Le Lézard
Sujets : Prix et Récompenses, Sans buts lucratifs, Animaux et animaux de compagnie, Bien-être animal

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco reçoit le Prix de l'ambassadeur mondial de la faune Jane Alexander 2021


Le défenseur des océans devient la première personnalité royale et le premier Européen à recevoir ce prix

INDIANAPOLIS, 27 juillet 2021 /PRNewswire/ -- Le monarque régnant de Monaco, Son Altesse Sérénissime le prince Albert II, est un fervent défenseur des océans, un philanthrope pour la protection des droits humains, un athlète olympique à cinq reprises et le lauréat du Prix de l'ambassadeur mondial de la faune Jane Alexander 2021.

En 2006, Son Altesse Sérénissime a prouvé sa passion pour la conservation de la faune et de la flore sauvages en créant la Fondation Prince Albert II de Monaco pour faire face à la situation environnementale alarmante de la planète. La fondation recueille directement des fonds et lance des actions en faveur de la durabilité écologique, établit des partenariats et réalise des projets qui limitent les effets des changements climatiques. La fondation a fait de l'eau une de ses priorités, en sauvegardant la biodiversité et les ressources du bassin méditerranéen, des régions polaires et des pays les moins avancés. En 2019, la Principauté de Monaco a soutenu les efforts de conservation du Dr Amanda Vincent, lauréate du Prix Indianapolis 2021 et experte des hippocampes.

« Le prince Albert II est un leader inspirant, à l'avant-garde de la protection de la santé des terres et des eaux de la Terre, de la variété de ses plantes et de ses animaux et du développement des énergies renouvelables », a déclaré Jane Alexander. « C'est un grand honneur de l'accueillir en tant que lauréat du Prix de l'ambassadeur mondial de la faune en 2021. »

SAS le Prince Albert II a contribué à renforcer les mesures de protection du thon rouge méditerranéen, une espèce menacée, dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES). Outre sa participation au Congrès mondial de la nature, son rôle de président de la 25e Commission Internationale pour l'Exploration Scientifique de la Méditerranée permet de réunir les pays riverains de la mer Méditerranée et d'engager des recherches scientifiques internationales. Son Altesse Sérénissime a perpétué la tradition de sa famille en matière de conservation en s'efforçant de préserver les océans, les récifs coralliens et la vie marine.

« Je suis extrêmement honoré de recevoir un prix aussi important, un prix vraiment significatif dans le domaine de la conservation des animaux. Permettez-moi de prendre ce prix comme un encouragement supplémentaire à poursuivre mon action et à rester fidèle à mes convictions. Cela m'aidera à tenir mes engagements et à contribuer à la préservation des océans, à la conservation des récifs coralliens et des aires marines protégées, et à protéger les espèces marines menacées ».

? Son Altesse Sérénissime Albert II, Prince Souverain de Monaco

Sous la direction du Prince Albert II, Monaco est le promoteur officiel de l'action de la CITES en faveur des hippocampes, une espèce phare qui représente un indicateur de la santé des océans. Monaco a adhéré à la CITES en 1978 et a fourni des fonds au Secrétariat de la CITES pour les travaux de mise en oeuvre des décisions et pour soutenir les efforts du Projet Hippocampe visant à garantir que les poissons marins proviennent de sources légales afin que les exportations ne menacent pas les populations sauvages. En novembre 2020, Monaco est également devenu le promoteur officiel d'une nouvelle résolution de l'Union internationale pour la conservation de la nature axée sur la conservation des hippocampes, des syngnathes et des dragons de mer, qui demande à 1450 organisations d'agir.

L'amour de Son Altesse Sérénissime pour la nature est ancré dans un engagement envers le monde qui sera laissé aux générations futures. Sa fondation compte 10 branches étrangères et a financé près de 700 projets pour un engagement total de 84 millions d'euros.

Le Prince Albert II sera honoré le 25 septembre 2021, lors du gala du Prix Indianapolis présenté par Cummins Inc., qui se tiendra dans le centre-ville d'Indianapolis. Cet événement inspirant où le costume est de mise rend hommage au dévouement désintéressé des défenseurs de l'environnement, à leur expertise scientifique et à leurs succès durables, tandis qu'un public influent profite d'une soirée impressionnante de récits accompagnés de films tournés dans le monde entier.

Le prix

Le prix de cette année est une nouvelle oeuvre d'art originale créée par l'artiste Zheng Lu, basé à Pékin. Sa sculpture défiant la gravité se concentre sur les images universelles que l'on trouve dans la nature et les éléments.

Cette oeuvre en acier inoxydable fait suite à sa série « Water in Dripping », qui souligne l'importance de l'eau en tant que ressource essentielle pour tous les organismes vivants. Le mouvement de l'eau est une capture momentanée de l'espace et du temps historiques, tout comme la création du prix pour honorer le domaine de la protection des animaux. La forme du prix représente l'eau, tout en évoluant comme la courbe hélicoïdale de l'ADN, deux éléments fondamentaux de la vie.

Histoire du Prix Indianapolis des ambassadeurs mondiaux de la faune

Travaillant avec des conservateurs et des scientifiques de terrain, les ambassadeurs mondiaux de la faune utilisent leurs compétences en communication pour raconter l'histoire des espèces et des habitats menacés et en voie de disparition, et sensibiliser le public, les entreprises et les législateurs à ces questions.

Jane Alexander, dont le plaidoyer en faveur des espèces et des lieux sauvages s'est traduit par un engagement auprès de la Wildlife Conservation Society, de l'Audubon Society et de Panthera, est présidente honoraire du Prix Indianapolis et a reçu le premier prix de l'Ambassadeur mondial de la faune en 2012.

La star de la scène et de cinéma Sigourney Weaver a reçu cet honneur en 2016 pour son dévouement envers la protection des gorilles des montagnes du Rwanda. Depuis son rôle principal dans le film Gorilles dans la brume (1988), elle est présidente honoraire du Dian Fossey Gorilla Fund International. Elle a apporté de la crédibilité à la très populaire série Planet Earth de la BBC, s'est jointe aux défenseurs de l'environnement lors de l'Assemblée générale des Nations unies et a reçu de nombreuses récompenses de l'Explorer's Club et de l'association Women in Conservation d'Audubon.

L'acteur et environnementaliste Harrison Ford a reçu le prix 2018 pour son action audacieuse en faveur de la préservation de la nature. Soutien dévoué de Conservation International depuis plus de 25 ans, son approche pratique l'a amené à participer à des patrouilles de la rivière Hudson en hélicoptère et à faire des randonnées dans les forêts d'Indonésie pour comprendre la crise de l'huile de palme qui touche des espèces comme les orangs-outans. Il a prêté sa voix à l'Océan dans le film « La nature parle » et a contribué à la protection de plus de 40 millions d'hectares sur trois continents dans le cadre du Fonds mondial de conservation.

# # #

À PROPOS DU PRIX INDIANAPOLIS

Le Prix Indianapolis reconnaît et récompense les défenseurs de l'environnement qui ont remporté de grandes victoires dans la promotion de la durabilité d'une espèce animale ou d'un groupe d'espèces. Les lauréats reçoivent un prix de 250 000 dollars sans restriction. Les finalistes restants reçoivent chacun 10 000 dollars.

NOTE AUX MÉDIAS

Les images qui accompagnent cette histoire peuvent être téléchargées ici. Suivez l'actualité concernant le Prix sur Facebook et Twitter.



Communiqué envoyé le 27 juillet 2021 à 00:01 et diffusé par :