Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sans buts lucratifs, Sondages, Opinions et Recheches

Rendez-vous pour la réussite éducative - La Fédération des établissements d'enseignement privés publie son mémoire


MONTRÉAL, le 8 avril 2021 /CNW Telbec/ - La Fédération des établissements d'enseignement privés publie son mémoire présenté dans le cadre du Rendez-vous pour la réussite éducative. La Fédération propose 14 recommandations qui visent à mieux outiller le personnel pour faire face aux enjeux liés à la pandémie et leur permettre de bien accompagner les élèves vers la réussite, en accordant toute l'attention nécessaire à leur santé mentale et à leur bien-être. On peut consulter ce mémoire en cliquant ici.

Pour la Fédération, ce dont les élèves ont besoin, c'est davantage d'adultes dans leur milieu scolaire pour les accompagner. Ainsi, la meilleure utilisation de tout budget additionnel est d'ajouter du personnel spécialisé pour mieux soutenir le personnel enseignant (orthopédagogues, TES, psychoéducateurs, enseignants libérés pour soutenir des élèves en difficulté). La mise en place du tutorat représente une solution à court terme, mais il est impératif que les écoles puissent compter sur du personnel stable, en mesure de bien accompagner chaque élève au quotidien.

Dans son mémoire, la Fédération soutient que gérer des écoles avec le minimum de ressources a pour effet que le personnel est constamment à bout de souffle, et la relation enseignant-élève, reconnue comme l'élément clé de la réussite, est mise à mal. Les écoles ont besoin de personnel qualifié sur place, à l'école. Il importe de prendre soin de la santé mentale du personnel en milieu scolaire en faisant de l'école un milieu plus humain et en donnant à chaque école la flexibilité d'aller chercher les ressources nécessaires pour que le personnel enseignant soit bien soutenu dans l'accompagnement de ses élèves, selon les besoins spécifiques à son milieu scolaire.    

La Fédération affirme l'importance de reconnaître explicitement et de valoriser le rôle clé du personnel de l'école en matière de santé mentale des jeunes, en ce qui a trait à la prévention, la détection et l'orientation de l'élève en souffrance vers la ressource appropriée. L'école est aujourd'hui le partenaire principal des parents pour l'éducation des enfants, alors que d'autres piliers de notre société ont perdu de l'importance au fil des ans (que ce soit la famille élargie, le médecin de famille, la vie de quartier ou l'église). Il est primordial de mieux outiller le personnel des écoles pour jouer ce rôle de première ligne, en collaboration avec les parents. Comment reconnaître un jeune en détresse ? Comment l'aborder ? Vers quelle ressource l'orienter ? Pour jouer ce rôle adéquatement, le personnel en milieu scolaire doit être bien outillé et avoir davantage de temps à consacrer à cet enjeu prioritaire. Dans cette optique, la Fédération recommande que chaque élève ait, dans l'école, un répondant attitré qui fait un suivi individualisé régulier et orchestre les services lorsque nécessaire.

La Fédération considère qu'il est grand temps de compléter le virage numérique de l'école et de bien former le personnel à la bonne utilisation du numérique dans un contexte scolaire, dans une perspective d'équité entre les écoles et les régions. Dans cette optique, il faudrait aussi veiller à repenser la formation initiale des maîtres.

La Fédération recommande aussi une révision des modes d'évaluation, dont les fameuses épreuves ministérielles. La formule anachronique de ces examens exerce une forte pression sur les élèves et le personnel enseignant. Ces épreuves doivent être repensées et mieux adaptées à la réalité de l'école d'aujourd'hui.

Aussi, la Fédération soutient que l'enseignement à distance devrait être permis dans certaines circonstances à la formation générale des jeunes, notamment lorsqu'un élève d'une école privée doit s'absenter pour une longue période, par exemple lors d'une hospitalisation, l'école devrait avoir le droit de l'accompagner à distance.

Par ailleurs, la Fédération rappelle qu'il est impératif de maintenir la collaboration étroite entre les écoles et les directions régionales de la santé publique afin d'éviter une éclosion de problèmes chez les jeunes au sortir de la crise, alors que plusieurs d'entre eux se promettent de bien profiter des « années folles ».

À propos de la Fédération des établissements d'enseignement privés

La Fédération est un organisme à but non lucratif qui regroupe 140 écoles secondaires, 112 écoles préscolaires-primaires et 12 écoles spécialisées en adaptation scolaire. Ces écoles autonomes sont fréquentées par plus de 122 000 élèves répartis sur le territoire québécois. La Fédération est un centre de services qui offre à ses membres un vaste choix de formations, des services-conseils et des services d'achats groupés.

SOURCE Fédération des établissements d'enseignement privés


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, dans les 24 dernières heures, au Québec, font état de : 1 092 nouveaux cas, pour un total de 338 044 personnes infectées; 314 376 personnes rétablies; 15 nouveaux décès - mais un total de 10...

à 11:00
En vertu de la Loi sur la sécurité civile, le comité exécutif a renouvelé le 19 avril l'état d'urgence pour une durée de 5 jours, à l'égard du territoire de l'agglomération de Montréal....

à 10:41
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), en collaboration avec le Centre de formation économique du Fonds de solidarité FTQ et l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), poursuit les 19, 20 et 21 avril sa...

à 10:00
AGE-WELL organisera cinq tournées virtuelles pour recueillir les idées des Canadiens sur la meilleure façon dont la technologie peut aider les personnes âgées à l'avenir....

à 09:00
Le secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Denis Bolduc, commentera le budget de la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, et répondra aux questions des journalistes sur la plateforme Teams à...

à 08:32
Une nouvelle ligne directrice du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs publiée dans le CMAJ (Canadian Medical Association Journal) recommande le dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée chez personnes sexuellement actives de...



Communiqué envoyé le 8 avril 2021 à 06:00 et diffusé par :