Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Acquisitions et fusions d'entreprises, Bénéfices, Offres, Dividendes / Ristournes

Empire présente d'excellents résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice 2021


Sommaire du quatrième trimestre

STELLARTON, NS, le 22 juin 2021 /CNW/ - Empire Company Limited (« Empire » ou la « Société ») (TSX : EMP.A) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice complet clos le 1er mai 2021. Pour le trimestre, la Société a comptabilisé un bénéfice net de 171,9 M$, en comparaison de 177,8 M$ l'an dernier. Le bénéfice total par action au quatrième trimestre de l'exercice précédent tenait compte d'un profit inhabituel de 0,06 $ sur la cession d'un contrat de location; abstraction faite de l'incidence de ce profit, le bénéfice net total par action a augmenté de 6,7 % par rapport à l'exercice précédent.

« Malgré le défi de dépasser les résultats exceptionnels de l'an dernier, qui étaient attribuables à la COVID-19, nous sommes heureux d'annoncer que notre équipe a réalisé un très bon quatrième trimestre, en égalant les résultats de l'exercice précédent au chapitre du bénéfice net et en enregistrant une croissance des ventes des magasins comparables de 10,4 % sur deux ans », a déclaré Michael Medline, président et chef de la direction d'Empire. « Ces excellents résultats sont le fruit de nos progrès continus dans l'exécution au quotidien et dans la mise en oeuvre du projet Horizon, dont les retombées se feront sentir bien au-delà de la pandémie de COVID-19. Je suis très fier de notre formidable équipe, en magasin et dans les coulisses, qui continue à générer une réelle croissance des ventes tout en maîtrisant les coûts. »

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2021, la Société a lancé le projet Horizon, un plan de croissance sur trois ans axé sur l'expansion des activités de base et l'accélération du commerce électronique. La Société est en voie d'atteindre une augmentation supplémentaire cible de 500 M$ du BAIIA annualisé et une augmentation de la marge du BAIIA de 100 points de base d'ici l'exercice 2023 grâce à i) une croissance des parts de marché et à ii) une discipline en matière de coûts et de marges.

Au cours de l'exercice 2021, des gains liés au projet Horizon ont été obtenus grâce à l'expansion et à la rénovation du réseau de magasins de la Société, d'améliorations au chapitre de l'exploitation dans les magasins et du marchandisage grâce aux données et à l'analytique, ainsi que de l'accroissement continu de l'efficacité grâce aux initiatives d'approvisionnement stratégique. Les gains ont été en partie contrebalancés par l'investissement dans le réseau de commerce électronique de la Société.

Pour l'exercice 2022, la direction prévoit que la majeure partie des gains proviendront de l'annualisation des initiatives de l'exercice 2021, ainsi que de l'expansion et de la rénovation continues du réseau de magasins, de la maximisation promotionnelle, de l'analyse des données et d'une efficience de l'approvisionnement stratégique. Les avantages seront partiellement contrebalancés par l'investissement dans le réseau de commerce électronique de la Société.

Déclaration d'un dividende

Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,15 $ par action sur les actions de catégorie A sans droit de vote (les « actions de catégorie A ») et sur les actions ordinaires de catégorie B, qui sera payable le 30 juillet 2021 aux actionnaires inscrits le 15 juillet 2021, soit une hausse du taux de dividende annualisé de 15,3 %. Ces dividendes sont des dividendes déterminés au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des lois provinciales pertinentes.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités

Le 22 juin 2021, la Société a renouvelé son offre publique de rachat dans le cours normal des activités en déposant, auprès de la Bourse de Toronto (« TSX »), un avis d'intention visant le rachat aux fins d'annulation d'un maximum de 8 468 408 d'actions de catégorie A représentant 5,0 % des 169 368 174 actions de catégorie A en circulation au 18 juin 2021, sous réserve de certaines approbations des organismes de réglementation. Les achats seront effectués par l'intermédiaire de la TSX ou de tout autre système de négociation admissible. Le prix que paiera Empire pour ces actions correspondra au prix en vigueur sur le marché au moment de l'acquisition. La Société estime que le rachat occasionnel d'actions au cours du marché en vigueur constitue une utilisation judicieuse des fonds, en plus d'être dans le meilleur intérêt d'Empire et de ses actionnaires. Les rachats pourraient commencer le 2 juillet 2021 et doivent se terminer au plus tard le 1er juillet 2022.

La moyenne des transactions quotidiennes des actions s'étant établie à 493 273 au cours des six derniers mois, les achats quotidiens seront limités à 123 318 actions de catégorie A (25 % de la moyenne des transactions quotidiennes des actions de catégorie A), à l'exception de l'exemption pour les achats en bloc.

La Société a également renouvelé son programme de rachat automatique d'actions auprès de son courtier désigné, programme qui lui permet de racheter aux fins d'annulation des actions de catégorie A, pendant les périodes d'interdiction des opérations, dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités, sous réserve de certaines approbations des organismes de réglementation.

En vertu de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités actuelle de la Société, qui a débuté le 2 juillet 2020, a été modifiée le 19 avril 2021 et expire le 1er juillet 2021, la Société a reçu l'approbation de la TSX pour racheter 8 548 551 actions de catégorie A, ce qui représente environ 5,0 % des actions de catégorie A en circulation. Au 21 juin 2021, la Société a racheté 5 272 860 actions à un prix moyen pondéré de 37,83 $, pour une contrepartie totale de 199,5 M$.

Le tableau qui suit présente les actions rachetées dans le cadre du programme d'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Société pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 1er mai 2021 :


Périodes de 13 semaines
closes les

Exercices de 52 semaines
clos les

(en millions de dollars, sauf les montants par action)

1er mai 2021


2 mai 2020


1er mai 2021


2 mai 2020


Nombre d'actions

2 079 443


-


4 124 260


2 997 583


Prix moyen pondéré par action

38,76

$

-

$

37,24

$

33,36

$

Contrepartie en trésorerie versée

80,6

$

-

$

153,6

$

100,0

$

RÉSULTATS D'EXPLOITATION CONSOLIDÉS

Au quatrième trimestre de l'exercice 2020, le début de la pandémie a entraîné une intensification des activités de constitution de réserves des consommateurs, ce qui a eu une incidence inhabituelle et favorable importante sur les ventes, le profit brut et le bénéfice net par rapport à l'ampleur des répercussions au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2021.


Périodes de 13 semaines
closes les

Exercices de 52 semaines
clos les

(en millions de dollars,
sauf les montants par action)

1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


Ventes

6 920,0

$

7 012,4

$

(92,4)

$

28 268,3

$

26 588,2

$

1 680,1

$

Profit brut1)

1 795,7


1 819,5


(23,8)


7 199,3


6 633,3


566,0


Bénéfice d'exploitation

295,0


324,3


(29,3)


1 299,5


1 111,8


187,7


BAIIA1)

514,4


527,8


(13,4)


2 143,8


1 892,4


251,4


Bénéfice net2)

171,9


177,8


(5,9)


701,5


583,5


118,0















Résultat par action, après dilution













RPA2)3)

0,64

$

0,66

$

(0,02)

$

2,60

$

2,15

$

0,45

$














Nombre moyen pondéré d'actions en
  circulation, après dilution (en millions)

267,6


269,7




269,3


271,4




Dividende par action

0,13

$

0,12

$



0,52

$

0,48

$



 


Périodes de 13 semaines
closes les

Exercices de 52 semaines
clos les


1er mai 2021


2 mai 2020


1er mai 2021


2 mai 2020


Marge brute1)

25,9

%

25,9

%

25,5

%

24,9

%

Marge du BAIIA1)

7,4

%

7,5

%

7,6

%

7,1

%

Croissance des ventes des magasins comparables1)

(4,5)

%

15,0

%

4,7

%

4,6

%

Croissance des ventes des magasins comparables, compte
non tenu des ventes de carburant

(6,1)

%

18,0

%

5,6

%

5,7

%

Taux d'impôt effectif

19,7

%

26,0

%

25,8

%

26,4

%

1)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

2)

Attribuable aux propriétaires de la Société.

3

Résultat par action (« RPA »).

À compter du premier trimestre de l'exercice 2021, et pour les périodes de comparaison, le bénéfice d'exploitation ajusté, le BAIIA ajusté, le bénéfice net ajusté et les données connexes auparavant présentées dans le communiqué de presse ont été retirés étant donné leur importance négligeable.

COVID-19

Les répercussions du nouveau coronavirus (la « COVID-19 » ou la « pandémie ») sur la Société ont commencé à se faire sentir en février 2020 : les autorités gouvernementales ont imposé des restrictions et les Canadiens ont été encouragés à mettre en pratique les mesures de santé publique, telles que rester à la maison, pratiquer la distanciation sociale, porter le masque et recevoir la vaccination. Des protocoles de désinfection accrus ont continué d'être appliqués dans les magasins et dans les centres de distribution, la demande et les habitudes de consommation des consommateurs se sont transformées, et la volatilité a augmenté sur les marchés des capitaux. La Société a réagi de façon proactive tout au long de cette période et réuni un groupe de travail interfonctionnel de préparation en cas de pandémie dont le mandat est de surveiller et d'atténuer efficacement les risques pour les employés, les clients et l'entreprise.

La direction a comme priorité d'assurer la santé et la sécurité des employés, des clients et des collectivités tout en maintenant une chaîne d'approvisionnement résiliente pour répondre aux besoins des Canadiens et pour soutenir les organismes de bienfaisance. La Société continue de consacrer des sommes supplémentaires aux produits et procédures de sécurité et de désinfection afin de permettre aux clients et aux employés de se sentir protégés en magasinant ou en travaillant dans les magasins. La direction surveille de près les répercussions de la pandémie sur la vente au détail d'aliments dans le monde et continue à se fonder sur les meilleures pratiques.

La direction s'attend à ce que, au fur et à mesure que les restrictions de confinement s'assoupliront et que les consommateurs réorienteront certaines dépenses vers le secteur de la restauration et de l'hôtellerie, le secteur des marchés de l'alimentation conserve une partie du pourcentage de la consommation qui a été dévié du secteur de la restauration et de l'hôtellerie vers le secteur des marchés d'alimentation. Les répercussions futures de la COVID-19 et des restrictions imposées par le gouvernement sont incertaines et dépendront d'une part de la durée et de l'étendue de la propagation du virus et, d'autre part, du déploiement continu de la vaccination dans tout le pays. La situation financière et les flux de trésorerie de la Société demeurent solides. Au 1er mai 2021, les fonds en caisse et les équivalents de trésorerie de la Société s'élevaient à 891 M$ et la Société avait accès à environ 694 M$ de capacité inutilisée sur des facilités de crédit qui n'arriveront à échéance qu'à l'exercice 2023. 

La pandémie a modifié les habitudes d'achat en alimentation des Canadiens, qui magasinent moins souvent mais achètent en plus grande quantité. Bon nombre de clients recherchent un magasin d'alimentation qui leur offre une solution d'épicerie en ligne et qui comble leurs besoins pour les produits ménagers.

À compter du troisième trimestre, certains gouvernements provinciaux ont mis en place des restrictions de confinement. La Société a introduit une prime de confinement temporaire pour les employés de première ligne des magasins et des centres de distribution des régions touchées. La prime de confinement a également été introduite dans d'autres régions à mesure que des confinements imposés par le gouvernement ont été mis en place. Le coût de ces primes sera fonction de la durée du confinement et du nombre de régions touchées.

Au cours du quatrième trimestre, le coût de la prime de confinement et du maintien des mesures de sécurité et de désinfection s'est établi à environ 24 M$, compte tenu de la prime de confinement de 9 M$. L'estimation initiale de la Société à l'égard de la prime de confinement, d'un montant maximal de 4 M$, était fondée sur les renseignements disponibles à ce moment. Cependant, au cours du trimestre, un nombre plus important de mesures de confinement ont été imposées par les gouvernements dans tout le pays, de sorte que les coûts réels ont dépassé l'estimation. Au cours du premier trimestre de l'exercice 2022, la Société devrait engager des frais de vente et charges administratives d'environ 15 M$ à 20 M$ (67 M$ au premier trimestre de 2021) liés à la hausse du coût de maintien des mesures de sécurité et de désinfection, à la prime de confinement et aux autres coûts liés à la COVID-19.

Perspectives

La direction s'attend à ce que l'exercice 2022 soit encore touché par la pandémie de COVID-19 au début de l'exercice, et à ce que les activités reviennent à la normale durant l'année à mesure que les taux de vaccination augmentent et que les restrictions liées à la COVID-19 sont assouplies. Bien qu'il soit difficile de faire des prévisions étant donné le caractère unique de la situation, on s'attend à ce que les niveaux de consommation alimentaire à l'extérieur de la maison augmentent et que les volumes du secteur de l'épicerie diminuent en conséquence. En outre, il est probable que les consommateurs se mettent à faire leurs achats plus fréquemment et dans un plus grand nombre d'épiceries qu'au cours des 19 derniers mois. Les formats d'épicerie qui ont connu une croissance relativement faible pendant les confinements, comme les magasins à bas prix, devraient voir leurs ventes relatives augmenter. La direction ne s'attend pas à ce que le comportement de la clientèle de l'épicerie revienne complètement aux niveaux observés avant la pandémie avant un certain temps. On s'attend à ce que les volumes de carburant augmentent avec la reprise de l'activité économique et l'assouplissement des restrictions sur les voyages.

Empire prévoit qu'au cours de l'exercice 2022, les ventes des magasins comparables diminueront, en raison de la baisse des volumes du secteur, et comparativement aux ventes exceptionnellement élevées du secteur au cours de l'exercice 2021. Les marges seront toujours favorisées par les initiatives du projet Horizon, notamment l'optimisation des marques maison et des promotions, ainsi que par l'ajout de Longo's dont le taux de marge est plus élevé que celui d'Empire dans son ensemble, en partie contrebalancés par les effets des changements dans la composition des ventes entre les bannières, en raison de l'assouplissement prévu des restrictions liées à la COVID-19.

Empire s'attend à une amélioration de la rentabilité de son site de commerce électronique à Toronto, dans la mesure où les volumes continuent d'augmenter et où les coûts diminuent grâce à une meilleure efficacité opérationnelle. Dans le même temps, les coûts totaux de Voilà augmenteront dès que l'installation de Montréal amorcera ses activités et que le commerce électronique de préparation en magasin sera mis en oeuvre dans un maximum de 90 magasins supplémentaires. Ensemble, les résultats en hausse à Toronto, l'augmentation des coûts à Montréal et l'ajout de magasins de commerce électronique devraient réduire le bénéfice net d'Empire pour l'exercice 2022 d'environ 0,25 $ à 0,30 $ par action (0,18 $ pour l'exercice 2021). Le taux de croissance des ventes, qui est difficile à prévoir, aura une incidence sur le bénéfice futur, mais la direction prévoit que l'exercice 2022 reflétera la plus forte dilution du bénéfice net du programme Voilà, car on s'attend à ce que le site à Toronto commence à enregistrer des résultats positifs en ce qui a trait au BAIIA vers la fin de la troisième année d'exploitation, ce qui contrebalancera en partie les répercussions de l'ouverture de nouveaux centres de traitement des commandes.

L'expansion des magasins à bas prix de la Société dans l'Ouest a commencé il y a 26 mois, et il y a maintenant 28 magasins à bas prix en activité dans l'Ouest canadien. Tous les magasins ouverts au cours de la première année ont amélioré leurs résultats depuis leur ouverture et, dans l'ensemble, leur rendement est supérieur à celui de l'épicerie à gamme complète de services qu'ils ont remplacée. Les magasins FreshCo ouverts au cours de la deuxième année ont un meilleur rendement que ceux ouverts au cours de la première année. Les magasins récemment ouverts améliorent leur efficacité plus rapidement que les magasins qui ont été convertis initialement, car l'activité a atteint une masse critique. La Société continue d'accroître la présence de ses magasins à bas prix dans l'Ouest et compte 12 magasins à différents stades de développement, et elle prévoit que 40 magasins seront ouverts d'ici la fin de l'exercice 2022. L'incidence nette de la présence accrue des magasins à bas prix dans l'Ouest canadien a été relativement négligeable sur le bénéfice total, mais le BAIIA s'est amélioré par rapport à celui des magasins à gamme complète de services qui ont été convertis.

Lors de l'annonce de la stratégie du projet Horizon, la direction a estimé une augmentation sur trois ans de 500 M$ du BAIIA, compte non tenu de l'incidence de la COVID-19. Au même moment, s'appuyant sur les résultats des 12 derniers mois terminés le 1er février 2020, la direction a également indiqué qu'elle s'attendait à ce que le bénéfice par action génère un taux de croissance moyen composé d'au moins 15 % au cours de la durée du projet Horizon. Pour l'exercice 2022, il est difficile d'estimer l'incidence nette du recul des résultats attribuable à la COVID-19 et l'effet positif des initiatives du projet Horizon. La direction prévoit toujours que la Société atteindra les objectifs de la stratégie du projet Horizon, mais les comparaisons de croissance au cours de l'exercice 2022 en ce qui concerne les ventes des magasins comparables et le bénéfice par action en particulier, seront touchées par les résultats d'une année complète de pandémie de COVID-19 à l'exercice 2021.

Ventes

Au cours de l'exercice précédent, les ventes ont augmenté considérablement en raison d'un changement dans le comportement d'achat des consommateurs et des activités importantes de constitution de réserves, ce qui a entraîné une hausse des ventes au quatrième trimestre. Bien que les ventes demeurent supérieures aux niveaux d'avant la pandémie, le comportement des consommateurs a commencé à se stabiliser, de sorte que les ventes ont fléchi de 1,3 % pour le trimestre clos le 1er mai 2021. La baisse des ventes a été partiellement contrebalancée par l'augmentation des ventes de carburant résultant de la hausse des prix du carburant, par l'expansion de FreshCo dans l'Ouest canadien et de Farm Boy en Ontario, ainsi que par une croissance des ventes en ligne attribuable principalement à Voilà.

Les ventes de l'exercice clos le 1er mai 2021 ont augmenté de 6,3 %, en raison principalement de l'incidence de la COVID-19, des gains de parts de marché du secteur de la vente au détail de produits alimentaires et de l'expansion de FreshCo dans l'Ouest canadien et de Farm Boy en Ontario.

Profit brut

Le profit brut a diminué de 1,3 % pour le trimestre clos le 1er mai 2021, en raison principalement d'une baisse des ventes. La marge brute s'est accrue pour se chiffrer à 25,9 % pour l'exercice précédent, ce qui s'explique principalement par les avantages liés à la restructuration des catégories de produits, par les variations dans la composition du chiffre d'affaires provenant des différentes bannières découlant de l'effet de la COVID-19 et par un environnement moins promotionnel. L'incidence favorable observée au cours de l'exercice précédent n'a pas eu la même ampleur au cours du trimestre considéré, mais la marge brute est demeurée stable à 25,9 %, ce qui s'explique principalement par l'utilisation des outils de maximisation promotionnelle et par les reprises liées à certains rayons avec services à la suite des fermetures effectuées à l'exercice précédent en raison de la COVID-19, facteurs en partie contrebalancés par les ventes de carburant et les variations dans la composition du chiffre d'affaires entre les bannières sans postes d'essence.

Le profit brut a augmenté de 8,5 % pour l'exercice clos le 1er mai 2021, en raison principalement de la hausse des ventes. La marge brute a augmenté pour passer à 25,5 % pour l'exercice, alors qu'elle s'était chiffrée à 24,9 % pour l'exercice précédent, ce qui s'explique principalement par l'utilisation des outils de maximisation promotionnelle d'analytique avancée et par les variations dans la composition du chiffre d'affaires provenant des différentes bannières.

Bénéfice d'exploitation

Pour le trimestre clos le 1er mai 2021, le bénéfice d'exploitation a diminué en raison principalement du recul du bénéfice tiré du secteur de la vente au détail de produits alimentaires qui a résulté de la baisse des ventes découlant des changements dans les habitudes de magasinage des consommateurs observés au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Bien qu'il y ait eu des confinements au cours du trimestre, le niveau extrême d'activité de constitution de réserves qui a été constaté lorsque l'incidence de la COVID-19 a commencé à se faire sentir ne s'est pas reproduit au cours de l'exercice considéré. En plus de la baisse des ventes, un profit constaté à l'exercice précédent sur la cession d'un contrat de location explique en grande partie la diminution du bénéfice d'exploitation. Cette diminution a été en partie contrebalancée par une baisse des frais de vente et charges administratives. La diminution de ces frais de vente et charges administratives s'explique par la baisse des coûts de main-d'oeuvre qui a découlé d'une diminution de la prime de confinement temporaire par rapport au Programme temporaire de primes pour nos héros au cours de l'exercice précédent, facteur partiellement contrebalancé par la hausse des charges de rémunération pour les employés des magasins, des centres de distribution et de bureau, par la hausse des coûts liés à Voilà et par l'augmentation de la charge d'amortissement liée aux actifs au titre des droits d'utilisation.

Pour l'exercice clos le 1er mai 2021, le bénéfice d'exploitation a augmenté en raison principalement de la hausse du bénéfice tiré du secteur de la vente au détail de produits alimentaires qui a résulté de la hausse des ventes attribuable à l'incidence de la COVID-19, de la hausse du profit brut et d'un profit de 30,3 M$ à la vente importante d'un immeuble comptabilisé dans les autres produits au premier trimestre, facteurs en partie contrebalancés par l'accroissement des frais de vente et charges administratives. L'accroissement de ces frais et charges s'explique principalement par la hausse des coûts de main-d'oeuvre, par la hausse des charges de rémunération pour les employés des magasins, des centres de distribution et de bureau, par les dépenses liées aux mesures de sécurité et de désinfection, par l'augmentation des coûts de Voilà et par l'augmentation de la charge d'amortissement liée aux actifs au titre des droits d'utilisation. La hausse des coûts de main-d'oeuvre a principalement trait aux coûts liés au programme temporaire de primes pour nos héros et aux primes ponctuelles connexes accordées au premier trimestre aux employés de première ligne travaillant dans les magasins et les centres de distribution, ainsi qu'à la prime de confinement temporaire introduite au troisième trimestre.

Pour le trimestre, le bénéfice d'exploitation du secteur Placements et autres activités a augmenté en raison principalement de la hausse de la quote-part du bénéfice provenant du Fonds de placement immobilier Crombie (« FPI Crombie »).

Le bénéfice d'exploitation du secteur Placements et autres activités a diminué pour l'exercice, en raison principalement de la vente d'un portefeuille de 15 immeubles réalisée à l'exercice précédent par le FPI Crombie, comme il est mentionné plus loin à la rubrique « Placements et autres activités ».

BAIIA

Pour le trimestre clos le 1er mai 2021, le BAIIA a diminué pour s'établir à 514,4 M$, contre 527,8 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison principalement des mêmes facteurs qui ont influé sur le bénéfice d'exploitation. La marge du BAIIA a diminué pour s'établir à 7,4 %, en comparaison de 7,5 % pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Pour l'exercice clos le 1er mai 2021, le BAIIA a augmenté pour s'établir à 2 143,8 M$, contre 1 892,4 M$ pour l'exercice précédent, en raison principalement des mêmes facteurs qui ont influé sur le bénéfice d'exploitation. La marge du BAIIA a augmenté, passant de 7,1 % à 7,6 %.

Impôt sur le résultat

Le taux d'impôt effectif s'est établi à 19,7 % pour le quatrième trimestre clos le 1er mai 2021, contre 26,0 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le taux d'impôt effectif pour le trimestre écoulé a été inférieur au taux prévu par la loi, en raison principalement de la réévaluation des estimations relatives aux impôts, qui ne sont pas toutes récurrentes, et des éléments de capital non imposables. Le taux d'impôt effectif pour la période correspondante de l'exercice précédent a été inférieur au taux d'impôt prévu par la loi, en raison des éléments de capital non imposables et des différences entre les taux d'impôt des diverses entités.

Le taux d'impôt effectif s'est établi à 25,8 % pour l'exercice clos le 1er mai 2021, contre 26,4 % pour l'exercice précédent. Le taux d'impôt effectif pour l'exercice écoulé a été inférieur au taux prévu par la loi, en raison principalement de la réévaluation des estimations relatives aux impôts et des éléments de capital non imposables, facteurs contrebalancés par des différences entre les taux d'impôt des diverses entités. Le taux d'impôt effectif de l'exercice précédent a été inférieur au taux d'impôt prévu par la loi, en raison des éléments de capital non imposables et des différences entre les taux d'impôt des diverses entités.

Bénéfice net


Périodes de 13 semaines
closes les

Exercices de 52 semaines
clos les

(en millions de dollars, sauf les montants par action)

1er mai 2021


2 mai 2020


1er mai 2021


2 mai 2020


Bénéfice net1)

171,9

$

177,8

$

701,5

$

583,5

$

RPA (après dilution)

0,64

$

0,66

$

2,60

$

2,15

$

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation,
après dilution (en millions)

267,6


269,7


269,3


271,4


1)  Attribuable aux propriétaires de la Société.

Dépenses d'investissement

La Société a investi des sommes respectives de 231,6 M$ et de 679,2 M$ en dépenses d'investissement1) pour le trimestre et l'exercice clos le 1er mai 2021 (226,6 M$ et 574,8 M$ en 2020), qui ont notamment été affectées aux rénovations, à la construction de nouveaux magasins, à la construction d'un centre de traitement des commandes, à la construction d'établissements FreshCo dans l'Ouest canadien et aux investissements dans les technologies analytiques avancées et autres systèmes technologiques. Ces investissements sont conformes aux attentes de la direction, qui avait annoncé précédemment que les dépenses d'investissement pour l'exercice 2021 se situeraient entre 650 M$ et 675 M$.

Pour l'exercice 2022, les dépenses d'investissement devraient se chiffrer à environ 765 M$, la moitié environ de ces investissements étant consacrée à des rénovations et à de nouveaux magasins. La Société ouvrira de 10 à 15 magasins FreshCo dans l'Ouest canadien et étendra la présence de la bannière Farm Boy à 7 nouveaux magasins nets en Ontario. La Société continuera également d'investir environ 15 % de ses dépenses estimées dans des technologies d'analyse avancée et d'autres systèmes technologiques. L'investissement total de la Société dans Voilà pour l'exercice 2022 devrait s'élever à environ 80 M$, y compris sa part de l'investissement dans les centres de traitement des commandes de Montréal et de Calgary, jusqu'à 90 nouveaux points de collecte en magasin, des installations de transbordement supplémentaires et les investissements en technologie qui y sont associés

1)

Les dépenses d'investissement sont comptabilisées selon la méthode d'engagement et comprennent les acquisitions d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement, et les entrées d'immobilisations incorporelles.

Flux de trésorerie disponibles


Périodes de 13 semaines
closes les

Exercices de 52 semaines
clos les

(en millions de dollars)

1er mai 2021


2 mai 2020


1er mai 2021


2 mai 2020


Entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation

562,3

$

887,6

$

1 859,6

$

2 089,4

$

Ajouter : produit de la sortie d'actifs1) et de la résiliation
de contrats de location

49,7


26,8


113,7


193,1


Déduire :                 paiements d'obligations locatives, déduction faite des paiements reçus au titre des contrats de sous-location qui sont des contrats de location-financement

(192,5)


(138,3)


(569,3)


(533,9)


Déduire :                 acquisitions d'immobilisations corporelles, d'immeubles de placement et d'immobilisations incorporelles

(210,6)


(181,3)


(659,1)


(617,8)


Flux de trésorerie disponibles2)

208,9

$

594,8

$

744,9

$

1 130,8

$

1)

Le produit de la sortie d'actifs comprend les sorties d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement.

2)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

Les flux de trésorerie disponibles pour le trimestre clos le 1er mai 2021 ont diminué en raison principalement de la diminution des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation attribuable à l'augmentation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, à l'augmentation des impôts payés et à la diminution du bénéfice en trésorerie, ainsi que du calendrier des paiements des loyers découlant de la date de clôture du trimestre.

Les flux de trésorerie disponibles pour l'exercice clos le 1er mai 2021 ont diminué en raison essentiellement de la diminution des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation attribuable à l'augmentation des impôts payés et à l'augmentation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, de la baisse du produit des sorties d'actifs et de l'accroissement des dépenses d'investissement.

PERFORMANCE FINANCIÈRE PAR SECTEUR

Vente au détail de produits alimentaires


Périodes de 13 semaines
closes les



Exercices de 52 semaines
clos les



(en millions de dollars)

1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


Ventes

6 920,0

$

7 012,4

$

(92,4)

$

28 268,3

$

26 588,2

$

1 680,1

$

Profit brut

1 795,7


1 819,5


(23,8)


7 199,3


6 633,3


566,0


Bénéfice d'exploitation

279,8


316,7


(36,9)


1 251,3


1 040,2


211,1


BAIIA

499,1


520,3


(21,2)


2 094,7


1 820,7


274,0


Bénéfice net1)

158,3


169,7


(11,4)


673,9


528,1


145,8


1)

Attribuable aux propriétaires de la Société.

Placements et autres activités


Périodes de 13 semaines
closes les



Exercices de 52 semaines
clos les



(en millions de dollars)

1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


1er mai
2021


2 mai
2020


Variation
en $


FPI Crombie

11,8

$

6,3

$

5,5

$

32,7

$

50,7

$

(18,0)

$

Genstar

4,4


2,3


2,1


21,3


20,1


1,2


Autres activités, déduction faite des charges du siège social

(1,0)


(1,0)


-


(5,8)


0,8


(6,6)



15,2

$

7,6

$

7,6

$

48,2

$

71,6

$

(23,4)

$

Pour l'exercice clos le 1er mai 2021, le bénéfice tiré des placements et autres activités a diminué en raison principalement de la vente, à l'exercice précédent, d'un portefeuille de 15 immeubles par le FPI Crombie, qui a donné lieu à un apport supplémentaire de 15,1 M$ à la quote-part du bénéfice revenant à la Société et à la comptabilisation d'un profit différé de 6,9 M$, de la hausse de la provision pour créances douteuses attribuable à l'incidence de la COVID-19 sur le recouvrement des soldes de créances impayés, et de l'incidence du programme Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial, mis en place par le gouvernement fédéral. Le profit différé de 6,9 M$ a été comptabilisé au poste « Autres activités, déduction faite des charges du siège social ».

SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE

(en millions de dollars, sauf les montants par action et les ratios)

1er mai 20211)


2 mai 20201)


4 mai 2019


Capitaux propres, déduction faite des participations ne donnant pas
le contrôle

4 372,7

$

3 924,6

$

4 003,3

$

Valeur comptable par action ordinaire2)

16,30

$

14,51

$

14,72

$

Dette à long terme, y compris la tranche échéant à moins d'un an

1 225,3

$

1 675,2

$

2 020,9

$

Obligations locatives à long terme, y compris la tranche échéant
à moins d'un an

5 908,1

$

5 266,2

$

-

$

Ratio de la dette consolidée nette sur le capital total net2)

58,8

%

60,2

%

26,8

%

Ratio de la dette consolidée sur le BAIIA2)

3,3

x

3,7

x

1,9

x

Ratio du BAIIA sur la charge d'intérêts2)

8,0

x

6,8

x

12,4

x

Ratio des actifs courants sur les passifs courants

0,9

x

0,8

x

1,0

x

Total de l'actif

15 173,9

$

14 632,9

$

9 602,4

$

Total des passifs financiers non courants

7 187,7

$

6 559,0

$

2 838,1

$

1)

Les principales mesures de la situation financière reflètent l'incidence de la mise en oeuvre d'IFRS 16 Contrats de location (« IFRS 16 »).

2)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

Au cours de l'exercice 2021, Standard & Poor's (« S&P ») a rehaussé la notation de la Société, la faisant passer de BB+, perspective positive, à BBB-, perspective stable. Dominion Bond Rating Service (« DBRS ») a confirmé la notation de BBB (faible), tendance stable, de Sobeys. Le tableau qui suit indique les notations de crédit de Sobeys au 1er mai 2021 :

Agence de notation

Notation de crédit (notation de l'émetteur)

Tendance/Perspective

DBRS

BBB (faible)

Stable

S&P

BBB-

Stable

La Société détient une facilité de crédit à terme de premier rang renouvelable et non garantie de 250,0 M$ échéant le 4 novembre 2022. Au 1er mai 2021, le solde de la facilité de crédit était de 119,8 M$ (62,6 M$ en 2020). Les intérêts à verser sur cette facilité fluctuent en fonction du taux préférentiel au Canada ou du taux des acceptations bancaires.

Sobeys détient une facilité de crédit à terme de premier rang renouvelable et non garantie de 650,0 M$ échéant le 4 novembre 2022. Au 1er mai 2021, le solde de la facilité était de néant (néant en 2020) et Sobeys avait émis 86,1 M$ de lettres de crédit relativement à la facilité (76,4 M$ en 2020). Les intérêts à verser sur cette facilité fluctuent en fonction du taux préférentiel au Canada ou du taux des acceptations bancaires.

Le 2 juin 2017, Sobeys a contracté une facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 500,0 M$. Cette facilité, dont l'échéance initiale était le 4 novembre 2020, a été entièrement remboursée au cours du deuxième trimestre.

Le 5 décembre 2018, Sobeys a contracté une facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 400,0 M$. Au 10 décembre 2018, la facilité de crédit était utilisée en entier, le produit ayant servi à financer une partie de l'acquisition de Farm Boy. Cette facilité, dont l'échéance initiale était le 10 décembre 2020, a été entièrement remboursée au cours du troisième trimestre.

La Société est d'avis que ses fonds en caisse et ses équivalents de trésorerie, ses facilités de crédit disponibles d'environ 694 M$ au 1er mai 2021 et ses entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation lui permettront de financer les dépenses d'investissement futures, les cotisations au régime de retraite, le fonds de roulement, les obligations courantes découlant de sa dette consolidée et les besoins courants de l'entreprise. La Société est également d'avis qu'elle dispose des liquidités nécessaires pour remplir ces exigences et satisfaire à d'autres obligations financières à court et à long terme, notamment l'acquisition de Longo's. La Société atténue le risque de liquidité potentiel en s'assurant de diversifier ses sources de fonds selon l'échéance et la source du crédit.

Pour plus de précisions sur la dette à long terme d'Empire, voir la note 16 des états financiers consolidés annuels audités de la Société pour l'exercice clos le 1er mai 2021.

Orientation stratégique

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2021, la Société a lancé le projet Horizon, un plan de croissance sur trois ans ambitieux axé sur l'expansion des activités de base et l'accélération du commerce électronique. La Société est en voie d'atteindre une augmentation supplémentaire cible de 500 M$ du BAIIA annualisé et une augmentation de la marge du BAIIA de 100 points de base d'ici l'exercice 2023 grâce à i) une croissance des parts de marché et à ii) une discipline en matière de coûts et de marges.

Pour obtenir plus de précisions sur le projet Horizon, se reporter au rapport de gestion d'Empire pour l'exercice clos le 1er mai 2021.

Mise à jour sur les activités

Farm Boy

L'acquisition de Farm Boy le 10 décembre 2018 a permis d'ajouter 26 magasins au réseau en Ontario, et la Société a l'intention de doubler le nombre de magasins Farm Boy dans les cinq ans suivant la date d'acquisition, et ce, principalement dans la région du Grand Toronto (« RGT »). Au cours du quatrième trimestre, la Société a ouvert un nouveau magasin, ce qui porte le nombre total de nouveaux magasins à sept au cours de l'exercice 2021, y compris une relocalisation. Le huitième magasin, qui devait initialement ouvrir ses portes au cours de l'exercice 2021, a été inauguré au cours de la première semaine de l'exercice 2022, en raison des retards dans la construction liés à la COVID-19. En date du 17 mai 2021, la Société avait franchi la moitié du chemin de son objectif d'expansion de la bannière Farm Boy en Ontario.

À la suite de l'acquisition, la Société compte maintenant 44 magasins Farm Boy confirmés en Ontario :

Au cours de l'exercice 2022, la Société a ouvert deux magasins à ce jour et prévoit ouvrir cinq autres magasins Farm Boy en Ontario, déduction faite d'une fermeture, conformément à ses plans prévoyant l'ouverture d'environ 20 nouveaux magasins au cours des trois années du projet Horizon.

FreshCo

Au cours de l'exercice 2018, la Société a annoncé des plans visant à étendre le réseau de magasins à bas prix FreshCo dans l'Ouest canadien et prévoit convertir jusqu'à 25 % des 255 épiceries à gamme complète de services Safeway et Sobeys dans l'Ouest canadien en magasins à bas prix FreshCo.

La Société compte avoir 40 magasins ouverts dans l'Ouest canadien d'ici la fin de l'exercice 2022 ? plus de la moitié de l'estimation initiale. La Société a ouvert 15 magasins FreshCo au cours de l'exercice considéré, ayant atteint la cible du projet Horizon pour l'exercice 2021. 

Du total des 40 magasins FreshCo dont l'ouverture a été confirmée :

Acquisition d'une entreprise

Le 16 mars 2021, la Société a conclu, par l'intermédiaire d'une filiale entièrement détenue, une convention visant l'acquisition de 51 % des activités de Longo's, un réseau familial d'épiceries spécialisées implanté depuis longtemps dans la RGT, ainsi que les activités de commerce électronique de Grocery Gateway, pour un prix d'achat total de 357,0 M$.

Le 4 mai 2021, après l'exercice clos le 1er mai 2021, Sobeys a reçu une lettre de non-intervention de la part du Bureau de la concurrence du Canada concernant la transaction relative à Longo's. La transaction a été conclue le 10 mai 2021. L'opération a été financée par l'émission de 3 187 348 actions de catégorie A sans droit de vote aux vendeurs au prix de 39,22 $ par action, pour un montant de 125,0 M$, par des liquidités de 193,6 M$ et par un emprunt de 38,4 M$. Le prix d'achat est assujetti à des rajustements de clôture.

Coûts liés à la fermeture et à la conversion de magasins et aux départs volontaires

Au quatrième trimestre clos le 1er mai 2021, la Société a inscrit une reprise à l'égard des coûts de fermeture et de conversion supplémentaires de 1,1 M$ principalement liés à la conversion des magasins aux bannières Farm Boy et FreshCo (coûts liés à la conversion de magasins et aux départs volontaires de 4,2 M$ en 2020).

En raison de cette reprise, la charge nette pour l'exercice 2021 s'est établie à 29,5 M$ (7,0 M$ en 2020).

Ratification d'une nouvelle convention collective en Alberta

Au cours du premier trimestre, la Société a annoncé la ratification d'une nouvelle convention collective pour les magasins Safeway de l'Alberta avec le local 401 des TUAC, le syndicat qui représente la majorité des employés de Safeway dans la province. Cette convention collective de cinq ans est concurrentielle au sein du marché albertain, ce qui place la Société sur un pied d'égalité avec la concurrence et lui procure la souplesse et la stabilité nécessaires pour mieux gérer les coûts opérationnels et de main-d'oeuvre dans la province. Cette convention collective permet également de faire avancer les projets de la Société visant à étendre la bannière de magasins à bas prix FreshCo en Alberta.

La convention collective prévoyait le versement d'un paiement forfaitaire unique rétroactif aux employés de Safeway en Alberta pour les heures travaillées au cours des trois dernières années. Le paiement forfaitaire unique rétroactif de 14,8 M$ lié à cette convention collective a été réglé en totalité au deuxième trimestre. 

Chaîne d'approvisionnement

Au cours du quatrième trimestre, la Société a regroupé deux centres de distribution au Québec. Tous les articles surgelés destinés au Québec se trouvent maintenant dans un seul centre de distribution, ce qui améliore l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement.

Au cours du premier trimestre, la Société a ouvert son nouveau centre de distribution en Colombie-Britannique, qui regroupe trois anciens centres de distribution en une seule installation. Cet emplacement centralisé permet d'accroître la capacité et l'efficacité du réseau.

Voilà

Le 22 juin 2020, la Société a présenté ce que sera l'avenir de la livraison d'épicerie en ligne dans la RGT grâce à sa toute nouvelle plateforme de commerce électronique, Voilà by Sobeys. Voilà est exploitée grâce à la technologie avancée d'Ocado Group plc (« Ocado ») et remplit les commandes à partir de son centre de traitement des commandes automatisé situé à Vaughan, en Ontario. Des robots assemblent les commandes de manière efficace et sécuritaire, ce qui réduit au minimum la manipulation des produits, tandis que les employés de Voilà livrent les commandes directement au domicile du client.

Le centre de traitement des commandes de Vaughan, qui dessert déjà la RGT, Barrie, Kitchener, Waterloo, Guelph et Hamilton, a récemment étendu sa zone de service pour inclure Niagara, St. Catharines et Brantford. Le centre dépasse tous les objectifs de la vente au détail de produits alimentaires, et le centre obtient de solides résultats en matière de livraison dans les délais prévus et de traitement, et en matière de satisfaction et de fidélisation de la clientèle.

Au troisième trimestre de l'exercice 2021, le FPI Crombie a achevé la construction du deuxième centre de traitement des commandes Voilà à Montréal et Ocado travaille maintenant à la mise en place de la technologie interne. Le centre de traitement des commandes devrait être prêt à commencer à livrer aux clients au début de l'année civile 2022. Ce deuxième centre de traitement des commandes permettra le lancement de Voilà par IGA dans les grandes villes de la province de Québec.

La Société a accéléré l'exécution de ses plans relatifs au commerce électronique et prévoit avoir un total de quatre centres de traitement des commandes au Canada. Le troisième centre de traitement des commandes sera situé à Calgary et servira la majeure partie de l'Alberta. Le centre de traitement des commandes devrait commencer à livrer aux clients au cours du premier semestre de l'année civile 2023. Avec seulement quatre centres, la Société sera en mesure de servir environ 75 % des ménages canadiens, ce qui représente environ 90 % des dépenses en ligne des Canadiens.

Au cours de l'exercice 2021, la Société a lancé le service de cueillette à l'extérieur du magasin Voilà et sert désormais des clients dans 30 magasins de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve-et-Labrador, de l'Île-du-Prince-Édouard et de l'Alberta, et prévoit ajouter jusqu'à 90 nouveaux magasins au cours de l'exercice 2022. La Société compte étendre ce service à des centaines de magasins aux quatre coins du pays au cours des prochaines années. La solution retenue repose sur la technologie d'Ocado et est destinée aux clients des marchés qui ne comptent pas encore de centre de traitement des commandes ou qui ne seront pas servis par un futur centre dans leur région.

Voilà a eu un effet de dilution de respectivement 0,04 $ et 0,18 $ après impôt sur le bénéfice par action pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 1er mai 2021 (0,01 $ et 0,04 $ en 2020).

Au Canada, les ventes d'épicerie en ligne ont continué de croître, bien qu'à un rythme plus lent qu'au début de la pandémie de COVID-19. Les trois plateformes de commerce électronique de la Société ont vu leur chiffre d'affaires combiné croître de 15 % au quatrième trimestre par rapport à l'exercice précédent.

Événement postérieur à la date de clôture

Le 19 mai 2021, après l'exercice clos le 1er mai 2021, le FPI Crombie a annoncé qu'il avait conclu un placement public par voie de prise ferme dans le cadre duquel il a émis des parts au prix de 16,60 $ chacune, pour un produit total de 100,0 M$. Parallèlement au placement public, une filiale entièrement détenue par la Société a acquis, dans le cadre d'un placement privé, des parts de société en commandite de catégorie B totalisant 41,5 M$ afin de conserver une participation de 41,5 % dans le FPI Crombie.

Le 10 mai 2021, après l'exercice clos le 1er mai 2021, la Société a conclu, par l'intermédiaire d'une filiale entièrement détenue, la transaction visant l'acquisition de 51 % des activités de Longo's, comme il est mentionné à la rubrique « Mise à jour sur les activités » du présent communiqué de presse.

RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS

Le présent document renferme des énoncés prospectifs qui sont présentés dans le but d'aider le lecteur à connaître le contexte dans lequel s'inscrit la situation financière de la Société et à comprendre les attentes de la direction concernant les priorités, les objectifs et les plans stratégiques de la Société. Ces énoncés prospectifs peuvent ne pas être appropriés à d'autres fins. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'utilisation de mots ou d'expressions tels que « prévoir », « s'attendre à », « croire », « estimer », « avoir l'intention de », « pouvoir », « planifier », « projeter » et d'autres expressions semblables, ainsi qu'à l'emploi de ces verbes au futur ou au conditionnel ou à la forme négative.

Ces énoncés prospectifs comprennent notamment ce qui suit :

De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la Société pose des hypothèses et ils sont assujettis à des incertitudes et à des risques intrinsèques, ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient causer un écart significatif entre les résultats réels et ces énoncés prospectifs. Pour un supplément d'information sur les risques, les incertitudes et les hypothèses pouvant avoir une incidence sur les énoncés prospectifs de la Société, voir les documents déposés par la Société auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières, et notamment la rubrique « Gestion du risque » du rapport de gestion annuel pour l'exercice 2021.

Bien que la Société soit d'avis que les prédictions, les prévisions, les attentes ou les conclusions présentées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, elle ne peut donner aucune assurance quant à leur exactitude. Les lecteurs sont priés de bien examiner les risques, les incertitudes et les hypothèses lorsqu'ils évaluent les énoncés prospectifs et de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent document traduisent les prévisions actuelles de la Société et pourraient changer. À moins que les lois sur les valeurs mobilières en vigueur ne l'exigent, la Société ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs formulés par elle ou en son nom.

MESURES ET DONNÉES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Certaines mesures et données mentionnées dans le présent communiqué de presse n'ont pas de définition normalisée selon les principes comptables généralement reconnus (« PCGR »). Elles peuvent donc ne pas se prêter à une comparaison avec les mesures nommées de la même façon et présentées par d'autres sociétés ouvertes. La Société inclut ces mesures et données, car elle est d'avis que certains investisseurs s'en servent pour évaluer la performance financière.

Les mesures non conformes aux PCGR sont définies par Empire comme suit :

Pour obtenir une description détaillée des mesures et des données non conformes aux PCGR utilisées par Empire, voir le rapport de gestion d'Empire pour l'exercice clos le 1er mai 2021.

RENSEIGNEMENTS SUR LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Le mercredi 23 juin 2021, à compter de 12 h 30 (HAE), la Société tiendra une conférence téléphonique au cours de laquelle des membres de la haute direction analyseront les résultats financiers de la Société pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021. Pour participer à cette conférence, veuillez composer le 1 888 390-0546 à l'extérieur de Toronto ou le 416 764-8688 dans la région de Toronto. Pour vous assurer d'obtenir la ligne, veuillez téléphoner 10 minutes avant le début de la conférence. Vous serez mis en attente jusqu'à ce que la conférence commence. Le public investisseur et les médias peuvent assister à la conférence en mode écoute seulement. Il sera également possible d'écouter une diffusion Web audio en direct de la conférence en cliquant sur les liens rapides sur le site Web de la Société, à l'adresse www.empireco.ca.

Un enregistrement de la conférence pourra être écouté jusqu'à minuit, le 7 juillet 2021, en composant le 1 888 390-0541 et en entrant le code d'accès 028330. L'enregistrement sera aussi archivé sur le site Web de la Société pendant 90 jours après la conférence téléphonique. 

Principales données financières

Les informations financières suivantes sont tirées des états financiers consolidés annuels audités pour l'exercice clos le 1er mai 2021. Elles ne comprennent pas toutes les informations requises par les normes IFRS et doivent être lues en parallèle avec les états financiers consolidés audités de 2021 de la Société qui sont disponibles sur le site www.sedar.com ou dans la section Centre des investisseurs du site Web de la Société à l'adresse www.empireco.ca.

Empire Company Limited

États consolidés de la situation financière

Aux

(en millions de dollars canadiens)

1er mai
2021


2 mai
2020







ACTIF






Actifs courants






Trésorerie et équivalents de trésorerie

890,5

$


1 008,4

$

Créances

547,0



535,3


Stocks

1 500,1



1 489,4


Charges payées d'avance

101,0



113,1


Contrats de location et autres créances

91,0



68,4


Actif d'impôt exigible

60,5



34,8


Actifs détenus en vue de la vente

3,4



6,1









3 193,5



3 255,5








Contrats de location et autres créances

544,2



580,8


Participations comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence

570,1



607,5


Autres actifs

22,3



28,7


Immobilisations corporelles

2 977,6



2 883,4


Actifs au titre des droits d'utilisation

4 678,9



4 033,5


Immeubles de placement

158,6



114,0


Immobilisations incorporelles

976,0



968,8


Goodwill

1 577,8



1 573,7


Actifs d'impôt différé

474,9



587,0









15 173,9

$


14 632,9

$







PASSIF






Passifs courants






Fournisseurs et charges à payer

2 874,1

$


2 951,9

$

Passif d'impôt exigible

22,1



23,2


Provisions

55,0



48,7


Tranche de la dette à long terme échéant à moins d'un an

46,5



570,0


Tranche des obligations locatives échéant à moins d'un an

490,5



466,2









3 488,2



4 060,0








Provisions

46,5



54,7


Dette à long terme

1 178,8



1 105,2


Obligations locatives à long terme

5 417,6



4 800,0


Autres passifs non courants

100,1



97,5


Avantages sociaux futurs

254,0



304,1


Passifs d'impôt différé

190,7



197,5









10 675,9



10 619,0








CAPITAUX PROPRES






Capital-actions

1 969,8



2 013,2


Surplus d'apport

25,2



23,2


Résultats non distribués

2 363,1



1 872,1


Cumul des autres éléments du résultat global

14,6



16,1









4 372,7



3 924,6








Participations ne donnant pas le contrôle

125,3



89,3









4 498,0



4 013,9









15 173,9

$


14 632,9

$

 


Empire Company Limited

États consolidés résumés du résultat net


Périodes de 13 semaines

closes les


Exercices de 52 semaines

clos les

(en millions de dollars canadiens, sauf les nombres d'actions et les montants par action)

1er mai
2021


2 mai
2020


1er mai
2021


2 mai
2020













Ventes

6 920,0

$


7 012,4

$


28 268,3

$


26 588,2

$

Autres produits

5,1



26,7



53,0



69,2


Quote-part du résultat des participations comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence

15,5



8,3



51,4



71,8














Charges d'exploitation












Coût des ventes

5 124,3



5 192,9



21 069,0



19 954,9


Frais de vente et charges administratives

1 521,3



1 530,2



6 004,2



5 662,5














Bénéfice d'exploitation

295,0



324,3



1 299,5



1 111,8














Charges financières, montant net

66,7



69,0



269,4



279,1














Bénéfice avant impôt sur le résultat

228,3



255,3



1 030,1



832,7














Charge d'impôt sur le résultat

45,0



66,5



265,9



219,9














Bénéfice net

183,3

$


188,8

$


764,2

$


612,8

$













Bénéfice de la période attribuable aux :












Participations ne donnant pas le contrôle

11,4

$


11,0

$


62,7

$


29,3

$

Propriétaires de la Société

171,9



177,8



701,5



583,5















183,3

$


188,8

$


764,2

$


612,8

$













Résultat par action












De base

0,65

$


0,66

$


2,61

$


2,16

$

Après dilution

0,64

$


0,66

$


2,60

$


2,15

$













Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation, en millions












De base

266,5



269,0



268,3



270,4


Après dilution

267,6



269,7



269,3



271,4


 


Empire Company Limited

Périodes de 13 semaines

closes les


Exercices de 52 semaines

clos les

Tableaux consolidés des flux de trésorerie

(en millions de dollars canadiens)

1er mai
2021


2 mai
2020


1er mai
2021


2 mai
2020

Activités d'exploitation












Bénéfice net

183,3

$


188,8

$


764,2

$


612,8

$

Ajustements pour tenir compte des éléments suivants :












Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles

200,2



186,7



768,7



709,1


Charge d'impôt sur le résultat

45,0



66,5



265,9



219,9


Charges financières, montant net

66,7



69,0



269,4



279,1


Dotation aux amortissements des immobilisations incorporelles

19,2



16,8



75,6



71,5


Profit net sur la sortie d'actifs et la résiliation de contrats de location

(1,7)



(21,9)



(37,1)



(51,7)


Perte de valeur d'actifs non financiers, montant net

2,5



5,4



1,6



1,9


Dotation aux amortissements d'éléments différés

0,8



2,4



2,2



3,2


Quote-part du résultat d'autres entités, déduction faite des distributions reçues

(0,7)



13,7



35,7



28,0


Avantages sociaux futurs

(3,4)



(2,4)



(8,4)



(9,3)


Diminution des provisions à long terme

(5,2)



(0,3)



(10,5)



(17,7)


Rémunération fondée sur des actions

4,4



2,0



11,8



6,2


Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds
de roulement

105,0



376,1



(80,9)



279,3


Impôt sur le résultat payé, montant net

(53,8)



(15,2)



(198,6)



(42,9)














Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

562,3



887,6



1 859,6



2 089,4














Activités d'investissement












Acquisitions d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement

(117,8)



(155,1)



(566,3)



(548,8)


Entrées d'immobilisations incorporelles

(92,8)



(26,2)



(92,8)



(69,0)


Produit de la sortie d'actifs et de la résiliation de contrats de location

49,7



26,8



113,7



193,1


Contrats de location et autres créances, montant net

(18,8)



18,1



(30,2)



20,6


Autres actifs et autres passifs non courants

5,0



(17,6)



4,6



4,1


Acquisitions d'entreprises

(5,5)



(13,4)



(15,9)



(19,2)


Paiements reçus au titre des contrats de sous-location qui sont des contrats de location-financement

26,4



19,9



79,1



76,4


Intérêts reçus

1,0



2,6



5,5



8,0


Augmentation des placements en titres de capitaux propres

-



(41,5)



-



(41,5)














Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

(152,8)



(186,4)



(502,3)



(376,3)














Activités de financement












Émission de titres d'emprunt à long terme

19,5



16,7



86,4



80,8


Remboursements sur la dette à long terme

(12,3)



(7,6)



(69,4)



(85,2)


Avances (remboursements) sur les facilités de crédit, montant net

46,5



(20,0)



(467,8)



(313,1)


Intérêts versés

(21,7)



(27,0)



(60,4)



(83,5)


Paiements au titre des obligations locatives (capital)

(161,8)



(100,7)



(420,1)



(392,1)


Paiements au titre des obligations locatives (intérêts)

(57,1)



(57,5)



(228,3)



(218,2)


Rachats d'actions de catégorie A sans droit de vote

(80,6)



-



(153,6)



(100,0)


Dividendes versés sur les actions ordinaires

(34,6)



(32,3)



(139,4)



(129,7)


Participations ne donnant pas le contrôle

(1,2)



(1,6)



(22,6)



(17,0)














Flux de trésorerie liés aux activités de financement

(303,3)



(230,0)



(1 475,2)



(1 258,0)














Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

106,2



471,2



(117,9)



455,1














Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture

784,3



537,2



1 008,4



553,3














Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

890,5

$


1 008,4

$


890,5

$


1 008,4

$

 

RAPPORT ANNUEL 2021

Les états financiers consolidés audités de la Société et les notes annexes pour l'exercice clos le 1er mai 2021, ainsi que le rapport de gestion pour l'exercice clos à cette date qui comprend l'analyse des résultats d'exploitation, de la situation financière et des flux de trésorerie, seront disponibles aujourd'hui, le 23 juin 2021. Ces documents peuvent être consultés dans la section Centre des investisseurs du site Web de la Société à l'adresse www.empireco.ca ainsi que sur le site www.sedar.com.

Le rapport annuel 2021 de la Société sera disponible vers le 23 juillet 2021 et pourra être consulté dans la section Centre des investisseurs du site Web de la Société à l'adresse www.empireco.ca ainsi que sur le site www.sedar.com.

EMPIRE

La société canadienne Empire Company Limited (TSX : EMP.A) a son siège social à Stellarton, en Nouvelle-Écosse. Les principaux secteurs d'activité d'Empire sont la vente au détail de produits alimentaires, par l'intermédiaire de Sobeys Inc., filiale entièrement détenue, et les activités immobilières connexes. Empire et ses filiales, marchands affiliés et franchisés, dont les ventes annuelles s'établissent à environ 28,3 G$ et qui comptent pour 15,2 G$ d'actifs, emploient environ 134 000 personnes.

Pour obtenir d'autres informations financières sur Empire, notamment sa notice annuelle, veuillez consulter le site Web de la Société, à www.empireco.ca, ou le site Web de SEDAR, à www.sedar.com.

SOURCE Empire Company Limited


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:40
L'Empire, Compagnie d'Assurance-Vie (l'« Empire Vie » ou la « société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle émettra au Canada, par l'entremise d'un placement privé, un montant de 200 millions de dollars en débentures  subordonnées non garanties (les...

à 20:42
Dockwater BV (« Dockwater ») a le plaisir d'annoncer son partenariat avec ENGIE Fabricom (« Fabricom ») et DENYS NV (« Denys »), pour concevoir et construire l'installation de dessalement Dockwater qui fournira une eau de traitement durable au port...

à 19:45
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) annonce qu'au terme des consultations locales concernant la négociation nationale et regroupée en centre de la petite enfance (CPE), les intervenantes en petite enfance qu'elles représentent ont voté à 95 %...

à 18:09
Participant à une rencontre avec la présidente du Conseil du trésor, madame Sonia LeBel, afin de relancer les négociations dans le but de renouveler les conventions collectives des travailleuses et des travailleurs en services éducatifs à la petite...

à 17:52
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à assister à une conférence de Jean-François Routhier, commissaire au lobbyisme du Québec, le mercredi 22 septembre 2021 à 11 h 30. La causerie portera sur la forme...

à 17:15
Fidelity Investments Canada s.r.i. a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces de septembre 2021 pour sa gamme de FNB factoriels Dividendes élevés, Faible volatilité, Grande qualité et Valeur, ainsi que ses FNB à revenu fixe et à revenu...



Communiqué envoyé le 23 juin 2021 à 06:30 et diffusé par :