Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Rappels de produits, Sécurité publique, CFG

Avis - Les médicaments non autorisés saisis dans le commerce Tokyo Beauty de Burnaby, en Colombie-Britannique, pourraient présenter des risques graves pour la santé


OTTAWA, ON, le 7 juill. 2021 /CNW/ -

Résumé

Problème

Santé Canada a saisi plusieurs produits de santé -- dont un gel contre l'acné, une crème antibiotique, des gouttes ophtalmologiques et des gouttes oculaires -- du commerce Tokyo Beauty situé dans le centre commercial Metropolis at Metrotown de Burnaby, en Colombie-Britannique, parce qu'ils ne sont pas autorisés et qu'ils pourraient présenter de graves risques pour la santé.

Selon les étiquettes des produits, ceux-ci contiennent des médicaments sur ordonnance (voir le tableau ci-dessous). Les médicaments sur ordonnance ne doivent être pris que sous la supervision d'un professionnel de la santé en raison du risque d'interactions avec d'autres médicaments et d'effets secondaires. Les médicaments sur ordonnance ne peuvent être vendus légalement que sur ordonnance.

La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale. Ces médicaments non homologués n'ont pas été approuvés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n'ont pas été évaluées et qu'ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. Ils peuvent contenir des ingrédients, des additifs ou des ingrédients contaminés qui ne sont pas inscrits sur l'étiquette. En outre, ils peuvent ne pas contenir les ingrédients actifs que les Canadiens s'attendent à ce qu'ils contiennent pour aider à maintenir et à améliorer leur santé. Pour toutes ces raisons, les produits de santé non homologués pourraient causer des effets graves sur la santé.

Tous les produits de santé non homologués saisis par Santé Canada revêtent des emballages et des étiquettes en caractères japonais. Par conséquent, les renseignements sur les ingrédients, l'utilisation, la posologie et les effets secondaires peuvent ne pas être compris par l'ensemble des consommateurs.

Santé Canada a précédemment saisi des produits non autorisés vendus par une autre succursale de Tokyo Beauty ayant le même propriétaire et située à Richmond, en C.-B. Des avis à ce sujet ont été publiés en mars 2021 et février 2019. Le Ministère continuera de prendre des mesures pour contrer cette activité illégale et informer les Canadiens au besoin.

Produits visés

Photo

Produit

Risque


Gel Dalacin T 1 %

Gel antibactérien contre l'acné

Selon l'étiquette (en japonais) : contient de la clindamycine

 


Crème antibiotique Gentashin 0,1 %

Crème antibiotique

Selon l'étiquette (en japonais) : contient de la gentamicine


Kobayashi Aibon/Eyebon Eyewash (emballage bleu)

Gouttes ophtalmologiques

Selon l'étiquette (en japonais) : contient de l'acide aminocaproïque


Kobayashi Aibon/Eyebon Eyewash Medicala (emballage noir)

Gouttes ophtalmologiques

Selon l'étiquette (en japonais) : contient de l'acide aminocaproïque


Santen Sante Beautéye Contact

Gouttes oculaires

Selon l'étiquette (en japonais) : contient du méthylsulfate de néostigmine


Santen Sante FX Neo (emballage bleu) 

Gouttes oculaires

Selon l'étiquette (en japonais) : contient du méthylsulfate de néostigmine et de l'acide aminocaproïque

 


Santen Sante FX Neo (emballage argent)

Gouttes oculaires

Selon l'étiquette (en anglais) : contient du méthylsulfate de néostigmine et de l'acide aminocaproïque


Santen Sante PC

Gouttes oculaires

Selon l'étiquette (en japonais) : contient du méthylsulfate de néostigmine

Ce que vous devrez faire

Contexte

L'acide aminocaproïque est un ingrédient médicamenteux d'ordonnance utilisé pour réduire les saignements dans diverses situations cliniques. L'exposition de l'oeil à l'acide aminocaproïque peut affecter l'oeil lui-même, et l'acide peut être absorbé par le sang à travers les canaux lacrymaux. Les effets secondaires peuvent inclure des yeux larmoyants, des changements de la vision, des maux de tête, des étourdissements, des nausées, une faiblesse musculaire et des éruptions cutanées.

La clindamycine sous forme topique est un antibiotique d'ordonnance approuvé au Canada pour traiter les infections bactériennes, y compris celles associées à l'acné. Le produit ne doit pas être utilisé chez les personnes ayant des antécédents de colite ulcéreuse (inflammation intestinale) ou d'inflammation intestinale associée à l'utilisation d'antibiotiques (colite associée aux antibiotiques). Les effets secondaires peuvent inclure une peau sèche et écaillée, la desquamation de la peau, une sensation de brûlure ou de piqûre sur la peau, des douleurs oculaires, des démangeaisons, de l'urticaire, des rougeurs et des symptômes gastro-intestinaux (tels qu'une indigestion et des gaz). L'innocuité et l'efficacité chez les enfants de moins de 12 ans n'ont pas été établies.

La gentamicine est un antibiotique d'ordonnance appliqué topiquement (sur la peau) pour traiter des infections cutanées mineures. Ce produit peut causer des rougeurs et une irritation de la peau. Une utilisation prolongée peut causer des infections fongiques ou bactériennes. La gentamicine peut être absorbée dans le sang si elle est appliquée sur de grandes parties de la peau, surtout si la peau est fissurée ou gercée, ce qui augmente le risque d'effets secondaires graves. Les effets secondaires graves comprennent les réactions allergiques (p. ex. éruptions, urticaire et rougeur, enflure, cloques ou peau qui pèle avec ou sans fièvre, difficulté à respirer, enflure de la bouche, du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge), et les dommages aux reins et à l'ouïe. Ce produit ne doit pas être utilisé chez les patients allergiques à la gentamicine. La gentamicine peut interagir avec d'autres médicaments et doit être utilisée avec prudence en combinaison avec d'autres antibiotiques, médicaments anticancéreux, diurétiques, immunosuppresseurs et anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Méthylsulfate de néostigmine : Il n'y a aucune goutte oculaire contenant du méthylsulfate de néostigmine approuvée pour le marché canadien. Par le passé, des médicaments semblables à la néostigmine étaient utilisés pour traiter le glaucome. Ces médicaments ne sont plus largement utilisés en raison du nombre important d'effets secondaires possibles liés aux yeux, y compris une vision floue peu importe la distance, des céphalées frontales, des fibrillations des paupières, des yeux rouges, des cataractes, des réactions allergiques, des kystes de l'iris, le décollement de la rétine et la possibilité de susciter un type particulier de crise de glaucome. De plus, son absorption par le sang à travers les canaux lacrymaux peut provoquer de graves effets secondaires cardiaques et respiratoires.

Also available in English

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:09
Dans le cadre de la seconde journée de consultations portant sur les effets des écrans sur nos jeunes, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé mentale, M. David Birnbaum, a tenté de mettre en lumière le potentiel côté bénéfique...

à 21:40
Everbridge, Inc. annonce aujourd'hui que les chefs de file sectoriels Takeda Pharmaceutical Company Limited ("Takeda"), dentsu international et Finastra font partie des multinationales de premier à avoir décroché la prestigieuse désignation Best in...

à 21:30
Dans de nombreux pays d'Europe dont la France, les écoliers et les étudiants reprennent le chemin des cours, marquant le début d'une année pleine de nouvelles possibilités d'apprentissage et de rencontres. Pour beaucoup, c'est un retour à la...

à 20:05
Le Syndicat des Métallos s'inquiète profondément des 39 travailleurs pris temporairement sous terre à la mine Totten de Vale à Sudbury depuis dimanche matin. Les efforts de sauvetage se poursuivent et le syndicat ose espérer que tous les travailleurs...

à 17:05
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et du...

à 16:22
Cardinal Health Canada a annoncé aujourd'hui une politique de vaccination des employés dans le cadre de ses efforts continus pour protéger ses employés, ses clients et le système de santé canadien contre la COVID-19. Compte tenu des directives...



Communiqué envoyé le 7 juillet 2021 à 12:00 et diffusé par :