Le Lézard
Classé dans : Transport, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Inégalités liées aux voyages : les passeports les plus et les moins puissants du monde en 2022


 

LONDRES, 11 janvier 2022 /PRNewswire/ -- Les derniers résultats de l'indice Henley Passport montrent des niveaux records de liberté de voyage pour les nations les mieux classées, le Japon et Singapour, mais aussi le plus grand écart de mobilité mondiale enregistré depuis la création de l'indice il y a 17 ans. Sans tenir compte des restrictions temporaires liées à la COVID-19, les détenteurs de passeports des deux nations asiatiques peuvent désormais entrer dans 192 destinations du monde entier sans visa, soit 166 de plus que l'Afghanistan, qui se trouve en bas de l'indice.

Le fossé qui se creuse en matière de mobilité internationale entre les pays riches et les pays pauvres a été mis en évidence à la fin de l'année dernière par la série de restrictions punitives liées au variant Omicron imposées à des pays principalement africains, que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a décrites comme s'apparentant à un « apartheid des voyages ». Et ce, alors même que les niveaux de liberté de voyage ont considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies. Selon les données historiques de l'indice Henley Passport, qui classe tous les passeports du monde en fonction du nombre de destinations auxquelles leurs détenteurs peuvent accéder sans visa préalable et se fonde sur des données exclusives de l'Association internationale du transport aérien (IATA), un individu pouvait, en moyenne, visiter 57 pays en 2006 sans visa. Aujourd'hui, ce chiffre est passé à 107, mais cette augmentation globale masque une disparité croissante entre les pays du Nord et ceux du Sud. Les ressortissants de pays comme la Suède et les États-Unis peuvent visiter plus de 180 destinations sans visa, tandis que les détenteurs de passeports de l'Angola, du Cameroun et du Laos ne peuvent en visiter qu'une cinquantaine.

La COVID-19 a exacerbé les inégalités de la mobilité internationale

L'Allemagne et la Corée du Sud occupent conjointement la deuxième place du dernier classement, les titulaires de passeports pouvant accéder à 190 destinations sans visa, tandis que la Finlande, l'Italie, le Luxembourg et l'Espagne se partagent la troisième place, avec un score de 189. Les passeports américains et britanniques ont retrouvé un peu de leur vigueur après avoir chuté à la 8e place en 2020, la plus basse place occupée par l'un ou l'autre pays en 17 ans d'existence de l'indice. Les deux pays se situent désormais à la 6e place, avec un score d'exemption de visa/visa à l'arrivée de 186.

Le Dr Christian H. Kaelin, président de Henley & Partners et inventeur du concept d'indice de passeport, estime que l'ouverture des canaux de migration est essentielle au redressement post-pandémie. « Les passeports et les visas comptent parmi les instruments les plus importants ayant un impact sur les inégalités sociales dans le monde, car ils déterminent les possibilités de mobilité internationale. Les frontières à l'intérieur desquelles nous sommes nés, et les documents que nous avons le droit de détenir, ne sont pas moins arbitraires que la couleur de notre peau. Les États les plus riches doivent encourager une migration intérieure positive afin de contribuer à la redistribution et au rééquilibrage des ressources humaines et matérielles dans le monde. »

Commentant le Henley Global Mobility Report 2022 Q1, qui a été publié aujourd'hui en même temps que le dernier classement de l'indice Henley Passport, le professeur Mehari Taddele Maru du Migration Policy Centre souligne que « les exigences coûteuses associées aux voyages internationaux institutionnalisent l'inégalité et la discrimination. La COVID-19 et son interaction avec l'instabilité et l'inégalité ont mis en évidence et exacerbé la disparité choquante de la mobilité internationale entre les nations développées riches et leurs homologues plus pauvres. »

De nouvelles incertitudes prévues pour 2022

Remarquant dans le rapport l'effet de la pandémie sur les tendances géopolitiques plus larges en matière de migration et de mobilité, Misha Glenny, journaliste primé et professeur associé à l'Institut Harriman de l'Université Columbia, a déclaré que « la présence du variant Omicron indique un échec géopolitique majeur. Si les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'UE avaient consacré plus d'argent et de vaccins à l'Afrique australe, les risques d'émergence d'une nouvelle souche aussi robuste auraient été beaucoup plus faibles. Tant que nous ne partageons pas plus équitablement la distribution des vaccins, les nouvelles mutations auront la capacité de nous renvoyer tous à la case départ. »

Le Dr Andreas Brauchlin, spécialiste en cardiologie et en médecine interne de renommée internationale et membre du conseil consultatif de l'Office médical de la famille SIP en Suisse, abonde dans le même sens, déclarant dans le rapport que « la santé et le statut vaccinal d'un individu ont autant d'influence sur la mobilité que l'accès sans visa de son passeport. Le fait de résider dans la "mauvaise" nation peut avoir un impact considérable sur l'accès aux services commerciaux, médicaux et de santé, et rendre impossible tout voyage pour certains. »

Lisez le communiqué de presse complet et le rapport Henley sur la mobilité mondiale 2022 Q1.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:45
4AIR, le premier et seul système de notation focalisé sur la durabilité exhaustive dans le secteur de l'aviation privée, annonce aujourd'hui qu'il compensera les émissions associées au changement climatique pour tous les vols en jet privé à...

28 jan 2022
Une limite de charge est actuellement imposée à tous les types de véhicules qui traversent le pont Macdonald-Cartier. Par mesure de prudence et de sécurité en raison d'une manifestation prévue cette fin de semaine à Ottawa, Services publics et...

28 jan 2022
Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et cette fin de semaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou reportés en...

28 jan 2022
Une limite de charge est actuellement imposée à tous les types de véhicules qui traversent le pont Alexandra. Par mesure de prudence et de sécurité en raison d'une manifestation prévue cette fin de semaine à Ottawa, Services publics et...

28 jan 2022
Selon les données officielles de GWM, les ventes mondiales du HAVAL H6 ont atteint 370 437 unités en 2021, ce qui représente une nouvelle étape pour le rendement commercial de l'entreprise. En 2021, le HAVAL H6 s'est classé au septième rang des VUS...

28 jan 2022
Dans la foulée des investissements majeurs des gouvernements et des entreprises québécoises pour développer la filière des batteries au lithium et faire du Québec un chef de file mondial de l'électrification des transports, la Chambre de commerce du...



Communiqué envoyé le 11 janvier 2022 à 03:00 et diffusé par :