Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Un nouvel outil révèle que plus de 50 pour cent de la population est réticente à la vaccination dans plus de 580 villes des États-Unis en fonction du code postal


Les données recueillies jusqu'au niveau du code postal révèlent d'énormes variations au sein des comtés quant à l'hésitation à se faire vacciner

SEATTLE, 25 juin 2021 /PRNewswire/ -- L'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de la faculté de médecine de l'Université de Washington et COVID Collaborative a lancé un nouvel outil aujourd'hui présentent des données sur la disposition des gens à recevoir un vaccin COVID-19 selon le code postal et le comté pour l'ensemble des États-Unis. Au 10 juin, le pourcentage de personnes qui expriment un certain degré d'hésitation à se faire vacciner varie de plus de 50 pour cent d'un code postal à l'autre dans certains comtés.

« Cette visualisation des données est destinée aux responsables de la santé et aux autres décisionnaires qui s'efforcent d'informer leurs électeurs sur l'innocuité et les bénéfices des vaccins COVID-19 », a déclaré John Bridgeland, cofondateur et PDG de COVID Collaborative. « En rendant ces données facilement accessibles jusqu'au niveau des différents codes postaux, l'IHME et COVID Collaborative peuvent contribuer à garantir que ces actions menées atteignent les « esprits indécis » : les personnes qui ne sont pas encore vaccinées mais qui sont prêtes à se laisser convaincre. » Le modèle présente des estimations pour plus de 30 000 codes postaux aux États-Unis, contre seulement 3 000 comtés.

Dans plus de 670 codes postaux, plus de 20 pour cent des personnes non vaccinées ont répondu « probablement oui » ou « probablement non » à une question de l'enquête demandant si elles se feraient vacciner contre le COVID-19. L'outil de visualisation permet aux responsables de la santé et aux autres utilisateurs d'observer ce groupe, qui pourrait être le plus à même de recevoir davantage d'informations sur les vaccins ou de basculer pour inclure ceux qui ont répondu « certainement pas » lorsqu'on leur a demandé quelles étaient leurs intentions en termes de vaccination.

Les données montrent que même dans les comtés où l'hésitation est globalement faible, il existe des codes postaux où une proportion beaucoup plus importante de la population n'est pas sûre de se faire vacciner contre le COVID-19. Dans le nord-est de l'État de Washington, le taux d'hésitation au niveau du comté est d'environ 20 pour cent, mais certains codes postaux ont un taux d'hésitation qui atteint 50 pour cent. Dans presque tous les États, les codes postaux voisins présentent de grandes disparités. Dans le Minnesota, par exemple, deux codes postaux limitrophes affichent des taux d'hésitation de 9 pour cent et de plus de 60 pour cent. Alors que les responsables des comtés s'efforcent de lutter contre le degré d'hésitation, ces données au niveau du code postal permettront un ciblage géographique plus efficace.

Quelques autres conclusions clés tirées des données :

En fournissant des données aussi précises, l'outil peut contribuer à garantir que les actions menées sont ciblées géographiquement là où elles auront le plus d'impact.

« Il est primordial d'augmenter les taux de vaccination pour prévenir d'autres décès et infections dus au COVID-19, en particulier avec la circulation de nouveaux variants », a déclaré le directeur de l'IHME, le Dr Christopher Murray. « Il est plus dangereux aujourd'hui de ne pas être vacciné qu'il y a un an, car les variants sont à la fois plus transmissibles et plus mortels. Nous espérons que cet outil fournira des conseils précieux aux responsables de la santé qui s'efforcent d'atteindre ceux qui ne sont pas encore vaccinés. »

La visualisation , actuellement en version bêta, est hébergé sur le site de l'IHME. L'Institut prévoit de revoir l'outil en fonction des réactions des utilisateurs et d'utiliser ces réactions pour explorer d'éventuelles nouvelles fonctionnalités afin de nuancer davantage la visualisation. Il continuera à être mis à jour toutes les deux semaines avec les dernières données de l'enquête afin de saisir les tendances en cours. Les données proviennent d'une enquête en cours de l'université Carnegie Mellon, qui recueille chaque jour les réponses de 50 000 américains via Facebook.

Les dix codes postaux les plus hésitants

Code postal

Comté

État

Pourcentage d'hésitation à se faire vacciner

69340

Sheridan

Nebraska

98,8

83244

Butte

Idaho

98,2

68837

Valley

Nebraska

97,7

99759

North Slope Borough

Alaska

96,1

58643

Slope

Dakota du Nord

96,0

75475

Fannin

Texas

95,4

66970

Jewell

Kansas

95,0

58559

McLean

Dakota du Nord

95,0

35615

Limestone

Alabama

94,9

35149

Talladega

Alabama

93,7

 

Les dix codes postaux les moins hésitants

Code postal

Comté

État

Pourcentage d'hésitation à se faire vacciner

99606

Lake and Peninsula Borough

Alaska

0,049

99692

Région de recensement des Aléoutiennes occidentales

Alaska

0,087

20818

Montgomery

Maryland

0,118

87827

Catron

Nouveau Mexique

0,165

13436

Hamilton

New York

0,168

57373

Hand

Dakota du Sud

0,179

99777

Région de recensement de Yukon-Koyukuk

Alaska

0,18

78007

McMullen

Texas

0,19

99741

Région de recensement de Yukon-Koyukuk

Alaska

0,19

58448

Griggs

Dakota du Nord

0,191

 

Données et méthodes

L'IHME utilise des modèles statistiques basés sur ces données d'enquête pour estimer le taux d'hésitation vaccinale pour plus de 32 900 codes postaux et 3 100 comtés des États-Unis. L' enquête américaine sur les symptômes du COVID-19, menée par le groupe de recherche Delphi de l'université Carnegie Mellon avec le soutien de Facebook, invite les personnes présentes sur Facebook à répondre à des questions sur leur état de santé, notamment sur les symptômes du COVID-19. Les enquêtes sont conçues pour fournir des informations permettant de surveiller et de prévoir la façon dont le COVID-19 peut se propager.

À propos de l'Institute for Health Metrics and Evaluation

L'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) est un organisme indépendant de recherche en santé mondiale de l'University of Washington School of Medicine qui fournit des mesures rigoureuses et comparables quant aux problèmes de santé les plus importants au monde et évalue les stratégies utilisées pour les résoudre. L'IHME s'engage à faire preuve de transparence et à rendre cette information largement accessible afin que les responsables politiques disposent des données probantes dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées quant à l'affectation des ressources de façon à améliorer la santé de la population.

À propos de COVID Collaborative

COVID Collaborative, un projet de l'Office of American Possibilities, est une assemblée nationale composée d'experts, de leaders et d'institutions dans les domaines de la santé, de l'éducation et de l'économie, ainsi que d'associations représentant la diversité du pays, afin de renverser le cours de la pandémie en soutenant les actions menées contre le COVID-19 au niveau fédéral, étatique et local.

Logo : https://mma.prnewswire.com/media/1156878/IHME_Logo.jpg 

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:44
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 8 septembre 2021 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur le produit. Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

à 19:14
Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd'hui, par décret les intervenants du secteur de la santé et des services sociaux qui sont visés par l'obligation de démontrer être adéquatement protégés contre la COVID-19, conformément à ce qui avait été...

à 18:37
- L'essai pivot de la phase 3 a permis d'atteindre tous les critères d'évaluation primaires, démontrant ainsi la non-infériorité du vaccin par rapport au vaccin contre la grippe quadrivalent d'un fabricant majeur homologué aux États-Unis. - Le vaccin...

à 18:05
  SAB Biotherapeutics annonce que le SAB-185 a reçu une très bonne évaluation d'un comité de contrôle des données (CICD) et qu'il progresse désormais vers la Phase 3 dans le cadre de l'essai ACTIV-2 sponsorisé par les National Institutes of Health...

à 17:19
Les efforts mondiaux pour mettre fin au tabagisme sont au point mort et nécessitent une refonte radicale pour empêcher un milliard de personnes de mourir au cours de ce siècle, selon un nouveau rapport de cinq experts de premier plan, membres de la...

à 17:08
C'est une mesure exagérée dans un milieu sous contrôle. « On tente de tuer une mouche avec un bazooka. Beaucoup trop d'aînés vont pâtir d'une mesure qui ne les concerne pas », regrette Yves Desjardins, président-directeur général du RQRA....



Communiqué envoyé le 25 juin 2021 à 06:31 et diffusé par :