Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujets : Conference, Event, Product/Service, Trade Show, Webcast

Janssen publie une mise à jour des résultats de Phase 1 du teclistamab indiquant des réponses profondes et durables chez des patients atteints de myélome multiple lourdement prétraités


Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson annoncent aujourd'hui les résultats de l'étude MajesTEC-1 de Phase 1, la première étude d'aministration à dose croissante chez l'humain du teclistamab, un anticorps bispécifique redirigeant les cellules T prêt à l'emploi, pour le traitement des patients atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire (NCT03145181).1 Dans le cadre d'un suivi médian de 6,1 mois (plage de 1,2-12,2), un taux de réponse globale (TRG) de 65% a été observé avec la dose sous-cutanée (SC) recommandée de Phase 2 (RP2D) chez un groupe de patients lourdement prétraités (n=40) ayant déjà reçu en moyenne cinq lignes de traitement.2 Ces données feront l'objet d'une présentation orale lors du congrès annuel 2021 de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO), le mardi 8 juin (résumé #8007).2

Les résultats de l'étude ont montré que les réponses étaient profondes et durables au fil du temps ? 58% des patients ayant reçu du teclistamab ont atteint une très bonne réponse partielle ou supérieure, et 40% une réponse complète ou supérieure avec la dose RP2D SC de 1 500?g/kg. Le délai médian jusqu'à la première réponse confirmée était d'un mois.2 La durée de réponse médiane n'a pas été atteinte. Après un suivi médian de 7,1 mois (plage de 3,0 à 12,2 mois), la durée médiane de réponse n'a pas été atteinte, 85% (22/26) des répondants étaient en vie et poursuivaient le traitement.2

Aucun effet toxique limitant la dose RP2D n'a été observé durant la partie 1 de l'étude. Une neurotoxicité de grade 1 a été signalée chez un patient (1%) traité à la dose RP2D.2 Les événements indésirables les plus fréquents pour la RP2D étaient le syndrome de relargage de cytokines (70%; tous de grade 1/2) et la neutropénie (65%; 40% de grade 3/4). Les résultats prometteurs en termes d'innocuité, d'efficacité, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique confirment le choix de la dose 1 500 ug/kg SC comme dose RP2D.2

Quarante patients ont été traités avec la RP2D établie à 1 500 µg/kg SC.2Les patients recevant la RP2D de teclistamab dans le cadre de cette étude avaient déjà reçu en moyenne cinq lignes de thérapie (plage 2?11); 100% étaient exposés à trois classes de médicaments (inhibiteur du protéasome [IP], médicament immunomodulateur (IMiD), anticorps CD38); 65% (n=26) étaient exposés à cinq médicaments (2 IP, 2 IMiD, anticorps CD38); 83% (n=33) étaient réfractaires aux trois classes standard; 38% (n=15) étaient réfractaires à 5 médicaments; 83% (n=33) étaient réfractaires à leur dernière ligne thérapeutique.2 Les patients atteints de myélome multiple triples réfractaires et penta-réfractaires présentent souvent des résultats de survie médiocres en raison des options thérapeutiques limitées.3

«Nous avons publiés des conclusions initiales pour le teclistamab à l'ASCO 2020, et les mises à jour de l'étude ont permis d'observer un approfondissement des réponses, qui étaient durables pour un pourcentage significatif de patients atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire, a déclaré la Dr Amrita Y. Krishnan, directrice du Judy and Bernard Briskin Center for Multiple Myeloma Research et cheffe du service Myélome multiple, département d'hématologie et de greffe cellulaire hématopoïétique au City of Hope, et chercheuse de l'étude*. L'exposition au teclistamab a été maintenue sur l'intervalle posologique et a dépassé les niveaux cibles, et une activation cohérente des cellules T a été observée. Avec ces nouvelles données de suivi, nous présentons des preuves supplémentaires d'une activité clinique prometteuse chez des patients lourdement prétraités, qui ont un besoin urgent d'options thérapeutiques.»2

Les objectifs principaux de l'étude de Phase 1 étaient d'identifier la RP2D (partie 1) et de caractériser l'innocuité et la tolérabilité du teclistamab avec la RP2D (partie 2).2 En mars 2021 l'étude avait recruté 157 patients atteints de myélome multiple dont la maladie était récidivante, réfractaire ou intolérante aux thérapies établies.2

«Nous renouvelons notre engagement en faveur de la recherche de nouveaux traitements et de nouvelles approches pour les patients atteints de myélome multiple, notamment dans le domaine des anticorps bispécifiques redirigeant les cellules T prêts à l'emploi comme le teclistamab, a déclaré le Dr Yusri Elsayed, M.HSc., vice-président Monde, maladies hématologiques malignes, Janssen Research & Development, LLC. Les données d'efficacité encourageantes présentées à l'ASCO et en particulier la durabilité des réponses profondes motivent les recherches supplémentaires sur l'utilisation du teclistamab en monothérapie et en association avec d'autres agents.»

«Malgré les avancées thérapeutiques significatives réalisées ces dix dernières années relativement au myélome multiple, cette maladie laisse encore d'importants besoins non satisfaits, a déclaré Edmond Chan, responsable de l'unité thérapeutique EMEA, hématologie, Janssen-Cilag Limited. Les conclusions de cette étude représentent un progrès considérable s'agissant de répondre à ces besoins et pourraient fournir une précieuse option thérapeutique à l'avenir.»

Des données supplémentaires sur le teclistamab seront présentées sur une affiche à l'ASCO, le vendredi 4 juin (résumé #8047).4 L'étude a évalué l'antigène soluble de maturation des cellules B (sBCMA) chez des patients atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire traité par teclistamab ou par l'anticorps bispécifique talquetamab (GPRC5DxCD3), et a montré que les deux thérapies bispécifiques ont induit des changements dans les niveaux de sBCMA, qui ont été corrélés à l'activité clinique.4

# FIN #

À propos du teclistamab

Le teclistamab est un anticorps bispécifique expérimental redirigeant les cellules T et ciblant à la fois le BCMA et les CD3. Le BCMA, l'antigène de maturation des cellules B, est exprimé à des niveaux élevés dans les cellules du myélome multiple.5,6,7,8 Le teclistamab redirige les cellules T CD3 positives vers les cellules de myélome exprimant le BCMA pour induire une cytotoxicité des cellules ciblées.8 Les résultats des études précliniques montrent que le teclistamab tue les lignes de cellules du myélome et les cellules du myélome dérivées de la moelle osseuse des patients ayant déjà suivi des traitements lourds.6

Le teclistamab est actuellement évalué dans le cadre d'une étude clinique de Phase 2 pour le traitement du myélome multiple récidivant ou réfractaire (NCT04557098)9 et fait également l'objet d'études de combinaison (NCT04586426, NCT04108195, NCT04722146).10,11,12 En 2020, la Commission européenne et la Food and Drug Administration américaine (FDA) ont chacune accordé la désignation orpheline au teclistamab pour le traitement du myélome multiple.

À propos du myélome multiple

Le myélome multiple (MM) est un cancer du sang incurable qui commence dans la moelle osseuse et se caractérise par une prolifération excessive de plasmocytes.13 Plus de 50 918 cas de MM ont été diagnostiqués en Europe en 2020, et plus de 32 400 patients en sont décédés.14 Environ 50% des patients nouvellement diagnostiqués ne survivent pas au-delà de cinq ans après le diagnostic,15 et environ 10% des patients atteints de myélome multiple meurent dans l'année suivant le diagnostic.16

Bien que le traitement puisse aboutir à une rémission, il est malheureusement fort probable que le patient rechute étant donné qu'il n'existe actuellement aucun traitement.17 Le MM réfractaire est défini comme une maladie qui progresse dans les 60 jours suivant le dernier traitement.18 Le cancer récidivant est défini comme le retour de la maladie après une période de rémission initiale, partielle ou complète.19 Tandis que certains patients atteints de MM ne présentent absolument aucun symptôme, la plupart d'entre eux sont diagnostiqués en raison de symptômes pouvant inclure des problèmes osseux, une numération globulaire basse, une élévation du taux de calcium, des problèmes rénaux ou des infections.20 Les patients qui rechutent après un traitement avec des thérapies standard, incluant des inhibiteurs du protéasome et des agents immunomodulateurs, présentent un pronostic défavorable et nécessitent de nouvelles thérapies pour un contrôle continu de la maladie.21

À propos des sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson

Chez Janssen, nous créons un avenir dans lequel la maladie appartiendra au passé. Nous sommes les sociétés pharmaceutiques de Johnson & Johnson. Nous travaillons sans relâche pour que cet avenir devienne une réalité pour les patients du monde entier, en luttant contre la maladie grâce à la science, en faisant preuve d'ingéniosité pour améliorer l'accès aux traitements et en combattant de tout coeur le désespoir. Nous nous concentrons sur des domaines médicaux où nous pouvons avoir un impact majeur, à savoir les troubles cardiovasculaires et le métabolisme, l'immunologie, les maladies infectieuses et les vaccins, les neurosciences, l'oncologie et l'hypertension pulmonaire.

Pour plus d'informations, visitez le site www.janssen.com/emea. Suivez-nous sur www.twitter.com/janssenEMEA pour connaître toute notre actualité. Janssen Pharmaceutica NV, Janssen Research & Development, LLC, et Janssen-Cilag Limited font partie des sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson.

*La Dr Krishnan a agi en qualité de consultante rémunérée pour Janssen; elle n'a reçu aucune rémunération pour ses contributions dans les médias.

# # #

Mises en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des "énoncés prospectifs" au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995 concernant le développement de produit et les avantages et l'impact thérapeutique potentiels du teclistamab. Le lecteur est invité à ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur les attentes actuelles à l'égard d'événements futurs. Si les suppositions sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si des risques ou incertitudes, connus ou inconnus, se matérialisent, les résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes et projections de Janssen Pharmaceutica NV et/ou de toute autre société pharmaceutique Janssen et/ou de Johnson & Johnson. Les risques et incertitudes incluent, sans toutefois s'y limiter, les défis et incertitudes inhérents à la recherche et au développement de produits, dont l'incertitude quant au succès clinique et à l'obtention des autorisations réglementaires; l'incertitude quant au succès commercial; les difficultés et retards dans la fabrication; la concurrence, y compris les progrès technologiques, les nouveaux produits et brevets obtenus par nos concurrents; la contestation de brevets; les préoccupations quant à l'efficacité ou à l'innocuité de produits conduisant à des rappels de produits ou à des actions réglementaires; l'évolution des comportements et des habitudes d'achat des acheteurs de produits et services de soins de santé; les modifications des lois et réglementations en vigueur, y compris les réformes en matière de soins de santé à travers le monde; ainsi que les tendances en faveur de la maîtrise des coûts des soins de santé. Une liste et des descriptions plus détaillées de ces risques, incertitudes et autres facteurs figurent dans le rapport annuel de Johnson & Johnson sur formulaire 10-K pour l'exercice clos au 3 janvier 2021, y compris dans les sections intitulées "Cautionary Note Regarding Forward-Looking Statements" et "Item 1A. Risk Factors", dans le dernier rapport trimestriel déposé par la Société sur formulaire 10-Q et dans les documents déposés ultérieurement par la Société auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et boursières (SEC). Des exemplaires de ces documents sont disponibles en ligne sur les sites www.sec.gov et www.jnj.com ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Aucune des Sociétés pharmaceutiques Janssen, ni Johnson & Johnson n'assume l'obligation de mettre à jour un quelconque énoncé prospectif suite à de nouvelles informations ou à des événements ou développements futurs.

Références

1. ClinicalTrials.gov. Dose Escalation Study of Teclistamab, a Humanized BCMA CD3 DuoBody® Antibody, in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma. Disponible sur: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03145181. Dernière consultation: mai 2021.
2. Krishnan AY et al. Updated phase 1 results of teclistamab, a B-cell maturation antigen (BCMA) × CD3bispecific antibody, in relapsed/refractory multiple myeloma (MM). 2021 American Society of Clinical Oncology Annual Meeting. Juin 2021.
3. Gandhi, U H et al. Outcomes of patients with multiple myeloma refractory to CD38-targeted monoclonal antibody therapy. Leukemia. 2019;33(9):2266-2275.
4. Girgis et al. Teclistamab and Talquetamab modulate levels of soluble B-cell maturation antigen in patients with relapsed and/or refractory multiple myeloma. 2021 American Society of Clinical Oncology Annual Meeting. Juin 2021.
5. Frerichs KA et al., Preclinical Activity of JNJ-7957, a Novel BCMA×CD3 Bispecific Antibody for the Treatment of Multiple Myeloma, Is Potentiated by Daratumumab. Clin Cancer Res. 2020;26(9):2203-2215.
6. Cancer Research Institute. "Adoptive Cell Therapy: TIL, TCR, CAR T, AND NK CELL THERAPIES." Disponible sur: https://www.cancerresearch.org/immunotherapy/treatment-types/adoptive-cell-therapy. Dernière consultation: mai 2021.
7. Cho SF et al., Targeting B Cell Maturation Antigen (BCMA) in Multiple Myeloma: Potential Uses of BCMA-Based Immunotherapy. Frontiers in Immunology. 2018;9:1821.
8. OncLive. BCMA-Targeting Drugs Take Center Stage in Myeloma. Disponible sur: https://www.onclive.com/view/bcma-targeting-drugs-take-center-stage-in-myeloma. Dernière consultation: mai 2021.
9. ClinicalTrials.gov. A Study of Teclistamab, in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma. Disponible sur: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04557098. Dernière consultation: mai 2021.
10. ClinicalTrials.gov. A Study of the Combination of Talquetamab and Teclistamab in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma. Disponible sur: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04586426. Dernière consultation: mai 2021.
11. ClinicalTrials.gov. A Study of Subcutaneous Daratumumab Regimens in Combination With Bispecific T Cell Redirection Antibodies for the Treatment of Participants With Multiple Myeloma. Disponible sur: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04108195. Consulté en mai 2021.
12. American Society of Clinical Oncology. Multiple myeloma: introduction. Disponible sur: https://www.cancer.net/cancer-types/multiple-myeloma/introduction. Dernière consultation: mai 2021.
13. ClinicalTrials.gov. A Study of Teclistamab With Other Anticancer Therapies in Participants With Multiple Myeloma. Disponible sur: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04722146. Dernière consultation: mai 2021.
14. GLOBOCAN 2020. Cancer Today Population Factsheets: Europe Region. Disponible sur: https://gco.iarc.fr/today/data/factsheets/populations/908-europe-fact-sheets.pdf. Dernière consultation: mai 2021.
15. Cancer.Net. Multiple Myeloma: Statistics. Disponible sur: https://www.cancer.net/cancer-types/multiple-myeloma/statistics. Dernière consultation: mai 2021.
16. Jung SH et al., Risk factors associated with early mortality in patients with multiple myeloma who were treated upfront with a novel agents containing regimen. BMC Cancer. 2016;16:613.
17. Abdi J, Chen G, Chang H, et al. Drug resistance in multiple myeloma: latest findings and new concepts on molecular mechanisms. Oncotarget. 2013;4:2186?2207.
18. Richardson P, Mitsiades C, Schlossman R, et al. The treatment of relapsed and refractory multiple myeloma. Hematology Am Soc Hematol Educ Program. 2007:317-23.
19. National Cancer Institute. NCI dictionary of cancer terms: relapsed. Disponible sur: https://www.cancer.gov/publications/dictionaries/cancer-terms?CdrID=45866. Dernière consultation: mai 2021.
20. American Cancer Society. Multiple myeloma: early detection, diagnosis and staging. Disponible sur: https://www.cancer.org/content/dam/CRC/PDF/Public/8740.00.pdf. Dernière consultation: mai 2021.
21. Kumar SK, Lee JH, Lahuerta JJ, et al., Risk of progression and survival in multiple myeloma relapsing after therapy with IMiDs and bortezomib: a multicenter international myeloma working group study. Leukemia. 2012;26:149-57.

CP-233168
Mai 2021

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:45
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) annonce qu'au terme des consultations locales concernant la négociation nationale et regroupée en centre de la petite enfance (CPE), les intervenantes en petite enfance qu'elles représentent ont voté à 95 %...

à 19:35
Biedermann Motech, la société qui a développé la première vis pédiculaire polyaxiale au monde (Système MOSS®) et qui est pionnière sur le marché de la colonne vertébrale depuis plus de 35 ans, a annoncé aujourd'hui que sa Plateforme de vis...

à 17:03
Novavax, Inc. , une entreprise du secteur de la biotechnologie qui met au point et commercialise la prochaine génération de vaccins contre les maladies infectieuses graves, a annoncé aujourd'hui que John J. Trizzino, vice-président exécutif,...

à 16:55
LES INFORMATIONS DE PRESCRIPTION SONT DISPONIBLES À LA FIN DE CE COMMUNIQUÉ RÉSERVÉ AUX MÉDIAS PROFESSIONNELS DU SECTEUR MÉDICAL ET DES SOINS DE SANTÉ Theramex a lancé aujourd'hui Bijuva® / Bijuve® (1 mg d'estradiol / 100 mg de progestérone) dans...

à 16:53
Les représentant.es des médias sont invité.es à un point de presse pendant lequel la coalition pour le maintien du DEC qualifiant en Soins infirmiers interpellera la ministre de l'Enseignement supérieur et le ministre de la Santé et des Services...

à 16:39
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) demande au Parti libéral du Canada et à son chef, Justin Trudeau, de livrer sans délai ses engagements maintenant que la population canadienne, prudente, a reporté au pouvoir le Parti...



Communiqué envoyé le 25 mai 2021 à 07:05 et diffusé par :