Le Lézard
Sujets : Femme, Nouvelles africaines et américaines

Des créateurices de changement canadiennes noires inspirantes vont prendre la parole lors d'une cérémonie de citoyenneté diffusée en continu


Point culminant d'un mois de cérémonies de citoyenneté, une cérémonie publique est présentée par l'Institut pour la citoyenneté canadienne et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada pour célébrer le Mois de l'histoire des Noirs

TORONTO, le 26 févr. 2021 /CNW/ - Pour célébrer le Mois de l'histoire des Noirs, l'Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) invitent le public à participer à une cérémonie de citoyenneté spéciale diffusée en direct. Les conférenciers comprendront Jean Augustine, la première femme noire élue à la Chambre des communes, Nicholas Johnson, le premier major noir à l'Université Princeton, et Caroline Xavier, sous-ministre déléguée d'IRCC et la première sous-ministre noire au gouvernement du Canada.

Tout au long du mois de février, les cérémonies de citoyenneté organisées par l'ICC et IRCC ont été axées sur le Mois de l'histoire des Noirs, dont le thème est « L'avenir, c'est maintenant », ayant pour but de reconnaître et de mettre en valeur les efforts actuels des Canadiennes noires.

« Je suis fier de participer à cette cérémonie de citoyenneté spéciale. Des événements comme celui-ci nous aident à célébrer les réalisations des Canadiens noirs et des nouveaux arrivants. C'est aussi l'occasion de mieux comprendre les incidences du racisme systémique, avec l'objectif d'éliminer le racisme sous toutes ses formes. Alors que nous célébrons le Mois de l'histoire des Noirs avec nos nouveaux citoyens, j'exhorte tous et toutes les Canadiens et Canadiennes à contribuer au changement positif dans nos communautés et dans notre pays. » dit l'honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

L'Institut pour la citoyenneté canadienne, accompagné d'inspirantes narrateureuses, artistes interprètes et distinguées porte-paroles, a célébré virtuellement les accomplissements des Canadiennes noires à travers le Canada, culminant avec la cérémonie d'aujourd'hui qui sera diffusée en continu à 10 h (HE).

La conférencière invitée, Jean Augustine, qui a présenté la motion pour créer le Mois de l'histoire des Noirs, a dit : « Nous, en tant qu'Afro-canadiennes qui sont présents dans ce pays depuis 1603, avons participé à la construction de cette nation.

L'histoire des personnes noires ne s'adresse pas seulement aux personnes noires. L'histoire des personnes noires fait partie de l'histoire des Canadiennes. Il s'agit de l'histoire qui raconte l'histoire entière du Canada, et nous devons la connaître si nous voulons être une société diversifiée. »

Nicholas Johnson se joindra à Mme Augustine pour créer une discussion dynamique entre une ancienne génération d'activisme et la prochaine génération de puissants jeunes leaders. M. Johnson n'était pas encore né au moment où Mme Augustine a désigné le mois de février comme le Mois de l'histoire des Noirs, mais il a toutefois ressenti les conséquences de son activisme tout au long de sa vie.

« Je pense que mon savoir de ces contributions [de Canadiennes noires] a été l'une de ces choses qui m'ont poussé sur le chemin sur lequel je suis aujourd'hui. »

Attirer l'attention sur le Mois de l'histoire des Noirs dans le cadre de la cérémonie de citoyenneté transmet un important message aux nouveaux-elles Canadiennes au sujet de leur pays d'accueil.

« La façon dont nous accueillons nos nouveaux-elles citoyennes en dit long sur qui nous sommes et ce que nous valorisons, » dit Yasir Naqvi, PDG de l'Institut pour la citoyenneté canadienne. « Focaliser sur les voix des personnes noires nous rappelle toutes que nous sommes une nation qui célèbre la diversité. Cela transmet un message à toutes les Canadiennes noires qu'il elles sont les bienvenues. Il elles appartiennent à l'histoire du Canada et de notre avenir. »

« Nous avons beaucoup à faire quant à atteindre une vraie égalité et un sentiment d'appartenance pour les personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC) et les communautés de nouveaux arrivants, mais les moments comme ceux-ci représentent un pas vers l'avant. »

SOURCE Institut pour la citoyenneté canadienne



Communiqué envoyé le 26 février 2021 à 09:29 et diffusé par :