Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Conference Call, Webcast

Schlumberger annonce ses résultats du premier trimestre 2021


Schlumberger Limited (NYSE : SLB) a annoncé le Vendredi 23 Avril 2021 - ses résultats du premier trimestre 2021.

Résultats du premier trimestre (en millions, sauf montants par action)
Trois mois clos le Variation

31 mars 2021

31 décembre 2020

31 mars 2020

En séquentiel En glissement annuel
Chiffre d'affaires*

5 223 USD

5 532 USD

7 455 USD

-6 %

-30 %

Bénéfice (perte) avant impôts - Base PCGR

386 USD

471 USD

(8 089) USD

-18 %

n/s

Revenu net (perte) - Base PCGR

299 USD

374 USD

(7 376) USD

-20 %

n/s

BPA dilué (perte par action) - Base PCGR

0,21 USD

0,27 USD

(5,32) USD

-22 %

n/s

 

 

BAIIA ajusté**

1 049 USD

1 112 USD

1 347 USD

-6 %

-22 %

Marge de BAIIA ajusté**

20,1 %

20,1 %

18,1 %

0 pdb

203 pdb

Résultat d'exploitation par segment, avant impôts**

664 USD

654 USD

776 USD

1 %

-14 %

Marges d'exploitation par segment, avant impôts**

12,7 %

11,8 %

10,4 %

88 pdb

230 pdb

Bénéfice net, hors charges et crédits**

299 USD

309 USD

351 USD

-3 %

-15 %

BPA dilué, hors charges et crédits**

0,21 USD

0,22 USD

0,25 USD

-5 %

-16 %

 

 

Chiffre d'affaires par zone géographique

 

 

International

4 211 USD

4 343 USD

5 225 USD

-3 %

-19 %

Amérique du Nord*

972

1 167

2 180

-17 %

-55 %

Autre

40

22

50

n/s

n/s

5 223 USD

5 532 USD

7 455 USD

-6 %

-30 %

*Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé certaines activités en Amérique du Nord. Ces activités ont généré un chiffre d'affaires de 285 millions USD au quatrième trimestre 2020, et 659 millions USD au cours du premier trimestre 2020.

Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, le chiffre d'affaires mondial du premier trimestre 2021 est resté essentiellement inchangé en séquentiel et a chuté de 23 % en glissement annuel. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 pour l'Amérique du Nord, abstraction faite de l'incidence de ces cessions, a augmenté de 10 % en séquentiel et chuté de 36 % en glissement annuel.

**Ces mesures financières ne sont pas conformes aux PCGR. Pour de plus amples informations, voir les sections intitulées « Charges et crédits », « Divisions », et « Informations supplémentaires ».

n/s = non significatif

(en millions)

 

Trois mois clos le

 

Variation

 

31 mars 2021

31 décembre 2020

 

31 mars 2020

 

En séquentiel

 

En glissement annuel

Chiffre d'affaires par Division

 

 

 

 

 

 

 

 

Numérique et intégration

773 USD

833 USD

 

885 USD

 

-7 %

 

-13 %

Performance des réservoirs*

1 002

1 247

 

1 969

 

-20 %

 

-49 %

Construction de puits

1 935

1 866

 

2 815

 

4 %

 

-31 %

Systèmes de production**

1 590

1 649

 

1 912

 

-4 %

 

-17 %

Autre

(77)

(63)

 

(126)

 

n/s

 

n/s

 

5 223 USD

5 532 USD

 

7 455 USD

 

-6 %

 

-30 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice d'exploitation avant impôts par Division

 

 

 

 

 

 

 

 

Numérique et intégration

247 USD

270 USD

 

151 USD

 

-8 %

 

63 %

Performance des réservoirs

102

95

 

134

 

8 %

 

-24 %

Construction de puits

209

183

 

331

 

15 %

 

-37 %

Systèmes de production

138

155

 

191

 

-11 %

 

-27 %

Autre

(32)

(49)

 

(31)

 

n/s

 

n/s

 

664 USD

654 USD

 

776 USD

 

1 %

 

-14 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marge d'exploitation avant impôts par Division

 

 

 

 

 

 

 

 

Numérique et intégration

32,0 %

32,4 %

 

17,1 %

 

-37 pdb

 

1 490 pdb

Performance des réservoirs

10,2 %

7,6 %

 

6,8 %

 

261 pdb

 

341 pdb

Construction de puits

10,8 %

9,8 %

 

11,8 %

 

103 pdb

 

-95 pdb

Systèmes de production

8,7 %

9,4 %

 

10,0 %

 

-71 pdb

 

-127 pdb

Autre

n/s

n/s

 

n/s

 

n/s

 

n/s

 

12,7 %

11,8 %

 

10,4 %

 

88 pdb

 

230 pdb

*Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé son activité de pompage à haute pression OneStim en Amérique du Nord. Cette activité a généré un chiffre d'affaires de 274 millions USD au quatrième trimestre 2020, et de 601 millions USD au cours du premier trimestre 2020. Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 a augmenté de 3 % en séquentiel, et chuté de 27 % en glissement annuel.

**Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé son activité d'ascension artificielle à bas débit, en Amérique du Nord. Cette activité a généré un chiffre d'affaires de 11 millions USD au quatrième trimestre 2020, et de 58 millions USD au cours du premier trimestre 2020. Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 a diminué de 3 % en séquentiel, et de 14 % en glissement annuel.

n/s = non significatif

Le PDG de Schlumberger, Olivier Le Peuch, a commenté, : « nous avons commencé l'année, tout à fait convaincus par notre orientation stratégique et les perspectives correspondantes pour 2021. Cette conviction a été renforcée par la combinaison des résultats prometteurs au premier trimestre, et d'une vision macroéconomique de plus en plus constructive. Et au vu des progrès réalisés dans l'exécution de notre stratégie axée sur les rendements, à mesure que se renforce le sentiment de reprise, je suis extrêmement fier des femmes et des hommes de Schlumberger grâce auxquels nous avons pu assurer une fois encore un trimestre des plus solides. »

« Le chiffre d'affaires du premier trimestre a chuté de 6 % en séquentiel, reflétant la baisse anticipée en Amérique du Nord suite aux cessions du quatrième trimestre de l'année passée, qui visaient à écrémer et rationaliser notre portefeuille d'activités pour accroître nos marges, minimiser la volatilité des bénéfices, et nous concentrer sur des activités à moindre intensité de capital. Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, notre chiffre d'affaires mondial est resté essentiellement inchangé en séquentiel, l'impact de la baisse de l'activité saisonnière dans l'hémisphère nord ayant été entièrement compensé par la croissance dans plusieurs pays. Nonobstant les effets de la saisonnalité, le premier trimestre a confirmé la reprise de l'activité qui a débuté au dernier trimestre. »

« En Amérique du Nord, et abstraction faite de l'impact des cessions, le chiffre d'affaires a augmenté de 10 % en séquentiel, entraîné par la hausse de 24 % observée pour la partie terrestre du fait de l'augmentation des activités de forage, et ce, malgré l'épisode de gel au Texas. Le chiffre d'affaires offshore s'est rétracté quant à lui de 10 % en séquentiel, suite aux ventes saisonnières des produits de fin d'exercice, au quatrième trimestre. »

« Le chiffre d'affaires international du trimestre reflète le fléchissement saisonnier habituel, bien que la Chine et la Russie aient connu un hiver particulièrement sévère. Cependant, la chute du chiffre d'affaires séquentiel a été moins prononcée que les années précédentes, grâce à une croissance solide en Amérique latine et dans plusieurs pays clés au Moyen-Orient et en Afrique. Le déclin séquentiel du chiffre d'affaires au premier trimestre a été le plus léger depuis 2008, tandis que le nombre d'appareils de forage au niveau international a connu la croissance séquentielle au premier trimestre, la plus marquée depuis 2011, confirmant ainsi la reprise internationale. »

« Le chiffre d'affaires du premier trimestre a été également caractérisé par la croissance enregistrée pour les divisions Construction de puits et Performance des réservoirs, abstraction faite de l'impact des cessions, et malgré les flux saisonniers dans l'hémisphère nord. Le chiffre d'affaires de la division Construction de puits a augmenté de 4 % en séquentiel, du fait d'une activité de forage plus intense en Amérique du Nord et en Amérique latine. La division Performance des réservoirs a chuté de 20 % suite à la cession de OneStim® en Amérique du Nord ; mais abstraction faite de ceci, la division a progressé de 3 % sous l'action d'une activité terrestre et offshore internationale robuste. Le chiffre d'affaires de la division Numérique et intégration a reculé de 7 % en séquentiel, en raison de la baisse saisonnière des ventes de logiciels et des licences de données sismiques multiclients. Le chiffre d'affaires de la division Systèmes de production a diminué de 4 %, principalement du fait de la chute des ventes de produits, qui a suivi les fortes ventes de fin d'exercice du trimestre précédent. »

« En séquentiel, et malgré le déclin du chiffre d'affaires, le bénéfice d'exploitation par segment, avant impôts, a augmenté de 1 % au premier trimestre. La marge du bénéfice d'exploitation par segment, avant impôts, s'est améliorée de 88 pdb pour atteindre 13 %, tandis que la marge de BAIIA s'est maintenue à hauteur de 20 %. Ces marges représentent une amélioration de plus de 200 points de base par rapport au premier trimestre 2020, malgré un recul de 30 % du chiffre d'affaires en glissement annuel. Cette performance représente un début prometteur pour notre ambition d'expansion de marge cette année, et met en évidence l'impact des mesures mises en place en matière de gérance du capital et de suppression des coûts, nous offrant ainsi un levier d'exploitation considérable. »

« Le flux de trésorerie provenant de l'exploitation a été de 429 millions USD au premier trimestre, tandis que le flux de trésorerie disponible s'est élevé à 159 millions USD malgré les 112 millions USD d'indemnités de licenciement, et l'utilisation des fonds de roulement habituelle du premier trimestre. Nous sommes satisfaits de la performance du flux de trésorerie pour ce trimestre, et nous nous attendons à ce que le flux de trésorerie continue de croître tout au long de l'année, permettant ainsi une réduction de la dette nette. »

« En ce qui concerne l'avenir, nous continuons d'être encouragés par des moteurs macro-économiques constructifs. Tandis que le monde est encore aux prises avec les taux d'infection de la COVID-19, on attend des programmes de vaccination et des mesures de relance budgétaire qu'ils soutiennent un rebond de l'activité économique avec une reprise de la demande de pétrole tout au long de l'année. L'analyse sectorielle estime qu'une demande de pétrole de 5 à 6 millions barils/j sera ajoutée d'ici la fin de l'année, à la faveur d'une reprise de la demande plus marquée au deuxième trimestre, pour terminer l'exercice à seulement 2 millions barils/j en deçà des niveaux de 2019. »

« Avec le retour progressif de la demande de pétrole, nous prévoyons que l'activité en Amérique du Nord se stabilisera aux niveaux de maintenance de la production, tandis que l'activité internationale est positionnée pour s'intensifier jusqu'à la fin de l'exercice 2021 et au-delà. Nous nous attendons à profiter de façon importante de cette évolution anticipée vers une activité internationale accrue, grâce à la solidité et l'envergure de notre présence internationale. Par conséquent, nous sommes de plus en plus confiants quant au fait que notre chiffre d'affaires international connaîtra une croissance à deux chiffres lors de la deuxième moitié de 2021, comparé à l'an dernier sur la même période, ce qui implique un potentiel de hausse pour la croissance déjà robuste prévue en 2022 et au-delà. »

« Le sentiment à l'égard des perspectives pour notre secteur d'activités est de plus en plus positif, à l'heure où l'on observe une consolidation de la reprise, même si les préoccupations persistent concernant la crise de la COVID-19. La réorientation stratégique que nous avons amorcée il y a deux ans s'est avérée efficace et nous positionne sous les meilleurs auspices pour nous surpasser dans ce paysage largement différent avec de nouveaux impératifs et opportunités qui jouent en notre faveur. »

« En nous appuyant sur la solidité de nos divisions Construction de puits, et Performance des réservoirs, nous accélérons nos offres numériques, positionnons la société pour prendre de l'avance dans la production et le marché de la reprise, tout en développant nos portefeuilles des Nouvelles énergies afin de soutenir la transition énergétique, le tout en réponse à l'attente de nos clients. C'est donc un nouveau cycle de croissance qui a finalement débuté, et nous sommes prêts à assurer une croissance et des rendements qui surpassent le marché. »

Autres événements

Le 22 avril 2021, le conseil d'administration de Schlumberger a approuvé un dividende trimestriel en numéraire de 0,125 USD par action ordinaire en circulation, payable le 8 juillet 2021 aux actionnaires inscrits à la date du 2 juin 2021.

Chiffre d'affaires* par zone géographique

 

(en millions)

 

Trois mois clos le

 

Variation

 

31 mars 2021

 

31 décembre 2020

 

31 mars 2020

 

En séquentiel

 

En glissement annuel

Amérique du Nord*

972 USD

 

1 167 USD

 

2 180 USD

 

-17 %

 

-55 %

Amérique latine

1 038

 

969

 

1 046

 

7 %

 

-1 %

Europe/CEI/Afrique

1 256

 

1 366

 

1 752

 

-8 %

 

-28 %

Moyen-Orient et Asie

1 917

 

2 008

 

2 427

 

-5 %

 

-21 %

Autre

40

 

22

 

50

 

n/s

 

n/s

 

5 223 USD

 

5 532 USD

 

7 455 USD

 

-6 %

 

-30 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

International

4 211 USD

 

4 343 USD

 

5 225 USD

 

-3 %

-19 %

Amérique du Nord*

972 USD

 

1 167 USD

 

2 180 USD

 

-17 %

-55 %

*Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé certaines activités en Amérique du Nord. Ces activités ont généré un chiffre d'affaires de 285 millions USD au quatrième trimestre 2020, et de 659 millions USD au cours du premier trimestre 2020.

Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, le chiffre d'affaires mondial du premier trimestre 2021 est resté essentiellement inchangé en séquentiel et a chuté de 23 % en glissement annuel. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 pour l'Amérique du Nord, abstraction faite de l'incidence de ces cessions, a augmenté de 10 % en séquentiel et reculé de 36 % en glissement annuel.

n/s = non significatif

Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Amérique du Nord

Le chiffre d'affaires en Amérique du Nord, à hauteur de 972 millions USD a chuté de 17 % en séquentiel suite aux cessions visant l'écrémage et la rationalisation de notre portefeuille d'activités, de sorte à pouvoir élargir nos marges, minimiser la volatilité des bénéfices, et nous concentrer sur des activités à moindre intensité de capital. Exception faite de l'incidence des cessions du quatrième trimestre, le chiffre d'affaires du premier trimestre a augmenté de 10 % en séquentiel avec une croissance du chiffre d'affaires terrestre de 24 %, due à l'intensification des activités de forage de la division Construction de puits, et la hausse du chiffre d'affaires du projet Solutions de la performance des actifs (Asset Performance Solutions, APS). Le chiffre d'affaires offshore a reculé de 10 % en séquentiel du fait de la chute des ventes des systèmes de production sous-marine et des licences de données sismiques multiclients.

International

Le chiffre d'affaires à l'International a enregistré le fléchissement saisonnier habituel, en particulier en Chine et en Russie, qui ont connu un hiver sévère. La baisse du chiffre d'affaires en séquentiel a été moins prononcée que les années précédentes, grâce aux compensations permises par une croissance solide des revenus en Amérique latine et dans plusieurs pays clés au Moyen-Orient et en Afrique. Le déclin du chiffre d'affaires international du premier trimestre a été le plus modéré depuis 2008, tandis que le nombre d'appareils de forage internationaux a connu la croissance séquentielle la plus marquée pour un premier trimestre, depuis 2011.

Le chiffre d'affaires en Amérique latine à hauteur de 1,0 milliard USD a grimpé de 7 % en séquentiel, favorisé par des ventes plus élevées des systèmes de production au Brésil, l'activité accrue de stimulation et d'intervention en Argentine, et l'augmentation de l'activité de forage de construction de puits en Équateur. Le chiffre d'affaires pour le Mexique a été légèrement plus élevé en séquentiel, la hausse de l'activité de forage ayant été contrebalancée par une diminution des ventes des licences de données sismiques multiclients.

Le chiffre d'affaires pour la zone Europe/CEI/Afrique de 1,3 milliard USD a chuté de 8 % en séquentiel, en raison principalement du ralentissement saisonnier du forage en hiver en Russie et en Asie centrale. Exception faite de l'impact des flux saisonniers, l'activité a augmenté pour la plupart des divisions, en particulier en Scandinavie et en Afrique.

Le chiffre d'affaires au Moyen-Orient et en Asie de 1,9 milliard USD a rétrocédé de 5 % en séquentiel, ralenti par l'activité hivernale saisonnière réduite en Chine, et la baisse des forages offshore en Australie pendant la saison des cyclones. Par ailleurs, les ventes de systèmes de production en Inde ont également enregistré un recul. Autant de retraits du chiffre d'affaires, compensés en partie par une croissance robuste de l'activité en Arabie saoudite et au Qatar.

Résultats par Division

Numérique et intégration

 

(en millions)
Trois mois clos le Variation
31 mars 2021 31 décembre 2020 31 mars 2020 En séquentiel En glissement annuel
Chiffre d'affaires
International

610 USD

689 USD

731 USD

-11 %

-17 %

Amérique du Nord

161

142

152

14 %

6 %

Autre

2

2

2

n/s

n/s

773 USD

833 USD

885 USD

-7 %

-13 %

 

 

Bénéfice d'exploitation avant impôts

247 USD

270 USD

151 USD

-8 %

63 %

Marge d'exploitation avant impôts

32,0 %

32,4 %

17,1 %

-37 pdb

1 490 pdb

 
n/s = non significatif

Le chiffre d'affaires de la division Numérique et Intégration, à hauteur de 773 millions USD a reculé de 7 % en séquentiel, du fait de la baisse saisonnière des ventes de solutions numériques, de logiciels et de licences de données sismiques multiclient.

La marge d'exploitation avant impôts, de la division Numérique et Intégration, à hauteur de 32 % est restée essentiellement inchangée en séquentiel. Malgré la chute du chiffre d'affaires, la marge d'exploitation a été maintenue, les conséquences des baisses des solutions numériques et des revenus multiclients ayant été largement compensées par une rentabilité améliorée des projets APS.

Performance des réservoirs

(en millions)
Trois mois clos le Variation
31 mars 2021 31 décembre 2020 31 mars 2020 En séquentiel En glissement annuel
Chiffre d'affaires
International

922 USD

906 USD

1 249 USD

2 %

-26 %

Amérique du Nord*

78

339

718

-77 %

-89 %

Autre

2

2

2

n/s

n/s

1 002 USD

1 247 USD

1 969 USD

-20 %

-49 %

 

 

Bénéfice d'exploitation avant impôts

102 USD

95 USD

134 USD

8 %

-24 %

Marge d'exploitation avant impôts

10,2 %

7,6 %

6,8 %

261 pdb

341 pdb

*Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé son activité de pompage à haute pression OneStim en Amérique du Nord. Cette activité a généré un chiffre d'affaires de 274 millions USD au quatrième trimestre 2020, et de 601 millions USD au cours du premier trimestre 2020. Abstraction faite de l'incidence de ces cessions, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 a augmenté de 3 % en séquentiel, et chuté de 27 % en glissement annuel.

n/s = non significatif

Le chiffre d'affaires de la division Performance des réservoirs, à hauteur de 1,0 milliard USD a chuté de 20 % en séquentiel. La baisse du chiffre d'affaires reflétait la cession visant l'écrémage et la rationalisation de notre portefeuille d'activités en Amérique du Nord, de sorte à pouvoir accroître nos marges, minimiser la volatilité des bénéfices, et nous concentrer sur des activités à moindre intensité de capital. Exception faite de l'incidence de la cession de OneStim, le chiffre d'affaires a augmenté de 3 % en séquentiel malgré l'impact du ralentissement saisonnier des activités en Russie et en Chine. Les résultats ont en effet bénéficié d'un regain d'activité en Amérique latine, en Amérique du Nord, en Afrique subsaharienne, et au Moyen-Orient.

La marge d'exploitation avant impôts, de la division Performance des réservoirs, s'est élargie de 261 pdb en séquentiel pour se hisser à 10 %. La rentabilité a été stimulée par la cession de l'activité OneStim, qui avait auparavant un effet dilutif sur les marges.

Construction de puits

(en millions)
Trois mois clos le Variation
31 mars 2021 31 décembre 2020 31 mars 2020 En séquentiel En glissement annuel
Chiffre d'affaires
International

1 577 USD

1 568 USD

2 124 USD

1 %

-26 %

Amérique du Nord

310

252

635

23 %

-51 %

Autre

48

46

56

n/s

n/s

1 935 USD

1 866 USD

2 815 USD

4 %

-31 %

 

 

Bénéfice d'exploitation avant impôts

209 USD

183 USD

331 USD

15 %

-37 %

Marge d'exploitation avant impôts

10,8 %

9,8 %

11,8 %

103 pdb

-95 pdb

 
n/s = non significatif

Le chiffre d'affaires de la division Construction de puits, à hauteur de 1,9 milliard USD a augmenté de 4 % en séquentiel. Une telle augmentation s'explique par la forte activité dans la partie terrestre de l'Amérique du Nord. La croissance du chiffre d'affaires en Amérique latine et au Moyen-Orient, principalement au Qatar, en Arabie saoudite, en Irak, et à Oman, a plus que compensé le ralentissement saisonnier de l'activité de forage en Russie et en Asie centrale, en Chine, et en Australie.

En séquentiel, la marge d'exploitation avant impôts de la division Construction de puits, à hauteur de 11 % s'est améliorée de 103 pdb, principalement en Amérique du Nord, grâce à la hausse de l'activité de forage à terre, tandis que la marge internationale est restée quasiment stable.

Systèmes de production

(en millions)
Trois mois clos le Variation
31 mars 2021 31 décembre 2020 31 mars 2020 En séquentiel En glissement annuel
Chiffre d'affaires
International

1 161 USD

1 215 USD

1 203 USD

-4 %

-3 %

Amérique du Nord*

420

433

690

-3 %

-39 %

Autre

9

1

19

n/s

n/s

1 590 USD

1 649 USD

1 912 USD

-4 %

-17 %

 

 

Bénéfice d'exploitation avant impôts

138 USD

155 USD

191 USD

-11 %

-27 %

Marge d'exploitation avant impôts

8,7 %

9,4 %

10,0 %

-71 pdb

-127 pdb

*Au cours du quatrième trimestre 2020, Schlumberger a cédé son activité d'ascension artificielle à bas débit, en Amérique du Nord. Cette activité a généré un chiffre d'affaires de 11 millions USD au quatrième trimestre 2020, et de 58 millions USD au cours du premier trimestre 2020. Abstraction faite de l'incidence de cette cession, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 s'est rétracté de 3 % en séquentiel, et de 14 % en glissement annuel.

n/s = non significatif

Le chiffre d'affaires de la division Systèmes de production, à hauteur de 1,6 milliard USD a reculé de 4 % en séquentiel La baisse du chiffre d'affaires a été répartie sur l'activité offshore en Amérique du Nord, la zone Europe/CEI/Afrique, et partiellement compensée par la forte activité en Amérique latine, en particulier au Brésil et en Argentine, ainsi qu'au Moyen-Orient, principalement en Arabie saoudite et au Qatar. Le recul des ventes des systèmes de production a été enregistré dans les activités sous-marines, de production de puits, et de surface, tandis que les systèmes de production intermédiaires ont augmenté en séquentiel dans la région Amérique latine, la partie terrestre de l'Amérique du Nord, et au Moyen-Orient.

Malgré des résultats en baisse, la marge exploitation avant impôts a reculé de seulement 71 points de base, passant à 9 %, grâce aux mesures portant sur les coûts, et une meilleure rentabilité des systèmes de productions intermédiaires du fait d'une activité plus importante.

Faits saillants trimestriels

Schlumberger continue d'exploiter la puissance du cloud pour opérer un changement progressif de la productivité et de la performance de la clientèle, par le biais de nos plateformes numériques et l'application de solutions d'intelligence artificielle (IA) et d'Internet des objets (IdO), permettant à la fois d'ouvrir de nouvelles perspectives à partir des données, et d'optimiser les opérations. Au cours du trimestre :

Dans le monde entier, notre exécution opérationnelle différenciée continue d'avoir un écho auprès des clients, ce dont témoignent les nouvelles attributions de contrats. Pour le trimestre, ces attributions sont réparties comme suit :

Depuis plus d'un siècle, Schlumberger développe et déploie une technologie innovante. Nos solutions technologiques continuent d'améliorer la performance des clients, de soutenir la compétitivité des bassins, de maximiser la valeur des actifs, et de réduire l'empreinte carbone.

Concernant l'activité terrestre en Amérique du Nord, la technologie de Construction de puits, adaptée au bassin, de Schlumberger, et son exécution permettent aux clients d'obtenir des performances hors du commun sur plusieurs bassins, alors que la reprise se manifeste :

À l'international, les technologies de production et de reprise, de Schlumberger établissent de nouvelles références et aident les clients à mettre en ligne de nouvelles réserves :

Nos solutions englobent le développement durable à travers l'évolution des technologies existantes, le développement de nouvelles technologies, de même que la conception et l'exécution de projets pour réduire l'empreinte carbone sur l'ensemble des applications de l'industrie :

Tableaux financiers

 

État consolidé condensé des résultats (pertes)

 

(en millions, sauf montants par action)

 
Trois mois
Périodes clôturées au 31 mars

2021

2020

 
Chiffre d'affaires

5 223 USD

7 455 USD

 

Intérêts et autres bénéfices

19

39

 

Dépenses
Coût des produits d'exploitation

4 504

6 624

 

Recherche et ingénierie

135

173

 

Frais généraux et administratifs

81

127

 

Dépréciations et autres (1)

-

8 523

 

Intérêt

136

136

 

Bénéfice (perte) avant impôts (1)

386 USD

(8 089 USD

)

Charge d'impôt (économie) (1)

74

(721

)

Résultat net (perte) (1)

312 USD

(7 368 USD

)

Bénéfice net attribuable aux participations minoritaires

13

8

 

Bénéfice net (perte) attribuable à Schlumberger (1)

299 USD

(7 376 USD

)

 
Bénéfice dilué (perte) par action de Schlumberger (1)

0,21 USD

(5,32 USD

)

 
Nombre moyen d'actions en circulation

1 398

1 387

 

Nombre moyen d'actions en circulation compte tenu de la dilution

1 419

1 387

 

 
Dépréciation et amortissement inclus dans les dépenses (2)

532 USD

792 USD

 

(1)

 

Voir la section intitulée « Charges et crédits » pour plus de détails.

(2)

 

Inclut la dépréciation des immobilisations corporelles et l'amortissement des actifs incorporels, les coûts des données sismiques multiclients et les investissements APS.

Bilan consolidé condensé
 

(en millions)

 

31 mars

31 décembre

Actifs

2021

2020

Actifs à court terme
Encaisse et investissements à court terme

2 910 USD

3 006 USD

Comptes clients

5 269

5 247

Autres actifs à court terme

4 628

4 666

12 807

12 919

Immobilisations corporelles

6 620

6 826

Données sismiques multiclients

298

317

Écarts d'acquisition

12 978

12 980

Immobilisations incorporelles

3 397

3 455

Autres actifs

5 936

5 937

42 036 USD

42 434 USD

 
Passif et fonds propres
Passif à court terme
Comptes fournisseurs et charges constatées d'avance

7 956 USD

8 442 USD

Passif estimé pour les impôts sur le bénéfice

983

1 015

Emprunts à court terme et partie à court terme de la dette à long terme

749

850

Dividendes à distribuer

185

184

9 873

10 491

Dette à long terme

15 834

16 036

Avantages postérieurs aux départs en retraite

1 003

1 049

Autres passifs

2 354

2 369

29 064

29 945

Fonds propres

12 972

12 489

42 036 USD

42 434 USD

Liquidités

 

(en millions)

Composants de la liquidité

31 mars

2021

31 décembre

2020

31 mars

2020

Encaisse et investissements à court terme

2 910 USD

 

3 006 USD

 

3 344 USD

 

Emprunts à court terme et partie à court terme de la dette à long terme

(749

)

(850

)

(1 233

)

Dette à long terme

(15 834

)

(16 036

)

(15 409

)

Dette nette (1)

(13 673 USD

)

(13 880 USD

)

(13 298 USD

)

 
Détails des variations de la liquidité :
 

Trois

Trois

Mois

Mois

Périodes clôturées au 31 mars

2021

2020

 
Résultat net (perte)

312 USD

 

(7 368 USD

)

Charges et crédits, net d'impôts (2)

-

 

7 727

 

312

 

359 USD

 

Dépréciation et amortissement (3)

532

 

792

 

Dépenses de rémunération sous forme d'actions

84

 

108

 

Changement affectant les fonds de roulement

(455

)

(482

)

Autre

(44

)

7

 

Flux de trésorerie lié à l'exploitation (4)

429

 

784

 

 
Dépenses en capital

(178

)

(407

)

Investissements APS

(85

)

(163

)

Données sismiques multiclients capitalisées

(7

)

(35

)

Flux de trésorerie disponible (5)

159

 

179

 

 
Dividendes distribués

(174

)

(692

)

Programme de rachat d'actions

-

 

(26

)

Produit des régimes d'actionnariat des employés

62

 

74

 

Produits nets des cessions d'actifs

-

 

298

 

Acquisitions d'entreprises et investissements, déduction faite de la trésorerie acquise et des dettes prises en charge

(13

)

-

 

Autre

(61

)

(63

)

Variation de la dette nette avant impact des variations des taux de change

(27

)

(230

)

Impact des variations des taux de change sur la dette nette

234

 

59

 

Augmentation (baisse) de la dette nette

207

 

(171

)

Dette nette, début de période

(13 880

)

(13 127

)

Dette nette, exercice clos

(13 673 USD

)

(13 298 USD

)

(1)

 

La « dette nette » représente la dette brute moins l'encaisse, les investissements à court terme, et les investissements à taux fixe, détenus jusqu'à maturité. La direction estime que la dette nette fournit des informations utiles sur le niveau d'endettement de Schlumberger, en reflétant la trésorerie et les investissements qui pourraient être utilisés pour rembourser la dette. La dette nette est une mesure financière non PCGR qui doit être prise en compte en plus de la dette totale, et non pas en remplacement ou supérieure à celle-ci.

(2)

 

Voir la section intitulée « Charges et crédits » pour plus de détails.

(3)

 

Inclut la dépréciation des immobilisations corporelles et l'amortissement des actifs incorporels, les coûts des données sismiques multiclients et les investissements APS.

(4)

 

Inclut des prestations de départ de 112 millions USD et de 56 millions USD, durant les trois mois clos le 31 mars 2021 et le 31 mars 2020, respectivement.

(5)

 

Le « flux de trésorerie disponible » représente le flux de trésorerie lié à l'exploitation, moins les dépenses en capital, les investissements APS, et les coûts capitalisés des données sismiques multiclients. La direction estime que le flux de trésorerie disponible est une mesure importante des liquidités pour la société, et qu'il est utile aux investisseurs et à la direction comme méthode permettant de mesurer la capacité de Schlumberger à générer de la trésorerie. Une fois les obligations et les besoins commerciaux satisfaits, ces liquidités peuvent être utilisées afin de réinvestir dans la société pour un développement futur, ou pour donner en retour à nos actionnaires par le biais de rachats d'actions ou de paiements de dividendes. Le flux de trésorerie disponible ne représente pas le flux de trésorerie résiduel disponible pour les dépenses discrétionnaires. Le flux de trésorerie disponible est une mesure financière non PCGR, qui doit être prise en compte en plus du flux de trésorerie lié à l'exploitation, et non pas en remplacement ou supérieure à celui-ci.

Charges et crédits

Outre les résultats financiers déterminés conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis, ce communiqué relatif aux résultats du premier trimestre 2021 inclut également des mesures financières non-PCGR (telles que définies en vertu du Règlement G de la SEC). Outre les mesures financières non PCGR évoquées sous « Liquidités », le résultat net (perte), hors charges et crédits, ainsi que les mesures dérivées de celui-ci (y compris le BPA dilué, hors charges et crédits ; le résultat net [perte] de Schlumberger, hors charges et crédits ; le taux d'imposition effectif, hors charges et crédits ; et le BAIIA ajusté) sont des mesures financières non PCGR. La direction estime que l'exclusion des charges et crédits de ces mesures financières permet d'évaluer plus efficacement la période d'opérations de Schlumberger au cours de l'exercice et d'identifier les tendances d'exploitation qui pourraient être masquées par les articles exclus. Ces mesures sont également utilisées par la direction comme des mesures de performance pour déterminer certains régimes d'intéressement. Les mesures financières non PCGR doivent être envisagées en plus des autres informations financières présentées en conformité avec PCGR, et non pas en remplacement ou supérieures à celles-ci. Ce qui suit est un rapprochement de certaines de ces mesures non PCGR aux mesures PCGR comparables. Pour un rapprochement du BAIIA ajusté à la mesure PCGR comparable, veuillez vous référer à la section intitulée « Informations supplémentaires » (article 9).

 

(en millions, sauf montants par action)

 
Quatrième trimestre 2020

Avant impôts

 

Impôts

 

Intérêts

minoritaires

 

Net

 

BPA
dilué

Chiffre d'affaires net Schlumberger (base PCGR)

471 USD

 

89 USD

 

8 USD

374 USD

 

0,27 USD

 

Gain sur la vente de OneStim

(104

)

(11

)

-

(93

)

(0,07

)

Gain non réalisé sur les titres négociables

(39

)

(9

)

-

(30

)

(0,02

)

Autre

62

 

4

 

-

58

 

0,04

 

Bénéfice net Schlumberger, hors charges et crédits

390 USD

 

73 USD

 

8 USD

309 USD

 

0,22 USD

 

 
Premier trimestre 2020

 

Avant impôts

Impôts

Intérêts

minoritaires

Net

BPA
dilué

Perte nette Schlumberger (base PCGR)

(8 089 USD

)

(721 USD

)

8 USD

(7 376 USD

)

(5,32 USD

)

Dépréciation des survaleurs

3 070

 

-

 

-

3 070

 

2,21

 

Dépréciations des immobilisations incorporelles

3 321

 

815

 

-

2 506

 

1,81

 

Dépréciations des investissements APS

1 264

 

(4

)

-

1 268

 

0,91

 

Dépréciation des services de pompage à haute pression Amérique du Nord

587

 

133

 

-

454

 

0,33

 

Réductions des effectifs

202

 

7

 

-

195

 

0,14

 

Autre

79

 

9

 

-

70

 

0,05

 

Provision pour moins-value

-

 

(164

)

-

164

 

0,12

 

Bénéfice net Schlumberger, hors charges et crédits

434 USD

 

75 USD

 

8 USD

351 USD

 

0,25 USD

 

L'ensemble des Charges et Crédits enregistrés au premier trimestre 2020 ont été classés dans les Dépréciations et autres dans l'État consolidé des revenus (perte), condensé, ci-joint.

Aucune charge ni aucun crédit n'a été enregistré au premier trimestre 2021.

Divisions

(en millions)
 
Trois mois clos le
31 mars 2021 31 décembre 2020 31 mars 2020

Chiffre d'affaires

 

Résultat

avant

impôts

 

Chiffre d'affaires

 

Résultat

avant

impôts

 

Chiffre d'affaires

 

Résultat

(Perte)

avant

impôts

Numérique et intégration

773 USD

 

247 USD

 

833 USD

 

270 USD

 

885 USD

 

151 USD

 

Performance des réservoirs

1 002

 

102

 

1 247

 

95

 

1 969

 

134

 

Construction de puits

1 935

 

209

 

1 866

 

183

 

2 815

 

331

 

Systèmes de production

1 590

 

138

 

1 649

 

155

 

1 912

 

191

 

Éliminations et autres

(77

)

(32

)

(63

)

(49

)

(126

)

(31

)

Bénéfice d'exploitation par segment, avant impôts

664

 

654

 

776

 

Dépenses d'entreprise et autres

(150

)

(132

)

(228

)

Intérêts créditeurs(1)

4

 

5

 

15

 

Intérêts débiteurs(1)

(132

)

(137

)

(129

)

Charges et crédits(2)

-

 

81

 

(8 523

)

5 223 USD

 

386 USD

 

5 532 USD

 

471 USD

 

7 455 USD

 

(8 089 USD

)

(1)

 

Exclut les montants qui sont inclus dans les résultats des segments.

(2)

 

Voir la section intitulée « Charges et crédits » pour plus de détails.

Informations supplémentaires

1)

 

Quelles sont les projections en termes d'investissements en capitaux pour l'exercice complet 2021 ?

 

 

Les investissements en capitaux (composés des dépenses en capital, et des investissements multiclients et APS) pour l'exercice complet 2021 devraient toujours être compris entre 1,5 milliard USD et 1,7 milliard USD. Les investissements en capitaux de l'exercice 2020 se sont élevés à 1,5 milliard USD.

 

 

 

2)

 

À quels montants se sont élevés le flux de trésorerie lié à l'exploitation et le flux de trésorerie disponible, pour le premier trimestre 2021 ?

 

 

Le flux de trésorerie lié à l'exploitation du premier trimestre 2021 s'est élevé à 429 millions USD, et le flux de trésorerie disponible a atteint 159 millions USD, malgré des indemnités de licenciement à hauteur de 112 millions USD au cours du trimestre.

 

 

 

3)

 

Qu'est-ce qui a été inclus dans la section « Intérêts et autres revenus » pour le premier trimestre 2021 ?

 

 

Les « Intérêts et autres revenus » pour le premier trimestre 2021 se sont élevés à 19 millions USD. Ce montant est composé des bénéfices des investissements appliquant la méthode de mise en équivalence, de 14 millions USD, et des intérêts créditeurs de 5 millions USD.

 

 

 

4)

 

Comment les intérêts créditeurs et les intérêts débiteurs ont-ils évolué au cours du premier trimestre 2021 ?

 

 

Les intérêts créditeurs de 5 millions USD pour le premier trimestre 2021 sont restés inchangés en séquentiel. Les intérêts débiteurs de 136 millions USD ont baissé de 8 millions USD en séquentiel.

 

 

 

5)

 

Quelle est la différence entre le bénéfice consolidé (perte) avant impôts, de Schlumberger, et le bénéfice d'exploitation du segment, avant impôts ?

 

 

Il s'agit de postes comprenant les postes d'entreprise, les charges et les crédits, les intérêts créditeurs et les intérêts débiteurs non affectés aux segments, ainsi que les dépenses de rémunération à base d'actions, les dépenses d'amortissement associées à certains actifs incorporels, certaines initiatives gérées de manière centralisée, et autres éléments hors exploitation.

 

 

 

6)

 

Quel a été le taux d'imposition effectif (TIE) pour le premier trimestre 2021 ?

 

 

Le TIE du premier trimestre 2021, calculé conformément aux PCGR, s'est élevé à 19,2 % contre 18,9 % au quatrième trimestre 2020. Le TIE, hors charges et crédits, s'est élevé à 18,8 % au quatrième trimestre 2020. Aucune charge ni aucun crédit n'ont été enregistrés au premier trimestre 2021.

 

 

 

7)

 

Combien d'actions ordinaires étaient en circulation au 31 mars 2021, et comment ce nombre a-t-il évolué par rapport à la fin du trimestre précédent ?

 

 

Le nombre d'actions ordinaires en circulation était de 1,398 milliard au 31 mars 2021, et de 1,392 milliard au 31 décembre 2020.

(en millions)

Actions en circulation au 31 décembre 2020

1 392

Actions émises en vertu du régime d'achat d'actions pour les employés

4

Acquisition des actions à négociation restreintes

2

Actions en circulation au 31 mars 2021

1 398

8)

 

Quel était le nombre pondéré moyen d'actions en circulation au cours du premier trimestre 2021, et du quatrième trimestre 2020 ? Comment se rapproche-t-il du nombre moyen d'actions en circulation, compte tenu de la dilution utilisée dans le calcul des bénéfices dilués par action, hors charges et crédits ?

 

 

Le nombre pondéré moyen d'actions en circulation a atteint 1,398 milliard durant le premier trimestre 2021, et 1,392 milliard durant le quatrième trimestre 2020. Ce qui suit est un rapprochement de la moyenne pondérée des actions en circulation, et du nombre moyen d'actions en circulation, compte tenu de la dilution utilisée dans le calcul des bénéfices dilués par action, hors charges et crédits.

(en millions)

Premier trimestre

2021

Quatrième trimestre

2020

Moyenne pondérée des actions en circulation

1 398

1 392

Actions de négociation restreinte non acquises

21

19

Moyenne des actions en circulation, compte tenu de la dilution

1 419

1 411

9)

 

Quel était le BAIIA ajusté de Schlumberger au premier trimestre 2021, au quatrième trimestre 2020, et au premier trimestre 2020 ?

 

 

Le BAIIA ajusté de Schlumberger était de 1,049 milliard USD au premier trimestre 2021, de 1,112 milliard USD au quatrième trimestre 2020, et de 1,347 milliard USD au premier trimestre 2020, et a été calculé comme suit :

(en millions)

Premier trimestre

2021

Quatrième trimestre

2020

Premier trimestre

2020

Bénéfice net (perte) attribuable à Schlumberger

299 USD

 

374 USD

 

(7 376 USD

)

Bénéfice net attribuable aux participations minoritaires

13 USD

 

8

 

8

 

Charge (économie) d'impôt

74 USD

 

89

 

(721

)

Bénéfice (perte) avant impôts

386 USD

 

471 USD

 

(8 089 USD

)

Charges et crédits

-

 

(81

)

8 523

 

Dépréciation et amortissement

532

 

583

 

792

 

Intérêts débiteurs

136

 

144

 

136

 

Intérêts créditeurs

(5

)

(5

)

(15

)

BAIIA ajusté

1 049 USD

 

1 112 USD

 

1 347 USD

 

 

 

Le BAIIA ajusté représente le bénéfice avant impôts hors charges et crédits, dépréciations et amortissements, les intérêts débiteurs et les intérêts créditeurs. La direction considère que le BAIIA ajusté est une mesure de rentabilité importante pour Schlumberger, et qu'il permet aux investisseurs et à la direction d'évaluer plus efficacement la période d'opérations de Schlumberger au cours de l'exercice, et d'identifier les tendances d'exploitation qui pourraient être masquées autrement. Le BAIIA ajusté est également utilisé par la direction comme une mesure de performance pour déterminer certains régimes d'intéressement. Le BAIIA ajusté doit être envisagé en plus des autres informations financières présentées en conformité avec PCGR, et non pas en remplacement ou supérieures à celles-ci.

 

 

 

10)

 

Quels sont les composants des dépréciations et des dépenses d'amortissement pour le premier trimestre 2021, le quatrième trimestre 2020, et le premier trimestre 2020 ?

 

 

Les composants des dépréciations et des dépenses d'amortissement pour le premier trimestre 2021, le quatrième trimestre 2020, et le quatrième trimestre 2020 étaient comme suit :

(en millions)

Premier trimestre

2021

 

Quatrième trimestre

2020

 

Premier trimestre

2020

Dépréciation des immobilisations corporelles

355 USD

374 USD

449 USD

Amortissement des investissements APS

75

88

163

Amortissement d'immobilisations incorporelles

76

79

133

Amortissement des coûts capitalisés des données sismiques multiclients

26

42

47

532 USD

583 USD

792 USD

À propos de Schlumberger

Schlumberger (SLB : NYSE) est une société technologique qui s'associe à ses clients pour accéder à l'énergie. Nos employés, qui représentent plus de 160 nationalités, fournissent des solutions numériques de premier plan et déploient des technologies innovantes pour favoriser la performance et la durabilité du secteur énergétique mondial. Grâce à nos compétences d'experts dans plus de 120 pays, nous collaborons à la mise au point des technologies qui libèrent l'accès à l'énergie, au profit de tous.

En savoir plus sur www.slb.com

*Marque de Schlumberger ou une société Schlumberger.

?Marque d'ExxonMobil Corp. ; technologie octroyée exclusivement sous licence à Schlumberger.

Notes

Schlumberger tiendra une conférence téléphonique pour discuter du communiqué de presse sur les résultats et des perspectives commerciales, le vendredi 23 avril 2021. La conférence téléphonique commencera à 9 h 30 heure de l'Est des États-Unis. Pour accéder à la conférence téléphonique, qui est ouverte au public, veuillez contacter l'opérateur au +1 (844) 721-7241 en Amérique du Nord, ou au +1 (409) 207-6955 en dehors de l'Amérique du Nord, environ 10 minutes avant le début programmé de la conférence, et fournir le code d'accès 8858313. À la fin de la conférence, une rediffusion audio sera disponible jusqu'au 23 mai 2021 en composant le +1 (866) 207-1041 en Amérique du Nord, ou le +1 (402) 970-0847 en dehors de l'Amérique du Nord, en indiquant le code d'accès 8458766. La téléconférence sera diffusée simultanément sur le Web à l'adresse www.slb.com/irwebcast en mode audio uniquement. Une rediffusion de la transmission Web sera également disponible sur le même site Web jusqu'au 23 mai 2021.

Le présent communiqué sur les résultats du premier trimestre 2021, ainsi que d'autres déclarations que nous formulons contiennent des « déclarations prévisionnelles » au sens des lois fédérales sur les valeurs mobilières, lesdites déclarations pouvant porter sur des faits qui ne sont pas historiques, telles que nos prévisions ou nos attentes concernant les perspectives commerciales ; la croissance de Schlumberger dans son ensemble, et de chacune de ses Divisions (et des secteurs d'activité ou zones géographiques spécifiés dans chaque Division) ; la croissance de la demande et de la production de pétrole et de gaz naturel ; les prix du gaz naturel et du pétrole ; la tarification ; la réponse et la préparation de Schlumberger face à la pandémie de COVID-19, ainsi qu'à d'autres urgences sanitaires de grande ampleur ; les améliorations des procédures d'exploitation et de la technologie ; les dépenses d'investissement par Schlumberger et l'industrie du pétrole et du gaz ; les stratégies commerciales de Schlumberger, notamment sa stratégie numérique et sa stratégie d'« adaptation au bassin », ainsi que les stratégies commerciales des clients de Schlumberger ; les efforts de restructuration de Schlumberger ainsi que les charges comptabilisées du fait de ces efforts ; l'accès aux matières premières ; notre taux d'imposition effectif ; les projets APS, les coentreprises et autres alliances de Schlumberger ; la conjoncture économique mondiale et les conditions géopolitiques futures ; les liquidités futures ; et les résultats d'exploitation futurs, y compris les niveaux de marge. Ces déclarations sont sujettes à des risques et à des incertitudes, y compris, sans toutefois s'y limiter : l'évolution de la conjoncture économique mondiale ; l'évolution des dépenses d'exploration et de production des clients de Schlumberger, et l'évolution du niveau de développement et d'exploration du pétrole et du gaz naturel ; les résultats d'exploitation et la situation financière des clients et fournisseurs de Schlumberger, notamment au cours de périodes prolongées de faibles prix du pétrole brut et du gaz naturel ; l'incapacité de Schlumberger à atteindre ses objectifs financiers et de performance et autres prévisions et attentes ; l'incapacité de Schlumberger à monétiser suffisamment les actifs ; l'ampleur des charges futures ; le contexte économique, géopolitique et commercial général dans les régions clés du monde ; le risque de change ; la pression tarifaire ; les facteurs météorologiques et saisonniers ; les effets défavorables des pandémies ; la disponibilité et le coût des matières premières ; les modifications, retards ou annulations opérationnels ; les défis liés à la chaîne d'approvisionnement de Schlumberger ; le déclin de la production ; l'incapacité de Schlumberger à réaliser les bénéfices escomptés via ses stratégies et initiatives commerciales, telles que le numérique ou Schlumberger New Energy ; ainsi que ses plans de restructuration et de réduction structurelle des coûts ; les changements au niveau des réglementations gouvernementales et des exigences réglementaires, notamment celles liées à l'exploration offshore de pétrole et de gaz, aux sources radioactives, aux explosifs, aux produits chimiques, aux services de fracturation hydraulique et aux initiatives liées au climat ; l'incapacité de la technologie à relever les nouveaux défis dans l'exploration ; la compétitivité des sources d'énergie alternatives ou des produits de substitution ; ainsi que d'autres risques et incertitudes détaillés dans le présent communiqué sur les résultats du premier trimestre 2021, et dans nos Formulaires 10-K, 10-Q et 8-K les plus récents, déposés auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis, ou fournis à cette dernière. En cas de concrétisation d'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes (ou si les conséquences d'un tel développement évoluaient), ou d'inexactitude de nos hypothèses sous-jacentes, il est possible que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats énoncés dans nos déclarations prévisionnelles. Les déclarations contenues dans le présent communiqué de presse sur les résultats financiers du premier trimestre sont faites à la date de sa parution, et Schlumberger rejette toute intention ou obligation de publication de mise à jour, ou de révision de toute déclaration prévisionnelle, que ce soit, du fait de nouvelles informations, d'événements futurs, ou pour toute autre raison.

Ce texte est la traduction française du communiqué de presse original officiel en langue anglaise, lequel seul fait foi.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:30
La Compagnie Électrique Lion (« Lion » ou la « Société »), un fabricant de premier plan de véhicules urbains de poids moyens et lourds entièrement électriques, a annoncé aujourd'hui la nomination de Brian Piern au poste de Chef des affaires...

à 06:30
Le 10 mai, la World eSports League (WSL), un tout nouveau tournoi mondial d'e-sport organisé par TechnoBlood eSports (TB eSports), a dévoilé son premier plan pour l'événement. Selon le comité organisateur de la WSL (WSLOC), à l'heure actuelle,...

à 04:25
Accenture a annoncé son intention d'acquérir Linkbynet, l'un des principaux fournisseurs français de services cloud, spécialisé dans l'optimisation du cloud et les services managés, la sécurité et la transformation par le cloud. Les détails...

à 04:15
Accenture a annoncé son intention d'acquérir Linkbynet, principal fournisseur français indépendant de services infonuagiques, spécialisé dans l'optimisation du nuage et ses services gérés, la transformation infonuagique et la sécurité infonuagique....

à 03:54
China.org.cn a publié un article intitulé « La Chine met l'accent sur la production avancée de puces ». L'industrie chinoise des semi-conducteurs accélère la mise au point de puces de pointe, le processus national de 28 nanomètres (nm) devant entrer...

à 03:10
Appian a dévoilé aujourd'hui la dernière version de sa plate-forme d'automatisation low-code. Cette nouvelle version repousse les limites du secteur grâce à l'introduction des données low-code, une nouvelle approche sans code pour l'unification des...



Communiqué envoyé le 30 avril 2021 à 11:05 et diffusé par :