Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sécurité publique, CFG

Avis - L'ivermectine n'est pas homologuée pour la prévention ni pour le traitement de la COVID-19 et peut entraîner de graves problèmes de santé


OTTAWA, ON, le 19 oct. 2021 /CNW/ -

Résumé
Produit : L'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain), un agent antiparasitaire (comprimé, pâte, solution orale [soluté buvable], solution injectable, prémélange médicamenteux ou préparation topique).
Problème : Des consommateurs achètent de l'ivermectine à usage vétérinaire pour la prévention ou le traitement de la COVID-19.
Ce qu'il faut faire : N'utilisez pas d'ivermectine à usage vétérinaire pour prévenir ni traiter la COVID-19. Si vous avez acheté de l'ivermectine dans ce but, débarrassez-vous-en immédiatement. Consultez un professionnel de la santé si vous avez pris ce produit et que vous avez des préoccupations relatives à votre santé.

Problème

MISE À JOUR (19 octobre 2021) : Les signalements aux centres antipoison concernant l'ivermectine prise pour prévenir ou traiter la COVID-19 ont augmenté pendant l'été

Santé Canada rappelle à la population canadienne de ne pas prendre d'ivermectine pour prévenir ni pour traiter la COVID-19. Les centres antipoison canadiens ont observé une hausse des signalements concernant l'ivermectine pendant l'été.

Il n'existe pas d'éléments probants qui montrent que l'ivermectine est efficace pour prévenir ou pour traiter la COVID-19, et l'ivermectine n'est pas homologuée à cette fin. Santé Canada n'a pas, à ce jour, reçu de présentation de drogue ni de demande d'essai clinique concernant l'ivermectine pour la prévention ou le traitement de la COVID-19.

Santé Canada a homologué l'ivermectine pour utilisation chez l'humain comme médicament antiparasitaire sur ordonnance pour le traitement d'infections parasitaires causées par des vers. Les médicaments sur ordonnance doivent être pris uniquement sur l'avis d'un professionnel de la santé et sous sa supervision. Les patients qui prennent des médicaments sur ordonnance sans être examinés et suivis par un professionnel de la santé peuvent ne pas recevoir un traitement qui convient pour conserver et protéger leur santé. Ils peuvent se mettre à risque d'interaction médicamenteuse ou d'effets secondaires nocifs. Les Canadiennes et les Canadiens ne devraient jamais consommer de produits de santé destinés aux animaux en raison des possibilités de graves risques pour la santé, comme convulsions ou coma, et même de mort.

Santé Canada a récemment pris connaissance de publicité vantant l'ivermectine pour le traitement de la COVID-19 au Canada. Il est illégal au Canada de vendre un médicament et d'en faire la publicité de façon fausse, trompeuse ou mensongère. Le Ministère est intervenu et a ordonné aux annonceurs de retirer les publicités non conformes.

Santé Canada continue de suivre la situation. Si d'autres cas d'activités de marketing illégales concernant des produits contenant de l'ivermectine pour le traitement de la COVID-19 sont découverts, le Ministère prendra des mesures afin d'atténuer les risques pour la population canadienne.

Dans le contexte de son engagement continu en matière d'ouverture et de transparence, Santé Canada publie un récapitulatif des plaintes concernant la publicité de produits de santé, de même que des incidents concernant la publicité de produits de santé liés à la COVID-19 traités par le Ministère.

Premier avis (31 août 2021)

Santé Canada a reçu des signalements préoccupants concernant l'utilisation d'ivermectine à usage vétérinaire pour prévenir ou traiter la COVID-19. Les Canadiennes et les Canadiens ne devraient jamais consommer de produits de santé destinés aux animaux en raison des possibilités de graves risques de ces produits pour leur santé.

C'est pourquoi Santé Canada avise la population canadienne de ne pas prendre d'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain) pour la prévention ou le traitement de la COVID-19. Il n'existe pas de données probantes montrant que l'utilisation contre la COVID-19 d'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain) est sûre et efficace. La vente d'ivermectine à usage humain n'est permise au Canada que pour le traitement chez les gens d'infestations par vers, un type d'infection parasitaire.

L'ivermectine à usage vétérinaire peut être dangereuse pour les humains, surtout à dose élevée, et peut entraîner de graves problèmes de santé, comme des vomissements, de la diarrhée, une hypotension artérielle, des réactions allergiques, des étourdissements, des convulsions ou un coma, et même la mort. Les produits d'ivermectine destinés aux animaux contiennent des concentrations d'ivermectine plus élevées que les produits d'ivermectine destinés aux humains.

Le Ministère a connaissance de multiples signalements de personnes qui ont eu besoin d'aide médicale ou qui ont dû être hospitalisées après la prise d'ivermectine destinée aux chevaux (en anglais seulement).

Santé Canada suit de près tous les traitements curatifs envisagés contre la COVID-19, y compris les traitements faisant l'objet d'essais cliniques à l'international. Santé Canada n'a pas reçu à ce jour de présentation de médicament ni de demande d'essai clinique concernant l'utilisation d'ivermectine pour prévenir ou traiter la COVID-19.

Santé Canada encourage les fabricants de médicaments à faire des essais cliniques pour tout médicament qui pourrait être utile dans le traitement de la COVID-19; il s'agit d'une occasion pour le milieu des soins de santé de recueillir de l'information sur l'efficacité des traitements de même que les risques connexes.

Si un fabricant présentait à Santé Canada une demande concernant l'utilisation d'ivermectine pour la prévention ou le traitement de la COVID-19, le Ministère ferait une évaluation scientifique des éléments probants afin de déterminer la qualité, l'innocuité et l'efficacité de ce médicament.

Le Ministère continuera de suivre la situation et prendra les mesures qui s'imposent en temps opportun s'il obtient de nouveaux renseignements, dont de l'information sur des activités de publicité ou de vente illégales concernant l'ivermectine. Santé Canada communiquera aussi toute information relative à l'innocuité de l'ivermectine aux professionnels de la santé et aux consommateurs.

Santé Canada a déjà mis la population canadienne en garde contre les produits de santé assortis d'allégations fausses ou trompeuses sur leur capacité à traiter ou à guérir la COVID-19. Pour en savoir plus sur les vaccins et les traitements homologués par Santé Canada, consultez Canada.ca.

Contexte

La vente d'ivermectine (un médicament sur ordonnance) est permise au Canada pour le traitement chez les humains d'infestations par vers, un type d'infection parasitaire, en particulier l'anguillulose et l'onchocercose intestinales. L'ivermectine ne devrait être utilisée que pour cette indication et sous la supervision d'un professionnel de la santé. Une version pour usage vétérinaire de ce médicament est offerte pour le traitement d'infections parasitaires chez les animaux. Les humains ne devraient jamais utiliser la version pour usage vétérinaire de ce produit.

Ce que vous devriez faire

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:00
JOYSBIO, l'un des principaux fabricants mondiaux de tests rapides qui utilisent la technologie d'écoulement latéral, est fier d'annoncer la disponibilité de ses produits partout dans le monde. De plus, l'entreprise a pu démontrer que son test...

29 nov 2021
Résumé Marque(s) : One Tang Produit : Noyaux d'abricot doux Entreprises : Sungiven Foods Canada Inc. Problème : Aliments - Substance chimique Catégorie : Noix, grains et graines Ce qu'il faut faire : Le produit visé ne doit pas être consommé, car il...

29 nov 2021
LabGenius, la société d'ingénierie des protéines par apprentissage automatique, annonce aujourd'hui la nomination du Dr Gino Van Heeke au poste de directeur scientifique. Dans le cadre de cette fonction, Gino mettra à profit sa longue expérience dans...

29 nov 2021
Densitas® Inc, un fournisseur mondial de technologies d'IA pour la mammographie numérique et le dépistage du cancer du sein, a nommé Alexandra Bade directrice des ventes et des opérations mondiales pour diriger l'expansion du marché mondial de la...

29 nov 2021
Ablaze Pharmaceuticals (« Ablaze »), une société pharmaceutique à l'étape clinique axée sur le développement et la commercialisation de traitements radiopharmaceutiques ciblés (TRT) innovants contre les cibles tumorales, a annoncé une ronde de...

29 nov 2021
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec les entreprises désignées dans le tableau ci-dessous, avise la population de ne pas consommer le produit indiqué dans ce tableau, car cet aliment est...



Communiqué envoyé le 19 octobre 2021 à 18:37 et diffusé par :