Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Services aux petites entreprises

Beaucoup de petites entreprises sont vulnérables aux cyberattaques


Un nouveau sondage révèle que les entreprises dépensent peu pour se protéger contre le cybercrime, même s'il est de plus en plus préoccupant

TORONTO, le 5 oct. 2021 /CNW/ - Malgré la menace accrue de cyberattaques pendant la pandémie, près de la moitié (47 %) des propriétaires de petites entreprises canadiennes interrogés disent ne consacrer aucune partie de leur budget d'exploitation annuel à la cybersécurité. Cela représente une augmentation de 14 % par rapport à 2019, où un tiers (33 %) avait déclaré ne pas allouer de budget pour la cybersécurité, selon un nouveau sondage Léger, commandé par le Bureau d'assurance du Canada (BAC).

En 2021, 41 % des petites entreprises ayant subi une cyberattaque ont déclaré qu'elle leur avait coûté au moins 100 000 dollars, soit une hausse de 37 % par rapport à 2019. Cependant, moins de la moitié des entreprises interrogées (46 %) ont mentionné avoir mis en place des moyens de défense contre d'éventuelles cyberattaques, et seulement un quart d'entre elles (24 %) affirment avoir l'intention de souscrire une cyberassurance au cours de la prochaine année.

« La pandémie de COVID-19 a forcé de nombreuses petites entreprises à adopter des processus numériques et à transférer une partie de leurs activités traditionnelles en ligne », a affirmé Jordan Brennan, vice-président, Élaboration des politiques, BAC. « Malheureusement, cela a multiplié les possibilités pour la cybercriminalité. Bien que les cyberattaques contre les grandes entreprises retiennent davantage l'attention des médias, les petites entreprises sont également des cibles pour les criminels en ligne. »

Au cours du premier semestre de 2021, les assureurs ont versé plus de 106 millions de dollars en indemnités de cyber-responsabilité, selon le Bureau du surintendant des institutions financières. Les incidents de cybercriminalité, en particulier les attaques par demande de rançon, ont augmenté considérablement depuis 2020, les criminels ayant commencé à s'attaquer aux personnes travaillant à domicile en raison de la pandémie. Selon un rapport du cabinet d'avocats McCarthy Tétrault, les rançons et la perte de productivité qui en résulte coûteront aux organisations canadiennes environ 5,1 milliards de dollars pour 2020 seulement.

« La cyberassurance peut aider les victimes à payer de nombreuses dépenses liées aux cyberattaques, comme les amendes civiles, les dommages-intérêts légaux, les enquêtes judiciaires, les coûts de restauration des données et d'autres dépenses pour rétablir leurs activités commerciales », a expliqué M. Brennan. « Avant de présenter une soumission de cyberassurance, les propriétaires d'entreprise devraient prendre des mesures préventives pour démontrer à leur représentant d'assurance qu'ils présentent un risque moindre. »

M. Brennan recommande aux propriétaires d'entreprise de prendre les mesures suivantes pour sécuriser leurs données :

Le BAC a comparé ces résultats avec ceux d'un sondage semblable qu'il avait mené en 2019 afin de dégager les tendances dans la façon dont les petites entreprises (propriétaires uniques et celles comptant jusqu'à 499 employés) gèrent la cybersécurité. Le rapport de 2021 a été publié en octobre pour coïncider avec le mois de la sensibilisation à la cybersécurité et le mois des petites entreprises, et pour informer les propriétaires d'une petite entreprise sur les risques de cyberattaques et les moyens de se protéger.

À propos de l'étude 

Ce sont là quelques-unes des conclusions d'un récent sondage de Léger, mené pour le compte du Bureau d'assurance du Canada (BAC). Un sondage en ligne auprès de 300 petites entreprises (propriétaires uniques et celles comptant jusqu'à 499 employés) a été mené entre le 28 juillet et le 5 août 2021, à l'aide du sondage en ligne de Léger. Les résultats ont été comparés à ceux d'une enquête en ligne menée en 2019 auprès de 300 petites entreprises, également à l'aide du sondage en ligne de Léger. Aucune marge d'erreur ne peut être associée à un échantillon non probabiliste (c'est-à-dire un sondage en ligne dans ce cas). À des fins de comparaison, cependant, un échantillon probabiliste de 300 répondants aurait une marge d'erreur de ±5,7 %, 19 fois sur 20.

À propos du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) est l'association sectorielle nationale représentant les sociétés privées d'assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres constituent 90 % du marché de l'assurance de dommages au Canada. Depuis plus de 50 ans, le BAC travaille avec les gouvernements de tout le pays pour veiller à ce que l'assurance habitation, automobile et entreprise soit à la portée de tous les Canadiens. Le BAC appuie la vision de consommateurs et de gouvernements qui ont confiance en l'industrie privée de l'assurance de dommages, l'apprécient et la soutiennent. Il se fait le champion des enjeux importants et informe les consommateurs sur les façons de protéger leurs maisons, leurs véhicules, leurs entreprises et leurs biens.

Pour lire les communiqués de presse et obtenir plus d'information, visitez le Centre des médias du BAC à l'adresse www.ibc.ca. Suivez-nous sur Twitter @InsuranceBureau ou aimez-nous sur Facebook. Si vous avez des questions au sujet de l'assurance habitation, automobile ou entreprise, n'hésitez pas à communiquer avec le Centre d'information aux consommateurs du BAC, au 1 844 227­5422.

SOURCE Bureau d'assurance du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:00
EcoFlow, une entreprise de solutions d'alimentation portable et d'énergie renouvelable, a dévoilé sa vente de Noël le 6 décembre, offrant aux clients des réductions sur une gamme de sélections de produits. Qu'il s'agisse de familles qui se préparent...

à 01:00
RedHill accélère ses deux programmes cliniques avancés de comprimés destinés à traiter le COVID-19 à la lumière de leur efficacité potentielle contre le variant Omicron Agissant indépendamment de la mutation de la protéine transitoire, les mécanismes...

5 déc 2021
Chaque année, des bénévoles partout au pays donnent de leur temps et de leurs ressources pour avoir une incidence positive sur leur collectivité. À l'occasion de la Journée internationale des bénévoles cette année, nous célébrons les innombrables...

5 déc 2021
Une coalition formée par des syndicats, des associations de personnes non syndiquées et de parents, de même que des représentants des partis d'opposition demandent l'intervention du premier ministre du Québec, François Legault, pour régler le dossier...

5 déc 2021
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) souligne la journée du 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence à l'encontre des femmes. Il s'agit d'une journée instituée pour rappeler à notre...

4 déc 2021
L'International Finance Forum (IFF) a publié aujourd'hui son premier "IFF Global Finance and Development Report", dont l'objectif est d'analyser, de décrire et de prévoir les perspectives économiques mondiales, les risques et les priorités...



Communiqué envoyé le 5 octobre 2021 à 08:00 et diffusé par :