Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : Enjeux environnementaux

Les principaux PDG du secteur de l'énergie éolienne demandent au G20 de s'intéresser sérieusement aux énergies renouvelables


BRUXELLES, 19 juillet 2021 /PRNewswire/ -- Les principaux PDG de l'industrie éolienne mondiale se sont unis pour demander aux membres du G20 de faire preuve de leadership dans la crise climatique en relevant les ambitions nationales et en présentant de toute urgence des plans concrets pour augmenter la production d'énergie éolienne afin de remplacer les combustibles fossiles.

Global Wind Energy Council logo

Représentant la Coalition mondiale de l'énergie éolienne pour la COP26, 23 PDG ont envoyé une lettre ouverte aux chefs d'État et de gouvernement du G20, dans laquelle ils reconnaissent que, si des progrès ont été accomplis dans la transition énergétique, les engagements actuels des pays du G20 en faveur d'un bilan net nul placent encore le monde sur la voie d'un réchauffement de 2,4 °C, bien au-delà de ce qui est nécessaire pour éviter les pires conséquences du changement climatique.

Parallèlement, les installations d'énergie éolienne et d'énergies renouvelables sont actuellement bien en deçà de la trajectoire nécessaire pour atteindre les objectifs climatiques internationaux, ce qui nécessite une action urgente pour améliorer les politiques énergétiques.

« Les pays membres du G20 représentent plus de 80 % des émissions mondiales de carbone liées à l'nergie. Les dirigeants de ces pays ont donc le pouvoir et le devoir public de transformer le système énergétique mondial », a déclaré Ben Backwell, PDG de GWEC. « Ces pays doivent s'intéresser sérieusement aux énergies renouvelables, et en particulier à l'énergie éolienne, qui constitue la solution énergétique propre la plus susceptible d'aider le monde à atteindre les objectifs de l'Accord de Paris. »

La lettre est signée par les dirigeants des plus grandes entreprises d'énergie éolienne, dont Vestas Wind Systems, Siemens Gamesa Renewable Energy, Orsted, SSE, RWE et Mainstream Renewable Power, ainsi que par des associations représentant le secteur dans des pays clés tels que le Royaume-Uni, le Brésil, la Chine, le Mexique et l'Afrique du Sud.

Les signataires soulignent que la récente feuille de route de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) montre que le déploiement annuel de l'énergie éolienne doit quadrupler, passant de 93 GW en 2020 à 390 GW en 2030 pour atteindre un scénario de zéro net en 2050. L'AIE et l'IRENA s'accordent sur la capacité totale d'énergie éolienne requise pour un scénario « net zéro » compatible avec un réchauffement de 1,5 °C, prévoyant un besoin de 8 265 GW et 8 100 GW d'ici 2050, respectivement.

Si les taux de croissance actuels de l'énergie éolienne se maintiennent, la lettre fait valoir que la capacité éolienne mondiale sera nettement inférieure aux volumes requis pour la neutralité carbone d'ici 2050, avec des déficits d'installation pouvant atteindre 57 % d'ici 2050.

« Les pays du G20 disposent d'un énorme potentiel inexploité d'énergie éolienne qui pourrait satisfaire une part importante de la demande nationale d'électricité, mais ils ne font qu'effleurer ce qu'ls peuvent déployer. Au rythme actuel des installations d'énergie éolienne dans le monde, les prévisions montrent que nous n'installerons que moins de la moitié de la capacité d'énergie éolienne nécessaire pour atteindre le niveau net zéro d'ici 2050 », a déclaré Rebecca Williams, directrice du COP26 au GWEC.

Pour atteindre ce niveau de déploiement nécessaire, la lettre ouverte appelle les nations du G20 à :

  1. Élever les ambitions en matière d'énergie éolienne au niveau national.
  2. Mettre en oeuvre des cadres politiques et réglementaires efficaces pour l'acquisition et la fourniture d'énergies renouvelables.
  3. S'engager à planifier les infrastructures d'énergie propre, notamment les réseaux et la transmission.
  4. Convenir de mécanismes de tarification du carbone efficaces et crédibles.
  5. Aligner les flux financiers nationaux et régionaux sur les critères de référence d'une trajectoire de conformité nette à 1,5 °C.
  6. Développer des politiques cohérentes et inclusives qui consacrent des ressources publiques au passage à une économie nette zéro.

Au cours des 20 dernières années, l'énergie éolienne a démontré sa capacité à augmenter la production de manière exponentielle tout en réduisant les coûts, à créer des millions d'emplois qualifiés et à stimuler les investissements dans les infrastructures à grande échelle.

La lettre souligne toutefois que l'ampleur et la rapidité du déploiement nécessaires pour tirer parti de ces avantages et réaliser les ambitions de réduction à zéro ne sont pas réalistes dans les conditions actuelles d'immobilisme et ne peuvent être atteintes sans un changement de politique décisif et urgent dans les pays du G20.

La lettre ouverte aux chefs d'État du G20 a également été partagée avec un certain nombre de chefs de gouvernement, de responsables de l'énergie, de la finance et d'institutions, notamment les dirigeants de la COP26, de la CCNUCC, de l'IRENA, de l'AIE, du FMI, du WEF et d'un certain nombre de banques multilatérales de développement.

Annexe :

 - La liste complète des CEO signataires :

 - Pour obtenir un dossier de presse en ligne, comprenant la lettre du G20, des statistiques sur l'énergie éolienne, des photos, des citations et des experts en la matière disponibles pour des interviews, veuillez cliquer ici.

À propos de GWEC

GWEC est une organisation fondée sur ses membres qui représente l'ensemble du secteur de l'énergie éolienne. Les membres de GWEC représentent plus de 1 500 entreprises, organisations et institutions dans plus de 80 pays, dont des fabricants, des développeurs, des fournisseurs de composants, des instituts de recherche, des associations nationales d'éoliennes et d'énergies renouvelables, des fournisseurs d'électricité, des sociétés de financement et d'assurance. Voir https://gwec.net/.

Restez en contact avec le GWEC et recevez les dernières données et informations sur l'industrie éolienne mondiale sur Twitter, LinkedIn et en vous abonnant à la newsletter,  https://gwec.net/newsletter-sign-up/.

Logo : https://mma.prnewswire.com/media/1575244/Global_Wind_Energy_Council_Logo.jpg


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

30 jui 2021
Le gouvernement du Canada facilite l'utilisation de véhicules électriques et transforme ainsi les modes de déplacement des Canadiens. Aujourd'hui, dans le cadre de la #SemaineVEauCanada, la députée de Vancouver-Centre, l'honorable Hedy Fry, a annoncé...

30 jui 2021
Le gouvernement du Canada facilite l'utilisation de véhicules électriques (VE) et transforme ainsi les modes de déplacement des Canadiens. Aujourd'hui, dans le cadre de la #SemaineVEauCanada, la ministre du Travail et députée de Hamilton...

30 jui 2021
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard » ou la « Société »)   a annoncé aujourd'hui qu'un accord contraignant a été conclu relativement à l'acquisition de toutes les actions émises et en circulation de Cape D'or Holdings Limited, de Barrington...

30 jui 2021
SNC-Lavalin , une société spécialisée en gestion de projet offrant des services professionnels entièrement intégrés et exploitant des bureaux dans le monde entier, a annoncé aujourd'hui la clôture de la vente, en date du 29 juillet, d'une part...

29 jui 2021
TrinaTracker, un important fabricant de trackers et une unité commerciale de Trina Solar Co, ltd, a publié à l'échelle mondiale un livre blanc intitulé « Strategies to mitigate wind related risks in trackers compatible with ultra-high-power modules »...

29 jui 2021
TrinaTracker, un important fabricant de trackers et une unité commerciale de Trina Solar Co., Ltd., a publié à l'échelle internationale un livre blanc intitulé « Stratégies pour atténuer les risques liés au vent dans les trackers compatibles avec les...



Communiqué envoyé le 19 juillet 2021 à 02:00 et diffusé par :