Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, DEI

Rapport Laurent: Le milieu de l'itinérance voit enfin des solutions prometteuses de prévention pour les jeunes


MONTRÉAL, le 4 mai 2021 /CNW Telbec/ - La Coalition Jeunes+, qui vise la prévention de l'itinérance et le respect des droits des jeunes, reçoit avec enthousiasme les recommandations du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, dont plusieurs auront un impact sur la réduction de l'entrée dans l'itinérance jeunesse, avec ce "virage vers la prévention" que les commissaires mettent de l'avant.

Avec 20 % des jeunes qui vivent au moins un épisode d'itinérance dans la première année suivant leur sortie du système de protection de la jeunesse et le constat que 50% des jeunes qui fréquentent les organismes jeunesses en itinérance sortent de la DPJ, la Coalition Jeunes+ souhaite commenter quatre recommandations d'importance: l'implantation de services sociaux en prévention du placement, l'augmentation de l'âge des services de la DPJ, une meilleure collaboration avec le réseau d'intervention entourant les jeunes et les familles, ainsi que la création d'un poste de commissaire consacré au bien-être et aux droits des enfants.

Pour que la protection de la jeunesse devienne la dernière porte d'entrée aux services sociaux, les commissaires ont compris que la prévention est la clé. Les recommandations visant des services adaptés, rapides et soutenus, incluant la pair-aidance, dans les milieux de la santé et scolaires, sont applaudies par la Coalition Jeunes+. Ce sont des incontournables pour accompagner les familles et les jeunes ayant des besoins urgents, avant un recours au signalement.

L'importance de prolonger l'hébergement volontairement jusqu'à 21 ans et d'offrir un support aux jeunes en post-placement jusqu'à 25 ans a été entendue, ce qui permettra de mieux soutenir les jeunes dans leur transition vers la vie adulte et d'éviter qu'ils se retrouvent en situation d'itinérance. La loi exige que les parents prennent en charge leurs enfants une fois passé l'âge de la majorité, l'État doit aussi prendre ses responsabilités face aux jeunes placés sous sa protection.

Les commissaires proposent une meilleure coordination du parcours des jeunes en mettant l'emphase capitale sur leur droit de parole et en réunissant l'ensemble des acteurs gravitant autour d'eux, incluant les organismes communautaires, que le rapport recommande d'ailleurs de mieux financer.

La recommandation d'une charte des droits de l'enfant et d'un poste de commissaire consacré au bien-être et aux droits des enfants est une merveilleuse surprise. La prévention de l'itinérance et le respect des droits des jeunes pourraient être davantage rendue possible grâce à ce rôle de gardien qui serait à l'écoute de la parole des enfants, des jeunes et des familles, pour s'assurer que des services soient déployés afin de prévenir la détresse psychologique et la maltraitance, menant trop souvent des jeunes en situation d'itinérance.

Le résultat du travail des commissaires est dans son ensemble un bijou afin de passer à un «Québec digne de ses enfants ». Pour cela, une volonté gouvernementale et les budgets nécessaires devront être au rendez-vous. Les coûts de la prévention sont minimes comparés à ceux qui tentent de réparer les pots cassés.

À propos de la Coalition Jeunes+
La Coalition Jeunes+ créée en 2018 est gouvernée par des chercheurs, des jeunes, des organismes communautaires et des regroupements. Fondée sur le respect et la promotion des droits des jeunes de 12 à 30 ans au Québec, elle vise à mobiliser les principaux acteurs vers un effort concerté et constructif dans la lutte contre l'itinérance jeunesse.

SOURCE Coalition Jeunes+


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:23
Hollister Incorporated et KMT Medical célèbrent aujourd'hui la journée des fondateurs, en soulignant le 100e anniversaire de leur société mère, The Firm of John Dickinson Schneider Inc. (JDS Inc.) Un événement commémoratif célébrant le fondateur de...

à 18:05
Au cours d'une année pleine d'incertitudes, les infirmiers et infirmières, qui se sont mobilisés pour soutenir sans faillir un système de santé souvent débordé, se sont révélés être l'une des rares constantes dans le pays. Dans de nombreuses...

à 18:03
À l'occasion du Sommet sur le système préhospitalier d'urgence, qui se tenait aujourd'hui, la Coalition des entreprises de services paramédicaux du Québec (CESPQ) tient à commenter l'allocution du ministre de la Santé et des Services sociaux,...

à 17:00
Dialogue Technologies de la santé inc.  (« Dialogue » ou l'« entreprise »), la plateforme chef de file de soins de santé et de bien-être virtuels au Canada, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et opérationnels pour la période de trois mois...

à 16:39
La CAQ a promis aux Québécoises et aux Québécois qu'ils auraient tous accès à un médecin de famille, qu'ils pourraient consulter en 36 heures au besoin. Malheureusement, depuis 2019, il y a une augmentation de près de 40 % du nombre de personnes en...

à 16:36
La CAQ a promis aux Québécoises et aux Québécois qu'ils auraient tous accès à un médecin de famille, qu'ils pourraient consulter en 36 heures au besoin. Malheureusement, depuis 2019, il y a une augmentation de près de 40 % du nombre de personnes en...



Communiqué envoyé le 4 mai 2021 à 11:05 et diffusé par :