Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Photo/Multimedia, Conference, Product/Service, Corporate Social Responsibility

L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin WEA célèbre son deuxième anniversaire en annonçant d'importantes initiatives visant à stimuler le changement en faveur des femmes entrepreneures


L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin (Women's Entrepreneurship Accelerator, WEA), une initiative stratégique multi-partenariale lancée par cinq agences des Nations Unies et Mary Kay Inc., célèbre aujourd'hui son deuxième anniversaire en annonçant les progrès réalisés de plusieurs programmes conçus pour toucher 5 millions de femmes dans le monde d'ici 2030. Démontrant une fois de plus la détermination du WEA à maximiser l'impact de l'entrepreneuriat féminin sur le développement afin de réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU, les programmes et produits intellectuels seront déployés au cours du quatrième trimestre de cette année.

« Il y a deux ans, l'Accélérateur s'est engagé à permettre aux femmes entrepreneures de démarrer et développer leur entreprise comme un moyen d'accélérer les progrès en faveur des femmes », a déclaré Deborah Gibbins, directrice d'exploitation chez Mary Kay Inc. « Aujourd'hui, nous sommes ravies d'annoncer les progrès accomplis pour tenir cette promesse et démontrer l'impact unique que cinq agences des Nations Unies et le secteur privé peuvent avoir lorsqu'ils travaillent ensemble. Ces programmes constituent des avancées concrètes qui favorisent le changement systématique dont les femmes ont besoin afin de promouvoir un environnement propice à la croissance, la durabilité et la résilience au profit des femmes entrepreneures. »

Tous conçus avec un accent unique sur le genre, ces programmes stratégiques sont le résultat conjoint de la collaboration entre l'Organisation internationale du travail (OIT), le Centre du commerce international (CCI), le Pacte mondial des Nations Unies (UNGC), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et ONU Femmes. À cela s'ajoutent le soutien stratégique et le financement de Mary Kay.

En collaboration avec la plate-forme « ITC SheTrades », l'Accélérateur va proposer un programme guidé, complété par une formation sur le terrain, aux femmes des pays en voie de développement intéressées par l'entrepreneuriat et/ou envisageant de s'intégrer dans les chaînes de valeur régionales et mondiales. Les sessions de formation 2021 prévues dans les pays auront lieu virtuellement au Brésil, en Colombie, en Inde et au Mexique.

Le programme en ligne sur l'entrepreneuriat vise à enseigner aux femmes entrepreneurs les compétences nécessaires pour concevoir et créer des entreprises à fort potentiel, économiquement viables. Grâce à 27 modules interactifs couvrant sept étapes-clés du développement commercial enrichis de plus de 200 vidéos, les participantes apprendront à adopter une culture entrepreneuriale, développer des idées par le « design thinking » et la méthodologie « lean start-up  », élaborer un cadre de modèle économique, concevoir un argument, identifier des sources de financement, trouver les bons partenaires, organiser un programme de mentorat, constituer une équipe et créer leur propre entreprise.

Ce programme est ouvert gratuitement aux utilisatrices sans aucune restriction. À l'issue, un certificat sera remis aux participantes.

Le programme « ITC SheTrades » de l'Accélérateur d'entrepreneuriat féminin sera progressivement édité, entre octobre et décembre 2021, en anglais, espagnol et français, puis complété en arabe, mandarin et russe en 2022. À partir du mois d'octobre 2021, il sera lancé sur le site Web de l'Accélérateur et directement accessible sur l'espace d'apprentissage virtuel et l'application mobile ITC SheTrades.

Dans le cadre des objectifs du WEA pour 2020-2021, l'OIT s'efforce de promouvoir le plaidoyer en faveur du développement de l'entrepreneuriat féminin au Brésil et au Mexique. Au Mexique, le WEA et l'OIT publieront les conclusions d'une évaluation des conditions-cadres ayant un impact sur le développement de l'entrepreneuriat féminin.

L'étude est spécifique au secteur du commerce et de l'industrie à Mexico et prend en compte l'impact du COVID-19. L'évaluation comprend une série de recommandations concrètes pour un environnement plus propice, élaborées en étroite collaboration avec des partenaires nationaux, notamment des associations d'employeurs, des chambres de commerce et associations de femmes entrepreneures afin de garantir l'appropriation nationale et la durabilité.

Au Brésil, par le biais du WEA, l'OIT collabore avec le SENAI, une institution d'enseignement et de formation professionnels leader dans le pays, pour plaider en faveur du développement de l'entrepreneuriat féminin et favoriser le dialogue sur la base des conclusions d'une évaluation sur le Développement de l'entrepreneuriat féminin (Women's Entrepreneurship Development, WED) menée dans le cadre du programme Gagnant-Gagnant financé par l'UE. Un programme de conférences nationales et régionales, de séminaires, de formations et de campagnes de communication a été mis en place pour générer et consolider l'élan en faveur du développement de l'entrepreneuriat féminin.

Les achats sensibles au genre (GRP) peuvent avoir un impact « transformationnel » sur les économies nationales et internationales et contribuer à l'autonomisation économique des femmes. À l'échelle mondiale, 1 entreprise (de taille petite, moyenne ou grande) sur 3 est détenue par des femmes1, et pourtant les femmes recueillent seulement 1 % du produit des dépenses issues des achats réalisés par les gouvernements et les grandes entreprises2.

L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin a participé au Forum Génération Égalité à Paris (du 30 juin au 2 juillet) à travers la programmation « Moteurs du changement (Drivers of Change) », accueillant un panel intitulé « Construire une stratégie transformatrice pour des achats sensibles au genre », qui visait à sensibiliser les barrières complexes et interconnectées de l'entrepreneuriat féminin et à promouvoir les bonnes pratiques de la société civile.

Les principales contributions d'ONU Femmes à cette orientation professionnelle GRP de l'Accélérateur en 2021 comprennent l'établissement de l'analyse de rentabilisation pour les GRP grâce au lancement d'une communauté de pratique (CoP) en juillet en collaboration avec le Pacte mondial des Nations Unies pour impliquer les parties prenantes du secteur privé.

Avec le soutien du Pacte mondial des Nations Unies, ONU Femmes mène également une enquête mondiale sur les GRP dans tous les secteurs. En plus des réponses à l'enquête, ONU Femmes interroge plus de 50 entreprises et organisations, et ces interviews aboutiront à des études de cas et à un outil de plaidoyer fondé sur des preuves pour mettre en évidence l'analyse de rentabilisation des GRP. L'outil de plaidoyer sera publié d'ici décembre 2021 et constituera la contribution du WEA à l'appui de l'initiative du programme phare d'ONU Femmes « Stimuler l'égalité des chances pour les femmes entrepreneures. »

En décembre, ONU Femmes Europe et Asie centrale (ECA) lancera un programme pilote inaugural pour augmenter les capacités des femmes entrepreneures et du secteur privé dans le but de stimuler l'entrepreneuriat féminin : (1) Renforcer les capacités de passation des marchés des femmes entrepreneures afin qu'elles puissent concourir aux appels d'offres avec les secteurs public et privé ; (2) Renforcement des capacités des entités du secteur privé de tous les secteurs pour établir des politiques et des pratiques et concevoir des initiatives sur les achats et les investissements sensibles au genre.

L'annonce par l'Accélérateur des jalons de ces programmes n'est que la dernière d'une série de mesures prises par le multi-partenariat afin de sensibiliser à l'entrepreneuriat en tant que levier essentiel dans la promotion de l'égalité des femmes en 2021 et au-delà.

Lors du Forum Génération Égalité à Paris, l'Accélérateur a annoncé son engagement en vue de favoriser la promotion de 5 millions de femmes d'ici la fin de l'année 2030 et la construction d'un écosystème pour l'autonomie économique des femmes axée sur la croissance, la durabilité et la résilience des femmes entrepreneures.

Le 28 septembre, l'Accélérateur organisera un événement virtuel intitulé « Unir nos forces pour conduire le changement », réunissant la haute direction de l'OIT, de l'ITC, du PNUD, de l'UNGC et d'ONU Femmes avec un discours inaugural de Mary Kay. Organisé lors de l'UNGA 76 pour le 2e anniversaire du WEA, l'événement de haut niveau sera l'occasion pour les acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat féminin d'entendre les plus grands experts sur les sujets suivants : égalité des genres et autonomie des femmes ; contributions économiques et sociales de l'entrepreneuriat féminin ; politiques et pratiques émergentes que l'on pourrait appliquer et reproduire à l'échelle mondiale pour soutenir le leadership des femmes dans les entreprises. Pour tout autre renseignement et inscriptions, veuillez cliquer ici.

Pour en savoir plus sur l'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin et le travail effectué depuis sa création il y a deux ans, consultez le site we-accelerate.com.

À propos de l'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin

L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin (WEA) est une initiative multi-partenariale sur l'entrepreneuriat féminin établie lors de l'AGNU 74 par cinq agences des Nations Unies, l'Organisation internationale du travail (OIT), le Centre du commerce international (ITC), le Pacte mondial des Nations Unies (UNGC), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ONU Femmes et Mary Kay Inc. pour renforcer la position de 5 millions de femmes entrepreneures d'ici 2030.

L'objectif ultime de l'initiative est de maximiser l'impact de l'entrepreneuriat féminin sur le développement dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) en créant un écosystème propice pour les femmes entrepreneures du monde entier. L'Accélérateur illustre le pouvoir de transformation d'un multi-partenariat d'une ampleur unique permettant d'exploiter le vaste potentiel des femmes entrepreneures.

Pour en savoir plus, consultez le site we-accelerate. Pour nous suivre : Twitter (We_Accelerator), Instagram (@we_accelerator), Facebook (@womensentrepreneurshipaccelerator), LinkedIn (@womensentrepreneurshipaccelerator)

À propos de l'Organisation internationale du travail

L'Organisation internationale du travail (OIT) est une agence spécialisée de l'ONU créée en 1919, au lendemain d'une guerre destructrice, en vue de poursuivre une vision basée sur le principe selon lequel une paix durable et universelle ne peut être établie qu'à condition d'être fondée sur la justice sociale. Les objectifs principaux de l'OIT consistent à promouvoir les droits au travail, à encourager des opportunités de travail décentes, à améliorer la protection sociale ainsi qu'à renforcer le dialogue sur toutes les questions relatives au travail. La structure tripartite unique de l'IOT confère une voix égale aux travailleurs, employeurs et gouvernements, afin de s'assurer que les opinions des partenaires sociaux sont étroitement reflétées dans les normes de travail, ainsi que dans l'élaboration des politiques et des programmes.

Le programme de l'OIT pour le Développement de l'entrepreneuriat féminin (ILO's Women's Entrepreneurship Development, ILO-WED) existe depuis près de deux décennies et fait partie de l'Unité des petites et moyennes entreprises (PME). L'ILO-WED s'efforce d'accroître les opportunités économiques pour les femmes, en menant des actions positives destinées à soutenir les femmes dans la création, la formalisation et le développement de leur entreprise, et en intégrant les questions de l'égalité des sexes, dans le travail de l'OIT en faveur du développement des entreprises. Site Web : www.ilo.org | Twitter ? @ILOWED | Facebook ? ILO WED (@Organisation internationale du travail)

À propos du Centre du commerce international

Le Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC) est l'agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations unies. L'ITC aide les micro-entreprises ainsi que les petites et moyennes entreprises à développer et transformer les économies pour accroître leur compétitivité sur le marché mondial, afin de contribuer à un développement économique durable dans le cadre du programme d'aide au commerce (Aid-for-Trade) et des Objectifs de développement durable, des Nations unies.

L'initiative SheTrades de l'ITC vise à connecter d'ici 2021 trois millions de femmes entrepreneures et entreprises détenues par des femmes, aux marchés internationaux. SheTrades collabore avec les gouvernements, les entreprises et les organisations de soutien aux entreprises, pour mener des recherches, façonner des politiques et réglementations commerciales, faciliter le financement, et élargir l'accès aux appels d'offres publics et aux chaînes logistiques des entreprises. L'initiative fournit aux femmes entrepreneures un environnement d'apprentissage diversifié et un programme flexible sur sa plateforme www.shetrades.com. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.intracen.org. Pour suivre ITC : Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram | Flickr

À propos du Pacte mondial des Nations unies

En tant qu'initiative spéciale du Secrétariat général de l'ONU, le Pacte mondial des Nations unies est un appel aux entreprises partout dans le monde, à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur les dix principes universels dans les domaines des droits de l'homme, du travail, de l'environnement et de la lutte contre la corruption. Lancé en 2000, le mandat du Pacte mondial des Nations Unies vise à guider et soutient la communauté mondiale des affaires, pour faire progresser les objectifs et les valeurs des Nations Unies à travers des pratiques d'entreprise responsables. Comptant plus de 10 000 entreprises et 3 000 signataires non commerciaux, implantés dans plus de 160 pays, et au travers de plus de 60 réseaux locaux, elle esr la plus vaste initiative de durabilité d'entreprise au monde.

Pour en savoir plus, suivez @globalcompact sur les médias sociaux, et visitez notre site Web à l'adresse unglobalcompact.org.

À propos d'ONU Femmes

ONU Femmes désigne l'entité des Nations unies axée sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Défenseur mondial de la cause des femmes et des jeunes filles, ONU Femmes a été créée en vue d'accélérer les progrès vers la satisfaction de leurs besoins dans le monde entier.

ONU Femmes soutient les États membres des Nations unies tandis qu'ils fixent les normes mondiales pour parvenir à l'égalité des sexes, et collabore avec les gouvernements et la société civile afin de concevoir les lois, les politiques, les programmes et services destinés à garantir que les normes sont effectivement mises en oeuvre et profitent véritablement aux femmes et aux jeunes filles dans le monde entier. Elle s'attache au niveau international à concrétiser la vision des Objectifs du développement durable pour les femmes et les jeunes filles, et défend une participation égale des femmes dans tous les aspects de la vie, en se concentrant sur quatre priorités stratégiques : Les femmes dirigent, participent et bénéficient de manière égale des avantages offerts par les systèmes de gouvernance ; les femmes ont une sécurité de revenu, un travail décent et une autonomie économique ; toutes les femmes et jeunes filles vivent une vie exempte de toute forme de violence ; les femmes et jeunes filles contribuent et influencent grandement l'avènement d'une paix et d'une résilience durables, elles bénéficient de manière égale de la prévention des catastrophes naturelles et des conflits et de l'action humanitaire. ONU Femmes coordonne également et promeut les travaux du système des Nations unies en faveur de la progression de l'égalité des sexes.

À propos de Mary Kay

Mary Kay Ash, l'une des premières « briseuses de plafonds de verre », a fondé sa société de beauté il y a plus de 58 ans, avec trois objectifs : développer des opportunités enrichissantes pour les femmes, proposer des produits irrésistibles et rendre le monde meilleur. De ce rêve est née une entreprise qui représente aujourd'hui plusieurs milliards de dollars avec des millions de commerciaux indépendants dans près de 40 pays. Mary Kay a pour vocation d'investir dans la science qui sous-tend la beauté et dans la fabrication de soins de la peau, de produits cosmétiques de couleur, de suppléments nutritionnels, et parfums à la pointe de la technologie. Mary Kay s'engage à valoriser les femmes et leurs familles en collaborant avec des organisations du monde entier, en mettant l'accent sur le soutien à la recherche sur le cancer, en protégeant les survivantes de violences conjugales, en embellissant nos communautés et en encourageant les enfants à poursuivre leurs rêves. La vision initiale de Mary Kay Ash continue de rayonner, un rouge à lèvres à la fois. Pour en savoir plus, consultez le site marykayglobal.com.

1 Banque mondiale (2020). Enterprise Surveys, Portail de données sur le genre, de la Banque mondiale, cité par World Bank Blogs (2020) Women entrepreneurs needed ? stat!
2 Vazquez et Sherman (2014). Cité par ONU Femmes (2017) The Power of Procurement: Comment acheter auprès d'entreprises dirigées par des femmes.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:05
RBC est fière d'annoncer que deux femmes exceptionnelles, Helena Gottschling, chef des ressources humaines, et Sara Son Hing, vice-présidente, Stratégie du rôle de conseiller et modèle de prestation, secteur détail, se sont classées parmi les femmes...

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 324 nouveaux cas, pour un total de 422 995 personnes infectées; 5 nouveaux décès, pour un total de 11 477 décès; 259 hospitalisations,...

à 10:48
Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd'hui qu'il se rendra en Europe pour effectuer une visite bilatérale aux Pays-Bas avant de participer au Sommet des dirigeants du Groupe des Vingt (G20) en Italie et à la Conférence des Nations Unies...

à 09:37
Tigre Géant soutient l'Opération Père Noël, en partenariat avec les Services de bien-être et moral des Forces canadiennes (SBMFC) afin d'aider à livrer des colis réconfort à plus de 2?500 membres des Forces armées canadiennes déployés au Canada et...

à 09:23
La Conférence économique de l'industrie touristique québécoise (Conférence) salue l'annonce du gouvernement fédéral de prolonger son soutien à l'industrie du tourisme et aux entreprises les plus touchées qui ne se sont pas encore relevées des effets...

à 09:00
Les membres des médias sont invités à Rideau Hall pour couvrir la cérémonie d'assermentation des nouveaux membres du Conseil des ministres du Canada. Son Excellence la très honorable Mary May Simon, gouverneure générale du Canada, présidera la...



Communiqué envoyé le 25 septembre 2021 à 10:05 et diffusé par :