Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Acquisitions et fusions d'entreprises, Sondages, Opinions et Recheches

Les chefs de la direction canadiens, qu'ils soient à la tête de géants ou de moyennes entreprises, estiment que les fusions et acquisitions (F&A) sont un élément déterminant pour stimuler la croissance : Sondages de KPMG


La réalisation de transactions va s'intensifier, la plupart des grandes sociétés et la moitié des PME étant optimistes quant aux perspectives en matière de F&A.

MONTRÉAL, le 23 sept. 2021 /CNW/ - La grande majorité des chefs de la direction des plus importantes sociétés canadiennes auront les fusions et acquisitions (F&A) dans leur mire au cours des trois prochaines années, près de la moitié des petites et moyennes entreprises (PME) considérant également les F&A comme un élément clé de leur stratégie de croissance, selon deux nouveaux sondages de KPMG.

Parmi les chefs de la direction de grandes sociétés, 96 % considèrent la réalisation de transactions comme un élément clé de la croissance, en hausse par rapport à 86 % l'an dernier (et comparativement à 87 % de leurs homologues à l'échelle mondiale), selon le rapport Perspective des chefs de la direction en 2021 de KPMG. Près de six chefs de la direction sur 10 (56 %) affirment qu'ils sont susceptibles de faire des acquisitions au cours des trois prochaines années, ce qui aura une incidence importante sur leur organisation, soit plus du double du nombre enregistré l'an dernier.

Les petites et moyennes entreprises au Canada considèrent également les F&A comme un élément déterminant de leur stratégie, mais près des trois quarts d'entre elles (71 %) misent sur des stratégies de croissance interne comme l'innovation, la recherche et le développement, les nouveaux investissements et produits et le recrutement, révèle le récent sondage de KPMG auprès des entreprises. 

« Les chefs d'entreprise canadiens se sentent en mode acquisition du fait la diminution du coût du capital, de bilans plus solides et des perspectives de croissance de leur entreprise », affirme Benjie Thomas, Associé directeur canadien, Services-conseils, de KPMG au Canada.

« Animés par ce regain de confiance, ils cherchent de plus en plus à aller au-delà de la croissance interne et à saisir des occasions d'expansion non organique telles que les fusions, les acquisitions, les coentreprises et autres alliances stratégiques. Le rythme de réalisation de transactions au Canada continuera de s'accélérer à mesure que l'économie émergera de la pandémie.  Contrôle diligent, intégration postérieure à la fusion et création de valeur deviendront des enjeux plus importants à mesure que les entreprises évalueront les acquisitions potentielles. » 

Parmi les chefs de la direction de grandes sociétés canadiennes, 21 % affirment que les F&A constituent la principale stratégie pour atteindre les objectifs de croissance, en baisse par rapport à 24 % l'an dernier. Toutefois, ce chiffre atteint 65 % lorsque les coentreprises et les alliances stratégiques s'ajoutent aux transactions.

Faits saillants du rapport Perspective des chefs de la direction en 2021 de KPMG 

Les PME préfèrent la croissance interne aux F&A

Près de la moitié (46 %) des petites PME au Canada considèrent les F&A comme l'une de leurs principales stratégies pour atteindre leurs objectifs de croissance au cours des trois prochaines années, selon le récent sondage de KPMG auprès des entreprises. Près des trois quarts (71 %) des répondants ont indiqué que la croissance interne était l'une des principales stratégies, suivie des investissements dans la technologie numérique.

Près de six PME sur 10 (59 %) affirment vouloir ou avoir l'intention de s'associer avec une entreprise en démarrage innovante (comme des entreprises technologiques des secteurs de la finance, des assurances et de l'agriculture) pour soutenir leur croissance, tandis que 34 % cherchent à se faire acquérir parce qu'elles ne peuvent se permettre d'effectuer les investissements nécessaires pour réussir dans une économie fondée de plus en plus sur le numérique.

« La réalisation de transactions sera déterminante pour les PME qui doivent transformer leur entreprise afin d'être concurrentielles dans le marché actuel qui est de plus en plus fondé sur le numérique », affirme Alain Gaul, Associé, Services-conseils, Leader équipe transactionnelle, province de Québec, de KPMG au Canada.

« La transformation numérique qui s'est produite pendant la pandémie a propulsé les jeunes pousses canadiennes vers de nouveaux sommets, et c'est pourquoi nous avons assisté à la réalisation d'autant de transactions cette année, surtout dans les domaines liés à la technologie, comme les technologies financières.

« Avec l'effervescence des investissements en capital de risque cette année, de nombreuses jeunes pousses canadiennes sont devenues elles-mêmes acquéreuses en quelques mois, car elles ont acquis la puissance nécessaire pour réaliser des transactions », dit-il.

Points saillants du sondage de KPMG auprès des entreprises

Pour en savoir plus sur les tendances canadiennes en matière de F&A et sur les éléments dont les sociétés doivent tenir compte avant de réaliser une transaction, lisez les plus récentes analyses de Benjie Thomas ici. 

À propos du rapport Perspective des chefs de la direction canadiens en 2021 de KPMG

Le rapport Perspective des chefs de la direction de KPMG, qui en est à sa septième année, présente une perspective approfondie de milliers de dirigeants d'entreprise à l'échelle mondiale quant à la croissance commerciale et économique au cours des trois prochaines années. Dans le cadre de l'enquête, 1 325 chefs de la direction de sociétés parmi les plus influentes du monde, dont 75 du Canada, ont été invités à fournir leurs perspectives sur le contexte économique et commercial au cours des trois prochaines années, et à décrire l'incidence que la pandémie actuelle de COVID-19 aura sur l'avenir de leur organisation. Toutes les entreprises sondées affichent un chiffre d'affaires annuel supérieur à 500 millions de dollars américains et le tiers d'entre elles génèrent un chiffre d'affaires annuel supérieur à 10 milliards de dollars américains.

L'enquête a été réalisée entre le 29 juin et le 6 août et s'adressait à des leaders de 11 marchés clés (Australie, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis) et 11 secteurs clés (gestion d'actifs, automobile, services bancaires, consommation et commerce de détail, énergie, infrastructure, assurance, sciences de la vie, fabrication, technologie et télécommunications).

À propos du sondage de KPMG auprès des entreprises

KPMG a interrogé 505 propriétaires et décideurs de petites et moyennes entreprises canadiennes entre le 6 août et le 15 août. L'échantillon de propriétaires d'entreprise et de décideurs a été tiré du panel de recherche en ligne de Delvinia, Asking Canadians, au moyen de la plateforme Methodify. Parmi les 505 répondants au sondage, 35 % sont des entreprises familiales et 74 % sont des sociétés fermées, 31 % ont des revenus annuels de plus de 100 millions de dollars canadiens et 24 % ont des revenus annuels se situant entre 50 et 100 millions de dollars canadiens.

KPMG au Québec 

KPMG au Québec, cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils, compte plus de 1?100 professionnels et employés dans 4 bureaux au Québec, qui servent des clients des secteurs privé et public.  

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société à responsabilité limitée, est reconnu pour être un employeur de choix et pour offrir l'un des meilleurs lieux de travail au pays. Le cabinet est établi en vertu des lois de l'Ontario et est un cabinet membre de l'organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme telle. Pour plus d'informations : home.kpmg/ca/fr 

SOURCE KPMG LLP


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Tiens-toi bien, COVID-19, la vaccination des 5 à 11 ans est commencée! C'est sur ce thème que le gouvernement du Québec lance, aujourd'hui, le deuxième volet de sa campagne publicitaire destinée aux parents sur la vaccination des enfants contre la...

27 nov 2021
Avec l'émergence en Afrique du Sud d'une autre souche potentiellement plus dangereuse du COVID-19, la AIDS Healthcare Foundation (AHF) fait écho au récent appel du président Biden aux pays riches, dans lequel il leur a demandé d'intensifier le...

27 nov 2021
Le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 54 205 $ au Marché de Noël de L'Assomption, qui se déroulera jusqu'au 23 décembre. La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent,...

27 nov 2021
C'est dans une proportion de plus de 81 % que la délégation du conseil général de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a adopté l'entente de principe conclue avec le gouvernement. Elle en...

26 nov 2021
Aux quatre coins de la Colombie-Britannique et dans d'autres régions du pays, les inondations, les glissements de terrain, les feux de forêt et les conditions météorologiques extrêmes ont des répercussions négatives sur la vie et les moyens de...

26 nov 2021
Agence de la santé publique du Canada Le gouvernement du Canada collabore avec ses partenaires pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne et des travailleurs étrangers temporaires et pour limiter la propagation du virus de la...



Communiqué envoyé le 23 septembre 2021 à 06:00 et diffusé par :