Le Lézard
Classé dans : Transport, Le Covid-19
Sujet : CFG

Le plus gros investissement en transport en commun de l'histoire de la région du Grand Toronto créera des emplois et relancera l'économie


OTTAWA, ON, le 11 mai 2021 Le transport en commun est au coeur d'une reprise écologique et inclusive qui relance notre économie et crée de bons emplois. Qu'il s'agisse de travailleurs de la construction, de conducteurs de véhicules de transport en commun, de travailleurs de chaînes de montage ou de propriétaires de petites entreprises qui appuient ces projets, des milliers d'emplois sont créés lorsque nous investissons dans le transport en commun. Les investissements dans le transport en commun aident les Canadiens à surmonter la pandémie, permettent au Canada de se préparer à une forte reprise et transforment notre société en vue d'un avenir plus propre et meilleur.

Les villes ont besoin de bons transports en commun pour prospérer. Les gens veulent vivre et travailler près d'un bon réseau de transport public. Les transports en commun réduisent les embouteillages et réduisent le nombre de voitures de la route. Ils aident nos travailleurs essentiels à se rendre au travail, et pour beaucoup, notamment les familles d'immigrants, les femmes et les jeunes, c'est la seule option viable. Ils relient également les habitants des quartiers historiquement défavorisés à l'école et au travail. Des transports en commun plus propres réduisent également la pollution, améliorent ainsi la qualité de l'air et la santé publique. Et en favorisant l'acquisition de véhicules électriques et en reliant nos réseaux de transport en commun aux pistes cyclables et aux sentiers pédestres, nous investissons dans une solution essentielle aux changements climatiques et nous aidons le Canada à atteindre la carboneutralité d'ici 2050.

Le gouvernement du Canada appuie les villes fortes et respecte les décisions en matière de transport en commun prises par les décideurs locaux, en fonction de ce qui est le mieux pour leurs collectivités.

Aujourd'hui, l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, l'honorable Mary Ng, ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international et députée de Markham-Thornhill, Caroline Mulroney, ministre des Transports de l'Ontario, Kinga Surma, ministre déléguée des Transports de l'Ontario (RGT), John Tory, maire de Toronto, Frank Scarpitti, maire de Markham, et Wayne Emmerson, directeur général de la municipalité régionale de York, ont annoncé, après de longues négociations, un investissement historique de 26,8 milliards de dollars pour quatre projets de transport en commun qui pourront être lancés immédiatement dans la région du Grand Toronto (RGT). Ces projets ont été jugés prioritaires par la province, la Ville de Toronto et la région de York :

le prolongement du métro de Scarborough - 5,5 G$
le prolongement vers l'ouest de la ligne de TLR Eglinton Crosstown - 4,7 G$
la ligne Ontario - 10,9 G$
le prolongement vers le nord du métro Yonge - 5,6 G$

Le gouvernement fédéral couvre 40 % des coûts de chacun de ces projets, jusqu'à concurrence de 10,4 milliards de dollars. Le financement fédéral du prolongement vers le nord du métro Yonge est conditionnel à l'approbation du Conseil du Trésor.

Un tel investissement dans le transport en commun, qui n'a lieu qu'une fois par génération, est réalisé dans la région du Grand Toronto (RGT), qui compte 20 % de la population du Canada et qui est en pleine croissance, et dont le taux d'utilisation du transport en commun est le troisième en importance en Amérique du Nord. Une fois le projet terminé, 6 millions de personnes dans la RGT auront un meilleur accès aux services de Toronto, avec des lignes de transport en commun couvrant 1 200 kilomètres. Et comme les véhicules légers sur rail ne produisent pratiquement pas d'émissions, le projet est essentiel pour réduire les émissions dans le secteur des transports et amener le Canada vers la carboneutralité d'ici 2050.

Ces investissements sont un élément clé de notre plan pour relancer notre économie et créer un million d'emplois. Ces projets créeront aussi des possibilités pour les entreprises de la RGT et du Canada, ce qui est bon pour la région, la province et le Canada.

Le gouvernement fédéral comprend que chaque dollar des contribuables investi dans le transport en commun doit avoir des avantages multiples, notamment la création de bons emplois, l'établissement de collectivités plus équitables et inclusives, et la lutte contre les changements climatiques. C'est pourquoi le financement du gouvernement fédéral dépend de conditions satisfaisantes, notamment la démonstration de la façon dont les investissements réduiront les émissions et renforceront la résilience, des examens environnementaux approfondis, la garantie de logements abordables le long des parcours de transport en commun, l'intégration de l'accessibilité, l'atténuation des préoccupations locales, la maximisation des avantages pour les collectivités, notamment grâce à des ententes sur les avantages communautaires, et le respect des seuils d'emploi pour les collectivités sous-représentées, notamment les Noirs, les Autochtones, les personnes de couleur et les femmes.

Le développement du transport en commun dépend de partenariats solides entre le gouvernement fédéral, les provinces et les municipalités. L'appui de tous les ordres de gouvernement est essentiel et nous sommes impatients de continuer à travailler ensemble pour lancer les travaux le plus rapidement possible.

Les investissements dans les infrastructures de transport en commun permettent de bâtir des collectivités solides partout au pays et d'offrir une meilleure qualité de vie aux Canadiens. Le gouvernement fédéral continuera d'investir dans les projets d'infrastructure qui soutiennent le mieux notre reprise, créent de bons emplois pour appuyer la classe moyenne et favoriser la croissance économique, et nous aident à atteindre nos objectifs climatiques. Ensemble, nous créons un Canada plus propre, plus compétitif et plus inclusif pour les générations à venir.

Citations

« Le transport en commun est au coeur d'une reprise propre et inclusive. Aujourd'hui, nous faisons le plus grand investissement dans le transport en commun de l'histoire de la RGT, ce qui aidera à relancer notre économie et à créer des dizaines de milliers d'emplois dans le cadre du plan du gouvernement visant à créer un million d'emplois. Le projet contribuera à réduire le nombre d'automobiles sur les routes, et les résidents de la plus grande ville du Canada, en particulier les travailleurs essentiels, les femmes, les immigrants et les jeunes, pourront déplacer de façon plus rapide, plus propre et moins coûteuse. Et il aidera le Canada à se diriger vers la carboneutralité à l'avenir. Cet investissement historique est positif pour la ville, la région et le Canada. »

--   L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités

« Le prolongement de la ligne Yonge de Finch à Langstaff reliera les communautés de la région de York, des étudiants aux aînés, en passant par les travailleurs et les entreprises. C'est une bonne nouvelle pour tous les habitants de Markham, de Thornhill et de la région, et cela ouvrira des possibilités pour les années à venir. Notre gouvernement est prêt à mettre la main à la pâte, à créer des emplois et à générer une croissance inclusive et durable. »

-- L'honorable Mary Ng, ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international et députée de Markham-Thornhill

« Le développement du transport en commun est essentiel pour l'avenir de notre ville et nous permettra de soutenir la reprise économique après la pandémie, aidera à créer un avenir plus vert et contribuera considérablement à l'accès équitable à notre ville, aux emplois, à l'éducation et bien plus encore. Je tiens à remercier les gouvernements fédéral et provincial de travailler avec nous pour investir dans notre ville et de s'engager à développer le réseau de transport en commun de Toronto. L'annonce d'aujourd'hui est un autre bon exemple de ce que nous pouvons accomplir lorsque tous les gouvernements travaillent ensemble à des objectifs mutuellement bénéfiques. Ce financement du transport en commun sera essentiel pour que Toronto - le moteur économique du Canada - sorte de cette pandémie plus forte et prête à se développer et à prospérer. »

-- John Tory, maire de la ville de Toronto

« Les mérites du prolongement du métro Yonge Nord sont bien documentés et l'engagement du gouvernement fédéral à financer sa part du projet est une bonne nouvelle pour les usagers actuels et futurs du transport en commun de la région de York et de la RGT. Le prolongement du métro Yonge vers le nord jusqu'à Markham, la priorité numéro un de la région de York en matière d'infrastructures de transport en commun, stimulera la reprise économique, offrira un meilleur accès aux autres lignes de transport en commun rapide, desservira les centres de croissance urbaine et favorisera un avenir durable. Avec l'annonce d'aujourd'hui, je suis convaincu que nous verrons bientôt ces projets se concrétiser. » 

-- Le maire de Markham, Frank Scarpitti

« Le transport demeure l'enjeu prédominant pour les résidents de la région de York. Le prolongement du métro Yonge vers le nord, jusqu'au centre de croissance urbaine de Richmond Hill/Langstaff, est un élément essentiel du réseau de transport de la région de York et du réseau de transport en commun de la région du Grand Toronto et de Hamilton. Un projet d'infrastructure de cette ampleur permettra de créer des milliers d'emplois et de soutenir la reprise économique de nos collectivités à la suite d'une pandémie mondiale. Au nom du conseil régional de York et des 1,2 million de résidents de la région de York, nous applaudissons le gouvernement du Canada pour son engagement à financer 40 % de ce projet de transport vital. Nous remercions également le gouvernement de l'Ontario et tous les ordres de gouvernement pour leur soutien à la réalisation du prolongement du métro Yonge vers le nord. »

-- Wayne Emmerson, directeur général de la municipalité régionale de York

Faits en bref

Document d'information : Les gouvernements du Canada et de l'Ontario font le plus gros investissement dans le transport en commun de l'histoire du Canada

Les trois ordres de gouvernement vont rapidement de l'avant pour soutenir la reprise économique à la suite de la COVID-19. En s'appuyant sur des investissements historiques dans le transport en commun, le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui un financement fédéral de 10,4 milliards de dollars pour quatre projets de transport en commun dans la région du Grand Toronto (RGT) :

Bâtir dès maintenant l'avenir que les Canadiens méritent

La pandémie de COVID-19 a changé notre façon d'utiliser le transport en commun, mais ne l'a pas rendu moins important. Le transport en commun continue d'offrir des moyens de déplacement fiables, rapides, abordables et propres. Ces avantages sont surtout ressentis par les groupes défavorisés pour lesquels la voiture n'est pas accessible. Les travailleurs essentiels disposent du transport en commun pour se rendre là où l'on a besoin d'eux dans les épiceries, les hôpitaux et les établissements de soins.

En plus d'offrir un service essentiel, les réseaux de transport en commun du Canada sont des moteurs économiques clés, générant des centaines de milliers d'emplois et des milliards de dollars en retombées économiques, et ce, de l'étape de la planification à celle de la construction et de l'exploitation. Les investissements dans le transport en commun, en particulier dans les véhicules électriques, sont essentiels pour que le Canada atteigne ses objectifs climatiques, car le secteur des transports est la source d'environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre au Canada.

Un investissement dans les infrastructures de transport en commun aujourd'hui est un investissement dans l'avenir du Canada. Il stimulera la croissance économique et la création d'emplois immédiatement et tout au long de la construction, aidant ainsi notre économie à se rétablir et garantissant que le Canada construira les infrastructures nécessaires pour assurer l'avenir que les Canadiens méritent.

Accélérer les projets qui créent des emplois dans la RGT

La ligne Ontario

La ligne Ontario permettra d'offrir un service de transport en commun rapide depuis Exhibition Place, à l'ouest, jusqu'au centre-ville. Le projet permettra de désengorger la ligne 1 et d'assurer des correspondances avec les lignes 1 et 2, le futur TLR Eglinton Crosstown et le réseau GO. En plus de contribuer à notre reprise économique et à l'établissement de collectivités durables et inclusives, le réseau de 15,6 kilomètres créera environ 4 500 emplois par année pendant la période de construction. Une fois le projet terminé, un trajet d'un bout à l'autre de la ligne Ontario Line devrait prendre 30 minutes. Le projet devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 14 000 tonnes par année et de diminuer de 28 000 le nombre de voitures sur les routes chaque jour. Le gouvernement du Canada versera jusqu'à environ 4,02 milliards de dollars pour le projet de la ligne Ontario.

La ligne Eglinton Crosstown

Le prolongement ouest de la ligne de TLR Eglinton Crosstown prolongera la future ligne 5 - Eglinton vers l'ouest, de Mount Dennis à Renforth Gateway à Mississauga, créant ainsi une connexion continue de transport en commun rapide et des options de mobilité pour les résidents le long du corridor de l'avenue Eglinton entre Scarborough et Mississauga. En plus de créer environ 4 600 emplois par année pendant la période de construction, le prolongement de 9,2 kilomètres améliorera la connectivité du transport en commun, réduira la congestion, favorisera une augmentation du nombre d'usagers du transport en commun et réduira la dépendance à l'égard des véhicules privés pour le transport le long du corridor. Le projet devrait également permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 39 000 tonnes par année. Le gouvernement du Canada versera environ 1,87 milliard de dollars pour le projet de prolongement vers l'ouest de la ligne de TLR Eglinton Crosstown.

Le prolongement vers le nord du métro Yonge

Le prolongement vers le nord du métro Yonge transformera les déplacements dans la région de York, North York et au-delà en prolongeant le service de la ligne 1 de la TTC vers le nord, de la station Finch à Vaughan, Markham et Richmond Hill, ajoutant jusqu'à quatre stations sur une distance d'environ 8 kilomètres. Le projet sera relié au train GO de Richmond Hill et au service d'autobus GO de l'autoroute 407, ainsi qu'aux lignes d'autobus locales à chaque station. Une fois terminé, le prolongement vers le nord du métro Yonge réduira de 22 minutes le temps nécessaire pour se rendre du quartier de la rue Yonge et du chemin Langstaff au centre-ville de Toronto, passant de 70 minutes aujourd'hui à 48 minutes avec le prolongement. Ce projet devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 4 800 tonnes par année. Le financement fédéral d'un montant maximal de 2,24 milliards de dollars pour le prolongement vers le nord du métro Yonge est assujetti à la présentation de renseignements à jour sur le projet aux fins d'examen et d'approbation officiels par le Conseil du Trésor.

Le prolongement du métro de Scarborough

Le prolongement du métro de Scarborough comprendra trois nouvelles stations qui prolongeront la ligne 2 - de Bloor-Danforth à la station Kennedy jusqu'à l'avenue Sheppard Est, avec des stations proposées à l'avenue Lawrence Est, Scarborough Centre et l'avenue Sheppard Est. Le prolongement de 7,8 kilomètres améliorera les liaisons de transport en commun entre Scarborough et d'autres réseaux de transport en commun rapide et remplacera le réseau actuel de transport en commun rapide de Scarborough, qui atteindra la fin de sa vie utile en 2023. Ce projet créera environ 3 000 emplois par année pendant la période de construction. Il devrait également permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 10 000 tonnes par année. Le gouvernement du Canada versera environ 2,26 milliards de dollars pour le projet de prolongement du métro de Scarborough.

Veiller à ce que chaque dollar des contribuables entraîne des résultats clés

Le gouvernement comprend que chaque dollar des contribuables investi dans le transport en commun doit avoir des avantages multiples, notamment la création de bons emplois, l'établissement de collectivités plus équitables et inclusives, l'amélioration de la qualité de vie de tous et la lutte contre les changements climatiques. C'est pourquoi le financement du gouvernement fédéral dépend de conditions satisfaisantes, notamment :


 Liens connexes

Annonce du premier ministre au sujet du transport en commun : https://pm.gc.ca/fr/nouvelles/communiques/2021/02/10/nouveaux-investissements-transport-commun-batir-des-communautes

Document d'information au sujet de l'annonce sur le transport en commun : https://www.canada.ca/fr/bureau-infrastructure/nouvelles/2021/02/un-plan-pour-financer-en-permanence-le-transport-en-commun-et-soutenir-la-relance-economique.html

Plan climatique renforcé :
https://www.canada.ca/fr/services/environnement/meteo/changementsclimatiques/plan-climatique/survol-plan-climatique.html

Investir dans la résilience des collectivités face à la COVID-19 :
https://www.infrastructure.gc.ca/plan/covid-19-resilience-fra.html

Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 :
https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/plan-intervention-economique.html

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram 

Site Web : Infrastructure Canada

SOURCE Infrastructure Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 jun 2021
Human Horizons a annoncé l'arrivée de Kevin Zhang au sein de l'entreprise, au poste de directeur de la stratégie numérique. La nouvelle entreprise, leader de la recherche sur la mobilité intelligente et la conduite autonome qui est à l'origine du...

18 jun 2021
Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou reportés en...

18 jun 2021
L'annonce conjointe de la ministre déléguée aux Transports, Madame Chantal Rouleau et du ministre du Travail, Monsieur Jean Boulet, personnellement et solidement endossée par le premier du ministre du Québec, monsieur François Legault, réjouit...

18 jun 2021
Human Horizons a annoncé que Kevin Zhang se joint à l'entreprise à titre de chef des stratégies numériques. La nouvelle société de pointe spécialisée dans la recherche sur la mobilité intelligente et la conduite autonome qui est à l'origine du...

18 jun 2021
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des travaux d'entretien seront effectués sur le pont Pierre-Laporte au cours des prochains jours. Entraves et gestion de la circulation, du 19 au 21 juin 2021 Fermeture de deux voies sur...

18 jun 2021
Le 8 janvier 2020, des missiles surface-air iraniens ont abattu le vol 752 (PS752) du transporteur Ukraine International Airlines près de Téhéran et ont tué 176 personnes, dont 55 citoyens canadiens, 30 résidents permanents et de nombreuses autres...



Communiqué envoyé le 11 mai 2021 à 17:38 et diffusé par :