Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, CFG

Déclaration de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 27 juin 2021


La pandémie de COVID-19 continue d'être une source de stress et de causer de l'anxiété à de nombreux membres de la population canadienne, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

OTTAWA, ON, le 27 juin 2021 /CNW/ - En Ontario, le 27 juin est la Journée de la sensibilisation au trouble de stress post-traumatique (TSPT), une occasion de sensibiliser les gens au stress traumatique et au TSPT. Le TSPT est un trouble de santé mentale diagnostiquable qui peut survenir après une exposition à des facteurs de stress psychologique au cours d'un ou de plusieurs événements potentiellement traumatisants sur le plan psychologique. Les symptômes du TSPT comprennent des souvenirs récurrents et pénibles, le fait d'éviter ce qui rappelle les événements et des troubles du sommeil.

Si le TSPT peut toucher n'importe qui, tous milieux confondus, certaines personnes peuvent y être plus vulnérables en raison du type d'emploi qu'elles occupent. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l'augmentation des facteurs de stress et l'accroissement des risques ont rendu de nombreux travailleurs de première ligne et de la santé vulnérables aux traumatismes et au stress post-traumatique.

Une enquête récente menée par l'Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada a révélé que 6 % des adultes canadiens ont déclaré souffrir de symptômes modérés à graves de TSPT. Les répondants à l'enquête présentant des symptômes modérés à graves de TSPT étaient plus susceptibles de déclarer avoir été touchés par la pandémie, comme des problèmes de santé physique et des difficultés à remplir leurs obligations financières. Étant donné que les symptômes de TSPT peuvent prendre des mois, voire des années, à se développer, nous ne connaîtrons peut-être pas toutes les répercussions de la pandémie sur la santé mentale des Canadiens avant un certain temps.

Il est important de prendre des nouvelles de nos proches, de reconnaître les conséquences qu'ont eues sur nous les défis et les sacrifices des derniers mois et de nous soutenir les uns les autres pendant cette période. Si vous avez besoin de soutien en ce qui concerne votre santé mentale ou votre consommation d'alcool ou de drogues, vous pouvez visiter le site Espace mieux-être Canada pour obtenir de l'aide et des ressources gratuites.

Tandis que l'activité de la COVID-19 diminue au Canada, nous continuons de surveiller des indicateurs épidémiologiques clés pour suivre les tendances et détecter rapidement les problèmes émergents, y compris pour mieux comprendre l'effet des variants du virus en circulation. L'Agence de la santé publique du Canada fait aussi régulièrement le point à l'intention des Canadiens sur le nombre de vaccins administrés, la couverture vaccinale et la surveillance continue de l'innocuité des vaccins contre la COVID-19 à l'échelle du pays. Voici le plus récent résumé des tendances et des chiffres à l'échelle nationale.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu au Canada 1 412 768 cas de COVID-19, dont 26 214 décès. Ces chiffres cumulatifs illustrent le fardeau global de la COVID-19 à ce jour. Dans l'ensemble, la majorité des cas de COVID-19 récemment signalés au pays est attribuable à des variants préoccupants. Bien que le variant alpha continue de représenter la majorité des variants génétiquement séquencés au Canada, quatre variants préoccupants (B.1.1.7 [alpha], B.1.351 [bêta], P.1 [gamma] et B.1.617 [delta]) ont été détectés dans la plupart des provinces et territoires et le nombre de cas du variant delta dans certaines régions augmente. Toutefois, nous savons que la vaccination, de concert avec les mesures de santé publique et les précautions individuelles, fonctionne pour réduire la propagation de la COVID-19.

Les dernières données à l'échelle nationale montrent que la tendance à la baisse de la transmission de la maladie se poursuit, avec une moyenne de 758 cas signalés par jour au cours de la dernière période de sept jours (du 18 au 24 juin), un recul de 33 % par rapport à la semaine précédente. De façon similaire, le nombre total de personnes atteintes d'une forme grave ou critique de la COVID-19 diminue aussi régulièrement. Les données des provinces et des territoires montrent qu'en moyenne, 1 114 personnes atteintes de la COVID-19 ont été soignées quotidiennement dans les hôpitaux canadiens au cours de la période de sept jours la plus récente (du 18 au 24 juin), soit 22 % de moins que la semaine dernière. En moyenne, 533 de ces personnes étaient soignées dans une unité de soins intensifs, ce qui correspond à 18 % de moins que la semaine dernière. Également, le nombre moyen de décès signalés chaque jour qui se chiffre à 18 sur une période de sept jours (du 18 au 24 juin) diminue, ce qui représente une baisse de 9 % comparativement à la semaine précédente.

Au moment où l'admissibilité au vaccin continue de prendre de l'ampleur et l'administration des premières et secondes doses des vaccins contre la COVID-19 se poursuit à un rythme accru dans tout le pays, l'optimisme croît quant à la possibilité d'atteindre une immunité répandue, accrue et durable au moyen de la pleine vaccination contre la COVID-19 d'une large proportion de la population canadienne. Pour de plus amples renseignements concernant les risques et les avantages de la vaccination, j'encourage les Canadiens à communiquer avec leurs autorités locales de santé publique ou leur fournisseur de soins de santé ou encore à consulter des sources crédibles et de confiance, comme Canada.ca et Immunisation.ca.

Les Canadiens peuvent obtenir des renseignements sur le site Canada.ca pour comprendre les bienfaits de la vaccination contre la COVID-19 ainsi que pour trouver des conseils sur la vie après la vaccination. Des outils interactifs gratuits d'évaluation des risques, développés par le National Institute on Aging de l'Université Ryerson avec la collaboration du gouvernement du Canada, sont également accessibles. Ces ressources visent à aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées et à comprendre les précautions à prendre pour réduire les risques liés à la COVID-19 en fonction de l'état de santé et du statut vaccinal de la personne et de la famille, ainsi que des différents contextes et activités à risque. Cependant, à mesure que les autorités commencent à assouplir les restrictions, les risques et les circonstances ne sont pas les mêmes partout et il demeure important de suivre les conseils de santé publique locaux, quel que soit votre statut vaccinal.

Pendant que la COVID-19 continue de circuler au Canada et à l'étranger, les mesures de santé publique de base et les précautions individuelles peuvent nous aider à en réduire la propagation :si vous avez des symptômes, restez chez vous ou isolez-vous; soyez au fait des risques associés à divers environnements; évitez tous les voyages non essentiels et continuez à suivre les mesures de protection individuelle, à savoir la distanciation physique, une bonne hygiène des mains et le port d'un masque bien conçu et bien ajusté, au besoin.

Les Canadiens et les Canadiennes peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d'information pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID-19, ainsi que sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et du...

à 15:49
Malgré un nombre restreint de lieux extérieurs de récolte et des heures d'accès réduites dans certaines des régions du Québec, la collecte de rue de La guignolée des médias a récolté cette année 2 006 567 $. Tenu le jeudi 2 décembre dernier, cet...

à 14:33
Une enquête ponctuelle menée par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) révèle qu'il ne semble pas y avoir transmission communautaire du variant Omicron pour l'instant au Québec....

à 11:55
Theratechnologies Inc. (Theratechnologies ou la société) , une compagnie biopharmaceutique se spécialisant dans la commercialisation et le développement de traitements innovateurs, est heureuse d'annoncer le dépôt d'une demande supplémentaire de...

à 11:00
Ce lundi en milieu de journée, les employés syndiqués de l'Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel ont manifesté devant l'établissement pour réclamer des mesures de sécurité accrues afin de protéger autant le personnel que les patients...

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 1 189 nouveaux cas, pour un total de 455 825 personnes infectées; 2 nouveaux décès, pour un total de 11 589 décès; 226 hospitalisations,...



Communiqué envoyé le 27 juin 2021 à 12:00 et diffusé par :