Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Plaidoyer (politique), CPG

Mobilité de la main-d'oeuvre : le Québec doit suivre l'Alberta


MONTRÉAL, le 26 oct. 2021 /CNW Telbec/ - Pendant que de nombreuses provinces, dont le Québec, sont aux prises avec une pénurie de main-d'oeuvre qui met à mal le système de santé et plusieurs secteurs de l'économie, l'Alberta a introduit un projet de loi susceptible de permettre à la province d'accéder à un plus grand bassin d'employés. Miguel Ouellette, directeur des opérations et économiste à l'Institut économique de Montréal, a souhaité réagir.

«?En facilitant la reconnaissance des compétences des professionnels formés en dehors de l'Alberta, comme les ingénieurs ou les infirmières, le gouvernement se donne des outils supplémentaires afin de faciliter le recrutement. C'est une excellente idée de leur part?», fait valoir M. Ouellette. «?La semaine dernière, l'Ontario a également fait le choix de simplifier le processus de reconnaissance des compétences des immigrants. Cela peut bien déplaire à certains ordres professionnels et aux lobbies, mais c'est une mesure juste et efficace pour faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés?», ajoute l'économiste. 

«?À l'heure actuelle, trop d'obstacles entravent la mobilité des travailleurs au Canada. Un marché du travail plus souple et plus flexible nous permettrait de mieux répondre à nos besoins et à ceux des travailleurs?», ajoute M. Ouellette. «?La situation est d'autant plus navrante que de nombreuses provinces continuent d'ériger des obstacles au commerce entre les provinces. Pourtant, un document de travail du Fonds monétaire international est catégorique : nous pourrions augmenter notre PIB de 3,8 % simplement en mettant fin à ces mesures protectionnistes. L'Alberta continue de se positionner en chef de file dans ce dossier, et il est grand temps que le Québec emboîte le pas?», conclut l'économiste.

L'Institut économique de Montréal est un think tank indépendant sur les politiques publiques. Par ses publications, ses apparitions dans les médias et ses services consultatifs aux décideurs politiques, l'IEDM stimule les débats et les réformes des politiques publiques en se basant sur les principes établis de l'économie de marché et sur l'entrepreneuriat.

SOURCE Institut économique de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

27 nov 2021
Le Samedi PME, c'est déjà cette fin de semaine. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) rappelle aux consommateurs de s'inscrire rapidement au concours Samedi PME afin de courir la chance de gagner 2?000 $ en argent à dépenser...

27 nov 2021
Les chauffeurs et chauffeuses de la Société de transport de Laval (STL) tiennent leur 2e jour de grève aujourd'hui samedi le 27 novembre afin de dénoncer l'impasse à la table de négociation. Il y aura aucun service de transport public à Laval. « Nous...

27 nov 2021
UPL Ltd. (NSE : UPL) (BSE : 512070) a été classée par Sustainalytics comme la société mondiale de protection des cultures de premier rang la plus performante en matière de durabilité globale dans l'évaluation des risques ESG 2021. Avec des...

27 nov 2021
C'est dans une proportion de plus de 81 % que la délégation du conseil général de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a adopté l'entente de principe conclue avec le gouvernement. Elle en...

26 nov 2021
Dans le cadre de la conclusion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a fait état des nombreuses mesures prévues pour augmenter l'implication des Premières...

26 nov 2021
Le Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, réunissant les acteurs de la société civile, les élus des communautés autochtones, du gouvernement du Québec et du monde des affaires s'est tenu durant les deux derniers jours. Cet...



Communiqué envoyé le 26 octobre 2021 à 10:27 et diffusé par :