Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Plaidoyer (politique), CPG

Pénurie de main-d'oeuvre : beaucoup d'effort pour attirer, mais bien peu pour retenir


MONTRÉAL, le 30 nov. 2021 /CNW Telbec/ - C'est avec scepticisme que la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) accueille l'investissement de 3,9 milliards de dollars en 5 ans annoncé par le gouvernement du Québec cet après-midi, afin de contrer la pénurie de main-d'oeuvre. Si la somme réservée aux bourses d'études (1,7 G$) est colossale, elle ne répond pas pour les secteurs de l'éducation et de l'enseignement supérieur aux véritables besoins des enseignants et des étudiants. «?C'est bien d'agir pour attirer des recrues, mais le mur de la réalité des conditions de travail pénibles dans le secteur public, particulièrement dans nos écoles et établissements d'enseignement, décourage les gens de rester à l'emploi?», analyse Caroline Quesnel, présidente de la FNEEQ-CSN. Rappelons que 20 % des nouvelles enseignantes et enseignants quittent la profession en moins de cinq ans essentiellement en raison des mauvaises conditions de travail. Ce sont autant de gens formés qui ne travaillent plus dans le secteur. Les bourses d'études n'y changeront rien.

Vision utilitariste de l'éducation

La FNEEQ-CSN s'inquiète aussi de voir le réseau de l'éducation utilisé pour combler la vision économique du gouvernement actuel. «?Il y a un dirigisme étatique qui non seulement favorise six domaines d'étude, mais risque d'aggraver la pénurie dans les autres secteurs, tout en les dévalorisant?», soutient Caroline Quesnel qui rappelle que l'ensemble des domaines enseignés s'avèrent essentiels pour la société. Cette vision très étroite d'une éducation au service de l'économie est très préoccupante et va à l'encontre d'une société inclusive, démocratique et ouverte sur le monde.

En outre, le gouvernement propose une solution individuelle - bourses directes aux individus - à un problème collectif, celui du sous-financement des services publics depuis des décennies. «?Il est très décevant de constater que l'investissement en enseignement supérieur, réclamé depuis fort longtemps, soit essentiellement concentré sous forme de bourses aux études, sans prévoir suffisamment de ressources additionnelles dans nos collèges et nos universités pour accompagner les étudiantes et étudiants dans leur réussite?», rappelle Caroline Quesnel.

La FNEEQ-CSN appelle par ailleurs à la prudence dans le développement de formation de courte durée ou l'accélération de l'offre de formation en démarche de reconnaissance des acquis et des compétences. «?Il ne faudrait pas escamoter la formation générale essentielle à la constitution de la culture commune québécoise si chère au gouvernement Legault?», conclut Caroline Quesnel.

À propos

Fondée en 1969, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec-CSN parle au nom de 80?% des chargées et chargés de cours des universités québécoises (11?000 membres) et de près de 85?% des profs de cégep. Elle regroupe quelque 35?000 membres dans 46 cégeps, 43 établissements privés et 12 universités. Elle est l'organisation syndicale la plus représentative de l'enseignement supérieur au Québec et constitue l'une des huit fédérations affiliées à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

SOURCE Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

2 déc 2022
La Chine et l'Union européenne (UE) ont appelé jeudi à développer davantage leur partenariat stratégique global alors que le monde fait face à divers défis. « Plus la situation internationale devient instable et plus les défis auxquels le monde fait...

2 déc 2022
La Chine et l'Union européenne (UE) ont appelé jeudi à poursuivre le développement de leur partenariat stratégique global face aux différents défis que doit relever le monde. « Plus la situation internationale est instable et les défis auxquels est...

2 déc 2022
Digimarc Corporation  est heureuse d'annoncer une prolongation de cinq ans de son accord avec le Groupe de dissuasion de la contrefaçon des banques centrales (CBCDG). L'accord, qui avait été renouvelé deux ans plus tôt, est en vigueur du...

2 déc 2022
Brookfield Asset Management Inc. et Brookfield Asset Management Reinsurance Partners (titres échangeables de catégorie A) vont procéder à une scission de leurs activités de gestion d'actifs avec transfert aux actionnaires à raison d'une action de...

2 déc 2022
Le rythme de la reprise économique au Canada a fait en sorte qu'il est difficile pour les employeurs, y compris ceux de l'industrie touristique, de trouver les travailleurs dont ils ont besoin. L'honorable Sean Fraser, ministre de l'Immigration, des...

2 déc 2022
À la suite de l'analyse trimestrielle, S&P Dow Jones Indices apportera les modifications suivantes à l'indice composé S&P/TSX avant l'ouverture du marché, le lundi 19 décembre 2022 : INDICE COMPOSÉ S&P/TSX - 19 décembre 2022 SOCIÉTÉ SECTEUR GICS...



Communiqué envoyé le 30 novembre 2021 à 16:39 et diffusé par :