Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance, Sondages, Opinions et Recheches, Lois fédérales et d'états, Économie, Affaires étrangères, DEI

Des services de garde abordables et de qualité sont inaccessibles dans plusieurs des pays les plus riches du monde, y compris le Canada - UNICEF


Selon un nouveau rapport de l'UNICEF, le Canada arrive au 22e rang en matière de services de garde et de congé parental parmi 41 pays de l'OCDE et de l'UE.

INNOCENTI, NEW YORK and TORONTO, le 17 juin 2021 /CNW/ - Des services de garde abordables et de qualité et des congés parentaux satisfaisants sont inaccessibles dans certains des pays les plus riches du monde, a déclaré l'UNICEF dans un nouveau rapport publié aujourd'hui.

Le rapport Where Do Rich Countries Stand on Childcare?, publié par le Centre de recherche Innocenti de l'UNICEF, classe les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et de l'Union européenne (UE) en fonction de leurs politiques nationales en matière de services de garde et de congé parental. Ces politiques couvrent notamment l'accessibilité, l'abordabilité et la qualité des services de garde pour les enfants de la naissance jusqu'à l'âge scolaire, ainsi que la rémunération, la durée et l'inclusivité des congés parentaux.

Le Luxembourg, la Suède, l'Islande, la Norvège et l'Allemagne se classent aux premiers rangs des pays à revenu élevé, tandis que les États-Unis, la Slovaquie, l'Australie, Chypre et la Suisse se trouvent au bas de la liste. Le Canada se situe au centre, soit au 22e rang.

« Le Canada ne soutient pas toutes les familles dès la petite enfance. Nos politiques médiocres en matière de services de garde et de congé parental reflètent les priorités politiques plutôt que les ressources disponibles, a déclaré David Morley, président et chef de la direction d'UNICEF Canada. Offrir du soutien aux parents et assurer aux enfants le meilleur départ possible dans la vie relève non seulement d'une bonne politique sociale, mais aussi d'une bonne politique économique. Cela garantit un Canada plus équitable pour chaque enfant ». 

Les pays en tête du classement du rapport accordent la priorité au caractère abordable et à la qualité des services de garde organisés. En même temps, ils offrent des congés parentaux plus longs et bien rémunérés aux deux parents (pères, mères, seconds parents), ce qui leur permet de choisir la façon dont ils s'occuperont de leurs enfants.

Les congés parentaux permettent aux parents de créer un lien avec leur bébé, en plus de soutenir le développement sain de l'enfant, de réduire la dépression maternelle et de faire progresser l'égalité des sexes. Le Canada se situe au 23e rang parmi 41 pays riches en matière de congé parental. Bien que la durée potentielle du congé se compare favorablement, surtout grâce à une plus grande souplesse en la matière depuis 2017, le taux de rémunération réel du Canada (52 % du revenu moyen) se situe sous la moyenne parmi les autres pays (les deux tiers du revenu moyen). Plus de 15 pays versent davantage que le Canada; parmi ceux-ci, 14 paient la totalité du revenu moyen.

Au-delà de la rémunération individuelle, le montant que dépense le Canada par enfant pour les congés parentaux est inférieur à celui de la plupart des pays. En raison du faible taux de rémunération et de l'admissibilité limitée au congé parental en vertu du programme d'assurance-emploi, trop de parents et de nourrissons ne peuvent passer ces premiers moments essentiels ensemble.

Lorsque les prestations de congé parental prennent fin et que les parents sont prêts à retourner au travail, les services de garde peuvent aider à trouver un équilibre entre la garde des enfants, le travail rémunéré et le bien-être des parents. Pourtant, la fin du congé rémunéré coïncide rarement avec le début de l'admissibilité à des soins de garde abordables, ce qui rend la situation difficile pour les familles. Le Canada se situe au 16e rang en ce qui a trait à l'accès aux services de garde durant l'année qui précède le début des études scolaires. Toutefois, l'accès aux services de garde chez les enfants plus jeunes est beaucoup moins répandu que dans plusieurs pays riches.

L'absence de services de garde abordables est aussi un obstacle majeur pour les parents, ce qui aggrave les inégalités socioéconomiques dans les pays. Le Canada se classe au 21e rang pour l'abordabilité des services de garde, bien que les subventions les rendent plus abordables pour les parents célibataires à faible revenu.

Le rapport note que la fermeture des garderies causée par la COVID-19 a engendré des circonstances encore plus difficiles pour les familles de jeunes enfants. De nombreux parents ont éprouvé de la difficulté à équilibrer la garde de leurs enfants et leurs responsabilités professionnelles; d'autres ont carrément perdu leur emploi.

UNICEF Canada plaide pour que les enfants, les jeunes et les familles soient au coeur de la reprise, et accueille avec enthousiasme l'engagement du gouvernement fédéral à mettre sur pied un programme national pour l'apprentissage préscolaire et les services de garde. Le programme contribuera grandement à assurer une reprise équitable et inclusive au Canada, et à corriger les lacunes dans nos politiques de services de garde actuelles.

En appui au droit d'avoir une enfance, UNICEF Canada revendique l'accès universel à un congé parental rémunéré d'au moins 12 mois, à au moins 70 % du revenu moyen, ainsi qu'à des services de garde de qualité et abordables, de la naissance de l'enfant jusqu'à la première année scolaire.

Notes aux rédacteurs :

Le rapport utilise des données de 2018, 2019 et 2020 de l'OCDE, d'Eurostat et de l'UNESCO pour mettre en lumière l'accessibilité du congé parental pour les mères et les pères à un taux total équivalent ainsi que l'accès à des services de garde de qualité et abordables pour les enfants entre la naissance et l'âge scolaire.

Téléchargez du contenu multimédia ici.

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l'eau potable et des systèmes d'assainissement de l'eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d'être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l'UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

 

SOURCE Canadian Unicef Committee


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:30
Dans de nombreux pays d'Europe dont la France, les écoliers et les étudiants reprennent le chemin des cours, marquant le début d'une année pleine de nouvelles possibilités d'apprentissage et de rencontres. Pour beaucoup, c'est un retour à la...

à 20:37
Le 11 septembre, la conférence de promotion et la cérémonie de signature de la zone pilote clé d'ouverture et de développement de Guangxi Baise ont eu lieu à Nanning, au cours de laquelle 47 projets ont été signés, pour un investissement total de...

à 20:35
teamLab Planets TOKYO à Toyosu, Tokyo, a le plaisir de lancer « Vegan Ramen UZU Tokyo » inspiré du restaurant déjà existant à Kyoto ; un nouvel espace artistique ; et un magasin de fleurs où les visiteurs pourront rapporter chez eux des orchidées...

à 20:00
AIDS Healthcare Foundation (AHF), le plus grand fournisseur mondial de soins contre le VIH/SIDA, a exprimé aujourd'hui sa profonde déception face à la décision de l'Allemagne de soutenir la candidature de l'actuel directeur de l'Organisation mondiale...

à 17:05
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et du...

à 16:28
Avez-vous des billets de loterie que vous n'avez toujours pas vérifiés? Vous êtes peut-être l'un des gagnants recherchés par Loto-Québec! Parmi eux se trouvent trois millionnaires n'ayant pas encore réclamé leur lot, dont un pour lequel la date...



Communiqué envoyé le 17 juin 2021 à 20:53 et diffusé par :