Le Lézard
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Sécurité publique, Plaidoyer (politique), CFG, MAT

Vers une normalisation des décès et des maladies reliés au tabagisme


Entrée en vigueur des nouvelles normes sur le taux de nicotine dans les produits de vapotage.

MONTRÉAL, le 25 juin 2021 /CNW Telbec/ - Le gouvernent du Canada a annoncé aujourd'hui l'entrée en vigueur du nouveau règlement visant à réduire le taux de nicotine dans les produits de vapotage à un maximum de 20 mg/mL. La Coalition des droits des vapoteurs du Québec (CDVQ) dénonce vivement ce nouveau règlement et craint que cela entraîne malheureusement une hausse du nombre de fumeurs et implicitement, une augmentation du nombre de décès et de maladies reliés au tabac. Une très mauvaise nouvelle pour les Canadiens et les Canadiennes.

L'entrée en vigueur de cette nouvelle règlementation est d'autant plus difficile à expliquer que même Santé Canada, reconnaissait candidement, dans son rapport publié le 19 décembre 2020, que la baisse du taux de nicotine allait contribuer à augmenter le nombre de fumeurs « Après l'entrée en vigueur du projet de règlement, on s'attend à ce que certains doubles utilisateurs qui consomment actuellement des produits de vapotage contenant plus de 20 mg/mL de nicotine ne se tournent pas vers des produits à plus faible concentration en nicotine. Ils préféreront acheter plus de cigarettes, compensant ainsi la perte de ventes de produits de vapotage contenant plus de 20 mg/mL de nicotine.1»

À la CDVQ, on déplore le fait que le gouvernement fédéral semble banaliser le nombre de morts et de maladies graves causés par la cigarette. « On assiste véritablement à une normalisation des décès et des maladies reliés au tabac par le gouvernement de Justin Trudeau. Leur obsession à s'attaquer au vapotage leur fait perdre toute connexion avec la réalité et toute sensibilité envers les nombreuses victimes du tabac. On dirait que le gouvernement ne réalise pas que la cigarette tue chaque année des milliers de Canadiens » a commenté Mme Christina Xydous, porte-parole de la CDVQ.

L'Association pulmonaire du Canada confirme d'ailleurs que « Le tabagisme est la cause évitable numéro 1 de maladie et de décès au Canada. Il est estimé que 48 000 Canadien.nes meurent chaque année de causes liées au tabagisme; d'innombrables autres vivent avec des maladies chroniques ».2

En terminant, la CDVQ demande au gouvernement Trudeau de ne pas continuer dans cette direction avec leur projet d'abolir les saveurs dans le vapotage annoncé vendredi dernier. « Le tabagisme est en baisse au Canada. Par contre, avec le projet d'abolir les saveurs dans le vapotage, plusieurs de nos membres risquent de retourner à la cigarette, faute d'alternative. Le gouvernement Trudeau risque de saboter des années d'efforts de lutte au tabagisme.» de conclure Mme Xydous

1 https://canadagazette.gc.ca/rp-pr/p1/2020/2020-12-19/html/reg3-eng.html

2 https://www.poumon.ca/santé-pulmonaire/info-pulmonaire/statistiques-sur-la-santé-pulmonaire/statistiques-sur-le-tabagisme?_ga=2.73980123.839030762.1624385703-2099095865.1624385703

À propos de la CDVQ

La Coalition des droits des vapoteurs du Québec a pour mission de défendre les droits des vapoteurs et des fumeurs pour un accès à un outil important de réduction des méfaits du tabac, soit la vapoteuse. Elle revendique une politique de santé publique comprenant un volet axé sur la réduction des méfaits et accordant une place importante au vapotage, une demande amplement justifiée par la science.

NOTE : MME CHRISTINA XYDOUS EST DISPONIBLE POUR COMMENTER ET DONNER DES ENTREVUES.

SOURCE Coalition des droits des vapoteurs du Québec



Communiqué envoyé le 25 juin 2021 à 10:51 et diffusé par :