Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Les Thés DAVIDsTEA publient leurs résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2021


MONTRÉAL, 14 sept. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les Thés DAVIDsTEA inc. (Nasdaq : DTEA) («?DAVIDsTEA?» ou la «?Société?»), l'un des premiers marchands de thé en Amérique du Nord, ont annoncé aujourd'hui leurs résultats du deuxième trimestre pour la période qui s'est terminée le 31 juillet 2021 (tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens).

«?Nous allons de l'avant avec un certain nombre d'initiatives qui jettent les bases pour assurer le succès de notre présence omnicanale qui reposera notamment sur le maintien de magasins de détail clés, sur la solidité et la croissance de nos activités commerciales en ligne et sur une importance nouvelle accordée au placement de nos produits sur les tablettes de partenaires bien positionnés dans le secteur de la vente au détail. Notre objectif est de garder notre clientèle fidèle, tout en attirant de nouveaux publics de consommateurs de thé. Après un essai fructueux en mars dernier, nous élargissons la portée de notre concept de « magasin dans un magasin » avec les pharmacies Rexall et l'étendons à 115 établissements cet automne, renforçant ainsi notre présence dans le réseau des épiceries et des pharmacies. Ce plus récent partenariat offre à DAVIDsTEA une autre occasion de rejoindre sa communauté d'amateurs du thé de façon nouvelle, locale et accessible et de placer encore plus de nos produits sur les tablettes des détaillants?» a déclaré Sarah Segal, chef de la direction et chef de la marque.

«?Sur le plan de l'innovation de produits, nous avons récemment lancé notre plus vaste collection de thés d'automne à ce jour, qui comprend des mélanges uniques inspirés d'épices de citrouille, ainsi que notre plus importante collection de décompte des Fêtes qui comprend non pas un, mais trois calendriers iconiques des Fêtes cette année. Nous cherchons continuellement à ravir nos clients dans tout ce que nous faisons à l'aide de mélanges novateurs et d'accessoires emballants, tout en offrant une expérience client distinctive propre à DAVIDsTEA qui contribue à l'amélioration du bien-être et de la durabilité, que ce soit en ligne, dans nos 18 magasins phares ou encore par le biais d'autres détaillants qui distribuent fièrement notre marque?» a ajouté madame Segal.

«?Le recul des ventes au deuxième trimestre est attribuable à l'envolée des ventes en ligne alimentée par la pandémie l'an dernier et à la transition vers un retour aux ventes omnicanales cette année. Des investissements nécessaires effectués dans nos activités visant à accélérer notre transformation en une société tournée vers le numérique ont aussi eu une incidence sur nos résultats. Forts d'une marque exceptionnelle créée grâce à une expérience unique en magasin, notre objectif est de reproduire ce succès dans le monde numérique à l'aide des technologies de pointe,?» a soutenu Frank Zitella, président, chef de la direction financière et chef de l'exploitation.

«?Nous sommes officiellement sortis de la LACC, notre situation financière demeure saine et nous entendons rendre le thé amusant et accessible à tous. Notre volonté d'assurer une croissance rentable et soutenue de l'entreprise sera appuyée par des investissements stratégiques appropriés afin de créer de la demande pour nos produits ainsi que par une exécution de calibre mondial, tout en continuant à surprendre agréablement nos clients en amenant sur le marché des innovations de qualité?» a conclu M. Zitella.

Herschel Segal prend sa retraite du conseil d'administration; nomination de Jane Silverstone Segal à titre d'administratrice et présidente du Conseil

DAVIDsTEA a également annoncé aujourd'hui que Herschel Segal, l'un des fondateurs et principal actionnaire de DAVIDsTEA, a pris sa retraite en tant qu'administrateur et président du Conseil de DAVIDsTEA. Pour pourvoir le poste vacant, le conseil d'administration a procédé à la nomination de Jane Silverstone Segal, l'épouse de Herschel Segal, comme administratrice et présidente du conseil, à compter de maintenant. M. Segal continuera d'agir comme conseiller stratégique pour DAVIDsTEA.

«?Nous venons de célébrer le 13e anniversaire de DAVIDsTEA et nous procédons avec succès à notre transformation en une société tournée vers le numérique. Le moment est venu pour moi de passer à un rôle de conseiller et j'ai pleinement confiance en notre stratégie commerciale claire et en notre solide équipe de gestionnaires qui est appuyée par un conseil d'administration expérimenté et dévoué. Mon engagement dans l'entreprise demeure entier et je suis très enthousiaste quant à l'avenir de DAVIDsTEA,?» a déclaré Herschel Segal.

«?Au nom du Conseil et des actionnaires, je souhaite remercier Herschel Segal pour sa précieuse contribution à l'entreprise depuis sa fondation,?» a déclaré Pat De Marco, administrateur principal de DAVIDsTEA. «?La vision et l'énergie de Herschel Segal ont joué un rôle déterminant dans la création et le développement de DAVIDsTEA. Je sais que nous profiterons de ses conseils dans le futur.?»

«?Nous sommes heureux d'accueillir Jane Silverstone Segal au sein du conseil d'administration et à titre de présidente du Conseil de DAVIDsTEA,?» a déclaré Peter Robinson, président du comité de gouvernance d'entreprise et de nomination de DAVIDsTEA. «?Grâce à sa connaissance de l'industrie du thé et à sa vaste expérience des affaires, nous sommes convaincus qu'elle sera une présidente du Conseil efficace au bénéfice de toutes nos parties prenantes.?»

Rainy Day Investments Ltd., une société contrôlée par Herschel Segal, détient environ 46 % des actions émises et en circulation de DAVIDsTEA.

Jane Silverstone Segal, B.A., LLL, administratrice et présidente du Conseil.

Madame Silverstone est une dirigeante expérimentée du secteur de la vente au détail qui compte plus de quatre décennies d'expérience. Elle a notamment occupé des postes de haute direction au sein du détaillant canadien de vêtements Le Château Inc., y compris ceux de présidente du Conseil et de chef de la direction de 2008 à 2020. Madame Silverstone est la fondatrice et propriétaire du populaire magasin d'articles et de vêtements pour enfants Oink Oink situé à Westmount, au Québec. Passionnée par la nature et l'environnement, elle a travaillé comme naturaliste de parcs pendant cinq ans dans des parcs nationaux à travers le Canada. Madame Silverstone est également une mécène de longue date de la Fondation David Suzuki. Madame. Silverstone est détentrice d'un baccalauréat ès arts de l'Université McGill, à Montréal, au Québec, et d'un baccalauréat en droit civil de l'Université de Montréal, à Montréal, au Québec.   

Résultats d'exploitation du deuxième trimestre de l'exercice 2021

Trimestre clos le 31 juillet 2021 comparé au trimestre clos le 1er août 2020

Ventes. Les ventes pour le trimestre clos le 31 juillet 2021 ont reculé de 18,6 %, ou 4,3 M$, pour se chiffrer à 18,7 M$, contre 23,0 M$ lors du trimestre correspondant du précédent exercice. Le 17 mars 2020, en réponse à la pandémie de COVID-19, la Société a fermé temporairement tous ses magasins de détail au Canada et aux États-Unis. Par la suite, au deuxième trimestre de l'exercice 2020, dans le cadre de son plan de restructuration officiel («?Plan de restructuration?») en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies («?LACC?»), elle a fermé tous ses magasins, à l'exception de 18 magasins canadiens qui ont réouvert le 21 août 2020. Par conséquent, les ventes réalisées en magasin au deuxième trimestre, et qui se sont élevées à 3,1 M$, se comparent avantageusement à celles effectuées lors du trimestre correspondant du précédent exercice puisqu'aucun magasin n'était ouvert l'an dernier. Les ventes des canaux de commerce électronique et de vente en gros ont diminué de 7,4 M$, soit 32,2 %, pour s'établir à 15,6 M$, contre 23,0 M$ lors du trimestre correspondant du précédent exercice, en raison de la forte hausse des ventes en ligne alimentée par la pandémie l'an dernier, qui a été suivie d'une période de transition à la suite de laquelle nous pouvons désormais mettre à contribution nos capacités multicanales pour desservir les clients. Le commerce électronique et les ventes en gros ont représenté 83,4 % des ventes, contre 100 % des ventes lors de la même période l'an dernier.

Bénéfice brut. Le bénéfice brut s'est établi à 8,0 M$ pour le trimestre clos le 31 juillet 2021, soit une diminution de 0,3 M$, ou de 4,1 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison d'un recul des ventes durant la période, en partie contrebalancé par une diminution des frais de livraison et de distribution et une baisse des charges locatives des établissements de détail par rapport au deuxième trimestre du précédent exercice. Le bénéfice brut en pourcentage des ventes a augmenté pour s'établir à 42,7 % pour le trimestre, comparativement à 36,2 % lors du même trimestre l'an dernier.

Frais de vente généraux et administratifs. Au deuxième trimestre, les frais de vente généraux et administratifs ont augmenté de 1,7 M$, soit 22,6 %, par rapport au trimestre correspondant du précédent exercice, pour atteindre 9,1 M$. En excluant l'impact des coûts de mise en oeuvre et de configuration des logiciels, ainsi que l'incidence des subventions des salaires et des loyers reçues dans le cadre du plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 du gouvernement canadien, les frais de vente généraux et administratifs ajustés ont augmenté de 1,5 M$, soit 17,0 %, pour s'élever à 10,0 M$ au cours du trimestre, en raison principalement de hausses des dépenses de marketing en ligne, des coûts des logiciels et des coûts liés aux effectifs, alors que nous poursuivons notre transformation en une entreprise axée sur le numérique. Les frais de vente généraux et administratifs ajustés en pourcentage des ventes ont augmenté au deuxième trimestre pour s'établir à 53,5 %, contre 37,2 % lors du même trimestre l'an dernier.

Activités du plan de restructuration, montant net. Les activités du plan de restructuration ont donné lieu à un gain net de 76,6 M$ au deuxième trimestre, ce qui se compare avantageusement au gain net de 3,2 M$ comptabilisé lors du trimestre correspondant du précédent exercice. Le gain comptabilisé au deuxième trimestre 2021 comprend l'incidence de l'homologation de l'ordonnance accordée le 16 juin 2021 par la Cour supérieure du Québec en vertu du plan de restructuration de la Société. Les passifs faisant l'objet d'un compromis, d'un montant net de 95,3 M$, ont été réglés conformément à l'ordonnance homologuée par le versement d'un montant de 17,6 M$ par l'entremise de PricewaterhouseCoopers («?PwC?»), le contrôleur nommé par le tribunal, aux créanciers qui avaient dûment prouvé leurs réclamations dans le cadre du processus de réclamation. Des honoraires professionnels de 1,2 M$ liés aux procédures de la LACC ont été retranchés du gain résultant de 77,7 M$ qui est présenté dans les états intermédiaires consolidés du résultat net (de la perte nette) et dans l'état du résultat étendu (de la perte étendue), ainsi que dans le compte de résultat résumé du rapport de gestion aux postes intitulés «?Activités du plan de restructuration, montant net?» et «?Recouvrement d'impôt sur les résultats?».
        
Résultats des activités d'exploitation. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 74,5 M$ au deuxième trimestre, comparativement à un bénéfice d'exploitation de 4,1 M$ lors du trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant les impacts du plan de restructuration, des subventions de salaires et de loyers reçues du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, ainsi que des coûts de mise en oeuvre des logiciels, les résultats ajustés des activités d'exploitation ont donné lieu à une perte de 2,0 M$ au deuxième trimestre, comparativement à une perte de 0,2 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le recul des résultats des activités d'exploitation s'explique par une baisse du bénéfice brut et une hausse des frais de vente, généraux et administratifs dans le cadre de la transformation en cours de la société en une entreprise tournée vers sur le numérique.

Charges financières. Les charges financières se sont élevées à 23 000 $ pour le trimestre clos le 31 juillet 2021, soit une baisse de 1,5 M$ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les charges d'intérêts sont liées à la comptabilisation d'obligations locatives et ont augmenté par rapport au même trimestre l'an dernier.

Revenus financiers. Les revenus financiers de 34 000 $ proviennent principalement des intérêts sur l'encaisse et ont diminué par rapport à ceux du même trimestre de l'exercice précédent.

Bénéfice net (perte nette). Le bénéfice net s'est établi à 75,5 M$ pour le trimestre clos le 31 juillet 2021, comparativement à un bénéfice net de 2,6 M$ lors du même trimestre l'an dernier. La perte nette ajustée, qui exclut l'impact des activités du plan de restructuration, des subventions de salaires et de loyers reçues du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, des coûts de mise en oeuvre et de configuration des logiciels et du recouvrement d'impôt, s'est élevée à 2,0 M$, comparativement à une perte nette de 1,7 M$ au deuxième trimestre du précédent exercice.

Perte entièrement diluée par action ordinaire. Le bénéfice entièrement dilué par action ordinaire s'est établi à 2,75 $ au deuxième trimestre clos le 31 juillet 2021, comparativement à un bénéfice entièrement dilué par action ordinaire de 0,10 $ lors du trimestre correspondant du précédent exercice. La perte entièrement diluée ajustée par action ordinaire, qui correspond à la perte nette ajustée divisée par le nombre moyen pondéré des actions en circulation entièrement diluées, s'est établie à 0,07 $, comparativement à 0,06 $ par action lors du même trimestre de l'exercice précédent.

BAIIA et BAIIA ajusté. Le BAIIA, qui exclut les éléments sans effet sur la trésorerie et d'autres éléments de la période courante et des périodes antérieures, s'est élevé à 75,5 M$ pour le trimestre clos le 31 juillet 2021, comparativement à 5,4 M$ lors du trimestre correspondant du précédent exercice, soit une amélioration de 70,1 M$ par rapport au même trimestre l'an dernier. Le BAIIA ajusté pour le trimestre clos le 31 juillet 2021, qui exclut les impacts de la charge de rémunération à base d'actions, du montant net des activités du plan de restructuration, des subventions de salaires et de loyers reçues du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, ainsi que des coûts de mise en oeuvre des logiciels, s'est élevé à un montant négatif de 0,6 M$, comparativement à un montant de 1,4 M$ pour la même période de l'exercice précédent. La diminution du BAIIA ajusté de 2,0 M$ est attribuable au recul des ventes par rapport à l'an dernier alors que la pandémie avait fait bondir les ventes en ligne, ainsi qu'aux augmentations planifiées des dépenses de marketing en ligne et des coûts liés aux effectifs, en partie contrebalancées par une amélioration de la structure des coûts de livraison et de distribution. Il s'agit de résultats attendus dans le cadre des efforts de transformation continus qui ont mené à la réorientation du modèle commercial vers un modèle de commerce électronique et de distribution en gros.

Liquidités et ressources en capital 

Au 31 juillet 2021, nous disposions d'une trésorerie de 12,1 M$, principalement détenue par les grandes institutions financières canadiennes.

Le fonds de roulement, excluant les passifs faisant l'objet d'un compromis d'une valeur de zéro, s'élevait à 43,0 M$ au 31 juillet 2021, comparativement à 62,7 M$ au 30 janvier 2021. Compte tenu de la mise en oeuvre du plan de restructuration, la Société a utilisé la trésorerie pour payer le règlement des obligations, selon l'ordonnance homologuée, d'un montant de 17,6 M$.

Notre fonds de roulement est destiné à l'achat de stocks ainsi qu'au paiement des salaires et autres charges d'exploitation, y compris les coûts d'achat et de mise en oeuvre des logiciels. Nos besoins en fonds de roulement fluctuent au cours de l'année, augmentant au cours des deuxième et troisième trimestres d'exercice lorsque nous prenons possession de quantités croissantes de stocks en prévision de notre haute saison de vente du quatrième trimestre de l'exercice. Nous finançons nos dépenses d'exploitation et nos besoins en fonds de roulement à l'aide de l'encaisse et des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation.

Au 31 juillet 2021, la Société avait des engagements financiers liés à l'achat de biens ou de services qui sont exécutoires et qui lient légalement la Société, à l'exclusion des montants supplémentaires liés aux ventes, aux taxes et aux autres coûts. Les obligations d'achat, déduction faite de 0,8 M$ d'avances, s'élèvent à 9,9 M$ et devraient être acquittées dans un délai de 12 mois.

Achèvement des procédures de la LACC

DAVIDsTEA a également annoncé que PwC, le contrôleur nommé par le tribunal dans le cadre des procédures de la Société en vertu de la LACC, a déposé un certificat de cessation auprès de la Cour supérieure du Québec, attestant que toutes les questions relatives aux procédures de la LACC ont été réglées. Par conséquent, les procédures de la LACC, tout comme les procédures connexes en vertu du chapitre 15 aux États-Unis, ont pris fin et PwC a été libéré en tant que contrôleur.

Tous les documents relatifs aux procédures de la LACC sont disponibles au www.pwc.com/ca/davidstea.

Données financières consolidées résumées

(en milliers de dollars canadiens, sauf l'information relative aux montants par action)

Données financières consolidées résumées
(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)
             
 Pour les trois mois clos les
 Pour les six mois clos les
 
             
 31 juillet 1er août 31 juillet 1er août 
 2021 2020 2021 2020 
             
Ventes18 743 $23 031 $41 992 $55 273 $
Coût des ventes10 748  14 694  23 229  32 263  
Bénéfice brut7 995  8 337  18 763  23 010  
Frais de vente, généraux et administratifs9 085  7 409  18 279  29 042  
Activités liées au plan de restructuration, montant net(75 557)  (3 172)  (77 159)  34 228  
Résultat (perte) d'exploitation74 467  4 100  77 643  (40 260)  
Charges financières23  1 559  33  3 226  
Revenus financiers(34) (68) (89) (308) 
Bénéfice (perte) net(te) avant impôt74 478  2 609  77 699  (43 178)  
Recouvrement d'impôt sur le résultat(1 000)  -  (1 000)  -  
Bénéfice (perte) net(te)75 478 $2 609 $78 699 $(43 178) $
             
             
             
BAIIA175 493 $5 426 $79 619 $(34 940) $
BAIIA ajusté1(641) 1 365  1 864  430  
Frais de vente, généraux et administratifs ajustés110 025  8 565  19 421  28 480  
Perte d'exploitation ajustée1 (2 030)  (228) (657) (5 470)  
Perte nette ajustée1(2 019) $(1 719) $(602)$(8 388) $
             
             
Bénéfice (perte) de base et entièrement dilué(e) par action ordinaire2,75 $0,10 $2,87 $(1,65)$
Perte entièrement diluée ajustée par action ordinaire 1(0,07)$(0,06)$(0,02)$(0,32)$
Bénéfice brut en pourcentage des ventes42,7 %  36,2 %  44,7 %  41,6 %  
Frais de vente, généraux et administratifs en pourcentage des ventes48,5 %  32,2 %  43,5 %  52,5 %  
Frais de vente, généraux et administratifs ajustés en pourcentage des ventes 153,5 %  37,2 %  46,2 %  51,5 %  
             
             
Trésorerie utilisée dans les activités d'exploitation(19 079) $(3 823) $(17 772) $(7 879) $
Trésoreire utilisée dans les activités de financement(139) (1 195)  (322) (5 571)  
Trésorerie provenant des (utilisée dans les) activités d'investissement(52) (40) (52) 1 397  
Diminution de la trésorerie durant la période(19 270)  (5 058)  (18 146)  (12 053)  
Trésorerie à la fin de la période12 051 $34 285 $12 051 $34 285 $
             
             
 31 juillet 1er mai 30 janvier 31 octobre 
Aux2021 2021 2021 2020 
Trésorerie12 051 $31 321 $30 197 $21 925 $
Comptes débiteurs6 986  6 570  6 157  7 669  
Dépenses payées d'avance et dépôts5 580  11 578  14 470  13 400  
Stocks38 055  29 258  23 468  26 176  
Dettes commerciales et autres12 533 $6 154 $4 152 $3 621 $
             

________________
1 Se reporter à la rubrique «?Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS?» du présent communiqué de presse.

Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS

Le présent communiqué comprend des mesures financières «?non conformes aux IFRS?», en ce qui concerne notamment 1) le BAIIA et le BAIIA ajusté, 2) la perte d'exploitation ajustée, 3) les frais de vente, généraux et administratifs ajustés, 4) la perte nette ajustée et 5) la perte entièrement diluée ajustée par action commune. Ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas définies par les IFRS et peuvent différer des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous croyons que ces mesures financières non conformes aux IFRS fournissent aux investisseurs avertis des renseignements utiles sur nos activités passées. Nous présentons ces mesures financières non conformes aux IFRS comme des mesures supplémentaires du rendement parce que nous croyons qu'elles facilitent l'évaluation comparative de notre rendement d'exploitation par rapport à ce rendement présenté selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui varient d'une période à une autre, mais non en remplacement des mesures financières selon les IFRS.

Pour un rapprochement avec les mesures financières IFRS, veuillez consulter la rubrique portant sur les mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion de notre formulaire 10-Q.

Note

Le présent communiqué doit être lu conjointement avec le rapport de gestion de la Société, qui sera déposé par celle-ci auprès de l'Autorité des marchés financiers au www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, au www.sec.gov. Il sera également disponible dans la section Relations avec les investisseurs du site Web de la Société, au www.davidstea.com/ca_fr.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse comprend des énoncés qui expriment nos opinions, attentes, croyances, plans ou hypothèses concernant des événements futurs ou des résultats futurs, et il existe, ou peut être considéré comme existant, des «?énoncés prospectifs?» au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (la «?Loi?»). Les mises en garde suivantes sont faites conformément aux dispositions de la loi et dans l'intention d'obtenir les avantages des dispositions de la «?sphère de sécurité?» de la loi. Ces déclarations prospectives peuvent généralement être repérées par l'utilisation d'une terminologie prospective, par exemple les termes «?croit?», «?s'attend à?», «?peut?», «?fera?», «?devrait?», «?approximativement?», «?a l'intention?», «?planifie?», «?estime?» ou «?anticipe?» ou, dans chaque cas, leur forme négative ou d'autres variations ou une terminologie comparable. Ces déclarations prospectives comprennent toutes les questions qui ne sont pas des faits historiques et incluent des déclarations concernant nos intentions, nos croyances ou nos attentes actuelles concernant, entre autres, la pandémie de COVID-19, notre stratégie de transition vers le commerce électronique et les ventes en gros, les ventes futures au moyen de nos canaux de commerce électronique et de vente en gros, les obligations futures en matière de location, nos résultats d'exploitation, notre situation financière, nos liquidités et nos perspectives, ainsi que l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'environnement macroéconomique mondial.

Bien que nous estimions que ces opinions et attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives comportent intrinsèquement une part d'incertitudes et relèvent forcément d'hypothèses à notre sujet, compte tenu des facteurs de risque abordés dans la partie I, «?Point 1 A. Facteurs de risque?» dans notre rapport annuel par le formulaire 10-K pour notre exercice financier se terminant le 30 janvier 2021, déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission et de l'Autorité des marchés financiers, et dans notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q, déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis et de l'Autorité des marchés financiers le 15 juin 2021, qui pourraient avoir une incidence importante sur notre activité, notre situation financière ou nos résultats futurs.

Information sur la conférence téléphonique

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2021 est prévue pour le 14 septembre 2021, à 16 h 30, heure de l'Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d'y accéder dans la section «?Investisseurs?» du site Web de la Société, à ir.davidstea.com/fr. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

À propos de Les Thés DAVIDsTEA
Les Thés DAVIDsTEA offrent une sélection de marques spécialisées de thés en vrac exclusifs de haute qualité, de thés préemballés, de sachets de thé, d'accessoires et de cadeaux liés au thé par l'intermédiaire de sa plateforme de commerce électronique, au www.davidstea.com/ca_fr, du marché Amazon, de ses clients grossistes qui comprennent plus de 3 300 épiceries et pharmacies, et de 18 magasins canadiens appartenant à la Société. Nous offrons principalement des mélanges de thé exclusifs aux Thés DAVIDsTEA, ainsi que des thés et des herbes traditionnels d'origine unique. Notre passion et notre connaissance du thé imprègnent notre culture et prennent racine dans notre désir d'explorer le goût, la santé et le style de vie du thé. En mettant l'accent sur les saveurs novatrices, les ingrédients axés sur le bien-être et le thé biologique, la Société lance des «?collections?» saisonnières qui visent à rendre le thé accessible et amusant pour tous. Le siège social de la Société est établi à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs Personne-ressource pour les médias
Maison Brison CommunicationsPELICAN PR
Pierre BoucherLyla Radmanovich
514 731-0000514 845-8763
investors@davidstea.commedia@rppelican.ca



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:41
Sous la coprésidence d'honneur, pour le Québec, de mesdames Valérie et Mélissa Berger, coprésidentes de Berger, et pour le Nouveau-Brunswick, de monsieur Sébastien Roy, président-directeur général de la Distillerie Fils du Roy, la 8e édition du...

à 15:35
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience sur les sanctions dans l'affaire Yonathan Chanoch Shields.  La formation d'instruction déterminera les sanctions à...

à 15:13
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) accueillent positivement le plan présenté par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, pour faire face à la pénurie d'infirmières et...

à 15:00
Les représentants des médias sont conviés à une rencontre de presse le mardi 28 septembre à 10 h avec le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Charles Emond, ainsi que Kim Thomassin, première...

à 14:07
Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a annoncé aujourd'hui un nouveau modèle de gestion et des incitatifs...

à 14:00
Talen Energy Corporation (« Talen ») et sa filiale en propriété exclusive Cumulus Growth Holdings LLC (« Cumulus Growth ») ont annoncé aujourd'hui avoir pris de nouvelles mesures pour financer et réaliser la...



Communiqué envoyé le 14 septembre 2021 à 16:15 et diffusé par :