Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Les Canadiens rêvent-ils de devenir propriétaires ? C'est compliqué - Sondage RBC


TORONTO, le 12 avril 2021 /CNW/ - Est-ce le moment d'acheter ou de passer à autre chose ? Les Canadiens sont divisés : certains ont renoncé à l'idée de devenir propriétaires, tandis que d'autres mettent de l'argent de côté en vue d'acheter une maison. Selon le Sondage printanier sur le marché résidentiel RBC, 36 % des non-propriétaires de moins de 40 ans (près de deux sur cinq) estiment qu'ils n'accéderont jamais à la propriété, alors que 62 % des Canadiens sondés pensent que la majorité de la population sera exclue du marché immobilier au cours des dix prochaines années en raison des prix trop élevés. La pandémie aura toutefois permis à certains de faire croître leurs économies. En effet, 44 % des répondants affirment avoir épargné plus d'argent que d'habitude dans la dernière année. Le sondage révèle également que 60 % des Canadiens qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans mettent en moyenne 789 $ de côté chaque mois.

« L'accession à la propriété peut être un processus complexe, et la situation de la dernière année a créé à la fois des obstacles et des occasions pour les acheteurs, affirme Amit Sahasrabudhe, vice-président, Produits et acquisition, Financement sur valeur nette immobilière, RBC. Les acheteurs potentiels doivent prendre en compte leur situation financière personnelle de même que le contexte économique actuel, car ces deux éléments peuvent grandement influer sur leur capacité à acheter une maison. »

En ce qui concerne les intentions d'achat, bien que 54 % des Canadiens sondés estiment que le marché favorise actuellement les vendeurs (comparativement à 41 % l'an dernier, taux le plus élevé depuis 2009), on observe une forte augmentation du nombre de Canadiens qui songent à acheter une maison d'ici deux ans (30 %, en hausse de 8 % par rapport à 2020). Ce taux s'élève à 49 % chez les répondants de moins de 40 ans et à 66 % chez les nouveaux arrivants établis au pays depuis moins de 5 ans.

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte dans la décision d'acheter maintenant ou plus tard. Selon les données recueillies, la faiblesse des taux d'intérêt et la crainte que les prix continuent d'augmenter sont les principales raisons pour lesquelles de nombreux Canadiens envisagent de devancer leur projet d'achat immobilier. En fait, 41 % des Canadiens sondés songent à acheter une maison plus tôt que prévu pour profiter des taux hypothécaires avantageux, tandis que 61 % pensent que la valeur des maisons ne pourra que grimper dans un avenir proche. Notons que quatre Canadiens sur cinq (83 %) estiment toujours que l'acquisition d'un bien immobilier est un bon investissement et que la majorité d'entre eux (56 %) croit qu'il est plus judicieux d'acheter que de louer. Les principales raisons mentionnées par ceux qui préfèrent reporter leur achat sont l'incertitude économique (56 %, en hausse par rapport à 40 %), la conviction que les prix pourraient baisser (41 %), les problèmes d'accessibilité à la propriété (35 %) et l'insécurité d'emploi (30 %).

« Les taux hypothécaires historiquement bas et le climat d'incertitude économique persistant ont plongé les acheteurs dans l'inconnu, explique M. Sahasrabudhe. En cette deuxième année de pandémie, il est plus important que jamais d'avoir une bonne idée de sa marge de manoeuvre sur le plan financier. En plus de déterminer combien ils peuvent payer maintenant, les acheteurs potentiels devraient évaluer leur solidité financière en fonction de différents scénarios pour s'assurer qu'ils pourront assumer tous les coûts liés à la propriété même si les taux d'intérêt augmentent ou en cas d'imprévu ou de perte de revenus. »

Épargner et établir un budget en vue d'acheter une maison
La majorité des Canadiens sondés (60 %) affirment qu'ils éviteraient de devenir « esclaves de leur maison* », mais cela risque d'être plus facile à dire qu'à faire, surtout dans les marchés canadiens où les prix sont les plus élevés. Remarquons que 48 % des répondants qui prévoient acheter une maison d'ici deux ans disent disposer d'un budget inférieur à 500 000 $ pour ce projet. Or, selon l'ACI, le prix moyen d'une maison au Canada s'élevait à 678 091 $ en février 2021. Ce prix s'établit respectivement à 864 159 $ et à 887 695 $ en Ontario et en Colombie-Britannique, et à 290 789 $ et 224 785 $ en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick. Parmi les répondants qui sont actuellement propriétaires, 15 % se considèrent comme esclaves de leur maison.

En ce qui concerne la mise de fonds, 86 % des répondants qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans (près de 9 sur 10) ont mis de l'argent de côté (42 000 $ en moyenne) à cette fin. Parmi ces derniers, 40 % ont épargné moins de 25 000 $ pour l'achat d'une propriété.

« La constitution d'une mise de fonds est souvent le plus grand obstacle à l'accession à la propriété, surtout dans le contexte de la pandémie où les prix ne cessent d'augmenter, affirme M. Sahasrabudhe. Bien que la situation financière de chacun soit unique, bon nombre de Canadiens qui ont réduit leurs dépenses au cours de la dernière année ont pu accroître leur épargne et ainsi se rapprocher de leur rêve de devenir propriétaires. »

M. Sahasrabudhe ajoute que peu importe où et quand vous souhaitez acheter, l'accès aux bonnes informations, aux ressources adéquates et à un soutien solide vous aidera à prendre les décisions qui conviennent le mieux à votre situation financière et à vos besoins en matière de logement.

RBC propose une foule d'outils et de ressources pour aider les Canadiens à chaque étape de l'achat d'une maison :

* On dit d'un propriétaire qu'il est « esclave de sa maison » lorsqu'il a acheté une propriété au-dessus de ses moyens et lui consacre une part anormalement élevée de son revenu total (30 % à 40 % ou plus) afin de couvrir notamment les versements hypothécaires, les taxes foncières, l'entretien et les services publics.

Tableau de données nationales et régionales

Question

Total

C.-B.

Alberta

SK/MB

Ontario

Québec

Provinces
de
l'Atlantique

Non-propriétaires de moins de 40 ans : J'ai renoncé à mon rêve de devenir propriétaire. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

36 %

41 %

(Ouest du Canada)

39 %

27 %

S. O.

Je pense que la majorité des Canadiens seront exclus du marché immobilier au cours des dix prochaines années en raison des prix trop élevés. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

62 %

71 %

65 %

53 %

71 %

43 %

63 %

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : Mettez-vous de l'argent de côté chaque mois en vue d'acheter une maison ?

60 %

60 %

(Ouest du Canada)

54 %

70 %

S. O.

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : Combien d'argent mettez-vous de côté en moyenne chaque mois en vue d'acheter une maison ?

789 $

500 $

(Ouest du Canada)

1 000 $

800 $

S. O.

J'ai mis plus d'argent de côté que d'habitude pendant la pandémie. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

44 %

45 %

40 %

43 %

44 %

48 %

40 %

Je pense que le marché est actuellement favorable aux vendeurs.

54 %

62 %

13 %

35 %

64 %

59 %

50 %

Quelle est la probabilité que vous achetiez une maison ou une autre propriété d'ici deux ans ? (très probable / plutôt probable)

30 %

24 %

33 %

26 %

28 %

36 %

27 %

J'envisage d'acheter une maison plus tôt que prévu en raison des taux d'intérêt avantageux. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

41 %

39 %

46 %

36 %

35 %

52 %

32 %

Je crois que la valeur des maisons ne fera qu'augmenter dans un avenir proche. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

61 %

72 %

48 %

58 %

70 %

51 %

53 %

Je pense que l'achat d'une propriété est un très bon / bon investissement.

83 %

83 %

81 %

86 %

83 %

84 %

82 %

Je crois qu'il vaut mieux acheter que louer en ce moment. (tout à fait d'accord / plutôt d'accord)

56 %

56 %

57 %

59 %

53 %

57 %

55 %

Il est préférable d'attendre à l'an prochain pour acheter une maison ou un appartement en copropriété, compte tenu de l'actuelle incertitude économique.

56 %

56 %

59 %

S. O.

63 %

47 %

S. O.

Il est préférable d'attendre à l'an prochain pour acheter une maison ou un appartement en copropriété, car les prix pourraient baisser.

41 %

45 %

31 %

S. O.

42 %

44 %

S. O.

Il est préférable d'attendre à l'an prochain pour acheter une maison ou un appartement en copropriété, compte tenu des problèmes d'accessibilité à la propriété.

35 %

43 %

27 %

S. O.

44 %

19 %

S. O.

Il est préférable d'attendre à l'an prochain pour acheter une maison ou un appartement en copropriété, compte tenu de l'insécurité de l'emploi.

30 %

27 %

35 %

S. O.

35 %

23 %

S. O.

J'éviterais à tout prix de devenir esclave de ma maison.

60 %

58 %

59 %

62 %

58 %

66 %

61 %

Je me considère actuellement comme étant esclave de ma maison.

15 %

11 %

17 %

16 %

16 %

14 %

16 %

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : Mon budget pour l'achat d'une maison serait vraisemblablement inférieur à 500 000 $.

48 %

48 %

(Ouest du Canada)

32 %

67 %

S. O.

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : Avez-vous mis de l'argent de côté pour la mise de fonds ?

86 %

84 %

(Ouest du Canada)

85 %

90 %

S. O.

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : Combien avez-vous mis de côté en moyenne pour la mise de fonds ?

42 000 $

30 000 $

(Ouest du Canada)

50 000 $

40 000 $

S. O.

Ceux qui envisagent d'acheter une maison d'ici deux ans : J'ai épargné moins de 25 000 $ pour l'achat d'une maison.

40 %

45 %

(Ouest du Canada)

36 %

35 %

S. O.

À propos du sondage
Le présent document fournit quelques-uns des résultats d'un sondage Ipsos Reid effectué entre le 21 et le 28 janvier 2021 pour le compte de RBC. Le sondage a été mené en ligne auprès d'un échantillon de 2 000 Canadiens de 18 ans et plus. L'échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. La précision des sondages en ligne Ipsos est calculée en fonction d'un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats sont considérés comme précis à ± 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si tous les Canadiens de 18 ans et plus avaient été sondés. L'intervalle de crédibilité sera plus important parmi les sous-ensembles de la population. Tous les questionnaires et sondages peuvent être touchés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

Aperçu de RBC
La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d'être, guidée par des principes et orientée vers l'excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 86 000 employés qui mettent à profit leur créativité et leur savoir-faire pour concrétiser notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l'une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d'affaires diversifié axé sur l'innovation et l'offre d'expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 34 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com.?

Nous sommes fiers d'appuyer une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, allez à rbc.com/collectivites-impact-social.

SOURCE RBC Banque Royale


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:15
Dodge & Cox a annoncé aujourd'hui l'ouverture du fonds d'actions des marchés émergents Dodge & Cox Worldwide Funds Emerging Markets Stock Fund. Charles Pohl, président et directeur des placements de Dodge & Cox, a déclaré : « Au cours des dernières...

à 20:40
Anritsu Corporation et Orolia annoncent le soutien immédiat de la fonctionnalité de test A-GPS (avec assistance GPS) pour répondre aux exigences des tests d'acceptation 5G NR (New Radio) CAT (Carrier Acceptance Testing) pour plusieurs opérateurs...

à 19:55
Groupe Vision New Look Inc. (« Vision New Look » ou la « société ») , un chef de file dans la vente au détail dans l'industrie de l'optique au Canada avec ses...

à 18:54
Dans le cadre de la diffusion, le 9 mai, des résultats d'évaluation de la valeur des marques chinoises pour 2021 et de la cinquième Journée des marques chinoises, la China Petroleum & Chemical Corporation (HKG : 0386, « Sinopec ») s'est classé au...

à 18:50
Le conseil d'administration de Groupe TMX Limitée (le « Groupe TMX ») a déclaré aujourd'hui un dividende de 0,77 $ par action ordinaire en circulation, ce qui représente une hausse de 0,07 $ ou de 10 % en regard du dividende précédent de 0,70 $. Ce...

à 18:47
Produits de 252,0 millions de dollars, en hausse de 14 % en regard de ceux de 220,3 millions de dollars inscrits au premier trimestre de 2020 Résultat dilué par action de 1,70 $, en hausse de 37 % par rapport à 1,24 $ au premier trimestre de 2020...



Communiqué envoyé le 12 avril 2021 à 06:00 et diffusé par :