Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : CPG

Urgence de Senneterre - Le Parti Québécois réclame l'intervention du ministre Dubé


QUÉBEC, le 14 oct. 2021 /CNW Telbec/ - De passage en Abitibi-Témiscamingue, hier, le député des Îles-de-la-Madeleine, chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Joël Arseneau, a constaté toute la vigueur et la légitimité de la mobilisation des citoyens de Senneterre pour que soient maintenus, en tout temps, l'ensemble des services offerts à leur centre de santé, dont l'urgence et l'hospitalisation.

EN BREF

Actuellement, grâce à ses professionnels dévoués, l'urgence du centre de santé de Senneterre fonctionne rondement. Mais, à compter du 18 octobre prochain, ses services ne seront offerts que de 8 h à 16 h; en dehors de ces heures, les patients devront se rendre à Val-d'Or ou à Amos, soit plusieurs dizaines de kilomètres plus loin. C'est cette aberration que prévoit le plan de contingence, faisant ainsi fi de la réalité régionale de l'Abitibi-Témiscamingue.

« Il faut absolument éviter toute interruption de service à l'urgence de Senneterre. On y réanime et stabilise des patients en situation critique. Le plan, soit d'ajouter des ambulances à gros prix, ne tient pas la route et met en danger la santé et la sécurité de la population, en plus d'engorger davantage les autres urgences de la région », a fait valoir le porte-parole du Parti Québécois.

L'annonce a d'ailleurs créé une onde de choc parmi la population. « Tout le monde, ici, comprend l'importance des services de proximité en région éloignée. Tous, y compris les experts, s'entendent pour qualifier d'inacceptable cette fermeture qui ne reflète en aucun cas la réalité du milieu. C'est ainsi que les citoyens et le personnel de l'urgence se sont mobilisés et ont apporté des solutions crédibles pour que les services soient maintenus 24/7; malheureusement, on ne les écoute pas », a déploré Joël Arseneau.

C'est pourquoi le député demande au ministre Dubé d'intervenir personnellement pour assurer le maintien des services en continu à l'urgence de Senneterre. « Ici, l'approche "mur à mur" ne peut être appliquée; l'urgence dessert une population de 12 000 personnes qui, autrement, n'ont que difficilement accès aux soins de santé. Vu le silence et l'absence du ministre responsable de la région, Pierre Dufour, c'est à son collègue de la Santé d'intervenir pour garantir l'offre de services à Senneterre. »

Ce scénario, s'il se concrétise, guette bien d'autres régions du Québec. Pour le chef parlementaire du Parti Québécois, la bataille du maire Jean-Maurice Matte et du comité Urgence d'agir devient ainsi emblématique des petites communautés de partout au Québec qui luttent pour leur droit à des services accessibles et de qualité. « De mon point de vue, et de celui des citoyens que j'ai rencontrés, fermer une urgence en région éloignée, c'est fermer la région, réduire à néant sa vitalité économique et mettre en péril les citoyens qui y résident », a conclu Joël Arseneau.

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:05
Sofinnova Partners, un leader du capital-risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie et basé à Paris, Londres et Milan, annonce aujourd'hui le closing de son fonds early-stage dédié à la santé, Sofinnova Capital X, sursouscrit à 472...

à 00:13
Novartis Pharma Canada inc. applaudit le gouvernement du Québec pour avoir décidé d'accorder le remboursement...

18 oct 2021
Ferring Pharmaceuticals et Rebiotix, une société Ferring, annoncent aujourd'hui la présentation prochaine des données de deux nouvelles analyses rétrospectives, à l'occasion du colloque-formation annuel du Collège américain de gastro-entérologie (ACG...

18 oct 2021
LG Chem (KRX : 051910), développeur d'un matériau plastique capable de remplacer le métal dans les cadres de panneaux solaires, pour la toute première fois en Corée, débute une pénétration du marché à grande échelle. LG Chem a annoncé que...

18 oct 2021
Aujourd'hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l'honorable Bill Blair, a confirmé que le gouvernement a approuvé une demande d'aide fédérale pour fournir un soutien de pointe aux Territoires du Nord-Ouest en matière de...

18 oct 2021
Aujourd'hui, Santé Canada a reçu une demande de Pfizer-BioNTech visant à faire autoriser l'utilisation du vaccin Comirnaty contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans. Comme c'est le cas pour tous les vaccins contre la COVID-19, le Ministère...



Communiqué envoyé le 14 octobre 2021 à 14:20 et diffusé par :