Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Personnes âgées, DEI

La COVID-19 serait associée au dysfonctionnement cognitif à long terme et à l'accélération des symptômes de la maladie d'Alzheimer


DENVER, 29 juillet 2021 /CNW/ - Nous avons beaucoup appris sur le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le nouveau coronavirus, depuis le début de la pandémie de la COVID-19. Cependant, des questions demeurent quant aux conséquences à long terme du virus sur notre corps et notre cerveau. Une nouvelle recherche publiée lors de l'éditon 2021 de la Conférence internationale de l'Association Alzheimer (AAIC®), tenue virtuellement à Denver, au Colorado, a révélé des liens existants entre la COVID-19 et des déficits cognitifs persistants, y compris l'accélération de la pathologie et des symptômes de la maladie d'Alzheimer.

En plus des symptômes respiratoires et gastro-intestinaux qui accompagnent la COVID-19, de nombreuses personnes atteintes du virus présentent des symptômes neuropsychiatriques à court et à long terme, y compris une perte de l'odorat et du sens du goût, ainsi que des déficits cognitifs et d'attention, connus sous le nom de « brouillard cérébral ». Pour certains, ces symptômes neurologiques persistent, et les chercheurs s'efforcent de comprendre les mécanismes à l'origine de ce dysfonctionnement cérébral et leur incidence sur le bon fonctionnement de l'activité cognitive à long terme.

Des chefs de file scientifiques, dont l'Association Alzheimer et des représentants de près de 40 pays bénéficiant des conseils techniques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) font partie d'un consortium international multidisciplinaire. Celui-ci est chargé de recueillir les données et d'évaluer les conséquences à long terme de la COVID-19 sur le système nerveux central, ainsi que les différences observées entre les pays. Les premiers résultats découlant de ce consortium présentés lors des éditions 2021 de l'AAIC en Grèce et en Argentine suggèrent que les adultes âgés souffrent souvent d'une déficience cognitive persistante, y compris d'une perte persistante de l'odorat après leur rétablissement à une infection au SRAS-CoV-2.

Voici quelques autres résultats clés présentés lors de l'édition de 2021 de l'AAIC :

« Ces nouvelles données indiquent des tendances troublantes montrant que les infections à la COVID-19 entraînent une déficience cognitive durable et même des symptômes de la maladie d'Alzheimer, a déclaré Heather M. Snyder, PhD, vice-présidente des relations médicales et scientifiques de l'Association Alzheimer. La COVID-19 a eu des conséquences désastreuses dans le monde entier. La maladie a infecté plus de 190 millions de personnes et causé près de 4 millions de décès dans le monde. Nous devons absolument continuer d'étudier les effets de ce virus sur notre corps et notre cerveau. L'Association Alzheimer et ses partenaires ouvrent la voie, mais d'autres recherches s'imposent. »

Il existe une corrélation entre la déficience cognitive et la perte persistante de l'odorat chez les patients atteints de la COVID-19
Gabriel de Erausquin, MD, PhD, MSc, de l'école de médecine Long School of Medicine du Centre des sciences de la santé de l'Université du Texas à San Antonio, ainsi que ses collègues du consortium mondial sur le SARS-CoV-2 dirigé par l'Association Alzheimer, ont étudié la cognition et les sens olfactifs auprès d'une cohorte de près de 300 Amérindiens âgés d'Argentine qui étaient atteints de la COVID-19.

Les participants ont été étudiés pendant trois à six mois après avoir été infectés à la COVID-19. Plus de la moitié d'entre eux présentaient des problèmes de mémoire persistants, et environ un sur quatre avait des problèmes supplémentaires de cognition, y compris sur le plan du langage et du dysfonctionnement exécutif. Ces difficultés étaient associées à des problèmes persistants de l'odorat, et non à la gravité de l'infection originale à la COVID-19.

« Nous commençons à percevoir clairement des liens existants entre la COVID-19 et les problèmes cognitifs des mois après l'infection, a déclaré le docteur Erausquin. Il faut continuer d'étudier cette population et d'autres populations dans le monde pendant une plus longue période afin de mieux comprendre les répercussions neurologiques à long terme de la COVID-19. »

L'infection à la COVID-19 est associée à une hausse des marqueurs biologiques de la maladie d'Alzheimer dans le sang
Certains marqueurs biologiques retrouvés dans le sang -- y compris la protéine tau totale (t-tau), la lumière neurofilament (NfL), la protéine acide fibrillaire gliale (GFAP), l'Ubiquitine hydrolase carboxy-terminale L1 (UCH-L1) et les types de bêta amyloïde (A?40, A?42) et de protéine tau phosphorylé (pTau 181) -- sont des indicateurs de lésion cérébrale, de neuroinflammation et de la maladie d'Alzheimer.

Pour étudier la présence de ces biomarqueurs sanguins, la neurodégénérescence et la neuroinflammation chez les patients plus âgés hospitalisés atteints de la COVID-19, Thomas Wisniewski, MD, professeur de neurologie, de pathologie et de psychiatrie à la Faculté de médecine Grossman de l'Université de New York, et des collègues ont prélevé des échantillons de plasma de 310 patients infectés par la COVID-19 et admis au centre Langone Health de l'Université de New York. Parmi les patients, 158 étaient infectés par le SRAS-CoV-2 et présentaient des symptômes de troubles neurologiques alors que 152 étaient infectés par le SRAS-CoV-2 sans présenter de symptômes de troubles neurologiques. Le symptôme de trouble neurologique le plus courant était la confusion causée par l'encéphalopathie métabolique et toxique.

Chez les patients qui étaient initialement normaux sur le plan cognitif avec et sans encéphalopathie métabolique et toxique liée à l'infection à la COVID-19, les chercheurs ont trouvé des niveaux plus élevés de t-tau, de NfL, de GFAP, de pTau 181 et de UCH-L1 chez les patients atteints de la COVID-19 avec l'encéphalopathie métabolique et toxique que chez les patients atteints de la COVID-19 sans encéphalopathie métabolique et toxique. Il n'y avait aucune différence importante avec A?1-40, mais le rapport pTau/A?42 montrait des différences importantes chez les patients atteints d'encéphalopathie métabolique et toxique. De plus, la protéine tau, le NfL, l'UCHL1 et la GFAP étaient fortement corrélés avec des marqueurs d'inflammation tels que la protéine C réactive, ce qui peut suggérer une perturbation de la barrière hématoencéphalique liée à l'inflammation qui accompagne une lésion neuronale/gliale.

« Ces résultats suggèrent que les patients atteints de la COVID-19 peuvent présenter une accélération des symptômes et de la pathologie liés à la maladie d'Alzheimer, a déclaré M. Wisniewski. Cependant, des recherches plus longitudinales sont nécessaires pour étudier l'incidence à long terme de ces biomarqueurs sur la cognition chez les personnes qui ont eu la COVID-19. »

Les personnes qui se sont rétablies de la COVID-19 et qui connaissent un déclin cognitif sont plus susceptibles d'avoir une mauvaise condition physique et une faible saturation en oxygène
George Vavougios, MD, PhD, chercheur postdoctoral pour l'Université de Thessaly (UTH), et ses collaborateurs ont étudié les troubles cognitifs et les mesures de santé connexes chez 32 patients hospitalisés antérieurement qui avaient été infectés de COVID-19 de façon légère à modérée deux mois après leur congé de l'hôpital. Parmi eux, 56,2 % présentaient un déclin cognitif. Les troubles de la mémoire à court terme et les troubles multidomaines sans déficits de la mémoire à court terme étaient les principaux types de troubles cognitifs.

Les pires résultats aux tests cognitifs étaient corrélés avec l'âge, le tour de taille et le rapport taille-hanche. Après un ajustement fait en fonction de l'âge et du sexe, un lien indépendant a été établi entre des résultats de mémoire et de réflexion plus faibles et des niveaux plus faibles de saturation en oxygène au cours du test de marche de six minutes. Ce test est couramment utilisé pour évaluer la capacité fonctionnelle des personnes atteintes d'une maladie cardiopulmonaire.

« Un cerveau dépourvu d'oxygène n'est pas sain, et une privation persistante d'oxygène peut très bien contribuer aux difficultés cognitives, a déclaré le docteur Vavougios. Ces données suggèrent certains mécanismes biologiques communs entre l'étendue du trouble cognitif causé par la COVID-19 et la fatigue post-COVID-19 qui ont été rapportées de façon anecdotique au cours des derniers mois. »

Cette cohorte fait également partie du consortium mondial sur le SARS-CoV-2.

À propos de la conférence internationale de l'Association Alzheimer (AAIC)
La Conférence internationale de l'Association Alzheimer (AAIC) constitue le plus grand rassemblement mondial de chercheurs de tous les points du globe dans le but de lutter contre l'Alzheimer et toutes les autres formes de démence. Dans le cadre du programme de recherches de l'Association Alzheimer, l'AAIC sert de catalyseur dans la génération de nouvelles connaissances sur la démence et l'encouragement d'une communauté fondamentale et collégiale de recherche.
Page d'accueil de l'AAIC 2021 : www.alz.org/aaic/
Salle de presse de l'AAIC 2021 : www.alz.org/aaic/pressroom.asp 
Mot-clic AAIC 201 : #AAIC21

À propos de l'Association Alzheimer
L'Association Alzheimer vise à ouvrir la voie à un traitement de l'Alzheimer et de la démence en favorisant la recherche dans le monde, la réduction des risques et la détection précoce, et en optimisant la qualité des soins et du soutien. Notre objectif est de créer un monde sans l'Alzheimer et toutes les autres formes de démence. Pour en savoir plus, consultez le alz.org ou communiquez avec notre ligne d'assistance ouverte en tout temps au 1-800 272-3900.

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1579813/Alzheimers_Association_International_Conference_2021_Logo.jpg

 

SOURCE Alzheimer's Association


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:21
Le 30 septembre prochain, aura lieu à Montréal un grand rassemblement et une marche afin de souligner la première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation. Organisée par le Foyer pour Femmes Autochtones de Montréal, en partenariat avec...

à 17:08
C'est une mesure exagérée dans un milieu sous contrôle. « On tente de tuer une mouche avec un bazooka. Beaucoup trop d'aînés vont pâtir d'une mesure qui ne les concerne pas », regrette Yves Desjardins, président-directeur général du RQRA....

à 16:02
L'événement célèbre la récente campagne A/H de Zalando Designer, « Luxury On Your Terms », qui prône l'expression de soi et l'individualité Parmi les participants à l'événement figuraient : Patrick Mason, Miranda Makaroff, Jedet, Louis Pisano, Leonie...

à 13:57
Me Daniel LaFrance, président de la Commission des services juridiques annonce que le Rapport annuel de gestion 2020-2021 de la Commission des services juridiques (CSJ) a été déposé le 21 septembre dernier à l'Assemblée nationale par le ministre de...

à 13:49
Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce que dès le mardi 28 septembre prochain, le port du masque de procédure sera obligatoire en tout temps dans les salles de classe de tout établissement d'enseignement primaire et...

à 13:16
L'Association québécoise de la distribution de fruits et légumes (AQDFL), le plus important réseau d'affaires au coeur de l'industrie des fruits et légumes au Québec, invite les représentants des médias à une conférence de presse au cours de laquelle...



Communiqué envoyé le 29 juillet 2021 à 15:00 et diffusé par :