Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, CPG, MRR

Mise à jour économique - La main-d'oeuvre et l'innovation sont les clés pour combler plus rapidement l'écart de richesse du Québec avec l'Ontario


MONTRÉAL, le 25 nov. 2021 /CNW Telbec/ - En réaction à la mise à jour économique présentée aujourd'hui par le ministre des Finances, Éric Girard, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) affirme que le Québec a les moyens de rattraper plus rapidement l'écart de richesse avec l'Ontario si des mesures plus fortes étaient mises de l'avant par le gouvernement, notamment pour des secteurs économiques névralgiques au Québec.

« Même s'il présente de nouvelles sommes importantes pour la main-d'oeuvre, c'est une mise à jour économique où le gouvernement avait l'opportunité de faire un véritable coup de barre pour s'attaquer à la pénurie de travailleurs, notamment dans le secteur privé où les besoins sont importants et freinant du même coup, le développement de l'économie québécoise. L'annonce d'investissements supplémentaires de 1,1 G$ pour attirer davantage de travailleurs en génie et en technologies de l'information pourrait répondre à un besoin criant, si les montants vont au bon endroit », a indiqué Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« En revanche, s'il ne met pas en oeuvre toutes les conditions nécessaires pour aider les entreprises manufacturières, le transport, le tourisme et le commerce de détail pour ne nommer que ceux-ci, à combler les nombreux postes manquants le plus rapidement possible, il risque donc de s'éloigner de sa cible de rattraper l'écart de richesse avec l'Ontario, un objectif précieux aux yeux du premier ministre du Québec et que nous partageons », a ajouté Charles Milliard.

Main-d'oeuvre : Faire davantage pour les travailleurs expérimentés
Bien que la FCCQ souligne l'ajout de 2,9 G$ pour contrer la rareté de main-d'oeuvre, elle rappelle qu'il s'agit du principal frein à la croissance économique du Québec. Elle s'attend au prochain budget du printemps, à des mesures qui toucheront davantage le secteur privé dans ses besoins en travailleurs. Rappelons que plus tôt dans la journée, Statistique Canada estimait qu'il y a actuellement 279 000 postes vacants au Québec.

« Le gouvernement avait plusieurs idées à sa disposition pour rendre le marché du travail plus attractif pour les travailleurs plus âgés et nous sommes déçus de constater qu'il ne les a pas mises en place dès aujourd'hui. Il faut donner davantage de flexibilité à ces travailleurs expérimentés, par exemple en leur permettant de suspendre le versement de leurs prestations de RRQ, de ne pas cotiser au RRQ après avoir commencé à recevoir des rentes ou de bénéficier d'un crédit d'impôt bonifié pour la prolongation de carrière », a expliqué Charles Milliard.

« Le défi du rattrapage de notre écart de richesse avec l'Ontario demeure stimulant et, pour y arriver, le gouvernement devra utiliser tous les leviers dont il dispose. Concrètement, ça signifie qu'il faut agir à la fois sur la formation, la requalification, la rétention et l'immigration. Selon nous, des actions plus musclées sont requises pour changer la donne, comme la mise en place d'un Régime volontaire d'épargne pour la formation continue (RVEFC) et la mobilisation de tous les acteurs socio-économiques dans un véritable Chantier des compétences. Nous comprenons que les annonces d'aujourd'hui constituent le prélude en vue du prochain budget qui devra s'attaquer avec davantage de moyens à la pénurie de main-d'oeuvre », a poursuivi Charles Milliard.

Les finances publiques : Une approche prudente et responsable
Devant le contexte d'une pandémie mondiale, la FCCQ a soutenu le gouvernement dans son approche d'adopter des mesures d'aide financières pour soutenir la population et l'économie québécoise. Celle-ci a permis au Québec d'avoir une croissance économique plus élevée que prévu, ce qui explique entre autres que le déficit anticipé est moins élevé que prévu au printemps dernier, en particulier le déficit structurel établi désormais à environ 4 G$.

« Il y a de quoi se réjouir en constatant maintenant la force de la reprise économique au Québec en 2021. Nous soutenons les objectifs de réduction du ratio dette brute/PIB fixés par le ministre des Finances afin de garantir la pérennité des finances publiques québécoises. Le prochain budget devra prévoir la marge de manoeuvre suffisante en cas de hausse plus importante qu'anticipée des taux d'intérêt par la Banque du Canada », a mentionné Charles Milliard.

De nouvelles sommes pour l'innovation et la productivité
La FCCQ souligne l'ajout de 350 M$ sur 5 ans pour accompagner les entreprises dans leurs besoins en capitaux, notamment pour accélérer l'acquisition de nouvelles technologies permettant entre autres la numérisation et l'automatisation des opérations en entreprise.

« Nous recommandons au gouvernement de suivre étroitement l'évolution des besoins des entreprises, et lors des prochaines annonces budgétaires, de ne pas hésiter à présenter le soutien gouvernemental nécessaire pour que les entreprises québécoises puissent demeurer compétitives. Il s'agit d'une autre condition pour pallier les besoins en main-d'oeuvre, tout en augmentant la productivité au Québec », a conclu Charles Milliard.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant, concurrentiel et durable.

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

27 nov 2021
Le Samedi PME, c'est déjà cette fin de semaine. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) rappelle aux consommateurs de s'inscrire rapidement au concours Samedi PME afin de courir la chance de gagner 2?000 $ en argent à dépenser...

27 nov 2021
Les chauffeurs et chauffeuses de la Société de transport de Laval (STL) tiennent leur 2e jour de grève aujourd'hui samedi le 27 novembre afin de dénoncer l'impasse à la table de négociation. Il y aura aucun service de transport public à Laval. « Nous...

27 nov 2021
UPL Ltd. (NSE : UPL) (BSE : 512070) a été classée par Sustainalytics comme la société mondiale de protection des cultures de premier rang la plus performante en matière de durabilité globale dans l'évaluation des risques ESG 2021. Avec des...

27 nov 2021
C'est dans une proportion de plus de 81 % que la délégation du conseil général de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a adopté l'entente de principe conclue avec le gouvernement. Elle en...

26 nov 2021
Dans le cadre de la conclusion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a fait état des nombreuses mesures prévues pour augmenter l'implication des Premières...

26 nov 2021
Le Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, réunissant les acteurs de la société civile, les élus des communautés autochtones, du gouvernement du Québec et du monde des affaires s'est tenu durant les deux derniers jours. Cet...



Communiqué envoyé le 25 novembre 2021 à 17:03 et diffusé par :