Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Santé, Le Covid-19
Sujets : Sans buts lucratifs, DEI, MRR, ESG

Le rapport annuel Goalkeepers de la Fondation Gates révèle de grandes disparités dans les répercussions de la COVID-19


De nouvelles données révèlent que le monde s'est mobilisé pour empêcher les pires scénarios de se produire et soulignent le besoin d'investissements à long terme pour assurer une reprise équitable et des progrès continus vers les Objectifs mondiaux

SEATTLE, 13 septembre 2021 /CNW/ - La Fondation Bill et Melinda Gates a lancé aujourd'hui son cinquième rapport annuel Goalkeepers, qui présente un ensemble de données mondiales actualisées illustrant l'impact négatif de la pandémie sur le progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies (Objectifs mondiaux).

Le rapport de cette année, rédigé conjointement par Bill Gates et Melinda French Gates, coprésidents de la Fondation Bill et Melinda Gates, montre que les disparités causées par la COVID-19 demeurent marquées et que ceux qui ont été les plus durement touchés par la pandémie seront les plus lents à se rétablir. À cause de la COVID-19, 31 millions de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté extrême en 2020 par rapport à 2019. Et, bien que 90 % des économies avancées retrouveront d'ici l'année prochaine les niveaux de revenu par habitant antérieurs à la pandémie, seulement un tiers des économies à revenu faible ou moyen devrait y parvenir.

Heureusement, au milieu de cette dévastation, le monde est intervenu pour éviter certains des pires scénarios. Dans le rapport Goalkeepers de l'année dernière, l'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) prévoyait une baisse de 14 points de pourcentage de la couverture vaccinale mondiale, effaçant ainsi 25 ans de progrès en 25 semaines. Une nouvelle analyse de l'IHME démontre que le déclin, bien qu'inacceptable encore, ne représentait que la moitié de ce qui était prévu.

Dans le rapport, les coprésidents soulignent « l'innovation époustouflante » qui n'a été possible que grâce à la collaboration, à l'engagement et aux investissements mondiaux au fil des décennies. Ils reconnaissent qu'il est louable d'avoir évité les pires scénarios, mais ils notent que ce n'est pas suffisant. Pour assurer un rétablissement vraiment équitable de la pandémie, ils invitent à faire des investissements à long terme dans les secteurs de la santé et des économies, comme ceux qui ont mené au développement rapide du vaccin contre la COVID-19, afin de propulser les efforts de rétablissement et de remettre le monde sur la bonne voie pour atteindre les Objectifs mondiaux.

« [L'année écoulée] a renforcé notre conviction que le progrès est possible, mais pas inévitable », écrivent les coprésidents. Si nous pouvons mettre à profit ce que nous avons vu de mieux au cours des 18 derniers mois, nous pourrons enfin tourner la page sur la pandémie et accélérer, encore une fois, les progrès dans la lutte contre des problèmes fondamentaux comme la santé, la faim et le changement climatique. »

Le rapport souligne l'impact économique disproportionné de la pandémie sur les femmes dans le monde. Dans les pays à revenu élevé comme à faible revenu, les femmes ont été plus durement touchées que les hommes par la récession mondiale déclenchée par la pandémie.

« Les femmes sont confrontées à des obstacles structurels partout dans le monde, ce qui les rend plus vulnérables aux répercussions de la pandémie, a déclaré Melinda French Gates. En investissant dans les femmes dès maintenant et en remédiant à ces inégalités, les gouvernements peuvent stimuler une reprise plus équitable tout en renforçant leurs économies face aux crises futures. Ce n'est pas seulement la bonne chose à faire, mais aussi une politique intelligente qui profitera à tous. »

Le rapport illustre également comment le soi-disant « miracle » des vaccins contre la COVID-19 est le résultat de décennies d'investissements, de politiques et de partenariats qui ont permis d'établir les infrastructures, les talents et les écosystèmes nécessaires pour les déployer rapidement. Cependant, les systèmes qui ont permis la mise au point et le déploiement sans précédent du vaccin contre la COVID-19 existent principalement dans les pays riches et, par conséquent, le monde n'en a pas profité de façon égale.

« Le manque d'accès équitable au vaccin contre la COVID-19 est une tragédie pour la santé publique, a déclaré Bill Gates. Nous sommes confrontés à un risque assez réel : à l'avenir, les pays et les communautés riches commenceraient à traiter la COVID-19 comme une autre maladie de pauvreté. Nous ne pouvons pas laisser la pandémie derrière nous tant que tout le monde, quel que soit son lieu de résidence, n'aura pas accès aux vaccins. »

À ce jour, plus de 80 % de tous les vaccins contre la COVID-19 ont été administrés dans des pays à revenu élevé et moyen supérieur; certains d'entre eux ayant reçu deux à trois fois le nombre nécessaire pour couvrir les doses de rappel; moins de 1 % des doses ont été administrées dans des pays à faible revenu. En outre, l'accès au vaccin contre la COVID-19 a été fortement corrélé avec les lieux où se trouvent les capacités de recherche et de développement, ainsi que de fabrication de vaccins. Bien que l'Afrique compte 17 % de la population mondiale, par exemple, elle possède moins de 1 % des capacités de fabrication de vaccins dans le monde.

En fin de compte, le rapport invite le monde à investir dans la recherche et le développement, les infrastructures et l'innovation dans des endroits plus proches des personnes susceptibles d'en bénéficier.

« Nous devons investir dans des partenaires locaux afin de renforcer la capacité des chercheurs et des fabricants des pays à faible revenu à créer les vaccins et les médicaments dont ils ont besoin, a déclaré Mark Suzman, chef de la direction de la Fondation Gates. La seule façon de relever nos plus grands défis sanitaires est de miser sur l'innovation et le talent des gens du monde entier. »

À propos de la Fondation Bill et Melinda Gates

Fondée sur la conviction que chaque vie compte, la Fondation Bill et Melinda Gates s'efforce d'aider tout le monde à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle cherche à améliorer la santé des populations et à leur donner la chance de se sortir de la faim et de l'extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle vise à faire en sorte que tous, surtout les personnes ayant le moins de ressources, aient accès aux occasions dont ils ont besoin pour réussir à l'école et dans la vie. Établie à Seattle, dans l'État de Washington, la fondation est dirigée par Mark Suzman, chef de la direction, sous la direction de Bill Gates et de Melinda French Gates.

À propos de Goalkeepers

Goalkeepers est la campagne de la Fondation visant à accélérer les progrès vers les Objectifs de développement durable (Objectifs mondiaux). En partageant les histoires et les données qui soutiennent les Objectifs mondiaux au moyen d'un rapport annuel, nous espérons inspirer une nouvelle génération de leaders - des « Goalkeepers » - qui sensibilisent les gens au progrès, tiennent leurs dirigeants responsables et incitent à l'action pour atteindre les Objectifs mondiaux.

À propos des Objectifs mondiaux

Le 25 septembre 2015, au siège des Nations Unies à New York, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés à atteindre les 17 objectifs de développement durable (Objectifs mondiaux). Il s'agit d'une série de cibles et d'objectifs ambitieux visant à accomplir trois missions extraordinaires d'ici 2030 : mettre fin à la pauvreté, lutter contre les inégalités et l'injustice et résoudre le problème des changements climatiques.

Personne-ressource pour les médias : media@gatesfoundation.org   
Lien vers le rapport : https://www.gatesfoundation.org/goalkeepers/report/2021-report/ 
Éléments visuels du rapport : Éléments du rapport

 

SOURCE Bill & Melinda Gates Foundation


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:00
Qynapse, entreprise de technologie médicale qui commercialise une plate-forme logicielle de neuroimagerie des troubles du système nerveux central (SNC) alimentée par intelligence artificielle (IA), lève le voile sur sa nouvelle identité de marque,...

19 sep 2021
La 24e réunion annuelle de la Chinese Society of Clinical Oncology (CSCO) se tiendra en ligne et en présentiel du 25 au 29 septembre 2021. Lors de cette réunion, Henlius présentera les résultats de 4 études portant sur 2 produits destinés à être...

19 sep 2021
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et le ministère de la Santé de l'Ontario avertissent les restaurateurs de la région du Grand Toronto (RGT) de ne pas acheter, utiliser ou servir les produits décrits ci-dessous en raison de la...

19 sep 2021
Un article publié dans la revue ACS Applied Materials Interfaces détaille l'efficacité et décrit le protocole des futurs tests HOUSTON, 19, septembre 2021 /PRNewswire/ -- Une équipe internationale de scientifiques et d'ingénieurs de l'Université de...

18 sep 2021
Il se peut fort bien que le Canada ait un autre gouvernement minoritaire, et les syndicats du Canada veulent que le nouveau gouvernement fédéral élu lundi commence sur les chapeaux de roue et tienne les promesses faites pendant la campagne...

18 sep 2021
Regulatory News: Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd'hui la présentation de nouvelles analyses lors de l'édition 2021 du congrès de la European Society for Medical Oncology (ESMO) dans différentes formes de cancer chez les...



Communiqué envoyé le 13 septembre 2021 à 23:00 et diffusé par :