Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Le Covid-19
Sujet : Product/Service

Les entreprises suisses se tournent vers les fournisseurs de sécurité informatique pour leur numérisation alors que la pandémie de COVID-19 augmente les risques de cyberattaques


Un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Information Services Group (ISG) (Nasdaq : III), un cabinet de recherche et de conseil en technologies de premier plan au niveau mondial, révèle que le nombre de cyberattaques augmente en Suisse, notamment en raison de la numérisation et de l'évolution des pratiques professionnelles engendrées par la pandémie de COVID-19.

Le rapport 2021 ISG Provider Lenstm - Cybersecurity Solutions and Services sur la Suisse révèle que de plus en plus d'entreprises suisses se retrouvent dépassées par le besoin de sécuriser leurs données et systèmes, notamment en raison de la pénurie de personnel spécialisé en cybersécurité. Dans le pays, un nombre croissant de responsables et de cadres informatiques se tournent donc vers les fournisseurs de services tiers, notamment vers ceux qui se spécialisent dans les services de sécurité gérés.

« Les cybercriminels élaborent sans cesse des outils de plus en plus sophistiqués pour contourner les défenses de cybersécurité les plus récentes, obligeant les entreprises suisses à se placer en état d'alerte maximale », a déclaré Roger Albrecht, co-dirigeant d'ISG Cybersecurity. « De plus en plus, les fournisseurs de sécurité informatique relèvent le défi grâce à des mesures proactives basées sur les nouvelles technologies, comme l'intelligence artificielle. »

Les initiatives de numérisation des entreprises dématérialisent de plus en plus de processus d'entreprise et font que la propriété intellectuelle de ces dernières se retrouve de plus en plus disponible sous forme numérisée, ce qui, indique le rapport, peut augmenter le profil de risque. Les entreprises mobilisant davantage de ressources pour protéger leurs données et leurs systèmes de communication contre les cyberattaques, la sécurité des systèmes informatiques est de fait devenue la sécurité des entreprises elles-mêmes.

En outre, la crise provoquée par le coronavirus a accentué les vulnérabilités des entreprises en obligeant la plupart des employés à avoir recours au télétravail, une évolution qui a augmenté le nombre de connexions externes aux données et aux systèmes informatiques des entreprises. Cela risque de poser problème sur le long terme si, comme on peut s'y attendre, les employés ne retournent pas tous travailler en présentiel, a déclaré ISG.

Ces dernières années, en Suisse, de plus en plus d'entreprises s'intéressent aux solutions DLP visant à éviter la perte et la fuite des données, indique le rapport. Les cybercriminels visent dorénavant les données et la propriété intellectuelle, celles-ci ayant pris une valeur croissante pour les entreprises. D'autre part, l'usage de plus en plus fréquent des appareils personnels pour le travail - notamment au cours de la pandémie - pose un risque accru de fuite de données. Les réseaux sociaux et les courriers électroniques ont également augmenté l'exposition des entreprises aux fuites de données, qu'elles soient accidentelles ou intentionnelles. Les solutions DLP se tournant vers le cloud, la plupart des fournisseurs de services offrent aujourd'hui des solutions sur site ou sur le cloud.

Alors même que les difficultés se multiplient en matière de sécurité, le rapport mentionne que de nombreux responsables informatiques ont toujours du mal à convaincre les acteurs de l'entreprise, y compris les directeurs financiers, de la nécessité d'investir dans la sécurité. Toutefois, de nombreux cadres reconnaissent aujourd'hui que les cyberattaques peuvent constituer une menace considérable, voire vitale, pour les activités et la réputation de leur entreprise, ce qui renforce l'importance de la gestion du risque informatique.

L'augmentation du risque d'une cyberattaque, associée à un manque de ressources et à une pénurie de main-d'oeuvre qualifiée, force de plus en plus d'entreprises et d'autorités suisses à se tourner vers des prestataires de services tiers pour assurer la sécurité technique et l'orientation stratégique, indique le rapport. Les fournisseurs de services de sécurité techniques aident ainsi les organisations à faire en sorte que leurs systèmes de sécurité informatique soient à jour. Point tout aussi important, ils offrent conseils et formations afin d'éviter aux employés de commettre des négligences, qui ouvrent la porte aux chevaux de Troie et au phishing et rendent les entreprises vulnérables.

Le rapport 2021 ISG Provider Lenstm - Cybersecurity Solutions and Services sur la Suisse étudie les capacités de 90 fournisseurs dans six domaines : gestion des identités et des accès ; prévention de la fuite/perte de données (DLP) et sécurité des données ; détection, réponse et protection de pointe contre les menaces visant les points de terminaison (ETPDR) ; services de sécurité stratégiques ; services de sécurité techniques ; et services de sécurité gérés.

Le rapport désigne IBM comme leader dans cinq domaines et Atos comme leader dans quatre. Il désigne également Accenture, Capgemini, HCL, Microsoft et Swisscom comme leaders dans trois domaines chacun, et Broadcom, DXC Technology, ISPIN, Trend Micro, T-Systems et United Security Providers comme leaders dans deux domaines chacun. Enfin, Aveniq (Avectris), Axians, Bechtle, Check Point, CrowdStrike, Deloitte, Ergon, EY, ForcePoint, Ivanti MobileIron, Kaspersky, KPMG, Matrix42, McAfee, Nevis, Okta, Orange Cyberdefense, Ping Identity, PwC, RSA, Sophos, TCS, VMware Carbon Black et Wipro sont chacun leaders dans un domaine.

Des versions personnalisées de ce rapport sont disponibles sur ISPIN, Nevis, Swisscom et United Security Providers.

Le rapport 2021 ISG Provider Lenstm - Cybersecurity Solutions and Services sur la Suisse peut être consulté par les abonnés ou par paiement unique via cette page.

À propos de l'étude ISG Provider Lenstm

La série d'études ISG Provider Lenstm Quadrant est la seule évaluation portant sur les fournisseurs de services à associer la recherche empirique, fondée sur des données et l'analyse des marchés, à l'expérience et aux observations concrètes de l'équipe consultative mondiale d'ISG. Les entreprises y découvriront une multitude d'analyses de marché et de données détaillées qui les aideront à sélectionner les bons partenaires pour leur sous-traitance. De leur côté, les conseillers d'ISG utilisent ces rapports pour valider leur propre connaissance du marché et offrir des recommandations aux entreprises clientes d'ISG. L'étude couvre actuellement les prestataires offrant leurs services dans le monde entier, aux États-Unis, en Europe, en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni, en France, dans les pays scandinaves, au Brésil, ainsi qu'en Australie/Nouvelle-Zélande. D'autres marchés seront proposés à l'avenir. Pour plus d'informations sur l'étude ISG Provider Lenstm, veuillez visiter cette page Web.

Une série d'études complémentaire, les rapports ISG Provider Lenstm Archetype, propose une évaluation inédite des fournisseurs en partant du point de vue de différents types d'acheteurs bien définis.

À propos d'ISG

ISG (Information Services Group) (Nasdaq : III) est un leader mondial de la recherche et du conseil en technologies. Partenaire de confiance de plus de 700 clients, dont plus de 75 des 100 plus grandes entreprises mondiales, ISG s'est donné pour mission d'aider les entreprises, les organisations du secteur public et les fournisseurs de services et de technologies à atteindre l'excellence opérationnelle et à accélérer leur croissance. ISG est axée spécifiquement sur les services de transformation numérique, notamment l'automatisation, le cloud et l'analyse des données ; le conseil en sourcing ; les services de gestion de la gouvernance et des risques ; les services de réseau de télécommunications ; l'élaboration de stratégies et d'opérations ; la gestion du changement ; les renseignements commerciaux, la recherche et l'analyse technologique. Fondée en 2006 et basée à Stamford, Connecticut (États-Unis), ISG emploie plus de 1?300 professionnels experts du numérique travaillant dans une vingtaine de pays ? une équipe internationale réputée pour sa vision innovante, son influence sur le marché, son expertise approfondie du secteur et de la technologie et ses capacités de classe mondiale en recherche et analyse basées sur les données de marché les plus complètes du secteur. Pour plus d'informations, visitez le site : www.isg-one.com.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:43
Grâce à l'investissement dans les infrastructures, notre économie peut progresser et nos collectivités peuvent prospérer. Le gouvernement du Canada s'efforce de faire en sorte que chaque dollar dépensé dans les infrastructures procure des triples...

à 13:12
Tout le monde au Canada mérite d'avoir un chez-soi sûr et abordable. Grâce aux investissements du gouvernement du Canada, les Britanno-Colombiens auront maintenant accès à une offre plus stable de logements locatifs....

à 13:11
Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne et de la ministre du Développement économique et des Langues officielles (Colombie-Britannique), au nom de l'honorable Mélanie Joly,...

à 13:00
L'Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé le 26 juillet qu'Alejandro Tenorio Chavez, de Toronto (Ontario), a été condamné le 26 juillet 2021 à une peine d'emprisonnement avec sursis de six mois moins un jour, y compris trois mois de détention à...

à 13:00
La députée de Vancouver-Centre, l'honorable Hedy Fry, au nom du ministre des Ressources naturelles, l'honorable Seamus O'Regan Jr., fera une annonce liée à des infrastructures pour véhicules électriques. Un point de presse suivra....

à 12:50
Christian H. Kaelin, président de Henley & Partners, déclare que la considérable expansion de la migration par investissement à l'échelle mondiale, à travers laquelle des personnes fortunées investissent dans d'autres pays pour acquérir la résidence...



Communiqué envoyé le 22 juillet 2021 à 12:20 et diffusé par :