Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

La pandémie incite les entreprises à créer des solutions alternatives avec l'impression 3D selon la recherche 3DPSI d'Ultimaker


L'indice annuel de confiance pour l'impression 3D illustre une augmentation de la mise en service et du degré de maturité de l'impression 3D

UTRECHT,Pays-Bas, 1er avril 2021 /PRNewswire/ -- Les dernières recherches d'une étude mondiale montrent que la mise en service de l'impression 3D et la sophistication de ses systèmes ont augmenté au cours de l'année 2020. La pandémie a incité des ingénieurs novateurs du monde entier à utiliser l'impression 3D de manière inattendue et inspirante pour assurer la continuité des activités. L' indice de confiance 2021 pour l'impression 3D a été divulgué aujourd'hui par Ultimaker, le leader mondial de l'impression 3D professionnelle.   L'étude, menée par le cabinet d'études indépendant Savanta, fournit une vision complète du potentiel actuel et futur de l'impression 3D sur douze marchés clés dans le monde, tout en couvrant le plus large éventail de marchés verticaux et de professions, notamment l'enseignement. L'enquête a été menée aux États-Unis, au Mexique, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Suisse, en Italie, aux Pays-Bas, en Chine, au Japon, en Corée du Sud et en Australie.

3D Printing Sentiment Index 2021 Infographic

Un investissement nécessaire

La nouvelle étude révèle que la sensibilisation à l'impression 3D a augmenté au niveau mondial pour atteindre 71 %. C'est en Chine que la sensibilisation est la plus élevée (84 %), suivie de la Suisse (83 %), des Pays-Bas (76 %) et des États-Unis (76 %). Le sentiment général qui règne à l'égard de l'impression 3D est également positif : 65 % des personnes interrogées connaissant l'impression 3D pensent qu'elle sera une technologie répandue dans leur secteur d'activité au cours des cinq prochaines années (augmentation de 7 %). Cela correspond à l'augmentation des priorités fixées : plus d'un quart (27 %) des personnes interrogées affirment que l'impression 3D est une priorité d'investissement (augmentation de 7 % par rapport à l'indice précédent) et près de la moitié (49 %) pensent qu'elle deviendra une fonction essentielle pour l'entreprise.

Actuellement, la mise en service de l'impression 3D est la plus élevée aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Le Mexique connaît également une croissance, probablement attribuée aux nombreuses opportunités d'externalisation provenant de ses voisins nord-américains. Parmi ses millions d'utilisateurs, les plastiques et les polymères sont les matériaux les plus utilisés, le PETG (polyéthylène téréphtalate glycol), le PET (polyéthylène téréphtalate) et le PETT (polyéthylène coTriméthylène téréphtalate) gagnant du terrain et atteignant 31 % (4 % d'augmentation).

Dans l'ensemble, l'indice révèle que les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne expriment les plus grandes attentes en matière de mise en oeuvre supplémentaire et d'exploitation de ses possibilités. Tous les autres pays sont classés comme suit :

 

1. États-Unis d'Amérique

4. France

7. Japon

10. Pays-Bas

2. Royaume-Uni

5. Chine

8. Corée du Sud

11. Italie

3. Allemagne

6. Mexique

9. Suisse

12. Australie 

 

Plus de détails concernant les pays figurent ici.

L'adversité favorise la créativité

Alors qu'une entreprise sur trois interrogée utilise actuellement l'impression 3D, celle-ci n'est pleinement intégrée que dans moins d'une entreprise sur dix. Cela offre de grandes possibilités pour une meilleure prise de conscience et utilisation, et davantage de connaissances. La pandémie de COVID-19 a probablement stimulé l'adoption de l'impression 3D, qui s'est avérée être une alternative fiable pour une innovation rapide et une fabrication locale. La maturité d'adoption a donc augmenté en 2020, les entreprises sont passées d'une petite équipe utilisant la technologie (stade de champion) à une application bien établie, parfois même dans l'ensemble de l'entreprise, et affichent un retour sur investissement mesurable (le niveau d'intégration des compétences a augmenté de 3 % et le niveau d'intégration complet de 2 %).

En outre, les systèmes de l'impression 3D sont devenus plus sophistiqués, car les entreprises ont cherché à poursuivre leurs activités commerciales malgré les défis permanents. Ces systèmes ont aidé les ingénieurs du monde entier à soutenir les chaînes d'approvisionnement perturbées de manière innovante. Ainsi, 55 % des entreprises utilisant l'impression 3D produisent des pièces fonctionnelles et près des trois quarts l'utilisent pour produire des outils, optimiser l'organisation des ateliers et rationaliser la logistique. Le prototypage a baissé de 8 %, mais reste l'utilisation la plus courante de l'impression 3D.

« Les fabricants du monde entier ont dû s'adapter rapidement lorsque la pandémie a modifié leurs chaînes d'approvisionnement. Qu'il s'agisse de prototyper des innovations ou d'imprimer leurs propres outils pour faire fonctionner les machines, ceux qui ont l'esprit ouvert se sont adaptés le plus efficacement. Cela montre vraiment la façon dont les innovateurs du monde entier travaillent dur pour assurer la continuité des activités, de la production et de la vie quotidienne, malgré ou même à cause de difficultés extérieures. Les possibilités de l'impression 3D sont vraiment infinies et il est donc passionnant de voir les solutions étonnantes que les concepteurs et les ingénieurs proposent. Nous sommes très fiers qu'Ultimaker aide les entreprises à assurer leur pérennité, malgré l'adversité, en adoptant l'impression 3D », a déclaré Jürgen von Hollen, PDG d'Ultimaker.

Défis

Bien que l'impression 3D ait donné des résultats positifs pendant la pandémie, il subsiste des obstacles qui ralentissent sa mise en service à grande échelle. Bien que ces obstacles aient été légèrement inférieurs lors de l'enquête 2020, les capacités opérationnelles (67 %), les connaissances des employés (65 %) et l'élaboration d'un dossier commercial solide (40 %) limitent toujours les entreprises dans l'ouverture de nouvelles perspectives. Les capacités opérationnelles qui préoccupent le plus les entreprises sont la rapidité d'impression, l'intégration avec les outils et logiciels existants (écosystème) et la fiabilité/précision de l'impression.

À propos de l'étude

L'étude a été réalisée en ligne par Savanta en décembre 2020. L'échantillon comprenait 2 525 professionnels dont 1 692 connaissaient la technologie dans douze pays :  États-Unis, Mexique, Royaume-Uni, Allemagne, France, Suisse, Italie, Pays-Bas, Chine, Japon, Corée du Sud et Australie ont répondu à l'enquête. Les professionnels venaient de tous les secteurs d'activités de l'entreprise, ainsi que d'une grande variété de secteurs comprenant entre autres la santé, la production, l'architecture et l'automobile.

Ultimaker

Créée en 2011, Ultimaker offre une solution ouverte et facile à utiliser d'imprimantes 3D, de logiciels et de matériaux qui permettent aux concepteurs et ingénieurs professionnels de transformer leur façon de fabriquer. Elle leur permet d'innover en tout lieu et à tout moment tout en restant souple pour répondre à la demande du marché. Plus de 400 employés travaillent ensemble pour accélérer la transition mondiale vers la fabrication numérique.

Infographie - https://mma.prnewswire.com/media/1476460/3D_Printing_Infographic.jpg

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:00
CORPORATION TOMAGOLD...

à 07:30
Wajax Corporation (« Wajax » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui que compte tenu de la détérioration des conditions de santé publique dans le contexte de la pandémie de COVID-19, et dans le but de respecter la récente ordonnance provinciale de...

à 07:30
Champion Iron Limited (« Champion » ou la « Société ») annonce qu'à compter d'aujourd'hui, la Société s'est qualifiée aux fins des négociations sur le marché OTCQX Best Market sous le symbole CIAFF. Le marché OTCQX Best Market est le palier...

à 07:00
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à assister à une causerie virtuelle sur le rehaussement des compétences et la requalification de la main-d'oeuvre, le lundi 19 avril 2021 à 12 h, tenue dans le cadre...

à 03:00
Promateris a lancé un projet d'investissement d'une nouvelle division, Bio Compounds, qui vise à fabriquer localement des matières premières à partir de ressources partiellement renouvelables, utilisées dans la production d'emballages compostables....

à 02:00
Les préparatifs vont bon train en ce 18 avril, à 200 jours de l'ouverture de la 4e édition de la Foire internationale des importations de Chine (CIIE), la plus grande foire des importations au monde.     Des milliers d'exposants et des centaines de...



Communiqué envoyé le 1 avril 2021 à 00:00 et diffusé par :