Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

SNC-Lavalin annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2021


MONTRÉAL, le 30 juill. 2021 /CNW Telbec/ - Le Groupe SNC-Lavalin inc. (TSX : SNC), une société entièrement intégrée de services professionnels et de gestion de projets, exploitant des bureaux partout dans le monde, a annoncé aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre terminé le 30 juin 2021.

Faits saillants financiers IFRS


T2
 2021

T2
2020A

Cumul Annuel
 2021B

Cumul Annuel
 2020A, B

Produits

1 797 789

1 659 953

3 617 528

3 528 472

Attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin





Résultat net provenant des activités poursuivies:





   Provenant de SP&GP

26 124

(31 894)

87 155

(10 905)

   Provenant de Capital

3 068

6 595

9 780

(13 444)

Total

29 192

(25 299)

96 935

(24 349)

RPA dilué provenant des activités poursuivies:





   Provenant de SP&GP ($)

0,15

(0,18)

0,50

(0,06)

   Provenant de Capital ($)

0,02

0,04

0,06

(0,08)

Total ($)

0,17

(0,14)

0,55

(0,14)






Résultat net provenant des activités abandonnées

16 523

(86 348)

21 825

(153 262)

Résultat net

45 715

(111 647)

118 760

(177 611)

Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation

 

78 124

 

129 818

 

83 736

 

153 172

Carnet de commandes provenant des activités poursuivies au 30 juin



 

13 012 100

 

13 771 000

 

Faits saillants financiers non-IFRS


T2
2021

T2
2020A

Cumul Annuel
2021B

Cumul Annuel
2020A, B

Attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin





Résultat net ajusté provenant de SP&GP(4)

53 765

21 680

137 189

82 754

RPA dilué ajusté provenant de SP&GP(5) ($)

0,31

0,12

0,78

0,47

RAIIA ajusté provenant de SP&GP(3)

148 913

82 169

313 035

218 684

Ratio du RAIIA ajusté provenant de SP&GP sur les produits provenant de SP&GP(8)

8,4 %

5,0 %

8,8 %

6,3 %


En milliers de dollars, sauf le résultat par action

A Les chiffres comparatifs ont fait l'objet d'une nouvelle présentation en raison de l'abandon d'une activité au cours de 2020

B Le cumul annuel correspond aux six mois terminés le 30 juin

Commentaire du chef de la direction

« Nous sommes heureux des solides résultats financiers du premier semestre de l'année. SNCL Services d'ingénierie a enregistré une solide performance au deuxième trimestre, grâce à une forte rentabilité au sein de ses trois secteurs. Nos projets CMPF ont bien progressé, le carnet de commandes connexe a continué de diminuer, et les discussions avec nos clients sur le dédommagement pour les coûts supplémentaires liés aux effets de la COVID-19 ont été constructives, a déclaré Ian L. Edwards, président et chef de la direction du Groupe SNC-Lavalin inc. Nous sommes également heureux d'avoir récemment conclu la vente d'une part importante des activités de pétrole et gaz du secteur Ressources, qui représente un jalon stratégique important pour la Société. Grâce à ces résultats du deuxième trimestre et aux tendances actuelles dans l'ensemble de nos activités, nous demeurons sur la bonne voie pour respecter nos prévisions pour 2021. »

Résultats du deuxième trimestre

Les activités de services professionnels et gestion de projet sont désignées collectivement comme « SP&GP » afin d'être distinguées des activités de Capital. SP&GP regroupe cinq des secteurs de la Société, à savoir Ingénierie, conception et gestion de projet (« ICGP »), Énergie nucléaire, Services d'infrastructures, Ressources et Projets d'infrastructures d'IAC, alors que Capital constitue un secteur à présenter distinct de SP&GP.

La Société a déclaré un résultat net provenant des activités poursuivies attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin de 29,2 millions $, soit 0,17 $ par action après dilution, au deuxième trimestre de 2021, comparativement au résultat net négatif provenant des activités poursuivies attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin de 25,3 millions $, soit (0,14) $ par action après dilution, pour la période correspondante de 2020. Ce résultat était composé du résultat net provenant des activités poursuivies de SP&GP de 26,1 millions $, soit 0,15 $ par action après dilution, et du résultat net provenant des activités poursuivies de Capital de 3,1 millions $, soit 0,02 $ par action après dilution, au deuxième trimestre de 2021. Pour la période correspondante en 2020, le résultat net négatif provenant des activités poursuivies était composé du résultat net négatif provenant des activités poursuivies de SP&GP de 31,9 millions $, soit (0,18) $ par action après dilution, et du résultat net provenant des activités poursuivies de Capital de 6,6 millions $, soit 0,04 $ par action après dilution.

Le résultat net du deuxième trimestre de 2021 comprenait l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises de 20,5 millions $ (17,2 millions $ après impôts sur le résultat ou 0,10 $ par action après dilution) et des coûts de restructuration et de transformation de 15,2 millions $ (11,3 millions $ après impôts sur le résultat ou 0,06 $ par action après dilution), tandis que le résultat net du deuxième trimestre de 2020 comprenait l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises de 40,0 millions $ (32,7 millions $ après impôts sur le résultat ou 0,19 $ par action après dilution) et des coûts de restructuration et de transformation de 23,9 millions $ (20,9 millions $ après impôts sur le résultat ou 0,12 $ par action après dilution).

Le résultat net ajusté provenant de SP&GP(4) a plus que doublé pour s'établir à 53,8 millions $, soit 0,31 $ par action après dilution, au deuxième trimestre de 2021, comparativement à 21,7 millions $, soit 0,12 $ par action après dilution, au deuxième trimestre de 2020. L'augmentation est principalement attribuable à la hausse de 9,5 % du RAII sectoriel ajusté(1) de SNCL Services d'ingénierie et à la baisse du RAII sectoriel ajusté(1) négatif de SNCL Projets, contrebalancée en partie par une hausse de la charge d'impôt sur le résultat.

Branches d'activité

SNCL Services d'ingénierie


T2
2021

T2
2020

Cumul Annuel
2021A

Cumul Annuel
2020A

Produits

1 504 302

1 469 505

3 019 427

3 004 274

RAII sectoriel ajusté(1)

145 126

132 526

277 916

244 058

Ratio du RAII sectoriel ajusté sur les produits sectoriels(2)

9,6 %

9,0 %

9,2 %

8,1 %

Carnet de commandes au 30 juin



11 102 400

10 982 500


En milliers de dollars

A Le cumul annuel correspond aux six mois terminés le 30 juin

Le secteur SNCL Services d'ingénierie, qui regroupe les secteurs ICGP, Énergie nucléaire et Services d'infrastructures, a continué de produire de solides résultats, profitant d'un modèle d'affaires diversifié, des relations à long terme avec la clientèle et de l'accent important qu'il met sur le secteur public.

Les produits de SNCL Services d'ingénierie ont augmenté de 2,4 % pour s'établir à 1 504,3 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement à la période correspondante de 2020. En devises constantes(9), les produits ont augmenté de 6,8 %. Le RAII sectoriel ajusté(1) a atteint 145,1 millions $ au deuxième trimestre de 2021, ce qui représente une marge de 9,6 %, soit une amélioration de 63 points de base par rapport au deuxième trimestre de 2020. La valeur totale du carnet de commandes de SNCL Services d'ingénierie était de 11,1 milliards $ au 30 juin 2021, comparativement à 11,0 milliards $ au 30 juin 2020. La valeur totale des contrats octroyés pour les six premiers mois de l'exercice s'est élevée à 3,3 milliards $, ce qui représente un ratio des octrois sur les produits(6) de 1,08.

Les produits d'ICGP ont augmenté de 0,2 % pour s'établir à 935,3 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement au deuxième trimestre de 2020. En devises constantes(9), les produits ont augmenté de 5,3 % principalement en raison d'une augmentation des volumes au Royaume-Uni. Le RAII sectoriel ajusté(1) d'ICGP a totalisé 85,4 millions $ au deuxième trimestre de 2021, ce qui représente une marge de 9,1 %, soit une amélioration de 70 points de base par rapport au deuxième trimestre de 2020. L'amélioration du RAII sectoriel ajusté(1) au deuxième trimestre de 2021 reflète la solide performance continu observée au Royaume-Uni et aux États-Unis avec une productivité constante et les répercussions du règlement d'un certain nombre de comptes finaux de projets. Le carnet de commandes était solide au 30 juin 2021, se chiffrant à 3,0 milliards $, soit une hausse de 11,7 % par rapport au 30 juin 2020. Au deuxième trimestre de 2021, les contrats octroyés ont totalisé 1,1 milliard $, ce qui représente un ratio des octrois sur les produits(6) de 1,13.

Les produits du secteur Énergie nucléaire ont augmenté de 6,1 % pour s'établir à 234,7 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement au deuxième trimestre de 2020. En devises constantes(9), les produits ont augmenté de 9,6 % en raison d'une hausse du volume d'activité en Amérique du Nord et en Europe, partiellement contrebalancée par une baisse du volume en Asie. Le RAII sectoriel ajusté(1) du secteur Énergie nucléaire a atteint 33,2 millions $ au deuxième trimestre de 2021, ce qui représente une marge de 14,2 %, soit une amélioration de 19 points de base par rapport au deuxième trimestre de 2020. Le carnet de commandes totalisait 0,8 milliard $ en date du 30 juin 2021, soit une baisse de 16,7 % par rapport au 30 juin 2020. La baisse du carnet de commandes au cours des 12 derniers mois est principalement attribuable aux progrès réalisés dans le cadre des grands contrats de remise à neuf à long terme de la Société au Canada.

Les produits des Services d'infrastructures ont augmenté de 6,3 % pour s'établir à 334,3 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement au deuxième trimestre de 2020. En devises constantes(9), les produits ont augmenté de 9,2 %, principalement en raison d'une hausse du volume des activités de Linxon. Le RAII sectoriel ajusté(1) des Services d'infrastructures a atteint 26,4 millions $ au deuxième trimestre de 2021, ce qui représente une marge de 7,9 %, soit une amélioration de 65 points de base par rapport au deuxième trimestre de 2020. Le carnet de commandes totalisait 7,2 milliards $ au 30 juin 2021, ce qui est conforme à celui datant du 30 juin 2020. Au deuxième trimestre de 2021, les contrats octroyés ont totalisé 0,3 milliard $, ce qui représente un ratio des octrois sur les produits(6) de 0,86. Le carnet de commandes des Services d'infrastructures comprend des contrats à long terme d'Opérations et maintenance, qui peuvent s'étaler sur des périodes d'au plus 40 ans.

SNCL Projets


T2
2021

T2
2020A

Cumul Annuel
2021B

Cumul Annuel
2020A,B

Produits

273 702

168 860

556 583

456 368

RAII sectoriel ajusté(1)

(21 276)

(91 411)

(29 469)

(89 564)

Diminution du carnet de commandes des contrats de construction CMPF

202 400

163 400

443 900

195 500

Carnet de commandes des contrats de construction CMPF au 30 juin



1 394 200

2 561 600


En milliers de dollars

A Les chiffres comparatifs ont fait l'objet d'une nouvelle présentation en raison de l'abandon d'une activité au cours de 2020

B Le cumul annuel correspond aux six mois terminés le 30 juin

 

Le carnet de commandes de SNCL Projets (qui inclut les secteurs Ressources et Projets d'infrastructures d'IAC) en date du 30 juin 2021 totalisait 1,8 milliard $ et comprenait des contrats de construction CMPF de 1,4 milliard $ et des contrats de type remboursable et de services d'ingénierie de 0,4 milliard $. Le carnet de commandes de SNCL Projets pour les contrats de construction CMPF a diminué de 202,4 millions $ au deuxième trimestre de 2021, la Société ayant continué de réaliser ses projets CMPF.

Les produits de SNCL Projets se sont élevés à 273,7 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement à 168,9 millions $ au deuxième trimestre de 2020. SNCL Projets a enregistré un RAII sectoriel ajusté(1) négatif de 21,3 millions $ au deuxième trimestre de 2021, contre un RAII sectoriel ajusté(1) négatif de 91,4 millions $ au deuxième trimestre de 2020. L'écart a été principalement attribuable au secteur Ressources, qui a enregistré un RAII sectoriel ajusté(1) positif de 1,0 million $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement au RAII sectoriel ajusté(1) négatif de 72,4 millions $ au deuxième trimestre de 2020, qui comprenait une charge de 70,0 millions $ engagée dans le cadre de différends avec les clients relativement à un projet CMPF du secteur Ressources. Le secteur Projets d'infrastructures d'IAC a enregistré un RAII sectoriel ajusté(1) négatif de 22,2 millions $ au deuxième trimestre de 2021, contre un RAII sectoriel ajusté(1) négatif de 19,0 millions $ au deuxième trimestre de 2020. La perte au deuxième trimestre de 2021 a été principalement imputable à une réduction de la marge brute, y compris les coûts de clôture de certains projets sur le point de s'achever et les effets de la COVID-19.

Comme nous l'avons annoncé plus tôt aujourd'hui, la Société a conclu la vente d'une part importante de ses activités de pétrole et gaz du secteur Ressources conformément à l'accord exécutoire conclu avec Kentech Corporate Holdings Limited, annoncé précédemment et daté du 9 février 2021. La part restante de la vente, soit la partie saoudienne des activités, devrait être conclue d'ici la fin du troisième trimestre 2021, après réception prévue de l'approbation réglementaire standard de l'Arabie saoudite. Cette part du secteur représentait environ le quart des produits annuels totaux tirés des activités de pétrole et gaz du secteur Ressources.

Capital


T2
2021

T2
2020

Cumul Annuel
 2021A

Cumul Annuel
 2020A

Produits

19 785

21 588

41 518

67 830

RAII sectoriel ajusté(1)

16 405

18 375

35 127

60 403

Carnet de commandes au 30 juin



148 700

166 900


En milliers de dollars

A Le cumul annuel correspond aux six mois terminés le 30 juin

Les produits et le RAII sectoriel ajusté(1) de Capital ont totalisé 19,8 millions $ et 16,4 millions $, respectivement, au deuxième trimestre de 2021, comparativement à 21,6 millions $ et à 18,4 millions $, respectivement, au deuxième trimestre de 2020. L'écart est principalement attribuable à l'apport réduit de certains investissements.

Situation financière et flux de trésorerie d'exploitation

Au 30 juin 2021, la Société affichait un solde de trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 662,9 millions $. La Société dispose aussi d'une capacité de retrait supplémentaire de 2,0 milliards $ sur sa facilité de crédit renouvelable. Au 30 juin 2021, la Société avait 1,0 milliard $ de dette avec recours et 0,4 milliard $ de dette avec recours limité, et son ratio dette nette avec recours sur le RAIIA(7) calculé conformément aux modalités de la convention de crédit de la Société était de 1,8, ce qui est inférieur au ratio de 3,75 établi en vertu de la clause restrictive.

Les flux de trésorerie nets générés par les activités d'exploitation de la Société ont totalisé 78,1 millions $ au deuxième trimestre de 2021, comparativement à 129,8 millions $ au deuxième trimestre de 2020. Les flux de trésorerie nets générés par les activités d'exploitation de SNCL Services d'ingénierie ont totalisé 157 millions $ au deuxième trimestre de 2021. La Société s'attend toujours à ce que les flux de trésorerie nets générés par les activités d'exploitation en 2021 soient généralement neutres, puisque les flux de trésorerie d'exploitation positifs de SNCL Services d'ingénierie devraient être en grande partie contrebalancés par l'utilisation des flux de trésorerie d'exploitation au sein de SNCL Projets.

Journée virtuelle des investisseurs

SNC-Lavalin organise une Journée virtuelle des investisseurs qui se tiendra le mardi 28 septembre 2021 dès 8 h 30, heure de l'Est. Ian L. Edwards, président et chef de la direction, Jeff Bell, vice-président directeur et chef des affaires financières ainsi que d'autres membres de l'équipe de direction y présenteront un examen approfondi de la stratégie d'affaires de la Société, de ses perspectives financières et des initiatives visant à générer de la valeur à long terme pour les parties prenantes. Une webdiffusion en direct de la présentation, incluant des séances de questions et réponses, pourra être visionnée le jour de l'événement sur la page Web de la Journée des investisseurs 2021 de la Société. L'inscription à l'événement est obligatoire et peut être effectuée à l'avance sur la page Web de la Journée des investisseurs 2021 de la Société. Une reprise de la diffusion sera disponible sur la page Web des Relations avec les investisseurs après l'événement.

Perspectives de SNCL Services d'ingénierie pour 2021 maintenues

Les énoncés suivants sont fondés sur les attentes actuelles. Ces énoncés sont prospectifs et les résultats réels pourraient différés significativement. La section Perspectives pour 2021 devrait être lue conjointement avec l'information sur les énoncés prospectifs présentée à la fin du présent communiqué.

La Société s'attend toujours à ce que les produits de SNCL Services d'ingénierie pour l'exercice 2021 augmentent d'un pourcentage se situant à l'extrémité inférieure de l'intervalle de croissance à un chiffre, reflétant les taux de change actuels, par rapport à 2020, et que son ratio du RAII sectoriel ajusté sur les produits sectoriels(2) se situe entre 8 % et 10 % pour la même période.

Les présentes perspectives sont fondées sur les hypothèses et les méthodes décrites dans le rapport de gestion 2020 de la Société à la rubrique « Comment nous établissons le budget et nos prévisions à l'égard des résultats »; et la rubrique « Énoncés prospectifs » ci-dessous et sont assujetties aux risques et incertitudes énoncés aux présentes et dans le rapport de gestion 2020 de la Société.

Dividende trimestriel

Le conseil d'administration a déclaré aujourd'hui un dividende en trésorerie de 0,02 $ par action, soit le même qu'au trimestre précédent. Le dividende est payable le 27 août 2021 aux actionnaires inscrits en date du 13 août 2021. Ce dividende est un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt sur le résultat fédéral et provincial canadien.

Conférence téléphonique et webdiffusion du deuxième trimestre de 2021

SNC-Lavalin tiendra une conférence téléphonique aujourd'hui à 8 h 30 (heure de l'Est) pour discuter de ses résultats du deuxième trimestre de 2021. Une webdiffusion audio en direct de la conférence téléphonique ainsi que le document de présentation qui l'accompagne seront disponibles à www.investisseurs.snclavalin.com. L'audioconférence sera aussi disponible par téléphone; veuillez composer sans frais le 1 800 319 4610 en Amérique du Nord ou encore, faire le 1 604 638 5340 si vous appelez de l'extérieur de l'Amérique du Nord. Vous pouvez aussi composer le 416 915 3239 à Toronto, 514 375 0364 à Montréal, ou le 080 8101 2791 au Royaume-Uni. Un enregistrement de la conférence téléphonique et la transcription de celle-ci seront mis en ligne sur le site Web de la Société dans les 24 heures suivant la conférence.

À propos de SNC-Lavalin

Fondée en 1911, SNC-Lavalin est une société spécialisée en gestion de projet offrant des services professionnels entièrement intégrés et exploitant des bureaux partout dans le monde. SNC-Lavalin rassemble les personnes, les technologies et les données pour façonner et réaliser des projets et des concepts de classe mondiale, et ce, en proposant des solutions novatrices complètes tout au long du cycle de vie des actifs. Notre expertise est vaste - les services-conseils, les réseaux intelligents et la cybersécurité, l'ingénierie et la conception, l'approvisionnement, la gestion de projet et de la construction, les opérations et la maintenance, la mise hors service et les investissements de maintien - et nous l'offrons aux clients dans quatre secteurs stratégiques, soit de l'Ingénierie, conception et gestion de projet (ICGP), des infrastructures, de l'énergie nucléaire et des ressources, appuyés par Capital. Gens déterminés. Résultats déterminants. Vous trouverez des nouvelles et des renseignements pertinents à www.snclavalin.com. Suivez-nous sur Twitter @ SNCLavalin_FR.

Mesures financières non conformes aux normes IFRS et autres mesures conformes aux normes IFRS

Les résultats financiers de la Société sont préparés conformément aux normes IFRS. Cependant, les mesures financières non conformes aux normes IFRS et les autres mesures conformes aux normes IFRS suivantes sont utilisées dans ce communiqué de presse : produits en devises constantes, le RAII sectoriel ajusté, le ratio du RAII sectoriel ajusté sur les produits, le RAIIA ajusté, le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin, le RPA ajusté dilué, le ratio des octrois sur les produits et le ratio du RAIIA ajusté provenant de SP&GP sur les produits provenant de SP&GP. Ces mesures non conformes aux normes IFRS sont expliquées plus en détail ci-dessous et dans la section 9 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 de SNC-Lavalin, déposé auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières au Canada, disponible sur SEDAR au www.sedar.com et sur le site Internet de la Société à l'adresse www.snclavalin.com, sous la rubrique « Investisseurs ». Certains chiffres de croissance sont déterminés en devises constantes en utilisant les résultats financiers des périodes comparables de l'exercice précédent libellés en devises étrangères convertis aux taux de change en vigueur pour les périodes en cours. Les mesures financières non conformes aux normes IFRS n'ont pas de définition normalisée en vertu des normes IFRS et pourraient donc ne pas être comparables aux mesures semblables présentées par d'autres émetteurs. La direction est d'avis que, en plus des mesures conventionnelles préparées conformément aux normes IFRS, ces mesures financières non conformes aux normes IFRS permettent de mieux comprendre la performance opérationnelle et la situation financière de la Société et certains investisseurs pourraient utiliser ces informations pour évaluer la performance de la Société d'une période à l'autre. Cependant, ces mesures financières non conformes aux normes IFRS comportent certaines limites et ne devraient pas être considérées séparément ni comme un substitut aux mesures de la performance préparées en vertu des normes IFRS. De plus, certaines mesures financières non conformes aux normes IFRS et autres mesures conformes aux normes IFRS sont présentées séparément pour les activités de SP&GP, en excluant les composantes liées à Capital, car la Société croit que de telles mesures sont utiles puisque ces activités de SP&GP sont habituellement analysées séparément par la Société. Le rapprochement entre les mesures financières non conformes aux normes IFRS et les mesures les plus comparables qui sont conformes aux IFRS est décrit à la section 9.4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021, et certains de ces rapprochements sont présentés à la fin du présent communiqué.

(1) Le RAII sectoriel ajusté correspond aux produits attribués au secteur pertinent moins i) les coûts directement liés aux activités, ii) les frais de vente, généraux et administratifs directs et iii) les frais de vente, généraux et administratifs corporatifs qui sont attribués aux secteurs. Le RAII sectoriel ajusté est la mesure utilisée par la direction pour évaluer la performance des secteurs opérationnels de la Société, en plus de donner aux investisseurs une indication de la rentabilité de chaque secteur, car il ne comprend pas l'incidence d'éléments qui ne reflètent pas, selon la direction, les activités sous-jacentes des secteurs. Cette mesure financière facilite également la comparaison de la performance d'un secteur d'une période à l'autre. Les charges qui ne sont pas attribuées aux secteurs de la Société comprennent : certains frais de vente, généraux et administratifs corporatifs qui ne sont pas directement associés à des projets ou à des secteurs, la perte de valeur découlant des pertes de crédit attendues, le gain (la perte) découlant des actifs (passifs) financiers à la juste valeur par le biais du résultat net, les coûts de restructuration et de transformation, l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises, les gains (pertes) sur cessions d'activités de SP&GP et d'investissements de Capital (ou ajustements des gains ou des pertes sur ces cessions), le gain à la réévaluation à la juste valeur diminuée des coûts de la vente de l'actif du groupe destiné à être cédé classé comme étant détenu en vue de la vente, les charges financières nettes et l'impôt sur le résultat. Il convient de noter que les ajustements suivants présentés au cours de périodes antérieures ont été retirés de la liste des éléments d'ajustements, car il n'y a pas eu d'ajustements de cette nature pour les périodes de l'exercice considéré et celles de l'exercice précédent : les frais connexes à l'acquisition et les coûts d'intégration et la charge liée au règlement des accusations fédérales (SPPC). Se reporter à la section 4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 pour un rapprochement du total du RAII sectoriel ajusté et du résultat net. 


(2) Le ratio du RAII sectoriel ajusté sur les produits sectoriels est une mesure utilisée pour analyser la rentabilité des secteurs de la Société et qui en facilite la comparaison d'une période à l'autre ainsi que la comparaison par rapport aux pairs. Cette mesure financière est calculée en divisant le montant du RAII sectoriel ajusté d'une période par le montant des produits du secteur de la même période. Se reporter à la section 4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 pour un rapprochement du ratio du RAII sectoriel ajusté sur les produits sectoriels.


(3) Le RAIIA ajusté est une mesure financière non conforme aux normes IFRS utilisée par la direction pour faciliter la comparaison de la performance opérationnelle d'une période à l'autre et pour préparer des budgets et des prévisions d'exploitation annuels. Il découle du RAIIA provenant des activités poursuivies et exclut les charges liées aux coûts de restructuration et de transformation, les gains (pertes) sur cessions d'activités de SP&GP et d'investissements de Capital (ou les ajustements des gains ou pertes sur ces cessions), l'ajustement de la provision pour le litige du dossier de la pyrrhotite (tel qu'il est décrit à la note 33 des états financiers annuels de  2020 et mis à jour à la note 12 des états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Société pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 juin 2021), la réévaluation de la juste valeur de la contrepartie éventuelle à recevoir liée à la cession d'une portion de l'Autoroute 407 ETR, la charge de l'égalisation des prestations au titre de la pension minimale garantie (Guaranteed Minimum Pension, la « GMP ») et le gain à la réévaluation à la juste valeur diminuée des coûts de la vente de l'actif du groupe destiné à être cédé classé comme étant détenu en vue de la vente. Il convient de noter que les ajustements suivants présentés au cours de périodes antérieures ont été retirés de la liste des éléments d'ajustements, car il n'y a pas eu d'ajustements de cette nature pour les périodes de l'exercice considéré et celles de l'exercice précédent : les frais connexes à l'acquisition et les coûts d'intégration et la charge liée au règlement des accusations fédérales (SPPC). La Société est d'avis que le RAIIA ajusté est utile pour fournir aux analystes en valeurs mobilières, aux investisseurs et aux autres parties des renseignements supplémentaires pour les aider à comprendre les composantes de ses résultats financiers, avec une vue d'ensemble des facteurs et des tendances qui influent sur la performance opérationnelle de la Société. La Société croit que le RAIIA ajusté complète l'information fournie, car il met en évidence des tendances qui pourraient autrement ne pas être apparentes lorsqu'on se fie uniquement aux mesures financières conformes aux normes IFRS. Se reporter à la section 9.4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 pour un rapprochement du RAIIA ajusté et du résultat net provenant des activités poursuivies déterminé conformément aux normes IFRS. Ce rapprochement est effectué sur une base consolidée, ainsi que séparément pour les activités de SP&GP, car la Société croit que de telles mesures sont utiles puisque ces activités de SP&GP sont analysées séparément par la Société.


(4) Le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin se définit comme le résultat net attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant des activités poursuivies, ajusté en fonction de certains éléments particuliers qui sont importants, mais qui ne reflètent pas, selon la direction, les activités sous-jacentes de la Société. Ces éléments d'ajustements sont les coûts de restructuration et de transformation, l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises, les gains (pertes) sur cessions d'activités de SP&GP et d'investissements de Capital (ou ajustements des gains ou des pertes sur ces cessions), la réévaluation de la juste valeur de la contrepartie éventuelle à recevoir liée à la cession d'une portion de l'Autoroute 407 ETR, l'ajustement de la provision pour le litige du dossier de la pyrrhotite, le gain à la réévaluation à la juste valeur diminuée des coûts de la vente de l'actif du groupe destiné à être cédé classé comme étant détenu en vue de la vente, la charge de l'égalisation des prestations au titre de la GMP et les impôts sur le résultat et les participations ne donnant pas le contrôle sur les ajustements susmentionnés. Il convient de noter que les ajustements suivants présentés au cours de périodes antérieures ont été retirés de la liste des éléments d'ajustements, car il n'y a pas eu d'ajustements de cette nature pour les périodes de l'exercice considéré et celles de l'exercice précédent : les frais connexes à l'acquisition et les coûts d'intégration, les frais de financement liés à l'entente visant la vente d'actions de l'Autoroute 407 ETR et la charge liée au règlement des accusations fédérales (SPPC). La Société est d'avis que le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin est utile pour fournir aux analystes en valeurs mobilières, aux investisseurs et aux autres parties des renseignements supplémentaires pour les aider à comprendre les composantes de ses résultats financiers, avec une vue d'ensemble des facteurs et des tendances qui influent sur la performance opérationnelle de la Société. La Société croit que le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin complète l'information fournie, car il met en évidence des tendances qui pourraient autrement ne pas être apparentes lorsqu'on se fie uniquement aux mesures financières conformes aux normes IFRS. Il est également utilisé par la direction pour évaluer la performance des activités de la Société d'une période à l'autre. Se reporter à la section 9.4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 pour un rapprochement du résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin et du résultat net déterminé conformément aux normes IFRS. Ce rapprochement est effectué sur une base consolidée, ainsi que séparément pour les activités de SP&GP, car la Société croit que de telles mesures sont utiles puisque ces activités de SP&GP sont analysées séparément par la Société.


(5) Le résultat dilué par action ajusté se définit comme le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant des activités poursuivies, divisé par le nombre moyen pondéré dilué d'actions en circulation pour la période. Le résultat dilué par action ajusté est une mesure financière non conforme aux normes IFRS qui constitue un indicateur de la performance financière des activités de la Société et permet à la Société de présenter le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin en tenant compte de la dilution. Se reporter à la section 9.4 du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 pour un rapprochement du résultat dilué par action ajusté et du résultat dilué par action déterminé conformément aux normes IFRS. Ce rapprochement est effectué sur une base consolidée, ainsi que séparément pour les activités de SP&GP, car la Société croit que de telles mesures sont utiles puisque ces activités de SP&GP sont habituellement analysées séparément par la Société.


(6) Le ratio des octrois sur les produits s'obtient en divisant le montant des contrats octroyés par le montant des produits, pour une période donnée. Cette mesure s'avère utile, car elle sert de base à l'évaluation du renouvellement des activités en comparant la valeur des obligations de prestation ajoutées au cours d'une période donnée au montant des produits constatés au titre des obligations de prestation remplies au cours de la même période.


 (7) Bien que la dette nette avec recours et le RAIIA soient des mesures non définies par les IFRS, le ratio « dette nette avec recours net sur le RAIIA » est un terme défini et calculé conformément à la convention de crédit de la Société et ne se rapporte pas spécifiquement aux mesures réelles non conformes aux IFRS en question.


(8) Le ratio du RAIIA ajusté provenant de SP&GP sur les produits provenant de SP&GP est une mesure utilisée pour analyser la rentabilité des activités de SP&GP de la Société et faciliter les comparaisons d'une période à l'autre, ainsi que les comparaisons avec les pairs. Cette mesure financière est calculée en divisant le RAIIA sectoriel ajusté de SP&GP pour une période donnée par les produits de SP&GP pour la même période.


(9) Les produits et croissance en devises constantes sont déterminés en convertissant les produits de la période comparable de l'exercice précédent libellés en devises étrangères aux taux de change en vigueur pour la période en cours. La Société estime que cette mesure financière non conforme aux normes IFRS est utile pour comparer sa performance qui exclut certains éléments sujets à la volatilité. 

Rapprochement du résultat net provenant des activités poursuivies selon les normes IFRS et du résultat net ajusté provenant de SP&GP


Deuxième trimestre
2021

Deuxième trimestre
20201


En M$

RPA dilué
En $

En M$

RPA dilué
En $

Résultat net attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant des activités poursuivies

(IFRS)

29,2

0,17

(25,3)

(0,14)

Coûts de restructuration et de transformation 

15,2


23,9


Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises

20,5


40,0


Gain à la réévaluation à la juste valeur diminuée des coûts de la vente de l'actif du groupe destiné à être cédé classé comme étant détenu en vue de la vente

(0,9)


-


Impôts sur le résultat et participations ne donnant pas le contrôle sur les ajustements susmentionnés

(7,1)


(10,3)


Total des ajustements

27,6

0,16

53,6

0,31

Résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin

(non-IFRS)

56,8

0,32

28,3

0,16

RAII sectoriel ajusté de Capital

(16,4)


(18,4)


Frais de vente, généraux et administratifs corporatifs non attribués aux secteurs - Capital

7,0


7,0


Charge financières nettes de Capital

4,3


4,2


Impôts sur le résultat liés aux activités de Capital sur les ajustements susmentionnés

2,0


0,5


Total des ajustements pour exclure Capital

(3,1)

(0,02)

(6,6)

(0,04)

Résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant de SP&GP

(non-IFRS)

53,8

0,31

21,7

0,12

Noter que certains totaux et sous-totaux peuvent ne pas concorder en raison de l'arrondissement des chiffres

1 Les chiffres comparatifs ont fait l'objet d'une nouvelle présentation en raison de l'abandon d'une activité au cours de 2020


Six mois terminés
le 30 juin 2021

Six mois terminés
 le 30 juin 20201


En M$

RPA dilué
En $

En M$

RPA dilué
En $

Résultat net attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant des activités poursuivies

(IFRS)

96,9

0,55

(24,3)

(0,14)

Coûts de restructuration et de transformation 

20,1


24,4


Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises

43,8


80,4


Réévaluation de la juste valeur de la contrepartie éventuelle à recevoir liée à la cession d'une portion de l'Autoroute 407 ETR2

-


57,2


Ajustement de la provision pour litige du dossier de la pyrrhotite3

-


10,0


Gain à la réévaluation à la juste valeur diminuée des coûts de la vente de l'actif du groupe destiné à être cédé classé comme étant détenu en vue de la vente

(1,3)


-


Impôts sur le résultat et participations ne donnant pas le contrôle sur les ajustements susmentionnés

(12,5)


(28,8)


Total des ajustements

50,0

0,28

143,3

0,82

Résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin

(non-IFRS)

147,0

0,84

118,9

0,68

RAII sectoriel ajusté de Capital

(35,1)


(60,4)


Frais de vente, généraux et administratifs corporatifs non attribués aux secteurs - Capital

14,1


14,1


Charge financières nettes de Capital

8,5


8,5


Impôts sur le résultat liés aux activités de Capital sur les ajustements susmentionnés

2,8


1,6


Total des ajustements pour exclure Capital

(9,8)

(0,06)

(36,2)

(0,21)

Résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin provenant de SP&GP

(non-IFRS)

137,2

0,78

82,7

0,47

Noter que certains totaux et sous-totaux peuvent ne pas concorder en raison de l'arrondissement des chiffres

1 Les chiffres comparatifs ont fait l'objet d'une nouvelle présentation en raison de l'abandon d'une activité au cours de 2020

2 inclus à la rubrique « Gain (perte) découlant des actifs (passifs) financiers à la juste valeur par le biais du résultat net »

3 inclus à la rubrique « Frais de vente, généraux et administratifs corporatifs »

Énoncés prospectifs

Dans le présent communiqué de presse et ci-après, le terme « Société » ou le terme « SNC-Lavalin » désigne, selon le contexte, le Groupe SNC-Lavalin inc. et tous ou certains de ses partenariats, de ses entreprises associées ou de ses filiales, ou le Groupe SNC-Lavalin inc. ou l'un ou plusieurs de ses partenariats, de ses entreprises associées ou de ses filiales.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse faisant état des budgets, des estimations, des attentes, des prévisions, des objectifs, des prédictions, des projections pour l'avenir ou des stratégies de la Société ou de la direction peuvent être des « énoncés prospectifs » et peuvent être signalés par l'utilisation de verbes ou de termes tels que « anticiper », « s'attendre à », « cible », « cibler », « croire », « devoir », « économie de coûts », « espérer », « estimer », « évaluer », « objectif », « perspectives », « planifier », « pouvoir », « présumer », « prévisions », « prévoir », « probable », « projeter », « synergies », ainsi que par l'emploi du conditionnel ou du futur, que la tournure soit négative ou positive et quelle que soit la variante utilisée. Les énoncés prospectifs incluent également toutes les autres affirmations qui ne s'appuient pas sur des faits historiques. Ils comprennent également les énoncés liés aux éléments suivants : i) les dépenses d'investissement futures, les produits, les charges, les bénéfices, les résultats économiques, l'endettement, la situation financière, les pertes et les projets à venir, ii) les stratégies d'affaires et de gestion, l'expansion et la croissance des activités de la Société et iii) les répercussions additionnelles prévues de la pandémie en cours de COVID-19 sur les activités et les secteurs opérationnels à présenter ainsi que les éléments d'incertitudes s'y rattachant. Tous ces énoncés prospectifs sont formulés conformément aux règles refuges des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. La Société met en garde le lecteur que ces énoncés prospectifs, par leur nature même, comportent des risques et des incertitudes, et que les actions et/ou les résultats réels de la Société pourraient différer significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs, ou pourraient avoir une incidence sur le degré avec lequel une projection particulière se réalisera. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but d'assister les investisseurs et autres personnes dans la compréhension de certains éléments clés des objectifs, priorités stratégiques, attentes et plans actuels de la Société, ainsi que pour leur permettre d'avoir une meilleure compréhension des activités de la Société ainsi que de l'environnement dans lequel elle prévoit exercer ses activités. Les lecteurs sont mis en garde que de telles informations peuvent ne pas être appropriées pour d'autres usages.

Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse sont basés sur certaines hypothèses qui sont jugées raisonnables par la Société en date de ce communiqué. Les hypothèses sont posées tout au long du rapport de gestion annuel de 2020 de la Société (particulièrement dans les sections « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » et « Comment nous analysons et présentons nos résultats ») qui ont été mises à jour dans le rapport de gestion du premier et deuxième trimestre de 2021. Si ces hypothèses s'avèrent inexactes, les résultats réels de la Société pourraient différer significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. De plus, des facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les hypothèses et estimations de la Société s'avèrent inexactes, et que les actions ou les résultats réels de la Société diffèrent significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque incluent, sans s'y limiter : a) répercussions additionnelles de la pandémie de COVID-19; b) réalisation de l'orientation stratégique annoncée en 2019; c) contrats à prix forfaitaire ou incapacité de la Société à respecter l'échéancier contractuel et les exigences de rendement ou à exécuter les projets de façon efficiente; d) obligations de prestation restant à remplir; e) octroi des contrats et calendrier; f) statut de fournisseur de services auprès d'organismes publics; g) activités mondiales; h) responsabilité en matière nucléaire; i) participation dans des investissements; j) dépendance envers des tiers; k) coentreprises et partenariats; l) systèmes et données informatiques et conformité aux lois sur la protection de la vie privée; m) concurrence; n) responsabilité professionnelle de la Société ou sa responsabilité pour des services déficients; o) indemnités et pénalités pécuniaires relatives aux rapports et aux opinions techniques et professionnels; p) protection d'assurance; q) santé et sécurité; r) compétence du personnel; s) arrêts de travail, négociations syndicales et autres questions relatives à la main-d'oeuvre; t) conditions météorologiques extrêmes et effet des catastrophes naturelles ou autres et crises sanitaires mondiales; u) cession ou vente d'actifs importants; v) propriété intellectuelle; w) liquidités et situation financière; x) endettement; y) incidence des résultats d'exploitation et du niveau d'endettement sur la situation financière; z) garantie aux termes de la convention de prêt avec la CDPQ; aa) dépendance envers les filiales relativement au remboursement de la dette; bb) dividendes; cc) obligations au titre des avantages postérieurs à l'emploi, y compris des régimes de retraite; dd) besoins en fonds de roulement; ee) recouvrement auprès des clients; ff) dépréciation du goodwill et d'autres actifs; gg) incidence sur la Société des poursuites judiciaires et réglementaires, des enquêtes et des règlements relatifs aux litiges; hh) nouvelle réglementation et inconduite ou non-respect des lois anticorruption ou autres lois ou règlements gouvernementaux par un employé, un agent ou un partenaire; ii) réputation de la Société; jj) limites inhérentes au cadre de contrôle de la Société; kk) lois et règlements en matière d'environnement; ll) Brexit; mm) conjoncture économique mondiale; nn) fluctuations dans les prix des marchandises et oo) impôts sur le résultat.

La Société met en garde le lecteur que la liste des facteurs qui précède n'est pas exhaustive. Pour plus d'information sur les risques et incertitudes, et sur les hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent des attentes actuelles, se reporter respectivement aux sections « Risques et incertitudes », « Comment nous analysons et présentons nos résultats » et « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » du rapport de gestion annuel de 2020 de la Société qui a été mises à jour dans le rapport de gestion du premier et deuxième trimestre de 2021, déposés auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières au Canada, disponible sur SEDAR au www.sedar.com et sur le site Internet de la Société, www.snclavalin.com, sous la rubrique « Investisseurs ».

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué reflètent les attentes de la Société en date de ce dernier, et sont sujets à changement après cette date. La Société ne s'engage nullement à actualiser publiquement ou à réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres, sauf si les lois ou les règlements applicables l'exigent.

Il est possible de consulter les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités et le rapport de gestion de SNC-Lavalin pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 juin 2021 sur le site Internet de la Société au www.snclavalin.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

SOURCE SNC-Lavalin


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:40
L'Empire, Compagnie d'Assurance-Vie (l'« Empire Vie » ou la « société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle émettra au Canada, par l'entremise d'un placement privé, un montant de 200 millions de dollars en débentures  subordonnées non garanties (les...

à 20:42
Dockwater BV (« Dockwater ») a le plaisir d'annoncer son partenariat avec ENGIE Fabricom (« Fabricom ») et DENYS NV (« Denys »), pour concevoir et construire l'installation de dessalement Dockwater qui fournira une eau de traitement durable au port...

à 19:45
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) annonce qu'au terme des consultations locales concernant la négociation nationale et regroupée en centre de la petite enfance (CPE), les intervenantes en petite enfance qu'elles représentent ont voté à 95 %...

à 18:09
Participant à une rencontre avec la présidente du Conseil du trésor, madame Sonia LeBel, afin de relancer les négociations dans le but de renouveler les conventions collectives des travailleuses et des travailleurs en services éducatifs à la petite...

à 17:52
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à assister à une conférence de Jean-François Routhier, commissaire au lobbyisme du Québec, le mercredi 22 septembre 2021 à 11 h 30. La causerie portera sur la forme...

à 17:15
Fidelity Investments Canada s.r.i. a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces de septembre 2021 pour sa gamme de FNB factoriels Dividendes élevés, Faible volatilité, Grande qualité et Valeur, ainsi que ses FNB à revenu fixe et à revenu...



Communiqué envoyé le 30 juillet 2021 à 06:30 et diffusé par :