ) desservant plus de 230 000 élèves jeunes et adultes du Québec. Tous les membres y oeuvrent comme direction d'école ou de centre, direction adjointe ou gestionnaire administratif. L'AMDES a pour but spécifique l'étude, la défense et le développement des intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses membres et de la profession. De plus, elle apporte une contribution significative à l'éducation. Elle fonctionne de façon démocratique et fait de son approche éthique, transparente et équitable le fondement même de ses valeurs.

SOURCE Association montréalaise des directions d'établissement scolaire



Communiqué envoyé le 13 janvier 2022 à 16:44 et diffusé par :