Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sécurité publique, CFG

Déclaration de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 26 novembre 2021


La pandémie de COVID?19 continue d'être une source de stress et de causer de l'anxiété à de nombreux membres de la population canadienne, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

OTTAWA, ON, le 26 nov. 2021 /CNW/ - Au cours des dernières 24 heures, les autorités de santé publique au Canada et à l'étranger ont pris conscience de l'émergence d'un nouveau variant. Celui-ci présente un certain nombre de caractéristiques préoccupantes et son importance est toujours en cours d'évaluation. Ce variant, B.1.1.529., a été signalé pour la première fois en Afrique du Sud. L'OMS l'a maintenant classé parmi les variants préoccupants et l'a nommé Omicron. Les provinces et les territoires à travers le Canada ont été alertés de ce nouveau variant et ont recherché des détections possibles, mais à ce jour, il n'y a aucune indication de sa présence au Canada, et il n'a pas été identifié lors des tests effectués après l'arrivée des voyageurs internationaux. Bien que la portée épidémiologique d'Omicron soit toujours en cours d'évaluation, celui-ci semble singulier dans la mesure où deux éléments clés de la protéine de spicule (S) du virus présentent un très grand nombre de mutations :

Par conséquent, en raison du potentiel d'augmentation de la transmissibilité et de la possibilité d'une résistance accrue à la protection induite par les vaccins, nous suivons de près le nouveau variant préoccupant, ainsi que l'évolution de la situation. En raison des considérables défis que représente ce virus, nous devons faire preuve d'une prudence constante et employer plusieurs couches de protection individuelle. L'émergence de nouveaux variants n'est malheureusement pas inattendue - et les inquiétudes soulevées par ce variant soulignent encore la nécessité pour chacun d'être vigilant. En plus de vous faire pleinement vacciner, vous pouvez réduire votre risque en portant correctement un masque bien ajusté et bien conçu dans les espaces publics ainsi que dans les espaces privés lorsque vous êtes avec des personnes extérieures à votre foyer immédiat, en évitant les endroits bondés et en améliorant la ventilation.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) continue de surveiller les indicateurs épidémiologiques de la COVID-19 pour rapidement déceler, comprendre et communiquer les enjeux émergents et préoccupants. Voici un bref sommaire des dernières données et tendances à l'échelle du pays.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu au Canada 1 777 814 cas de COVID-19 et 29 600 décès. Ces chiffres cumulatifs représentent le fardeau qu'est la COVID-19 jusqu'à présent, et le nombre de cas présents, qui se situe maintenant à 23 113. Les moyennes mobiles sur sept jours indiquent l'évolution de la maladie et les tendances liées à la gravité.

Les données de surveillance continuent de montrer que l'activité de la maladie à coronavirus (COVID-19) montre des variations régionales considérables à la grandeur du pays. Le nombre de cas signalés à l'échelle nationale chaque jour a connu une augmentation graduelle, les taux d'infection restant toujours élevés dans de nombreuses régions. Durant la plus récente période de sept jours (du 19 au 25 novembre), 2 608 nouveaux cas ont été signalés en moyenne, ce qui représente une augmentation de 9 % par rapport à la semaine précédente. Les tendances actuelles montrent que le nombre d'hospitalisations et d'admissions aux soins intensifs diminue toujours lentement, mais qu'advenant une augmentation des taux d'infection, les tendances pourraient recommencer à augmenter. Les dernières données provinciales et territoriales montrent qu'en moyenne, 1 605 personnes touchées par la COVID-19 se sont fait soigner dans des milieux hospitaliers chaque jour au cours de la période de sept jours la plus récente (du 19 au 25 novembre) ce qui représente une baisse de 5 % comparativement à la semaine dernière. Cela comprend notamment une moyenne de 471 personnes aux soins intensifs, 3 % de moins que la semaine précédente, et une moyenne de 20 décès signalés chaque jour, du 19 au 25 novembre. De concert avec les séjours prolongés dans les hôpitaux, ce nombre de cas toujours élevé continue de peser lourdement sur les ressources locales dans le domaine de la santé, en particulier là où les taux d'infection sont élevés et les taux de vaccination, bas. Au cours des semaines et des mois à venir, il demeure crucial de maintenir un faible taux d'infection pour éviter une nouvelle hausse des tendances sur la maladie grave, et pour alléger le fardeau qui perdure sur le système de santé dans les régions fortement affectées.

Nous savons que la vaccination, combinée aux mesures de santé publique et aux pratiques individuelles, favorise toujours la réduction de la transmission de la COVID-19 et des résultats graves. Plus particulièrement, les preuves continuent d'indiquer qu'une série complète de vaccins contre la COVID-19 approuvés par Santé Canada fournit une protection importante contre la maladie grave surtout parmi les groupes d'âge plus jeunes. Selon les dernières données provenant des 10 provinces et territoires portant sur les populations âgées de 12 ans et plus, dans les dernières semaines (du 10 octobre au 6 novembre 2021), la moyenne hebdomadaire ajustée selon l'âge indique que les personnes non vaccinées étaient nettement plus nombreuses à être hospitalisées pour la COVID-19 que les personnes entièrement vaccinées.

En date du 25 novembre, les provinces et les territoires ont administré plus de 60 millions de doses de vaccins contre la COVID-19. À la suite de l'approbation du vaccin pédiatrique Cmirnaty contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech chez les enfants de 5 à 11 ans, la population admissible à la vaccination au Canada représente désormais 95 % de la population totale. Selon les dernières données provinciales et territoriales, près de 79 % de l'ensemble de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 et plus de 75 % est entièrement vaccinée. Selon les données de couverture vaccinale par âge, en date du 20 novembre 2021, plus de 89 % des personnes âgées de 40 ans ou plus ont reçu au moins une dose et plus de 86 % sont complètement vaccinées, tandis que 86 % des jeunes adultes âgés de 18 à 39 ans ont reçu au moins une dose et 81 % sont pleinement vaccinés. Avec le début du déploiement du programme de vaccination pédiatrique partout au Canada, j'encourage les parents et gardiens à chercher de l'information crédible de sources fiables telles que Canada.ca pour prendre des décisions éclairées au sujet de la vaccination contre la COVID-19. J'invite également les fournisseurs de soins de santé et autres intervenants à soutenir les enfants et leurs fournisseurs de soins en les écoutant, en partageant de l'information crédible et en entretenant un dialogue respectueux.

Puisque nos activités se dérouleront davantage à l'intérieur cet automne et cet hiver, nous devons nous efforcer d'obtenir une vaccination anticovidique complète pour le plus grand nombre de personnes admissibles, et ce, le plus rapidement possible, afin de nous protéger et de protéger les autres, notamment les personnes qui ne développent pas une forte réponse immunitaire ou qui ne peuvent se faire vacciner. La mise en oeuvre des mesures de santé publique ciblées et définies et la pratique de mesures de protection individuelle sont toujours importantes pour freiner les taux d'infection au virus de la COVID-19 et réduire le fardeau imposé au système de soins de santé. Même si notre protection contre la COVID-19 a été renforcée par les vaccins, nous devons aussi penser au retour d'autres infections des voies respiratoires. Nous pouvons rester en santé en nous assurant que notre vaccination est à jour comme il est recommandé, notamment au moyen du vaccin contre l'influenza et d'autres vaccins de routine pour les enfants et les adultes, et en conservant les précautions de base qui contribuent à ralentir la propagation de la COVID-19.

La COVID-19 circule encore au Canada et partout dans le monde, et les mesures de santé publique demeurent cruciales : si vous avez des symptômesrestez chez vous ou isolez-vous; soyez au fait des risques associés à divers environnements; respectez les directives locales de santé publique et continuez à suivre les mesures de protection individuelle. Le port d'un masque bien conçu et bien ajusté dans les lieux publics et lorsque vous êtes dans un lieu privé en compagnie de personnes ne faisant pas partie de votre ménage immédiat, notamment, ainsi que l'évitement des regroupements et l'utilisation de la meilleure ventilation intérieure possible constituent des couches de protection à employer ensemble pour réduire encore davantage le niveau de risque, peu importe le contexte.

Pour de plus amples renseignements sur la vaccination dans votre région, communiquez avec l'autorité locale en santé publique, votre médecin, ou toute autre source crédible de renseignements, tels que Canada.ca et Immunize.ca. Vous pouvez accéder à un vaste éventail de renseignements sur Canada.ca pour en savoir plus sur les bienfaits associés à la vaccination contre la COVID-19.

Les membres de la population canadienne peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d'information pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID-19, ainsi que sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Le 23 janvier 1997, la ministre de l'Éducation, Pauline Marois, dévoilait la politique familiale du Québec. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) tient à souligner l'anniversaire de cette étape historique qui permet aujourd'hui aux Québécoises et...

22 jan 2022
Résumé Marque(s) : Searay Produit : Poisson Choucroute Entreprises : Searay Foods Inc. Problème : Aliments - Allergène - Lait Catégorie : Poisson et fruits de mer (Congelés) Ce qu'il faut faire : Si vous êtes allergique au lait, ne consommez pas le...

22 jan 2022
Résumé Marque(s) : Shirakiku Produit : « Gâteau de blé cuit » Entreprises : Wismettac Asian Foods, Inc. Problème : Aliments - Allergène - Lait Catégorie : Produits céréaliers Ce qu'il faut faire : Si vous êtes allergique au lait, ne consommez pas le...

22 jan 2022
Résumé Marque(s) : Two Bears Produit : L'ami des baristas lait d'avoine sans sucre ajouté Entreprises : Two Bears Problème : Aliments - Allergène - Lait Catégorie : Boissons (Sans alcool) Ce qu'il faut faire : Si vous êtes allergique au lait ne...

22 jan 2022
La campagne de financement de la Guignolée Dr Julien se conclut sur une note très positive puisque l'appui de la population québécoise a de nouveau été au rendez-vous à travers toute la province ! La somme totale de 3?700?000 $ a été amassée et...

22 jan 2022
Taconic Biosciences, un leader mondial dans la fourniture de solutions de modèles animaux pour la découverte de médicaments, annonce le lancement de la souris à système immunitaire humanisé (SIH) huNOG-EXL EA (Early Access). Ce produit étend le...



Communiqué envoyé le 26 novembre 2021 à 18:15 et diffusé par :