Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Photo/Multimedia, Conference, Trade Show, Webcast

Campagne « Vaccinate Our World » - Conférence de presse virtuelle de lancement auprès de la presse européenne de 14 h à 15 h GMT le 18 mai 2021


La AIDS Healthcare Foundation (AHF), le plus important prestataire fournisseur de soins et de traitements contre le VIH/SIDA au monde, s'apprête à tenir une conférence de presse virtuelle Zoom basée à Londres pour exiger une collaboration internationale pour vacciner notre monde (« Vaccinate Our World ») contre la COVID-19. La conférence de presse verra l'intervention de défenseurs de la santé publique et de représentants gouvernementaux du Royaume-Uni, d'Europe, d'Afrique et des États-Unis qui lanceront des appels pour un accès mondial, plus rapide et plus répandu aux vaccins, et appelleront le Royaume-Uni et l'UE à suivre l'exemple de l'administration Biden sur la suspension temporaire des brevets de vaccins contre la COVID-19.

Les intervenants aborderont également les inégalités dans le déploiement des vaccins en Europe et dans le monde, discuteront du nationalisme vaccinal et des hésitations face aux vaccins, et feront état des leçons tirées des débuts de la pandémie de sida. La conférence de presse de Londres - qui s'inscrit dans le cadre du lancement au Royaume-Uni et dans l'UE de la nouvelle campagne VOW - est l'un des quatre événements presse VOW qui auront lieu à travers le monde tout au long du mois de mai.

« En permettant à la COVID-19 de ravager les populations les plus pauvres du monde, nous sommes confrontés à un échec catastrophique sur le plan de la morale et de la santé publique, semblable à la réponse mondiale initiale et terriblement inadéquate qui a suivi la pandémie de sida dans les années 80 et 90. Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de réitérer les erreurs qui ont été commises dans le cadre de la lutte contre le VIH et il ne doit pas y avoir de retard dans l'acheminement des vaccins vitaux aux quatre coins du monde », a déclaré Michael Weinstein , fondateur et président de l'AHF. « L'administration Biden a franchi une étape sans précédent en proposant, devant l'OMC, de renoncer à la protection de la propriété intellectuelle des vaccins contre la COVID-19 pendant toute la durée de la pandémie. Si nous voulons avoir une vraie chance de mettre fin à la pandémie de COVID-19 dans le monde, nous exhortons le Royaume-Uni et l'UE à faire de même. Au minimum, une telle renonciation aux brevets pourrait motiver les sociétés pharmaceutiques et les gouvernements à accroître considérablement le partage de leurs vaccins dans le monde entier. »

L'appel à l'action « VOW » (promesse) a été lancé initialement à la mi-avril avec une campagne mondiale sur les réseaux sociaux et une série de 22 annonces de journaux pleine page dans des quotidiens de premier plan de huit pays du monde. La campagne mondiale de plaidoyer multimédia en faveur de VOW s'est poursuivie avec des événements de presse virtuels à Bangkok, Johannesburg, São Paulo et maintenant à Londres, toujours en mode virtuel, à destination des médias britanniques, européens et autres.

Pour l'événement destiné au Royaume-Uni et à l'Europe du 18 mai prochain, la cheffe du bureau AHF Europe Zoya Shabarova sera rejointe par le président et fondateur de l'AHF Michael Weinstein ainsi que par la cheffe du bureau AHF Afrique, le Dr Penninah Iutung, pour discuter des brevets, des hésitations face aux vaccins, de l'initiative COVAX et des inégalités dans le déploiement européen. Participeront également le Dr Tamar Gabunia ministre adjointe du Travail, de la Santé et des Affaires Sociales de la Géorgie, la baronne Sheehan, du Groupe parlementaire multipartite britannique sur la vaccination pour tous, et le Dr Juozas Olekas, député européen, membre du Groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les pays riches se sont réservé plus de 87 % des 700 millions de doses de vaccins distribuées dans le monde, tandis que les pays pauvres n'en ont reçu que 0,2 %.

Malgré l'engagement public en faveur de l'équité, le Royaume-Uni et l'UE sont parmi les pires entasseurs de vaccins contre la COVID-19. Le Royaume-Uni est le deuxième plus grand entasseur au monde selon les dernières données sur les achats de vaccins du Duke Global Health Innovation Centre, ayant acheté suffisamment de vaccins pour couvrir plus de quatre fois sa population. L'UE fait partie des six premiers entasseurs, ayant acheté suffisamment de vaccins pour couvrir plus du double de sa population. Mais ce type de nationalisme à court terme met l'humanité tout entière en danger et prolonge la pandémie, tandis que les flambées locales constituent des viviers dans lesquels peuvent évoluer des variants potentiellement résistants aux vaccins.

Une partie de la solution est la suspension des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre la COVID-19. Le 6 mai dernier, 140 députés européens ont adressé un courrier à la Commission européenne, incitant vivement cette dernière à adopter la proposition de « renonciation temporaire à certaines dispositions de l'accord ADPIC pour assurer la prévention, l'endiguement et le traitement de la COVID-19 ».

« Nous sommes las des sempiternelles promesses de nos gouvernements qui nous disent qu'un jour nous serons vaccinés. Nous ne voulons pas entendre leurs explications sur les raisons pour lesquelles il est impossible de tenir les promesses faites précédemment - car il n'existe aucune explication valable lorsque la vie des personnes est en jeu. Nous attendons de vraies actions de la part de nos gouvernements et nous voulons obtenir nos vaccins aujourd'hui ! Si nous voulons arriver à débarrasser le monde de la COVID-19, nous devons promettre de vacciner notre monde maintenant », a déclaré Zoya Shabarova, cheffe du bureau AHF Europe.

Les pays d'Europe de l'Est, comme l'Ukraine et la Géorgie, font partie des pays qui ont particulièrement des difficultés à acheter les vaccins contre la COVID-19. Seule 1,9 % de la population ukrainienne est actuellement vaccinée, et en Géorgie, ce chiffre n'est que de 1,2 %.

« Si une nation est touchée par la COVID-19 et n'a pas accès aux vaccins, tous les autres pays continuent d'être en danger », a déclaré le Dr Penninah Iutung, cheffe du bureau AHF Afrique. « L'appel à l'action ?VOW' vise à unir les défenseurs et les dirigeants gouvernementaux du monde entier et à mettre en lumière l'aspect immoral du rationnement des vaccins. L'initiative COVAX a été créée pour aider les pays à faible revenus, mais les quantités de vaccins ont été insuffisantes et ont forcé les pays en développement d'Afrique et d'autres parties du monde à se débrouiller seuls pour obtenir suffisamment de vaccins afin de protéger leurs citoyens. Les législateurs et les décideurs doivent faire davantage pour garantir que tous les pays disposent du nombre requis de vaccins pour ?vacciner notre monde' (Vaccinate Our World) et vaincre la pandémie. »

À propos de VOW

Ambitieux mais réalisable, l'appel à l'action « Vaccinate Our World » se base sur cinq principes fondamentaux :

Rejoignez la campagne de plaidoyer numérique pour exhorter les dirigeants mondiaux à garantir l'équité en matière d'accès aux vaccins dans le monde :

En plus des conférences de presse et des événements prévus au cours des semaines à venir, soyez à l'affût des actions #VaccinateOurWorld et #VOWnow - Rejoignez le combat et faites la promesse (VOW) de protéger l'humanité ! Pour plus d'informations sur la campagne, veuillez visiter www.VaccinateOurWorld.org

Notes à l'attention des rédacteurs

Les porte-parole de l'AHF sont disponibles dans le monde entier à des fins d'interview et peuvent fournir des études de cas. Des tribunes libres, des déclarations et des citations sont également disponibles.

Informations sur les conférenciers

La AIDS Healthcare Foundation (AHF), la plus grande organisation mondiale de lutte contre le sida, fournit actuellement des soins et/ou des services médicaux à plus de 1,5 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Pour en savoir plus sur l'AHF, visitez notre site Web : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth, et suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare, et sur Instagram : @aidshealthcare

The APPG on Vaccinations for All, présidé par le Dr Philippa Whitford, membre du Parlement du Royaume-Uni, a été créé en 2017 pour sensibiliser à l'importance des programmes de vaccination systématique. La pandémie a mis en évidence l'importance de toutes les vaccinations, et nous continuons de veiller à ce que le gouvernement britannique respecte tous ses engagements allant dans le sens d'une amélioration de l'accès aux vaccins à travers le monde.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 sep 2021
DXC Technology Company (« DXC ») a annoncé aujourd'hui la finalisation de son refinancement. Auparavant, DXC avait procédé à l'offre de billets de premier rang à hauteur de 1,35 milliard d'euros, dont le prix avait été fixé le 2 septembre 2021 et de...

24 sep 2021
À la suite d'informations reçues relativement à de fausses applications liées au passeport vaccinal du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) tient à lancer un appel à la vigilance. Selon les informations reçues, des...

24 sep 2021
Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd'hui, par décret les intervenants du secteur de la santé et des services sociaux qui sont visés par l'obligation de démontrer être adéquatement protégés contre la COVID-19, conformément à ce qui avait été...

24 sep 2021
- L'essai pivot de la phase 3 a permis d'atteindre tous les critères d'évaluation primaires, démontrant ainsi la non-infériorité du vaccin par rapport au vaccin contre la grippe quadrivalent d'un fabricant majeur homologué aux États-Unis. - Le vaccin...

24 sep 2021
  SAB Biotherapeutics annonce que le SAB-185 a reçu une très bonne évaluation d'un comité de contrôle des données (CICD) et qu'il progresse désormais vers la Phase 3 dans le cadre de l'essai ACTIV-2 sponsorisé par les National Institutes of Health...

24 sep 2021
Le 30 septembre prochain, aura lieu à Montréal un grand rassemblement et une marche afin de souligner la première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation. Organisée par le Foyer pour Femmes Autochtones de Montréal, en partenariat avec...



Communiqué envoyé le 16 mai 2021 à 07:30 et diffusé par :