Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Nouveaux produits et services, Sondages, Opinions et Recheches, Personnes handicapées ou invalides, CFG, DEI

Le gouvernement du Canada continue de prendre des mesures à l'appui des personnes vivant avec de la douleur chronique


Publication du troisième rapport du Groupe de travail canadien sur la douleur

OTTAWA, ON, le 5 mai 2021 /CNW/ - Le gouvernement du Canada reconnaît le besoin d'améliorer la capacité du système de soins de santé à mieux comprendre, prévenir et gérer la douleur chronique. Près de huit millions de Canadiens, soit une personne sur cinq, vivent avec de la douleur chronique. La douleur chronique touche les enfants, les adultes et les aînés, et elle a une incidence majeure sur leur santé mentale et physique. La douleur chronique peut souvent empêcher les gens de prendre part à la vie professionnelle, scolaire, familiale et communautaire. Elle est en grande partie invisible, et les personnes touchées se sentent souvent stigmatisées ou mécrues.

Aujourd'hui, l'honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, annonce la publication du troisième et dernier rapport du Groupe de travail canadien sur la douleur (GTCD), intitulé Un plan d'action pour la douleur au Canada. La ministre a aussi annoncé le versement d'un financement de 2,8 millions de dollars au Centre for Effective Practice pour un projet qui appuiera les personnes vivant avec de la douleur chronique et qui facilitera leur accès aux soins.

Mis sur pied en 2019, le GTCD aide Santé Canada à mieux comprendre et aborder les besoins et les préoccupations en matière de santé des personnes vivant avec de la douleur chronique ainsi que des gens qui en prennent soin. Il est plus important que jamais d'améliorer la capacité du système de santé à appuyer les personnes vivant avec de la douleur chronique.

En janvier 2021, le cadre de référence du GTCD a été renforcé dans le but de fournir au gouvernement des recommandations pour veiller à ce que les personnes vivant avec de la douleur se voient reconnues et qu'elles soient appuyées, de même que pour que la douleur soit comprise, prévenue et traitée de manière efficace partout au Canada. Dans son troisième rapport, le GTCD s'appuie sur ses deux années de travaux et donne les grandes lignes des mesures prioritaires dans ces secteurs.

Les observations présentées dans ce rapport représentent un consensus sur les mesures précises et ciblées qui amélioreront la coordination des politiques, l'accès aux services de gestion de la douleur, l'éducation et la formation, la recherche et la surveillance pour qu'en fin de compte, la façon de comprendre et de traiter la douleur soit transformée. Les recommandations ont été formulées sous l'angle de l'équité afin d'ouvrir la voie pour de prochaines étapes claires et réalisables dans le but de prévenir la douleur chronique et d'améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec de la douleur chronique au Canada.

La progression des travaux du gouvernement pour mieux comprendre, prévenir et prendre en charge la douleur chronique en employant les recommandations du GTCD afin de guider et d'appuyer les prochaines mesures est la clé pour garantir de meilleurs résultats aux personnes vivant avec de la douleur chronique et aux gens qui en prennent soin est.

Citations

« Les personnes qui vivent avec de la douleur méritent d'être soulagées de leur douleur, de recevoir l'assurance qu'elles comptent et d'avoir accès aux services dont elles ont besoin pour améliorer leur qualité de vie. Nous continuerons de travailler avec les personnes ayant vécu ou vivant une expérience concrète, de même qu'avec nos partenaires et les intervenants, pour explorer de nouvelles approches et déterminer nos prochaines étapes. Je suis certaine qu'ensemble, nous pouvons apporter des modifications importantes qui amélioreront les vies des personnes vivant avec de la douleur, maintenant et pour des années à venir. »

L'honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé

« Il s'agit d'une période critique pour intervenir partout au Canada contre la douleur non prise en charge. La douleur chronique est en grande partie invisible. Pendant trop longtemps, les personnes vivant avec de la douleur ont été stigmatisées et ont dû faire face à de nombreuses lacunes dans l'accès aux soins de santé. Dans ce rapport, nous présentons les grandes lignes des nombreuses mesures requises pour une transformation profonde. Il faut maintenant obtenir la coordination et les ressources nécessaires pour les réaliser. »

Dre Fiona Campbell
Directrice, Programme de la douleur chronique, Département d'anesthésie et de médecine de la douleur, Hôpital pour enfants malades (SickKids)
Ancienne présidente, Société canadienne de la douleur
Coprésidente, Groupe de travail canadien sur la douleur

« La sensibilisation aux profondes répercussions de la marginalisation et de l'iniquité systémique sur notre santé et notre bien-être augmente. Il s'agit d'une occasion sans précédent d'examiner comment réaliser de vastes réformes du système pour nous attaquer à ces défis, et le plan d'action mis au point par le Groupe de travail décrit les étapes requises pour apporter des changements durables. Un éventail d'intervenants aura un rôle à jouer, et j'ai hâte que ces groupes unissent leurs efforts pour s'engager à créer un avenir meilleur pour les personnes vivant avec de la douleur. »

Maria Hudspith
Directrice générale, Pain BC
Coprésidente, Groupe de travail canadien sur la douleur

« C'est bien connu que beaucoup de Canadiens aux prises avec de la douleur chronique, une consommation de substances psychoactives ou une maladie mentale ont de la difficulté à obtenir des soins. En collaboration avec l'Atlantic Mentorship Network - Pain & Addiction et avec Pain BC, nos réseaux de mentorat adapté renforceront la capacité des fournisseurs de soins primaires à s'occuper efficacement et avec compassion de ces patients. Le financement provenant du Programme sur l'usage et le dépendances au substances (PUDS) nous permettra d'établir des réseaux à Terre-Neuve-et-Labrador, à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique. »

Arun Radhakrishnan, MDCM, M.Sc., CCMF
Directeur médical, Initiatives de mentorat adapté, Centre for Effective Practice

Faits en bref

Liens connexes
Groupe de travail canadien sur la douleur
Douleur chronique
Programme sur l'usage et les dépendances aux substances
Ressources pour les Canadiens vivants avec la douleur pendant la COVID-19
Crise des opioïdes au Canada

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
Actualités réglementaires : Aptorum Group Limited (« Aptorum Group » ou « Aptorum »), une société biopharmaceutique de stade clinique orientée nouvelles technologies, notamment le ciblage thérapeutique des maladies oncologiques, a annoncé qu'elle...

à 02:25
Eurofins (Paris:ERF) : Des tests simples, fiables, de haute qualité et peu onéreux pour le dépistage du SRAS-CoV-2 (COVID-19) sont essentiels pour aider à rouvrir et à maintenir ouverts bien des aspects de la société et des secteurs commerciaux dans...

à 01:30
- L'image est disponible sur AP Images (http://www.apimages.com) - Retards dans le dépistage et le traitement de l'ostéoporose, mode de vie...

à 01:19
Sartorius Stedim Biotech, partenaire majeur de...

19 oct 2021
À la suite du discours d'ouverture du premier ministre François Legault pour la 42e législature, l'Association des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux (AGESSS) salue l'intention du gouvernement du Québec de vouloir mettre...

19 oct 2021
Résumé Produit : L'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain), un agent antiparasitaire (comprimé, pâte, solution orale [soluté buvable], solution injectable, prémélange médicamenteux ou préparation topique).Problème : Des consommateurs achètent...



Communiqué envoyé le 5 mai 2021 à 10:32 et diffusé par :